Dingo et Dolores

Dingo et Dolores
L'affiche
Titre original :
The Big Wash
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 6 février 1948
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Clyde Geronimi
Musique :
Oliver Wallace
Durée :
7 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Dingo tente de donner un bain à l'éléphante du cirque, Dolores...

La critique

rédigée par
Publiée le 07 juillet 2021

Dingo et Dolores est un cartoon atypique de Dingo où le personnage se voit utilisé à contre-emploi...

Comme son titre l'indique, Dingo et Dolores voir Dingo interagir avec le personnage de Dolores. L'éléphant apparaît le 5 janvier 1945 dans le cartoon de Dingo La Chasse au Tigre. Asexué et sans nom dans le court-métrage, il ne sert alors que de monture au gaffeur. Plus tard, le personnage évoluera pour devenir une femelle répondant au nom de Dolores dans le cartoon de 1948 Dingo et Dolores. L'éléphante réapparaitra une troisième et dernière fois en 1953 dans le court-métrage Les Cacahuètes de Donald. Cette fois-ci, elle participe non plus à un cartoon de Dingo, mais à l'un de Donald. Elle y partage également la vedette avec Tic & Tac.

Ce qui frappe en premier avec Dingo et Dolores est peut-être son erreur de casting. Étonnamment, le spectateur aurait plutôt vu Donald à la place de Dingo dans le rôle principal. Le manque de patience du canard et sa propension à perdre son sang-froid auraient en effet sûrement fait des merveilles. Ici, Dingo possède une nonchalance incroyable qui fait que tout glisse sur lui : sa relation avec Dolores est dès lors charmante mais manque peut-être un peu de piquant. Cette impression se confirme d'ailleurs dès le début du récit. Au petit matin, l'éléphante se réveille et se rend compte qu'elle n'a rien à manger. Elle tente alors de sortir Dingo de son sommeil mais sans réel succès. Elle est alors obligée de secouer sa roulotte, toujours en vain, avant de lui jouer du clairon avec sa trompe. Dingo se réveille enfin, tout guilleret, ne se rendant même pas compte qu'il ne lui reste plus que le plancher dans sa caravane. Il part alors gaiement faire ses corvées de la journée en poussant même la chansonnette.

Dolores demande alors à l'oreille de son soigneur s'il a une cacahuète pour elle. Ce dernier répond par l'affirmative et met en place un jeu où elle va devoir trouver dans quelle main il a caché sa friandise. Il se déroule alors une longue séquence où elle cherche le précieux sésame. D'autant plus que Dingo s'amuse avec elle puisqu'il ne l'a pas cachée dans ses mains mais dans son costume. Frustrée, Dolores secoue son taquin de soigneur comme un poirier et trouve finalement la cacahuète dans le capharnaüm qui tombe de son habit. Il est alors amusant de voir la belle animation proposée pour montrer comment la pachyderme va casser méticuleusement la coque du fruit sec pour pouvoir le manger.

Dingo va ensuite batailler avec l'éléphante pour lui faire prendre son bain. Dolores déteste ce soin et va tout faire pour y échapper. Elle tente une première fois de s'enfuir mais se voit stoppée par la clôture du cirque. Heureusement pour elle, le tuyau d'arrosage est trop court pour que son soigneur l'atteigne. Plus tard, elle se déguise en clown sans que Dingo ne la reconnaisse. Elle en profite d'ailleurs pour lui faire une blague incognito : elle ouvre le robinet du tuyau que Dingo a accroché à son pantalon alors qu'il la cherchait. L'eau rentre dans son habit qui gonfle comme un ballon de baudruche avant de finalement exploser.

Après s'être de nouveau cachée derrière une roulotte, Dolores se fait finalement attraper par Dingo. Le soigneur l'attache alors fermement pour la savonner. Sauf que le produit utilisé à tendance à la faire éternuer, ce qui amène de nombreux gags. L'un d'eux envoie valdinguer le pauvre Dingo sur une palissade en plein milieu d'une affiche où un lion a la gueule ouverte. Un autre voit Dolores disparaître au loin par la force de son éternuement ; la mousse la recouvrant restant, elle, en place. Dingo, qui était sur l'animal, ne retombe quant à lui pas lourdement, dans une animation dite du plausible impossible. Enfin, après un dernier éternuement, Dingo se retrouve écrasé par Dolores en plein milieu d'une mare de boue. L'éléphante fait alors jaillir l'eau de sa trompe pour enlever ironiquement la saleté de son soigneur.

Dingo et Dolores est un cartoon qui possède un certain charme mais dont le spectateur ne peut s'empêcher de penser qu'il aurait été autrement plus drôle avec Donald.

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

1939 • 2007

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.