Émissions » Émissions d'Anthologies Disney » Saison 24 (1977 • 1978)
Émissions d'Anthologies Disney » Saison 24 (1977 • 1978)

The Mouseketeers at Walt Disney World

The Mouseketeers at Walt Disney World
L'écran titre
Titre original :
The Mouseketeers at Walt Disney World
Production :
Walt Disney Productions
Date de diffusion USA :
Le 20 novembre 1977
Genre :
Promotionnel
Réalisation :
Tom Trbovich
Durée :
50 minutes

Le synopsis

Les stars de The New Mickey Mouse Club arrivent à Walt Disney World en Floride pour donner un concert en public. Ils espèrent aussi en profiter pour se détendre et découvrir les attractions du royaume enchanté mais des problèmes surviennent dès leur arrivée...

La critique

rédigée par
Publiée le 28 janvier 2021

The Mouseketeers at Walt Disney World est une émission diffusée en 1977, sur NBC, dans l'émission hebdomadaire, nouvellement renommée, The Wonderful World of Disney et héritière du show d'ABC créé en 1954 par Walt Disney lui-même et intitulé Disneyland.

Si le Mickey Mouse Club, l'émission créée par Walt Disney en 1955, est entrée dans les annales de la télévision de part sa popularité tout comme sa petite sœur de Disney Channel, The All New Mickey Mouse Club / MMC, qui verra éclore de futures stars comme Christina Aguilera, Justin Timberlake, Ryan Gosling ou Britney Spears, plus personne ne se rappelle de la première tentative de faire renaître le programme phare de Disney dans les années 70. The New Mickey Mouse Club débute ainsi en syndication le 17 janvier 1977 après le succès de la rediffusion de la première émission. Disney pense en effet que le public sera ravi de retrouver l'émission dans une version modernisée. Dès lors, le concept de l'émission des années 50 est conservé dans ses grandes lignes tandis que plusieurs modifications sont apportées. D'abord, le programme est désormais entièrement en couleur et le générique se voit réorchestré façon disco. Ensuite, les présentateurs adultes sont abandonnés en lieu et place d'enfants choisis avec le souci de représenter toutes les minorités. Habillés de façon colorée souvent avec des salopettes typiques des années 70, les Mouseketeers essayent de se montrer dans l'air du temps. Mais voilà, la sauce ne prend pas en raison d'un casting visiblement trop faiblard. Les jeunes gens sont à la fois totalement transparents et manquent incroyablement de naturel. D'ailleurs, aucun d'entre eux ne ressortira vraiment du lot et très peu connaîtront une carrière conséquente en dehors de l'émission comme ce fut le cas, en son temps, pour Annette Funicello. Certaines des jeunes filles du groupe participeront tout de même ensuite à la série Drôle de Vie diffusée sur NBC. L'émission, quant à elle, est finalement proposée sur un nombre réduit de chaînes locales ; si bien que peu d'épisodes frais seront produits, l'enregistrement de séquences inédites se tarissant à partir du milieu de l'année 1977. The New Mickey Mouse Club est ainsi diffusée jusqu'au 1er décembre 1978 mais cela fait déjà longtemps que les épisodes ne sont que des remontages grossiers des tout premiers. Depuis, cette version du Mickey Mouse Club, décidément mal née, a été complètement oubliée des téléspectateurs.

Quand The Mouseketeers at Walt Disney World est diffusé le 20 novembre 1977, l'émission The New Mickey Mouse Club est déjà sur la pente descendante. L'épisode permet tout de même de retrouver tous les nouveaux Mouseketeers : Nita, Mindy, Julie, Todd, Pop, Shawnte, Allison, Lisa, Scott, Angelo, Curtis et Kelly. L'émission est censée les rendre attachants et montrer comment leur amitié est forte. Le souci est que le programme prouve aux téléspectateurs plutôt le contraire. En alternant entre les disputes et les réconciliations des jeunes gens, les enfants donnent en effet une image plutôt antipathique. Le summum est d'ailleurs atteint aux deux tiers de l'épisode en rabaissant Nita, l'une des leurs, après que la malheureuse a commis une belle maladresse pourtant sans intention de nuire. À la suite de ce lynchage en règle, la jeune fille décide carrément de fuguer durant la dernière partie de l'épisode. Elle cherche à éviter ses camarades en se cachant dans le Parc à thème, le tout en pleurant. Mais voilà, au lieu de la rendre émouvante et de permettre de compatir à son chagrin, l'effet du programme est désastreux : ses pleurnicheries la font paraître insupportable ! Au final, l'émission rend les enfants peu attachants et ne donne pas particulièrement envie d'être leur ami. Ainsi, leur discours sur l'importance de l'amitié, lors de la chanson de conclusion, sonne aussi creux qu'hypocrite. Si le but de The Mouseketeers at Walt Disney World était de faire la promotion de la nouvelle émission du Mickey Mouse Club, il est malheureusement raté surtout que le mot de "Mouseketeers" est à peine prononcé dans le programme. Tout n'est toutefois pas perdu puisque les jeunes gens vont tout de même profiter de l'épisode pour interpréter de nombreuses chansons : des reprises comme Zip-A-Dee-Doo-Dah ou Siffler en Travaillant mais aussi des chansons originales avec Turn, Turn, Turn autour du feu de camp, The Pooh Polka dans une séquence étrange de rêve avec Winnie l'Ourson ou encore Friends qu'ils interprètent devant le Cinderella Castle à la fin de l'émission.

