Voix de Rêve

Voix de Rêve
L'affiche
Titre original :
Donald's Dream Voice
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 21 mai 1948
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Jack King
Durée :
6 minutes

Le synopsis

Une pilule donne à Donald une voix de séducteur...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 28 février 2018

Voix de Rêve montre de nouveau Donald tenter de trouver une solution pour changer sa voix que personne ne comprend.

Ce n'est, en réalité, pas la première fois que Donald a sa voix qui change. Après tout, le fait que personne ne comprenne ce qu'il raconte est un gag récurrent depuis que le personnage a été créé. Les animateurs Disney se sont, en effet, déjà amusés avec cette idée en 1946 dans Donald et son Double puis l'année suivante dans Le Dilemme de Donald. Ici, sa voix lui porte vraiment tord alors qu'il est vendeur de brosse de bain en porte à porte. Aucun de ses potentiels clients ne le comprend ! Pire, il est carrément rejeté et parfois physiquement, se faisant chasser par coup de pied au derrière. Totalement déprimé, il va chercher une consolation auprès de sa bien-aimée qui lui donne alors le courage nécessaire pour repartir de plus belle. Daisy a, il est vrai, ici un tout petit rôle mais suffisant pour remonter le moral de son compagnon...

Daisy est apparue le 9 janvier 1937 dans le dessin animé Don Donald. Pour sa première sortie, elle se dénomme Donna et n'est autre que l'alter égo de Minnie, version canard. Très vite, dès son deuxième cartoon, L'Entreprenant Mr Duck en 1940, elle prend son nom définitif, Daisy. Son personnage est finalement au générique de peu de courts-métrages : douze au total, autant dire bien moins que Riri, Fifi, Loulou ou que Tic & Tac. Outre sa faible présence qui la pénalise, ses traits de caractère mouvants rendent le processus d'addiction du grand public à son endroit, plus difficile. Car s'il y a bien un personnage schizophrène chez Disney, c'est bien Daisy ! Même sa voix change d'un cartoon à l'autre. Et il ne s'agit pas là de sa seule intonation mais carrément de sa diction. Elle peut ainsi, d'une part, disposer d'une voix de canard à la Donald, incompréhensible et bien plus colérique que son cher et tendre et, d'autre part, prendre une déclamation suave et sexy lui donnant des faux airs de vamp manipulatrice... La seule chose qui finalement ne varie pas dans les cartoons où Daisy apparaît est sa grande difficulté à convoler avec Donald : tous les obstacles possibles et imaginables se mettent, en effet, constamment, en travers de sa route.
Si le grand écran ne l'a pas très bien servie, Daisy se rattrape plutôt bien en bande dessinée où sa présence est, il est vrai, plus importante. Il convient cependant de reconnaitre que son personnage, contrairement à d'autres, y demeure somme toute très linéaire et évolue peu. En fait, dans l'esprit du public, comme dans celle des artistes Disney, Daisy n'est qu'un personnage secondaire dont l'histoire d'amour avec Donald est anecdotique, se situant ainsi à des années lumières de l'intensité de celle de Mickey et Minnie.

Finalement, Donald trouve un produit miracle : des pilules qui promettent de lui donner une voix suave et sensuelle. Il n'y croit pas vraiment mais achète tout de même une boite pour tester. Et contre toute attente, le médicament fait son office. La voix de Donald ressemble maintenant à s'y méprendre à celle de Ronald Colman, un acteur populaire dans les années 40. Grâce à elle, ses brosses se vendent désormais comme des petits pains ; les ménagères se bousculant même pour venir les acheter. Donald, gonflé à bloc par sa toute nouvelle réussite, décide bien vite de profiter de l'action des pilules sur sa voix pour faire sa demande à Daisy. Mais maladroit invétéré, il fait tomber quasiment toute la boite puis part à la recherche de la dernière pilule disponible qui se retrouve avoir glissé sur le chapeau d'un molosse. Le canard se met en quatre pour la récupérer mais l'homme taciturne et violent ne veut rien entendre et le frappe. C'est l'occasion d'un gag savoureux où Donald se déguise en vieille femme pour faire glisser la fameuse pilule quand le costaud lui fait la révérence en enlevant son chapeau. Mais sa malchance ne le quitte décidément  pas : la dernière pilule est finalement avalée par une vache qui, désormais dotée d'une nouvelle belle voix, lui demande de quitter la propriété privée qu'est son pré ! Donald renonce alors à sa demande en mariage...

Voix de Rêve est un énième cartoon amusant où la voix de Donald lui joue des tours. L'idée est excellente et sa mise en œuvre très réussie.

Les personnages

1934
Cinéma

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Jaquette Voix de Rêve
Jaquette Voix de Rêve
Disponibilité

• en DVD Zone 1 et DVD Zone 2, dans le volume Donald : De A à Z - Volume 3 de la collection des Walt Disney Treasures,

• en DVD Zone 1 dans la compilation Classic Cartoon Favorites : Volume 11 : Best Pals : Donald and Daisy.

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux