Émissions » Émissions d'Anthologies Disney » Specials (2012 • 2019)
Émissions d'Anthologies Disney » Specials (2012 • 2019)

La Petite Sirène Live !

La Petite Sirène Live !
L'écran titre
Titre original :
The Wonderful World of Disney : The Little Mermaid Live !
Date de diffusion USA :
Le 5 novembre 2019
Distribution :
Disney•ABC Domestic Television
Genre :
Comédie musicale
Réalisation :
Hamish Hamilton
Musique :
Howard Ashman
Alan Menken
Durée :
90 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Pour le trentième anniversaire du film La Petite Sirène, un programme spécial propose aux téléspectateurs un hommage au classique animé et à sa musique intemporelle au moyen d'une aventure magique sous l'océan qui mélange des performances musicales exécutées en direct par une distribution quatre étoile et la diffusion du long-métrage original...

La critique

rédigée par
Publiée le 16 mai 2020

La Petite Sirène Live ! est une émission spéciale assez atypique se situant à mi chemin entre la diffusion du long-métrage animé et le spectacle scénique. Si l'hommage est sympathique, les différents tableaux en direct sont assez inégaux, certains plutôt réussis quand d'autres affichent une qualité bien plus discutable. Pourtant, il se dégage de l'ensemble une bonne humeur communicative.

La Petite Sirène Live ! a donc été diffusée dans le cadre de l'émission The Wonderful World of Disney sur ABC. En 2008, cette dernière s'était pourtant arrêtée officiellement, avant de reprendre timidement en 2012 par une série de spéciales qui alternaient la diffusion de films récents ou classiques du label Disney mais également des épisodes uniques tournés depuis les Parcs à thème américains pour les fêtes de fin d'année, une formule proposée ensuite chaque année à partir de 2016 sous le titre de Magical Holiday Celebration. La Petite Sirène Live !, se situant un peu à part dans cette programmation, était ainsi prévu pour 2017 mais a été finalement repoussée en raison d'un problème de budget. ABC annonce finalement qu'elle sera diffusée en 2019 pour célébrer les 30 ans du film d'animation.


Jodi Benson

La Petite Sirène Live ! relève ainsi de la mode des adaptations télévisées de certains spectacles de Broadway sur les grandes chaînes de télévision. La chaîne NBC a en effet lancé le genre en 2013 avec The Sound of Music Live ! dérivé du fameux musical que 20th Century Fox a adapté en film en 1965, le multi oscarisé La Mélodie du Bonheur. Le show fait alors un véritable triomphe, réunissant plus de 18 millions de téléspectateurs. S'enchaînent ensuite Peter Pan Live ! en 2014, The Wiz Live ! en 2015, Hairspray Live ! en 2016 et Jesus Christ Superstar Live in Concert en 2018. La chaîne FOX emboîte le pas avec Grease : Live en 2016 suivie par The Passion : New Orleans toujours en 2016, A Christmas Story Live ! en 2017 et Rent : Live en 2019. Ce dernier, seul produit par 20th Century Fox Television, signe un flop retentissant en étant suivi par seulement 3,4 millions de téléspectateurs et met un coup d'arrêt au genre sur les deux chaînes. ABC prend le contre-pied de cette décision en proposant La Petite Sirène Live ! le 5 novembre 2019.


Graham Phillips

La Petite Sirène Live ! se base donc sur le film d'animation La Petite Sirène, sorti au cinéma le 15 novembre 1989 et réalisé par Ron Clements et John Musker. Considéré comme le long-métrage qui fit rentrer les Walt Disney Animation Studios dans leur troisième âge d'or, le succès auprès des critiques et surtout du public est alors immense, apportant un vent de fraîcheur et de modernité à l'animation Disney. Le secret de cette incroyable réussite tient sans aucun doute aux chansons écrites par Howard Ashman et à la musique composée par Alan Menken. La Petite Sirène gagne d'ailleurs deux Oscars pour sa bande originale, l'un pour la Meilleure Musique et l'autre pour la Meilleure Chanson avec Sous l'Océan. Des années plus tard, en 2007, le film se voit logiquement adapté à Broadway dans un musical qui contre toute attente se révèle décevant et ne convainc ni les critiques ni le public. De nouvelles chansons y sont proposées, toujours composées par Alan Menken ; les paroles étant elles écrites par Glenn Slater en raison du décès de Howard Ashman.

Quand les producteurs de l'émission réfléchissent à l'émission en 2017, ils veulent en réalité reprendre en partie le format du spectacle The Little Mermaid in Concert qui a eu lieu au Hollywood Bowl le 4 juin 2016. Le spectacle était ainsi un show hybride entre la diffusion de séquences de cinéma pour toutes les parties parlées du film et de performance en direct pour les parties chantées interprétées par des artistes de renom. Le concert comprenait toutes les chansons du long-métrage ainsi que quatre autres reprises du musical de Broadway. Quand le concept de l'émission est relancé en 2019, l'idée de base est donc gardée. Pour la soutenir, est construit aux studios Disney de Burbank une scène spécifique pour le show dénommée le "Disney Dive-in Theater", formant un jeu de mot entre "Drive-in" et "Dive" qui veut dire plonger.


Amber Riley

Force est de constater que le théâtre construit est plutôt réussi, comprenant une grande scène avec une arche stylisée faite de courbes de fausses cavités sous-marines ainsi que d'une sinueuse piste s'enfonçant dans la fosse du public. L'ensemble est d'ailleurs à la fois constitué de décors en dur mais aussi d'écrans LED dont la surface permet la projection du film ou d'effets visuels pouvant changer à chaque séquence. Le public présent à l'enregistrement fait, quant à lui, aussi partie du spectacle et offre quelques plus-values sur certaines séquences en particulier quand, avec des voiles, les spectateurs simulent les vagues de la mer et offrent ainsi un très bel effet à l'écran. Enfin, il sera noté aussi l'utilisation de treuils permettant de soulever quelques membres du casting, comme par exemple lorsqu'Ariel nage dans l'océan.

La Petite Sirène Live ! commence par la présentation de Jodi Benson, la voix américaine originale d'Ariel, qui propose de fêter en grandes pompes les 30 ans de La Petite Sirène. L'écran derrière la scène commence alors à dérouler l'ancien logo bleu de Walt Disney Pictures avant de lancer la chanson Fathoms Below. Tout de suite, le téléspectateur est impressionné par la qualité des décors et de la mise en scène, que cela soit sur la scène ou dans la fosse. Les chorégraphies sont ici tout aussi réussies. La chanson, qui se rapproche plus de la version de Broadway que de celle du film mais avec des nouvelles paroles, permet d'introduire Graham Phillips (The Good Wife) dans le rôle du prince Eric. L'acteur s'avère plutôt charismatique et le prouvera d'ailleurs tout au long du spectacle. L'émission s'ouvre donc vraiment sur une note très positive.


Auli'i Cravalho

Daughters of Triton par Amber Riley (Glee) varie un peu du film et du musical avec un nouveau personnage, Emcee, qui introduit les filles du Roi Triton. Après le premier numéro impressionnant, cette seconde chanson fait manifestement redescendre l'enthousiasme. La troisième, Part of Your World, remonte heureusement le niveau grâce à ses décors et sa mise en scène. Elle permet en outre d'introduire Auli'i Cravalho dans le rôle-titre. L'actrice est connue pour avoir été la voix américaine de Vaiana dans le classique de 2016, Vaiana, la Légende du Bout du Monde. Elle se débrouille alors plutôt bien sur ce titre même si elle semble manquer un peu de voix. Par contre, son costume aurait pu être un peu plus travaillé, ne mettant pas assez l'actrice en valeur. Il sera en revanche apprécié la marionnette de Polochon, qui, si elle s'éloigne de son apparence dans le film, est tout de même assez amusante. Auli'i Cravalho revient un peu après pour la reprise de Part of Your World quand elle sauve le prince Eric de la noyade. La chanteuse est alors bien plus convaincante vocalement, tenant superbement la note.

Shaggy, le chanteur de reggae jamaïcain, est alors choisi pour interpréter la chanson oscarisée Under the Sea. Ce n'est pas une première pour lui puisqu'il l'avait déjà chantée à la fin des années 90 dans une version très personnelle. Ici, il revient donc avec une interprétation plus conventionnelle. La chanson se voit en outre supportée par une chorégraphie rythmée et vivante où des danseurs en costumes colorés amènent beaucoup de vie à l'ensemble. En réalité, la seule ombre au tableau est sûrement le costume du chanteur lui-même. Tout de rouge vêtu, il porte un blouson en plastique avec un pantalon et des basquettes vermillons. Le problème est ainsi que rien ne fait penser qu'il joue un crabe mise à part sa couleur. À l'origine, il devait porter aux mains des fausses pinces mais il a préféré les enlever à la répétition, les jugeant ridicules. Au final, par rapport au reste de la scène et des figurants, il parait sorti de nulle part, anachronique.


Shaggy

Poor Unfortunate Souls est chantée par la talentueuse Queen Latifah (Chicago, Le Magicien d'Oz des Muppets). Pour l'anecdote, en 2011, l'actrice avait déjà pris les traits du personnage d'Ursula lors d'une série de photographies pour les Parcs Disney, Disney Dream Portrait Series, réalisée par Annie Leibovitz. Queen Latifah livre ici une prestation magistrale. Elle donne une classe incroyable au personnage, rehaussé par un costume inventif. Elle arrive par le haut de la scène pour signer une entrée imposante grâce à de grandes tentacules pour ensuite adopter un habit plus léger mais aussi plus facile pour se mouvoir. La scénographie de la séquence est alors remarquablement travaillée avec ses magnifiques décors ainsi que ses effets de fumée qui insistent sur le côté sinistre de la tanière de la sorcière. Enfin, il sera noté les personnages de Flotsam & Jetsam proposés en marionnettes manipulées par des acteurs vêtus tout de noir, un peu comme dans le spectacle Voyage of the Little Mermaid à Disney's Hollywood Studios à Walt Disney World Resort.

Graham Phillips en vient ensuite à interpréter admirablement la première chanson absente du film provenant du musical de Broadway, Her Voice. Le numéro suivant, Les Poissons, se voit lui joué par John Stamos (La Fête à la Maison) qui reprend le rôle qu'il avait eu en 2016 dans The Little Mermaid in Concert au Hollywood Bowl. Clairement, l'acteur s'amuse comme un fou à être le Chef Louis, ce cuisinier français qui veut mettre à bouillir de petits crabes pour préparer son plat. Là encore, les décors sont réussis et la chorégraphie joue à reprendre le french cancan pour un défilé vraiment enthousiasmant. Mais l'une des plus belles réussites de l'émission vient sans doute avec Kiss the Girl. Interprétée par Shaggy, assisté de Graham Phillips et Auli'i Cravalho dans une barque à côté, la chanson bénéficie d'une ambiance tout simplement fabuleuse. Ayant reconstitué un lagon, utilisant des marionnettes donnant vie à des grenouilles, oiseaux et insectes, sans oublier de faire appel au public dans la fosse, le rendu est tout simplement magique.


Queen Latifah

La chanson suivante, If Only, est la deuxième reprise du musical de Broadway. Sauf qu'ici, au lieu d'être un quartette, il s'agit seulement d'un duo entre Graham Phillips et Auli'i Cravalho. Là encore, le décor est ingénieux avec un mur qui sépare les deux tourtereaux et qui tourne sur lui-même, montrant d'abord Ariel, puis le Prince Eric pour finir perpendiculaire en mettant en avant les doutes sentimentaux des deux jeunes gens. Pour le clin d'œil, les plus attentifs remarqueront sur le mur de la chambre de la jeune sirène trois tableaux de portraits de méchants : La Reine Grimhilde, Madame de Trémaine et Le Capitaine Crochet. Le programme touche alors doucement à sa fin. Mais avant cela, quand Vanessa chante dans son miroir, Queen Latifah en profite pour livrer une reprise de Poor Unfortunate Souls. Enfin, tout le casting revient après la conclusion du film pour un dernier salut sous l'air de Under the Sea, chantée par Amber Riley.


John Stamos

Revoir La Petite Sirène Live ! dans son entièreté sur une plateforme comme Disney+ est une excellente nouvelle car ce programme serait sinon resté inaccessible au public français. Pour autant, il montre aussi l'identité de l'émission vraiment créée pour la télévision avec les plages prévues pour les pages de publicité (évidemment zappées ici). Ainsi, avant chaque coupure, des plans de coulisses sont montrés pour présenter ce qui allait suivre après la réclame. Lors de sa diffusion, les critiques seront féroces vis-à-vis du programme, conspuant le mélange animation et spectacle. Elles auraient préféré que l'émission adapte en effet en intégralité le film avec des acteurs afin de mieux utiliser leurs talents. Les avis sur les réseaux sociaux furent à peine plus tendres. Pour autant, le programme signe un joli succès, réunissant 9,01 millions de téléspectateurs. Non seulement il s'agit du meilleur score du genre depuis Grease : Live en 2016, mais également l'une des meilleures audiences d'un divertissement de la télévision américaine en 2019 depuis le final de The Big Bang Theory en mai 2019.

Si tout n'est pas parfait dans La Petite Sirène Live !, certains costumes ou performances laissant un peu à désirer, il se dégage de l'ensemble une bonne humeur communicative. Le mélange animation et acteurs est étrange mais au final, permet à merveille d'atteindre son but : fêter de manière originale les trente ans du classique Disney.

Les personnages

1989
Cinéma
1989
Cinéma

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.