Dossiers » Expositions & Visites » Disney Autour du Monde
Expositions & Visites » Disney Autour du Monde

Chicago, Illinois
La Maison de Naissance de Walt Disney

L'article

Publié le 05 juin 2022

Quand le passionné de Walt Disney veut partir sur les traces du grand génie d'Hollywood, il pense naturellement à Burbank et ses studios, à Anaheim et son Parc Disneyland, à la banlieue d'Orlando où le créateur de Mickey Mouse a eu l'idée de construire Walt Disney World Resort ou encore à Marceline sa ville d'enfance. Par contre, peu sont ceux à avoir l'idée d'aller à Chicago dans l'état de l'Illinois. Pourtant, c'est bien dans cette ville que Walt Disney a vu le jour ; et chose encore plus miraculeuse, sa maison de naissance existe toujours !


Logo © http://www.thewaltdisneybirthplace.org

Propriétaires d’une orangerie en Floride, bientôt détruite par le gel, Elias Disney et sa femme Flora partent pour Chicago en 1890 avec leur premier fils Herbert. La jeune mariée, enceinte, donne rapidement naissance à Raymond, le deuxième membre de la fratrie. La petite famille loue alors une vieille ferme du milieu du XIXe siècle au 3515 South Vernon, dans le sud de la ville. Elias a bon espoir de profiter de la conjoncture. L'Exposition Universelle de 1893 est alors en plein développement. Le père de famille est ainsi engagé comme charpentier pour un dollar la journée. Son salaire lui permet d'épargner, semaines après semaines. Le 31 octobre 1891, il investit alors 700 dollars dans une parcelle au 1249 North Tripp Avenue. Un an plus tard, le 23 novembre 1892, Elias obtient le permis de construire un cottage en bois de deux étages de près de 50 m2 pour la somme de 800 dollars. Flora, dessine les plans tandis qu'Elias construit lui la maison. Le couple fait d'ailleurs de même pour plusieurs habitations du quartier. Au début de 1893, la famille Disney s'installe dans sa nouvelle maison avec ses deux fils : Herbert et Raymond. Peu de temps après, leur troisième fils, Roy, naît le 24 juin 1893.

En 1900, Elias devient membre du Comité de construction de l'église de la congrégation Saint Paul, sur North Keeler Avenue à deux pâtés de maison de son domicile, et inaugurée en octobre. À l'occasion, il arrive qu'il remplace le prêtre. Le 5 décembre 1901, un nouveau bébé naît au premier étage de la maison familiale. Walter Elias porte ainsi le prénom du pasteur Walter Parr, un ami de la famille, accolé à celui de son paternel. Il est suivi le 9 décembre 1903 de la première fille de la fratrie, Ruth. Mais les affaires tournent au ralenti. Et le père de famille estime que la ville est devenue dangereuse après qu'un policier a été tué par deux jeunes du même âge qu'Herbert et Raymond. Pour fuir cette insécurité, la maison familiale est vendue pour 1 800 dollars le 10 février 1906 à Walter Chamberlain. Après avoir hésité entre Citronella dans l'Alabama, et Steamboat Springs dans le Colorado, Elias et ses aînés partent pour Marceline, dans le Missouri. Flora, Roy, Walt et la jeune Ruth suivent par le train quelques temps plus tard.

Après cela, la maison va passer de main en main au fil d'un siècle. Son adresse change aussi puisqu'elle est désormais au 2156 North Tripp Avenue. Une extension est également construite à l'arrière, agrandissant le cottage de près d'un tiers de sa surface. En 1991, la ville de Chicago tente de transformer la propriété en monument historique, mais le propriétaire de l'époque combat cette décision prétextant que cela l'empêcherait de vendre la maison ou de faire des travaux comme il l'entend. Il remporte son combat contre l’administration en 1997, mettant la demeure en danger potentiel de démolition. Finalement, il décide de vendre son bien en 2002 à un couple qui tente ensuite de la revendre dans l'optique que quelqu'un veuille la transformer en musée. En attendant de trouver acquéreur, ils la mettent en location. Finalement, en 2013, la maison est achetée par un couple de Los Angeles, Dina Benadon et Brent Young, ce dernier étant d'origine de Chicago. Ils sont les fondateurs de la société Super 78, spécialisée dans la conception d'attractions de parcs à thème. Ils achètent ainsi la maison dans l'optique de créer un musée à destination d'un public large. Ils sont aidés dans leur tâche par plusieurs professionnels, spécialistes et passionnés dont Charles Pipal, architecte ; Timothy Barton, consultant en préservation historique ; ou Rey Colón, natif de Chicago ayant travaillé pour la ville à destination des enfants et des aménagements locaux.

