Donald a sa Crise

Donald a sa Crise
L'affiche
Titre original :
Cured Duck
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 26 octobre 1945
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Jack King
Durée :
7 minutes

Le synopsis

Daisy demande à Donald de corriger son tempérament fougueux...

La critique

rédigée par
Publiée le 27 mars 2019

Donald a sa Crise est un amusant cartoon où Daisy demande à Donald d'accomplir ce qu'elle-même n'est pas capable de faire.

Daisy est apparue le 9 janvier 1937 dans le dessin animé Don Donald. Pour sa première apparition, elle se dénomme Donna et devient l'alter ego de Minnie, version canard. Très vite, dès son deuxième cartoon, L'Entreprenant Mr Duck en 1940, elle prend son nom définitif, Daisy. Son personnage est finalement au générique de peu de courts-métrages : douze au total, autant dire bien moins que Riri, Fifi, Loulou ou que Tic & Tac. Outre sa faible présence qui la pénalise, ses traits de caractère mouvants rendent le processus d'addiction du grand public à son endroit, plus difficile. Car s'il y a un personnage schizophrène chez Disney, c'est bien Daisy ! Même sa voix change d'un cartoon à l'autre. Et il ne s'agit pas là de sa seule intonation mais carrément de sa diction. Elle peut ainsi, d'une part, disposer d'une voix de canard à la Donald, incompréhensible et bien plus colérique que son cher et tendre et, d'autre part, prendre une déclamation suave et sexy lui donnant des faux airs de vamp manipulatrice... La seule chose qui finalement ne varie pas dans les cartoons où Daisy apparaît est sa grande difficulté à convoler avec Donald : tous les obstacles possibles et imaginables se mettent, en effet, constamment, en travers de sa route. Si le grand écran ne l'a pas très bien servie, Daisy se rattrape plutôt bien en bande dessinée où sa présence est, il est vrai, plus importante. Il convient cependant de reconnaître que son personnage, contrairement à d'autres, y demeure somme toute très linéaire et évolue peu. En fait, dans l'esprit du public, comme dans celle des artistes Disney, Daisy n'est qu'un rôle secondaire dont l'histoire d'amour avec Donald est anecdotique, se situant ainsi à des années lumières de l'intensité de celle de Mickey et Minnie.

Dans Donald a sa Crise, Donald se rend tout guilleret chez sa dulcinée, fumant joyeusement un cigare. Pendant ce temps, Daisy se pomponne pour accueillir son prétendant. Bien vite, la fumée de son cigare l'indispose et elle demande donc au canard d'ouvrir la fenêtre... qui résiste. Il entre alors dans une colère noire dont il a le secret, perdant tellement son sang-froid qu'il détruit tout dans la pièce transformant le salon de sa bien-aimée en champ de ruine. Daisy reste stoïque en attendant qu'il se calme. Elle lui montre alors qu'il suffisait de lever le loquet pour ouvrir tranquillement la fenêtre puis lui lance un ultimatum : il faut qu'il arrive réellement et honnêtement à contrôler son tempérament sinon ils ne se reverront plus jamais. Et elle termine en lui affirmant n'avoir elle-même jamais perdu une seule fois son sang froid devant lui.

Donald rentre dépité chez lui quand il tombe sur une petite annonce d'un journal qui promet la solution miracle pour contrôler son mauvais caractère. Après tout, ce n'est pas la première fois qu'il essaye de se canaliser. Sa tentative de gestion de son tempérament dans le cartoon de 1938, Le Sang-Froid de Donald, avait, en effet, été un échec total et s'était traduit par la destruction de la radio qui lui prodiguait de soi-disant bons conseils. Ici, il s'agit d'une machine très sophistiquée qui va tout tenter pour le faire sortir de ses gonds. La promesse est simple : s'il arrive à tenir dix minutes, il pourra alors gérer toute situation, avec un diplôme à la clé. Donald décide donc de tout encaisser sachant que la machine n'hésite pas à le frapper à tout va : il tient ainsi le temps indiqué et obtient le précieux sésame qui va lui permettre de retourner voir Daisy.

Tout content de lui, Donald file chez sa belle qui l'attend avec impatience. Il lui annonce, avec une voix suave, que c'est un nouveau canard qui se présente à elle. Daisy décide alors de le tester en lui proposant d'ouvrir la fenêtre. Cette fois-ci, il ne se trompe pas et tourne le loquet. Mais la vitre reste récalcitrante et il doit s'aider d'une pelle à cheminée pour parvenir à ses fins. Malgré sa trouvaille, elle ne tient toujours pas en place, lui tombe sur la tête et se brise. Pourtant, durant tout le processus, Donald sait garder le sourire sans s'énerver une seule seconde. Daisy est dès lors fière de lui et accepte de nouveau de sortir avec lui. Elle part s'habiller et revient avec un chapeau improbable. La chute du cartoon est alors tout simplement merveilleuse car en se moquant de son couvre-chef Donald fait rentrer sa bien-aimée dans une rage folle donnant sens à l'adage qui proclame "faites ce que je dis, pas ce que je fais"...

Donald a sa Crise est un cartoon vraiment amusant où le plus colérique n'est pas forcément celui annoncé...

Les personnages

1934
Cinéma

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Jaquette Donald a sa Crise
Jaquette Donald a sa Crise
Disponibilité

• en DVD Zone 1 et en DVD Zone 2, dans le volume Donald : De A à Z - Volume 2 de la collection des Walt Disney Treasures,

• en DVD Zone 1 dans la compilation Classic Cartoon Favorites : Volume 11 : Best Pals : Donald and Daisy.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.