The Dawn of Better Living
L'écran titre
Titre original :
The Dawn of Better Living
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 28 mai 1945
Genre :
Animation 2D
Commanditaire :
Westinghouse Electric Corporation
Durée :
16 minutes

Le synopsis

L'évolution de l'éclairage intérieur est expliquée, des premières chandelles du XVIIe siècle aux circuits électriques du milieu du XXe siècle...

La critique

rédigée par
Publiée le 16 février 2022

The Dawn of Better Living est un cartoon éducatif produit par les studios Disney pour le compte de la société Westinghouse Electric Corporation. Fondée en 1886 par George Westinghouse sous le nom de Westinghouse Electric & Manufacturing Company, l'entreprise spécialisée dans la production d'infrastructures électriques vient juste de changer de nom en 1945 quand elle commande ce court-métrage à Walt Disney.


Durant la Seconde Guerre mondiale, les artistes Disney ont été formés à la production de cartoons commerciaux, de propagande ou d’entraînement depuis leur réquisition par le gouvernement américain. Les studios conservent ensuite cette activité pendant quelques mois après la fin du conflit, essentiellement dans un but éducatif (épousant alors de grandes causes nationales) ou publicitaire (au service de grands comptes privés notamment). Ce genre de production est en réalité parfait en ces temps où la diversification est indispensable pour survivre économiquement. Plus d'une douzaine seront donc réalisés entre 1945 et 1946, dont Hold Your Horsepower pour The Texas Company, The ABC of Hand Tools pour General Motors ou The Building of a Tire pour Firestone Tire and Rubber Company. Pour autant, Walt Disney se lasse bien vite de ce genre de projets et retourne rapidement au divertissement pur. En 1946, The Story of Menstruation sonne ainsi le glas de cette activité aussi peu rentable que peu glorieuse. Néanmoins, Walt Disney reprendra l'idée de l'animation éducative dix ans plus tard pour son émission d'anthologie, notamment avec ses excellents épisodes autour de Tomorrowland comme À la Conquête de l'Espace.

The Dawn of Better Living commence d'abord par remonter le temps pour s'arrêter en 1630, quand les premiers colons arrivent en Amérique. Les maisons construites en bois étaient alors éclairées à la torche. En 1775, la cabane s'est transformée en cottage tandis que l'éclairage se fait désormais à la bougie. En 1860, la lampe à gaz fait son apparition et apporte un peu de modernité tandis qu'en 1890, elle est désormais murale et permet à la lumière de mieux se diffuser. En 1910, une révolution technique apparaît avec l'arrivée de l'ampoule électrique. En 1936, l'électricité est partout et amène dans les maisons un certain nombre de machines qui changent la vie de ses occupants.

The Dawn of Better Living imagine ensuite la maison de demain. Le court-métrage explique ainsi que les futurs logis seront désormais imaginés en fonction des besoins nécessaires à l'intérieur de ceux-ci et non l'inverse. Il montre alors différents exemples de maisons, que ce soit en banlieue ou en ville, à chaque fois avec des designs très futuristes, même pour aujourd'hui. Ensuite, le cartoon mène un exposé assez technique sur le courant électrique. Pour illustrer simplement le concept de surcharge électrique, un passage plus animé que les autres montre des appareils ménagers anthropomorphes placés en équilibre sur un fil électrique. Si une machine plus lourde en watts est ajoutée, elle fait logiquement sauter les plombs de l'ensemble du circuit. Il est alors amusant de voir le court-métrage proposer une invention révolutionnaire à l'époque : le disjoncteur !


The Dawn of Better Living continue ensuite en visitant pièce par pièce une maison moderne. Il commence par la cuisine avec la machine à laver la vaisselle et la cuisinière électrique. Il passe ensuite dans la buanderie avec la machine à laver ou le sèche-linge puis s'arrête dans une pièce où se trouve un immense climatiseur. Il fait alors un focus sur le congélateur avant de passer à la chambre à coucher et au dressing. Il est amusant de voir une télé sur le plafond qui passe une petite animation élaborée avec des moutons qui sautent une barrière. Elle semble d'ailleurs reprise du court-métrage La Légende du Rocher Coyote de Pluto sorti la même année. La salle de bain a également besoin de prises rien que pour brancher le rasoir électrique. Dans le salon, les premières télévisions font leur apparition et l'une d'elles diffuse d'ailleurs un extrait du cartoon des Silly Symphonies Symphonie de Cour de Ferme. L'électricité pourra même être emmenée dans le jardin afin d'éclairer la terrasse ou un élément décoratif. Enfin, le court-métrage conclut en expliquant que tout ce système ne coûterait guère plus cher que le prix global de la maison puisque l'installation de ces circuits électriques représenterait à peine 2% du total à condition qu'ils soient réfléchis dès sa conception.


The Dawn of Better Living est au final un cartoon commercial qui rappelle beaucoup dans son ton et son sujet l'attraction Carousel of Progress que Walt Disney imaginera pour l'exposition universelle de New York en 1964. Si l'animation est ultra-limitée, la majorité des images se concentrant sur des décors de pièce à vivre, le design de cette maison est incroyable. Elle offre une fenêtre sur le futur proche tel que les Américains l'imaginaient à la sortie de la guerre pour tout ce qui concernait la domotique. Ce qui est encore plus impressionnant est peut-être que tout s'est réalisé, à deux ou trois détails près. Surtout, les designs montrés ici ne sont pas trop démodés près de 80 ans après. Le sujet aura, en tout cas, inspiré Walt Disney puisqu'il publie en parallèle du court-métrage un livre illustré intitulé Electrical Living, avec des captures d'écran du court-métrage ainsi que certains graphiques inédits.

The Dawn of Better Living est un court-métrage assez rare de Disney qui ne brille pas pour son animation mais qui est un régal à visionner d'un point de vue architectural sur la façon dont le futur de la maison était vu à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.