Le projet de musée est totalement privé, principalement financé par des dons. Il n'a ainsi rien à voir avec The Walt Disney Company ou la famille Disney, même si tous deux vont offrir des sommes conséquentes pour la rénovation. La ville de Chicago participe également indirectement en donnant son aval au projet mais aussi en remplaçant quelques panneaux de rues pour mettre en avant la maison de Walt Disney. Un gros travail d'analyse historique et architectural est alors effectué afin de savoir à quoi ressemblait la maison à l'époque de la naissance de Walt Disney, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Les travaux se concentrent dans un premier temps sur l'extérieur afin de redonner à l'entrée son aspect d'antan avec son porche et sa porte si caractéristiques. Les peintures ainsi que les clôtures sont refaites. Les plus attentifs remarqueront d'ailleurs que les murs de la maison sur le côté ont deux couleurs ; les murs jaunes représentant ce que la maison était à l'origine tandis les murs verts marquent les rajouts apportés au cottage.

Mais le plus gros du travail se fait à l'intérieur. Les architectes et les historiens vont en effet tenter de redonner à la maison son aspect authentique et originel. Pour cela, des cloisons sont rajoutées sur le fond, côté jardin de derrière, pour séparer l'habitation d'origine avec l'extension. Par contre, les murs en bois d'origine sur les trois autres côtés tout comme les planchers sont préservés au maximum. Pour cela, un long travail minutieux est mené pour retirer tout ce qui avait été rajouté au fur et à mesure, souvent en s'entassant par dessus l'existant. Cela a ainsi permis d'analyser les traces de la disposition des pièces lors de la création de la maison, notamment sur l'emplacement des cloisons, des fenêtres ou des portes. Le rez-de-chaussée comprend ainsi le salon, la salle à manger, la cuisine ainsi qu'un escalier dont l'espace en dessous avait permis d'installer des toilettes, chose rare pour l'époque puisqu'elles avaient tendance à se trouver dehors dans le jardin. Le premier étage comprend lui deux chambres d'enfants ainsi que la chambre parentale. Celle-ci donnait accès à une petite pièce sans fenêtre qui a sûrement dû servir de nurserie lors des naissances de Roy, Walt et Ruth.

Si les travaux ont bien avancé, il reste encore beaucoup à faire pour que la maison puisse être proposée au public. Principalement, il faut travailler les murs séparant la résidence d'origine avec l'extension pour rajouter des fausses fenêtres. Celles-ci diffuseront une image factice donnant l'impression de regarder vers un extérieur du début du XXe Siècle. De plus, chaque pièce sera meublée afin de donner l'impression de revenir dans les années d'enfance de Walt et de Roy. Le musée sera alors une expérience interactive, véritable capsule temporelle dans le Chicago du début des années 1900. Le projet a particulièrement bien avancé jusqu'en 2019 mais la crise de la COVID-19 semble avoir ralenti la suite des travaux et il est difficile de savoir quand la maison de naissance de Walt Disney sera proposée définitivement au grand public. Surtout qu'il reste un autre problème à régler : celui du parking des visiteurs. Le quartier étant résidentiel, il faut réfléchir également au flux des touristes afin de ne pas gêner le voisinage.

Même si tout n'est pas terminé, se retrouver sur le perron de la maison de Walt Disney, rentrer dans son logis et visiter la résidence est une incroyable expérience pour un passionné du Maître de l'Animation. Le plus émouvant est sûrement de découvrir la chambre à coucher d'Elias et Flora, car au-delà du fait que c'est ici que Walt a été conçu, c'est aussi la pièce qui est restée la plus authentique depuis sa construction. Un petit détail intéressant peut se voir dans le plancher. Il possède en effet toujours une trappe, située à l'époque sous le lit conjugal où la famille Disney cachait ses économies et documents importants. Ce fait a d'ailleurs été confirmé par les membres de The Walt Disney Archives auprès de l'association s'occupant de la maison quand ils sont venus visiter la demeure. L'attention mise dans la préservation de ce patrimoine historique est réellement à saluer. Le projet est dans les mains de fervents passionnés qui veulent protéger et sauvegarder ce petit pan de l'histoire américaine mais aussi de l'histoire Disney.

Quand la maison de Walt Disney sera entièrement restaurée et ouverte au public, le musée sera alors une porte ouverte sur la culture américaine du début du XXe Siècle. Il sera surtout un incroyable exemple du rêve américain dans son symbole le plus flamboyant lorsqu'un petit garçon, né dans une maison modeste de la banlieue de Chicago, a réussi à devenir l'un des plus grands producteurs d'Hollywood, influençant le monde entier avec ses histoires.

Notes et Remerciements

The Walt Disney Birthplace n'est actuellement pas accessible au public. Il est tout de même possible de se promener devant et de prendre des photos de l'extérieur. Par contre, il est interdit de monter sur le perron et encore moins de visiter la maison. Cette chance a pour autant été proposée aux auteurs de cet article grâce au tour-opérateur Voyageurs du Monde, qui a eu l'incroyable initiative de leur organiser cette surprise hors du commun que fut cette visite. Pour cela, ils ont fait une donation à l'association en leur nom, faisant qu'une brique gravée avec leur patronyme sera installée dans l'allée de la maison, puis mis au point une rencontre passionnante avec Rey Colón qui leur a fait une visite privée de la demeure. Ce fut un moment aussi inoubliable que particulièrement émouvant.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.