Heureusement, les deux adultes qui accompagnent les enfants sont eux bien plus attachants. Ronnie Schell (Gus, Un Candidat au Poil ou The Whiz Kid and the Carnival Caper) campe ainsi Mr. Brown, le manager des Mouseketeers, tandis que Jo Anne Worley (Un Candidat au Poil, La Belle et la Bête) est, elle, une journaliste qui veut interviewer les enfants. Alors bien sûr, leurs rôles sont aussi incohérents que ceux des jeunes gens. Un seul adulte pour gérer douze enfants aussi turbulents ? Rien d'étonnant que tout tourne à la catastrophe ! Quant à la journaliste, son idée de scoop est totalement incongrue et peu crédible. Il est ainsi étonnant qu'elle cherche à montrer que les Mouseketeers sont bien moins amicaux qu'ils ne le prétendent. Il n'empêche, malgré le problème d'écriture de leurs personnages, Ronnie Schell et Jo Anne Worley savent se rendre sympathiques et contrebalancent un peu la piètre performance des enfants.

Si tout ce qui tourne autour des Mouseketeers est décevant, le véritable intérêt de l'émission est la visite de Walt Disney World à l'époque du tournage : c'est-à-dire en 1977, soit six ans seulement après son ouverture. À cette époque, la destination de vacances floridienne ne comprend qu'un Parc à Thème, le Magic Kingdom ; quatre Hôtels Disney, le Contemporary Resort, le Polynesian Village Resort, The Golf Resort et le Village Resort (et ses fameuses Treehouse Villas) ainsi que le camping Fort Wilderness Campground ; le Parc aquatique River Country ; le parc ornithologique Treasure Island ; les quatre golfs Disney's Magnolia, Disney's Palm, Disney's Oak Trail et Disney's Lake Buena Vista ; la zone de divertissement et de shopping Walt Disney World Village au Lake Buena Vista où se situent également quatre hôtels partenaires. 
L'émission est ainsi une capsule temporelle fascinante car elle permet de découvrir des lieux du Resort dont certains sont désormais fermés. Bien sûr, le passage d'un lieu à un autre n'est pas toujours cohérent mais cela n'enlève rien au plaisir de découvrir ces images. En particulier, les attractions Skyway to Fantasyland et Skyway to Tomorrowland, disparues depuis, sont particulièrement mises en avant ainsi que Space Mountain qui, elle, a ouvert à peine deux ans auparavant. L'île aux oiseaux Treasure Island, juste avant que le lieu ne change de nom pour Discovery Island, est aussi longuement montrée. Le visiteur s'amusera aussi à voir comment le Disney's Contemporary Resort, le Disney's Fort Wilderness Resort & Campground ainsi que Disney Springs (Walt Disney World Village à cette époque) ont bien évolué depuis leurs ouvertures.

Il ne fait aucun doute que le clou de The Mouseketeers at Walt Disney World reste le passage autour de River Country. Il est en effet bluffant quand il est su que ce Parc aquatique a été fermé depuis en catimini alors qu'il était à l'époque le premier parc aquatique thématisé au monde. Les Mouseketeers y interprètent même une rengaine qui deviendra l'hymne non-officiel du Parc :

River Country.
Big River Country.
It's a hoot.
It's a holler!
It's a water jamboree!
River Country.
Big River Country.
If you're hot around the collar it's the cool place to be.

The Mouseketeers at Walt Disney World est à la fois fascinant et ennuyeux. Si les enfants tapent vite sur les nerfs, le vrai intérêt de l'émission est la visite datée de Walt Disney World Resort, telle une fenêtre sur une époque révolue.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.