Follow the Fearless Leader
La couverture
Éditeur :
Fantagraphics Books
Date de publication USA :
Le 17 novembre 2020
Genre :
Comics
Auteur(s) :
Dick Kinney (Scénario)
Al Hubbard (Dessin)
Nombre de pages :
192

Le sommaire

Les Histoires :

• The Health Nut (Donald and Fethry) [1964]
• Weaving and Ducking (Donald and Fethry) [1964]
• The Big Dig (Scamp) [1958]
• It's Music? (Donald and Fethry) [1964]
• Haste Makes Waste (Donald and Fethry) [1964]
• The Case of the Purloined Pearls (0.0. Duck) [1966]
• The Frontiersmen (Donald and Fethry) [1964]
• Time to Duck (Donald and Fethry) [1964]
• The Blackboard Bungle (Donald and Fethry) [1964]
• Pop Goes the Art (Donald and Fethry) [1964]
• The Whopper Stopper (Scamp) [1973]
• It's Magic (Donald and Fethry) [1964]
• Follow the Fearless Leader (Donald and Fethry) [1964]
• Must the Show Go On (Donald and Fethry) [1964]
• Jumping Pup (Scamp) [1958]
• A Hutch Is Not a Home (Donald and Fethry) [1964]
• That Big Cabbage Field in the Sky (0.0. Duck) [1966]
• The Heck Ship (Donald and Fethry) [1964]
• The Cat Caper (Donald and Fethry) [1964]
• Hot and Cold Running Ducks (Donald and Fethry) [1964]
• Put It On the Diners (Donald and Fethry) [1964]
• Ditch Day (Donald Duck) [1964] - Dessin par Phil DeLara
• The Retriever (Fethry Duck) [1964]

Essais :

• Dick Kinney and Al Hubbard

La critique

rédigée par
Publiée le 18 juin 2021

Follow the Fearless Leader est le premier recueil qui compile les histoire consacrées au personnages de Donald Duck et son cousin Popop Duck, scénarisées par Dick Kinney et dessinées par l'artiste Al Hubbard.

La grande majorité de ce recueil propose pas moins de 17 récits autour de Donald Duck et de son cousin Popop Duck, tous parus en 1964. Il s'agit tout simplement de la genèse du cousin de Donald qui fait ici ses premiers pas. Popop Duck (Fethry Duck en anglais) est à la base un personnage créé spécialement par le Studio Program. Ce dernier est le fruit d'une politique éditoriale qui s'étale de 1962 à 1990 et se voit lancée par la maison mère Disney à destination exclusive des marchés européens et latino-américains pour couvrir leurs besoins en histoires nouvelles qui augmentent continuellement alors même que la production d'histoires américaines en comic books est insuffisante. La plupart de ces histoires est ainsi écrite par des scénaristes américains à l'instar de Dick Kinney, tandis que les dessins proviennent, eux, d'artistes de différentes nationalités dont américaines comme Al Hubbard.

Popop incarne un beatnik, personnage anticonformiste de l'Amérique des années 50 et 60. Son apparence et son comportement ne correspondent pas, en effet, aux conventions de la société, ce qui provoque des situations comiques. Dans les histoires de Kinney, il est pourtant à l'origine un personnage extrêmement actif et touche-à-tout, dont la maladresse cause inévitablement des catastrophes en tout genre. Il devient très vite un excentrique toujours à la recherche de bien-être aussi bien alimentaire que psychologique. Il n'est ainsi pas idiot mais possède sa logique propre que Donald n'arrive décidément pas à cerner ! Au fil des histoires, les auteurs vont aussi faire évoluer son apparence. Il conserve son bonnet mais perd des cheveux au point de ne plus avoir que quelques mèches qui dépassent. La première apparition de Popop se produit ainsi dans l'histoire The Health Nut, publiée dans le magazine italien Topolino #453 le 2 août 1964, tandis que les lecteurs américains ne la découvriront que quarante ans plus tard, en 2003 !

L'éventail des histoires dans ce recueil est large et montre quelques récurrences amusantes. Dans de nombreux récits, les ennuis de Donald commencent ainsi souvent quand son cousin Popop vient expérimenter une nouvelle idée loufoque qu'il a lue dans l'un des nombreux livres où il pense trouver une vérité qui change la vie, qu'elle soit diététique, philosophique ou sportive. Et chaque fois, cela mène Donald à la catastrophe même s'il ne se résout jamais à renvoyer son cousin car, pour lui, la famille est sacrée et la patience de mise. Popop, pour sa part, veut en réalité toujours bien faire mais il ne se rend jamais compte du désordre qu'il provoque dans le quotidien de Donald. Certaines histoires sont alors particulièrement amusantes comme Haste Makes Waste où Popop ne veut plus que Donald perde du temps pour rien. Il va donc essayer de lui optimiser les tâches de tous les jours mais va, au contraire, le retarder plus qu'autre chose. Dans The Frontiersmen, Donald ne souhaite qu'une chose : partir tranquillement en vacances pour se reposer. Popop a alors l'idée de le conduire à destination mais dans un chariot de cowboy, ce qui le ralentit considérablement au point qu'il n'arrivera finalement pas jusqu'au lieu de sa villégiature. Un autre exemple de récit burlesque, The Blackboard Bungle, voit aussi Popop, alors instituteur, avoir l'idée saugrenue d'inviter ses élèves dans la maison de son cousin, mettant un désordre impensable.

Dick Kinney et Al Hubbard n'en n'oublient pas pour autant d'introduire de nouveaux personnages dans les histoires de Donald et Popop. Le meilleur d'entre eux est assurément le chat Catmembert (Tabby en anglais). Il apparaît en effet pour la première fois en même temps que Popop dans The Health Nut et Al Hubbard le dessinera au total dans une quarantaine d'aventures. Catmembert est donc le chat de Donald mais il est aussi devenu, malgré lui, le souffre-douleur de Popop. Le cousin de Donald lui fait, il est vrai, à chaque fois des misères, le plus souvent sans même s'en rendre compte. Catmembert déteste donc Popop et tente toujours de s'échapper lorsqu'il est dans les parages, malheureusement la plupart du temps en vain. Cette dynamique rend le personnage particulièrement drôle d'autant plus que les auteurs lui permettent d'exprimer ses pensées via des bulles dont les réflexions font mouche. Parmi les meilleures histoires du recueil mettant en scène le chat, il peut être cité Time to Duck où Popop vient montrer à Donald comment optimiser ses tâches ménagères ; le pauvre chat se faisant soit asperger d'eau, soit avaler par l'aspirateur. Très drôle également, Pop Goes the Art voit Popop décider de ramener tout un bric-à-brac dans l'idée d'en faire des objets d'art sans voir, alors qu'il débute ses créations, que le pauvre Catmembert s'est caché dans la pile de déchets.

L'autre personnage créé par Dick Kinney et Al Hubbard qui fait donc aussi son apparition dans les histoires de Popop est Moïse Lamouise (Hard Haid Moe en anglais). Il s'agit d'un ermite plus ou moins colérique qui en fait vivre de toutes les couleurs à Popop et son cousin Donald. Chose rare au sein du monde des canards, il est complètement humain, sans même un artifice comme une truffe de chien pour l'animaliser. Moïse Lamouise apparaît ainsi pour la première fois dans l'histoire It's Music?, le 4 octobre 1964 au sein du magazine Topolino. Dans ce récit, Popop s'invite chez Donald pour lui faire entendre sa nouvelle chanson avec laquelle il pense exploser tous les hit-parade alors qu'en réalité c'est plutôt les oreilles qu'elle casse. Donald décide donc d'éloigner Popop de la ville et de l'emmener chanter à la campagne sauf qu'ils tombent sur un ermite du coin qui accueille la voix "mélodieuse" de Popop à grands coups de tirs de chevrotine. Il se met également à siffloter un air de country qui inspire finalement le cousin de Donald. Il tente alors d'enregistrer le vieil homme à l'insu de son plein gré pour reproduire la chanson lors d'un festival de musique... Moïse Lamouise apparaît une deuxième fois dans le recueil au sein de l'histoire Ditch Day, mais c'est le seul récit du volume à ne pas être dessiné par Al Hubbard, mais Phil DeLara.

En plus de toutes les aventures de Popop, cinq autres histoires sont présentes. Trois d'entre elles sont des histoires de Scamp, l'un des chiots de Lady et le Clochard, l'un des premiers héros Disney que va dessiner Al Hubbard. Deux récits ici sont des gags d'une page datant de 1958 tandis que la dernière est une petite histoire remontant à 1973. Cet échantillon permet ainsi de voir l'évolution du dessin de l'artiste sur près de vingt ans. Les deux autres aventures, toutes deux datant de 1966, The Case of the Purloined Pearls et That Big Cabbage Field in the Sky, voient l'apparition de nouveaux personnages, également créés par Dick Kinney et Al Hubbard : 0.0. Duck (ou Double-O-Duck) et son assistante Mata Harrier. Double-O-Duck est en réalité une parodie de James Bond tandis que Mata Harrier est une sorte d'Emma Peel, façon secrétaire. Dans chaque mission, l'agent secret se débrouille pour envoyer Donald Duck en première ligne tandis qu'il récolte lui les lauriers à la fin... en étant resté en toute sécurité !

Follow the Fearless Leader est une merveille. Il permet de découvrir la naissance d'un personnage très populaire, Popop Duck, et de voir réunies dans un seul album toutes ses première aventures. Un vrai régal !

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.