Sexy Dance
L'affiche du film
Titre original :
Step Up
Production :
Touchstone Pictures
Date de sortie USA :
Le 11 août 2006
Genre :
Drame musical
Réalisation :
Anne Fletcher
Musique :
Aaron Zigman
Durée :
98 minutes

Le synopsis

Tyler Gage, un jeune de banlieue entraîné sur la pente glissante de la délinquance, rencontre Nora Clark, élève de la prestigieuse Maryland School of Arts. Ils vont apprendre à se connaître tout en sortant des cadres de leur éducation et de leurs habitudes. Alors que tout semble les opposer, la danse les réunit…

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 13 novembre 2017

Sexy Dance est une perle parmi beaucoup d'autres films du genre, très représenté dans les années 2000. Il est le premier d'une série de plusieurs films dont trois sont produits par Touchstone Pictures, une franchise engrangeant plus de 650 millions de dollars chez Disney. Il entre en concurrence avec Honey, Save the Last Dance (dont le script est rédigé par Duane Adler qui a également écrit le scénario de Sexy Dance), Danse Ta Vie, Billy Elliot, Street Dancers et High School Musical - Premiers Pas sur Scène sorti en octobre de la même année. Sexy Dance se démarque pourtant au box-office.

Il s'agit là du premier long-métrage réalisé par Anne Fletcher.
Née dans les années soixante, elle commence sa carrière en tant que figurante et danseuse, notamment dans Titanic ou encore Scream 2. Elle obtient le poste de chorégraphe pour la comédie fantastique Scooby-Doo 2 : Les Monstres se Déchaînent et devient par la suite réalisatrice, dirigeant ainsi la réalisation de 27 Robes ou La Proposition. Dans Sexy Dance, elle fait appel aux chorégraphes Zach Woodlee et Jamal Sims pour mêler danse classique et danse de rue. Le scénario co-écrit par Melissa Rosenberg (Jessica Jones) s’inspire lui d'un fait réel : Erik Feig, le producteur, ayant vraiment vécu l'élément déclencheur du récit, soit une infraction donnant lieu à des travaux d'intérêts généraux.

La musique est confiée à Aaron Zigman.
Producteur et arrangeur musical de grandes stars telles que Christina Aguilera, il est soutenu, au niveau de la bande originale par Wyclef Jean, Scott Storch, Rich Harrison, Anthony Hamilton et Alias. Un clin d'oeil est même fait à 50 Cents, notamment à son clip Candy's shop, lors de la discussion entre Tyler et ses amis devant l’école d’arts. Si des pointures de la musique des années 2000 sont présentes pour Sexy Dance, les chansons restent, curieusement, assez décevantes. Certes, le spectateur ne pourra pas s’empêcher d’esquisser quelques petits mouvements en entendant les rythmes entraînant du film, pourtant, pas une chanson ne devient vraiment culte : l'opus n’a, en réalité, pas trouvé son hymne ! Et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Plusieurs vedettes se disputent, en effet, la place à commencer par Ciara (Get Up), Sean Paul (Give It Up To Me) ou Drew Sidora, présente dans le casting (For the Love). Pour les fins connaisseurs du genre, des figures hip-hop et r'n'b des années 2000 tels que Mario et Heavy D font également leur apparition dans des rôles secondaires.

Les contrastes et oppositions distillés tout au long du film sont le point fort du récit. La première scène oppose ainsi une salle de cours de danse classique à une danse hip-hop urbaine et dont les seules limites sont les murs de la ville.
Le rôle principal est donc tenu par Channing Tatum. Né au début des années 80, il est issu d'une famille modeste. Enfant hyperactif, ses parents décident rapidement de lui faire pratiquer différents sports. Il commence sa carrière de mannequin à Miami pour diverses grandes marques de luxe et joue dans des publicités. En 2004, il apparaît dans Les Experts : Miami. Il accepte ensuite différents rôles de figuration mais 2006 est l’année de sa révélation quand il partage l'affiche de She's the Man ainsi que de Sexy Dance. Dans cette dernière production, il est assez gêné de travailler auprès de danseurs professionnels alors que ce n’est pas sa formation de base. En 2009, il décroche le rôle-titre dans la franchise G.I. Joe avec le premier film G.I. Joe : Le Réveil du Cobra, rencontrant un succès mitigé. Puis en 2012, le film Magic Mike qu’il co-produit, s’inspirant de sa propre expérience, remporte un tel succès critique et financier qu’une suite est vite actée : Magic Mike XXL. Il joue également sous la direction du grand Tarantino dans Les Huit Salopards. Dans Sexy Dance, son personnage, Tyler Cage, est la cible d'une véritable évolution. Il est, au début du récit, un jeune homme sans ambition qui ne finit jamais ce qu'il commence. Il y a une victimisation, qui lui est notamment insufflée par son meilleur ami, qui le pousse à croire que les gens vivant en banlieues ne s'en sortent pas. Son regard sur le monde commence à changer lorsqu’il apprend que l’école d’arts, qu'il croyait réservée à une certaine classe sociale donne sa chance à quiconque la prendra. Il va acquérir ainsi, grâce à sa passion, des valeurs qui le rendront plus mature comme la rigueur, la ponctualité et la loyauté. Sous ses airs de costaud, il manque, en réalité cruellement de confiance en lui. D'ailleurs, il ne commence à imposer ses idées pour la chorégraphie qu'à la moitié du long-métrage.

Jenna Dewan partage l'affiche avec Channing Tatum avec qui elle forme, par la suite, un couple à la ville. Danseuse professionnelle née dans les années 80, elle s'illustre auprès de grands noms de la chanson comme Missy Elliot. Elle incarne quelques rôles au cinéma (dans Une Nana au Poil, The Grudge 2 ou Dance With Me) ainsi qu'à la télévision, notamment dans Melrose Place, American Horror Story ou Les Feux de l'Amour. L'histoire d'amour entre les deux protagonistes principaux est bien sûr une thématique importante. Initialement histoire d’amour impossible de deux mondes qui s’affrontent, elle se transforme en une romance rythmée par la musique et la danse.
La petite sœur de Tyler est incarnée par la très jeune Alyson Stoner, une habituée des studios de Mickey. Elle apparaît notamment dans Sexy Dance 3 : The Battle et Camp Rock, mais elle prête également sa voix dans Phineas et Ferb ainsi que dans le jeu vidéo Kingdom Hearts.
Drew Sidora, Lucy dans le film, est également une figure connue de Disney puisqu'elle joue dans plusieurs épisodes de Phénomène Raven.
Rachel Griffiths incarne, elle, une directrice sévère mais juste. Elle interprète quelques années plus tard la tante Ellie Dans l'Ombre de Mary - La Promesse de Walt Disney. Elle a également joué dans Le Mariage de Mon Meilleur Ami, dans la célèbre série Six Feet Under et, enfin, dans la série ABC Brothers & Sisters. Le rôle de la directrice est du sur-mesure pour elle car la danse est sa première passion.
Enfin, Josh Henderson qui a le rôle du petit ami égocentrique de Nora, s'illustre surtout à la télévision, dans des séries à grand succès telles que Touche Pas à mes Filles, Desperate Housewives et Les Experts.

Le film est orienté vers la vie menée dans certaines banlieues américaines. Même si quelques scènes se passent dans le quotidien de Nora, les moments vécus de Tyler, en dehors de la danse, sont beaucoup plus présents. Sans dénoncer de manière franche la réalité de la vie quotidienne dans ces quartiers, entre pauvreté, insécurité et discrimination (telle que le racisme envers les blancs excellemment dépeint dans le film 8 Mile d'Eminem), Sexy Dance tente d’en donner sa version, tombant dans les clichés de famille d'accueil au père alcoolique et violent, de tribunal, de fêtes presque clandestines, le tout agrémenté de musiques urbaines. Pour créer cet atmosphère, les décors ont été façonnés de toutes pièces, notamment les intérieurs de l’école d’arts. Le City Pier de Fell's Point de Baltimore, alors à l’abandon, a été restauré pour en faire des salles de classe ainsi qu’un atelier de danse mais aussi des bureaux. Les extérieurs sont des lieux déjà existants puisque l’école est la façade de la Booker T. Washington School et l'auditorium celui de l'Université Notre Dame of Maryland également situés à Baltimore. Ainsi, l'art est représenté de deux manières différentes. Au départ, il est tourné en dérision et mis sur un piédestal, considéré comme dédié uniquement à une population aisée. Puis il devient une réelle échappatoire, finalement accessible à toute classe sociale. S'il s'agit surtout de danse dans Sexy Dance, toutes les sortes d'arts sont représentées : le théâtre, la musique… Le long-métrage souligne ainsi la force de ces disciplines. Quel que soit le milieu des protagonistes, ils peuvent se réfugier dans la musique ou s’exprimer grâce à la danse. L’art est de fait mis au centre des préoccupations de ces jeunes, comme un point essentiel de la vie, comme un atout pour réussir. Mac Carter, par exemple, refuse de s’investir à fond dans ce qu'il aime, montrant de la nonchalance pour tout. Pourtant, se montrer condescendant vis-a-vis des autres ne lui apporte pas que du bonheur…

Au-delà du message véhiculé sur le fait de vivre sa passion, de nombreuses scènes donnent le sourire et l’énergie partagée est sans limite. D’ailleurs, lors de sa sortie, qui n’a pas rêvé de se mettre à la pratique de la danse ? Quel spectateur ne peut s’empêcher de s'esclaffer devant certains entraînement ratés ou devant un Channing Tatum en tenue de danse classique ? La puissance des chorégraphies est d'ailleurs appuyée par les décors choisis ainsi que les jeux de lumières tamisées par exemple dans la scène de fin mais aussi par des chansons puissantes et entraînantes. Les costumes, très simples voire rudimentaires, sont créés par le Disney Costumes Department, afin de mettre en avant corps et mouvements. Enfin, l’amitié et l'amour sont des valeurs fortes dont tous les personnages ont besoin pour avancer dans leur aventure vers la gloire.

Bien que cela se termine en "Happy Ending", le studio Touchstone Pictures appose sa griffe en rappelant que la vie « n'est pas un long fleuve tranquille » insistant ainsi sur le fait qu’il s’agit de films dédiés à un public adulte. Si Tyler s'engage à suivre sa passion, il est au départ incompris par son entourage et se fait même rejeter. De plus, l'entourage des danseurs se montrent souvent décevant à leur égard : tromperie, égoïsme, lâcheté… Enfin, la jungle urbaine dans lequel les personnages évoluent regorge de malheurs et de tragédies.

Malgré l’opulence de ce genre, Sexy Dance se fait sa place au soleil en remportant un succès notable. Il est alors nommé trois fois dont deux aux Teen Choice Awards 2007 (édition n°9) pour Prix du Meilleur Film Dramatique et Prix du Meilleur Acteur dans un Film Dramatique (Channing Tatum). La troisième nomination se fait au Festival International Musique et Cinéma 2006 (édition n°7) dans la catégorie Longs métrages - Hors compétition. Côté commercial, l’opus se rentabilise au terme du seul premier week-end de sa sortie !

Il est certes facile pour le spectateur de ressentir un trop plein de ce genre cinématographique, alors en vogue dans les années 2000. Pourtant, les personnages attachants et la puissance de certaines scènes dépassent ce côté parfois trop fleur bleue qui se perd en long discours.
Amateurs du genre ou pas, il ne fait aucun doute que chacun trouvera son bonheur dans ce Dirty Dancing des temps modernes, faisant de Sexy Dance un chef-d’œuvre dans son registre !

L'édition vidéo

Jaquette Sexy Dance
Jaquette Sexy Dance
Editions DVD Video
Zone 1 Simple 2006
Zone 2 Simple 2007
Editions Blu-ray Disc
Zone A Simple 2012
Zone B Simple 2014

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux