Ellen
Saison 1

Ellen - Saison 1
L'écran titre
Titre original :
Ellen - Season 1
Production :
Touchstone Television
Date de sortie USA :
29 mars 1994 – 1er juin 1994
Genre :
Comédie
Création :
Carol Black
Neal Marlens
Musique :
W.G. Snuffy Walden
Durée :
242 minutes

Liste et résumés des épisodes

1. Pilot
Le Rendez-Vous
Genre : Episode télé
Série : Ellen
Saison 1 Épisode 1
Date de Sortie USA : Le 29 mars 1994
Réalisé par : Neal Marlens
Durée : 23 minutes
Ellen a du mal à se faire prendre en photo pour son permis de conduire…
2. The Anchor
Le Double Appel
Genre : Episode télé
Série : Ellen
Saison 1 Épisode 2
Date de Sortie USA : Le 30 mars 1994
Réalisé par : Rob Schiller
Durée : 23 minutes
Holly rembourre son soutien-gorge pour plaire à un homme…
3. A Kiss Is Still a Kiss
Les Petites Annonces
Genre : Episode télé
Série : Ellen
Saison 1 Épisode 3
Date de Sortie USA : Le 6 avril 1994
Réalisé par : Andrew D. Weyman
Durée : 23 minutes
Ellen, Holly et Adam cherchent l'amour dans les petites annonces…
4. The Class Reunion
La Réunion de Classe
Genre : Episode télé
Série : Ellen
Saison 1 Épisode 4
Date de Sortie USA : Le 13 avril 1994
Réalisé par : Rob Schiller
Durée : 23 minutes
Les amis participent à une réunion des anciens élèves du lycée…
5. The Promotion
Le Cadeau
Genre : Episode télé
Série : Ellen
Saison 1 Épisode 5
Date de Sortie USA : Le 20 avril 1994
Réalisé par : Rob Schiller
Durée : 23 minutes
Ellen tente d'obtenir une promotion auprès de sa patronne…
6. The Hand That Robs the Cradle
Le Bel Âge
Genre : Episode télé
Série : Ellen
Saison 1 Épisode 6
Date de Sortie USA : Le 27 avril 1994
Réalisé par : Andrew D. Weyman
Durée : 23 minutes
Ellen essaye de se rajeunir pour séduire un homme plus jeune qu'elle…
7. The Go-Between
L'Entremetteuse
Genre : Episode télé
Série : Ellen
Saison 1 Épisode 7
Date de Sortie USA : Le 4 mai 1994
Réalisé par : Andrew D. Weyman
Durée : 23 minutes
Ellen s'arrange pour que sa patronne sorte avec Adam…
8. The Houseguest
Bienvenue à Los Angeles
Genre : Episode télé
Série : Ellen
Saison 1 Épisode 8
Date de Sortie USA : Le 11 mai 1994
Réalisé par : John Bowab
Durée : 23 minutes
La cousine d'Ellen visite pour la première fois Los Angeles…
9. The Refrigerator
Le Réfrigérateur
Genre : Episode télé
Série : Ellen
Saison 1 Épisode 9
Date de Sortie USA : Le 18 mai 1994
Réalisé par : Rob Schiller
Durée : 23 minutes
Ellen et Adam ont des problèmes avec leur nouveau réfrigérateur…
10. The Soft Touch
Le Boulet
Genre : Episode télé
Série : Ellen
Saison 1 Épisode 10
Date de Sortie USA : Le 25 mai 1994
Réalisé par : Andrew D. Weyman
Durée : 23 minutes
Ellen provoque involontairement le renvoi d'un vendeur de voitures…
11. The Boyfriend Stealer
Le Dragueur
Genre : Episode télé
Série : Ellen
Saison 1 Épisode 11
Date de Sortie USA : Le 1 juin 1994
Réalisé par : Andrew D. Weyman
Durée : 23 minutes
Le petit ami de Holly semble s'intéresser à Ellen…

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 13 février 2017

Ellen est une série co-produite par Touchstone Television (aujourd'hui devenue ABC Studios) et Black-Marlens Company, créée par le duo de producteurs (et couple à la ville) Carol Black et Neal Marlens. La première saison d'Ellen est diffusée aux États-Unis sur la chaîne ABC du 29 mars au 1er juin 1994. En France, elle est proposée  sur RTL9 cinq ans plus tard, du 1er au 13 février 1999.

La série Ellen présente le quotidien d'Ellen Morgan, une jeune femme célibataire dans la trentaine qui travaille dans une librairie et vit en colocation avec Adam, son meilleur ami. La série gravite ainsi autour d'Ellen et de son petit groupe d'amis qui sont dépassés par la vie et ont toujours le chic pour se retrouver dans les pires situations imaginables.

Ellen est donc une sitcom mettant en vedette l'actrice et humoriste Ellen DeGeneres.
Née le 26 janvier 1958 à Metairie, une petite ville située dans l'état de Louisiane, aux États-Unis, elle vit une enfance et adolescence qui ne sont pas des plus heureuses, se réfugiant dans l'humour pour supporter le quotidien. Ouvertement lesbienne depuis la fin des années 90, la jeune Ellen DeGeneres (qui a carrément fait son coming-out dans un épisode de la quatrième saison d'Ellen !), se cherche, alors comme tous les jeunes gays, une identité. À 18 ans, elle intègre ainsi l'Université de la Nouvelle-Orléans mais abandonne après seulement une session pour ensuite enchaîner les petits boulots, tout en réfléchissant à ce qu'elle pourrait bien faire de sa vie. En 1977, elle fait la rencontre de Kat Perkoff, une aspirante poétesse qui la convainc de rédiger de petites histoires drôles et de les proposer à des magazines. Après quelques publications, toujours sous les conseils de Kat Perkoff, Ellen DeGeneres commence à écrire des textes plus aboutis pour les jouer sur les scènes locales, dans des bars et des clubs de Louisiane. Les deux jeunes femmes deviennent rapidement intimes et emménagent ensemble. Coup du sort terrible, le 26 juin 1980 : après une violente dispute dans un club à l'issue de laquelle elles actent leur rupture, Kat Perkoff prend le volant et se tue sur la route. Ellen DeGeneres, très affectée par cette perte tragique, racontera alors qu'elle a passé des journées entières à questionner Dieu ; de là, naîtra d'ailleurs son sketch le plus célèbre aujourd'hui encore : « Un coup de fil à Dieu ». Deux années plus tard, en 1982, il lui permet, en effet, de remporter le concours de la chaîne Showtime « La personne la plus drôle des États-Unis »...

Si cette récompense lui ouvre des portes dans sa jeune carrière d'humoriste, c'est véritablement l'année 1986 qui révélera Ellen DeGeneres au grand public. Alors que la jeune femme se produit dans un petit cabaret, elle est alors remarquée par un producteur du show The Tonight Show Starring Johnny Carson (NBC). Réputé pour son habilité à lancer ou, au contraire, briser une carrière naissante, Johnny Carson reçoit ainsi Ellen DeGeneres dans son émission, le 28 novembre 1986. DeGeneres rejoue son numéro du « Coup de fil à Dieu » et le succès est de nouveau au rendez-vous. La jeune femme obtient une visibilité médiatique sans précédent : elle est en effet la toute première femme humoriste adoubée par le pape de l'humour qu'est Johnny Carson. Forte de cette véritable consécration, la jeune humoriste se produit sur de grandes scènes à travers tout le pays. Sa carrière d'actrice débute donc véritablement en 1989. Pourtant, si ses talents de comédie sont loués par les critiques, les premières productions auxquelles elle participe ne rencontrent pas le succès. Elle décroche ainsi d'abord un petit rôle dans la série Open House (FOX), qui est annulée au bout d'une saison. En 1992, elle joue dans la série Laurie Hill (ABC), elle aussi annulée au bout de cinq épisodes seulement.

Malgré l'échec cuisant de Laurie Hill, ABC réclame un nouveau projet à ses producteurs, Neal Marlens et Carol Black. La chaîne a, en effet, été favorablement impressionnée par les talents de comédienne d'Ellen DeGeneres, alors que celle-ci ne jouait pourtant qu'un rôle très secondaire dans Laurie Hill. De plus, ABC lorgne depuis quelques années déjà sur les records d'audience de la sitcom Seinfeld, sur NBC. Il se trouve en effet que Jerry Seinfeld, un humoriste qui avait également vu sa carrière décoller après son passage dans le (The) Tonight Show Starring Johnny Carson, avait été très rapidement contacté par NBC pour développer un show qui tournerait entièrement autour de lui et dont le personnage principal serait largement inspiré de sa propre personnalité. ABC entend bien reprendre ce concept en l'inversant pour mettre en vedette une femme : Ellen DeGeneres, la star montante de l'humour à cette époque, est la candidate idéale !

ABC commande alors treize épisodes de la nouvelle série à Neal Marlens et Carol Black, pour une diffusion prévue au printemps 1994. Intitulé d'abord These Friends of Mine, le show est rapidement rebaptisé Ellen dès sa seconde saison. Il faut dire que l'année 1994 est également celle qui a vu naître l'une des sitcoms les plus populaires de tous les temps, Friends, sur NBC. Outre la confusion possible entre les deux séries, le titre du show est modifié pour mettre l'emphase sur le personnage d'Ellen, qui rafle l'affection du public. Si les audiences sont très bonnes pour une nouvelle sitcom sur la chaîne, les téléspectateurs pointent toutefois du doigt le manque d'alchimie entre les intervenants à l'écran. Plusieurs modifications vont alors être opérées dans le caractère des personnages d'Ellen durant les trois premières saisons : certains disparaissent mystérieusement tandis que d'autres changent radicalement de personnalité. Le personnage d'Audrey par exemple, anecdotique durant la première saison, était une jeune femme négative et toujours déprimée : durant la seconde saison, sa personnalité change du tout au tout, puisqu'elle devient une jeune femme vouant une passion à la couleur rose et débordant littéralement de joie de vivre.

Pendant que le show réalise des audiences honorables sur ABC, la vie privée d'Ellen DeGeneres intéresse de plus en plus les médias et les tabloïds. Si des suspicions persistent depuis plusieurs années déjà quant à l'orientation sexuelle de l'actrice, Ellen DeGeneres a toujours choisi de garder le silence. En 1996, fatiguée de devoir toujours se cacher, elle s'apprête à marquer l'histoire de la télévision d'une pierre blanche. Durant le printemps 1996, les scénaristes commencent, il est vrai, à réfléchir aux nouvelles aventures d'Ellen pour la quatrième saison. ABC, inquiète de la stagnation du personnage dans la série, leur demande donc d'écrire un épisode dans lequel Ellen adopterait un chiot pour redynamiser le récit. Les scénaristes et, surtout, Ellen DeGeneres ont pourtant tout autre chose en tête, puisque, durant l'écriture du scénario de la quatrième saison, Ellen demande à ce que son personnage fasse son coming-out. Le frère de l'actrice, qui était l'un des scénaristes d'Ellen, appuie sa démarche auprès de l'équipe créative et de la chaîne. Ellen DeGeneres rencontre alors Dean Valentine, à l'époque président du groupe Walt Disney Television, et lui soumet le scénario de l'épisode du coming-out. Valentine est très emballé par ce projet, mais refuse dans un premier temps le scénario. Il demande à l'équipe de scénaristes de le retravailler, avant de dire à Gil Junger, le réalisateur de l'épisode en question : « Si on le fait, on le fait à fond ! ». Dean Valentine est très conscient du risque qu'il prend, mais il a en Ellen DeGeneres une confiance aveugle, et estime qu'il est grand temps de bousculer les codes de la télévision.

Durant la fin de l'année 1996 et surtout au début de l'année 1997, les rumeurs se font persistantes, et Ellen DeGeneres en joue sciemment : elle s'apprête à faire l'Histoire et elle le sait. Le 3 mars 1997, ABC publie un communiqué de presse annonçant que le personnage principal d'Ellen ferait prochainement son coming-out à la télévision. Le 14 avril, Ellen DeGeneres apparaît en couverture du Time Magazine en annonçant pour la première fois qu'elle est lesbienne, et en profite pour promouvoir la série. Finalement, le 30 avril 1997, Ellen DeGeneres est invitée dans le talk-show The Oprah Winfrey Show pour discuter de son coming-out et de celui de son personnage dans la série Ellen. Cette même journée, ABC diffuse l'épisode en deux parties The Puppy Episode, dont le nom est un clin d’œil à l'idée originale de la chaîne qui voulait voir Ellen adopter un chiot. L'épisode sera vu ce soir-là par quelques 42 millions de téléspectateurs et les confessions du personnage et de l'actrice seront repassées en boucle sur toutes les chaînes de télévision les jours suivants. Un épisode historique donc puisque, si de nombreuses séries avaient déjà présenté des personnages gays auparavant, Ellen devient la toute première série dont le personnage principal est ouvertement homosexuel.

Suite à la diffusion de l'épisode, Ellen DeGeneres et certains membres de l'équipe créative reçoivent des courriers et des appels téléphoniques menaçants. La chaîne reçoit quant à elle, une montagne de courriers haineux et même des alertes à la bombe. Certains annonceurs décident également de ne plus diffuser leurs publicités durant la coupure pub de cet épisode sulfureux, tandis que d'autres, comme la chaîne de restauration rapide Wendy's, ont carrément refusé d'être de nouveau diffusés sur la chaîne pendant la diffusion de la série. Les groupes conservateurs montent eux-aussi au créneau et demandent à ce que le show soit purement et simplement annulé. Si ces associations n'ont pas obtenu gain de cause, ABC a toutefois en parti cédé sous la pression, en décidant de placer un message d'avertissement au début de chaque épisode de la cinquième saison, indiquant que certaines scènes et thèmes pourraient heurter la sensibilité des spectateurs. Ellen DeGeneres accusera alors ABC de saborder elle-même les audiences avec cet avertissement. Les critiques soulignent quant à elles majoritairement que le show a perdu son identité en traitant trop abondamment du sujet de l'homosexualité pour que le public américain puisse y trouver son compte.

Ellen est officiellement annulée en 1998 et la carrière d'Ellen DeGeneres prend alors du plomb dans l'aile. L'actrice participe ainsi à quelques films qui ne rencontreront pas de succès. Elle décide alors de retourner à ses premiers amours : la comédie sur scène. En 2001, CBS lui propose une nouvelle série inspirée de sa propre vie, intitulée The Ellen Show. Là encore, le succès ne sera pas au rendez-vous, et le show sera rapidement annulé faute d'audience. En 2003, Ellen DeGeneres revient sur le devant de la scène en prêtant sa voix à Dory, le poisson chirurgien dans Le Monde de Nemo, qui connaîtra une suite en 2016, Le Monde de Dory. La même année que Le Monde de Nemo, elle commence à présenter son propre talk-show, The Ellen DeGeneres Show, qui fédère rapidement des audiences incroyables. Il lui sert tant à promouvoir ses engagements politiques et sociétaux qu'à mettre en avant ses talents de comédienne. Si, en 2003, les producteurs étaient un tant soit peu réticents à l'idée de voir leurs artistes participer à un talk-show avec Ellen DeGeneres après le tollé qu'avait provoqué Ellen, force est de constater que son succès avec Le Monde de Nemo et sa prestation lors de la 53ème cérémonie des Emmy Awards cette même année auront su les rassurer, et avec raison : Ellen Degeneres est aujourd'hui l'une des personnalités préférées des américains, en même temps qu'elle est une figure incontournable dans la lutte contre l'homophobie.

Ellen DeGeneres incarne donc dans la série le personnage d'Ellen Morgan, une libraire dans la trentaine, névrosée et désillusionnée par les échecs amoureux qu'elle collectionne. Délicieusement sarcastique et toujours prompte à se retrouver dans des situations improbables, la jeune femme partage son appartement avec Adam Green, son meilleur ami. Jeune homme un peu raté, maladroit avec les femmes et sans emploi, Adam est très attachant de par sa gaucherie et sa gentillesse. Ce personnage à l'énorme potentiel comique est interprété par Arye Gross, et reste à ce jour son rôle le plus intéressant, l'acteur étant davantage habitué aux seconds rôles et aux apparitions ponctuelles dans des séries télévisées comme par exemple dans la seconde saison de Castle (ABC).

Anita Warrell est l'une des meilleures amies d'Ellen. Croqueuse d'hommes invétérée, le rôle, pourtant très sympathique, disparaîtra rapidement de la série pour être remplacé dès la seconde saison par Paige, un personnage qui lui ressemblera beaucoup. Il faut dire que l'actrice qui interprète Anita, Maggie Wheeler, quitte le navire pour incarner Janice, l'inoubliable petite amie irritante de Chandler, dans Friends...
Le quatuor d'amis est complété par Holly Jamison, un personnage qui est l'antithèse parfaite d'Anita. Timide et peu sûre d'elle, elle est sympathique sans jamais être mémorable, au point d'être purement et évincée de la série après la diffusion de la première saison d'Ellen, sans qu'aucune explication ne soit donnée. Ce rôle sera d'ailleurs l'un des derniers de la très courte carrière d'actrice de Holly Fulger, elle qui avait précédemment tenu un rôle récurrent dans la populaire sitcom d'ABC, Anything But Love.

Treize épisodes ont donc été tournés pour cette première saison, diffusée sur ABC sous le titre These Friends of Mine, un titre peu inspiré qui met l'emphase sur les amis d'Ellen alors que cette dernière est pourtant clairement la vedette du show. ABC fait en outre le choix curieux de ne pas diffuser les épisodes dans l'ordre, ce qui donne lieu à des incohérences. Ainsi, Joe, le barista installé dans la librairie où Ellen travaille, est un personnage récurrent de la première saison. Pourtant, l'épisode consacré à son arrivée en ville et à son embauche dans la librairie en tant que nouveau collègue d'Ellen est le dernier de la saison. S'il n'y a là rien de dramatique, la série n'adoptant jamais une progression narrative suivie avant sa dernière saison, il est tout de même dommage que ce choix ait été opéré par ABC. sans concertation avec les auteurs. Pire encore, si treize épisodes avaient bien été commandés pour cette première saison, onze seulement sont diffusés en 1994. Deux épisodes de la première saison seront en effet ajoutés artificiellement à la troisième saison, ce qui, pour le coup, détonne vraiment. Les téléspectateurs peuvent ainsi retrouver les personnages d'Anita et de Holly dans ces deux épisodes, alors qu'elles avaient mystérieusement disparu de la série depuis deux ans ! Ces épisodes conservent aujourd'hui leur caractère incertain : la majorité des rediffusions les incluent ainsi dans la première saison en les plaçant aléatoirement au milieu ou à la fin de cette dernière, quant aux éditions DVD, l'éditeur A&E Home Video a décidé de les inclure dans les DVD de la première saison, mais en tant qu'épisodes bonus seulement.

Il est évident que la série a été créée spécialement pour Ellen DeGeneres. Le caractère d'Ellen Morgan, le personnage, est, il est vrai, en tout point identique à celui d'Ellen DeGeneres, l'actrice : les cheveux qui raccourcissent au fil des années, le refus de porter autre chose que des chemises et des pantalons, la gestuelle et le même humour fin et acide... Toutes les deux sont identiques, la série étant véritablement un pur bonheur pour les fans d'Ellen DeGeneres. Les autres personnages qui gravitent autour d'Ellen, tout comme l'intrigue d'ailleurs, ne révolutionnent en revanche clairement pas le genre de la sitcom durant cette première saison, même si la série se laisse suivre avec un plaisir certain. Dès le premier épisode, son titre These Friends of Mine apparaît toutefois véritablement mal choisi, tant Ellen crève littéralement l'écran, à l'inverse de ses amis. Contrairement à Friends, qui démarre la même année sur NBC, le show ne parviendra jamais à instaurer une synergie entre ses personnages : il y a Ellen, et il y a les autres. ABC rectifiera le tir dès la seconde saison en rebaptisant la série Ellen, et misant ainsi tout sur son personnage principal, comme l'avait fait NBC des années auparavant avec Seinfeld.

Il n'empêche, malgré ces quelques défauts, cette première saison est tout à fait savoureuse. L'humour y fait mouche et le capital sympathie d'Ellen DeGeneres crève littéralement l'écran. Bien sûr, le téléspectateur contemporain qui connaît l'histoire de la série et les événements de la quatrième saison regardera cette première saison d'Ellen d'un œil tout à fait différent. Mieux, il y trouvera sans doute plus de plaisir en sachant ce qu'il va se passer dans le développement du personnage d'Ellen, conscient qu'il est en train de regarder l'un des shows qui a marqué l'histoire de la télévision américaine.

La première saison, portée par le succès d'Ellen DeGeneres, réalise d'excellentes audiences pour sa première diffusion sur ABC, au cours du printemps 1994. Le premier épisode est regardé par 26,9 millions de téléspectateurs américains, quand la saison sera, elle, suivie par une moyenne de 25 millions de téléspectateurs. ABC est ravie de ce succès qui, s'il n'égale pas celui de son concurrent direct, Seinfeld, est largement prometteur. La seconde saison d'Ellen est rapidement commandée avec de drastiques changements dans le casting. Les audiences déclineront malheureusement assez vite, à l'inverse parfait de Seinfeld qui, au contraire, a vu le nombre de ses téléspectateurs croître d'année en année, un exploit pour une série installée depuis déjà cinq ans.

Ellen n'est guère connue en France : la diffusion du show s'est en effet trouvée cantonnée aux chaînes câblées. L'intégrale des quatre premières saisons a ainsi été multi-diffusée sur RTL9 en 1999 puis sur AB1, en 2000. AB Groupe, à qui appartient les deux chaînes, n'a d'ailleurs jamais cherché à diffuser la dernière saison de la série, sans doute à cause de la volée de bois vert que le show a reçu suite au coming-out du personnage principal aux États-Unis et des mauvaises audiences outre-atlantique de la cinquième saison. Les téléspectateurs français n'ont donc jamais eu l'occasion de voir le personnage d'Ellen explorer sa sexualité et avoir une relation amoureuse avec une femme. La série n'a d'ailleurs jamais été éditée en vidéo en France. Aux États-Unis, Ellen est désormais en syndication, c'est-à-dire qu'elle a été rediffusée sur de multiples antennes. La série a ainsi été proposée sur la chaîne Lifetime entre 1998 et 2001, puis au succès du (Le) Monde de Nemo et du talk-show d'Ellen Degeneres, Lifetime la repropose de nouveau au cours de l'année 2003. Les chaînes Oxygen et FX ont elles aussi rediffusé la série, respectivement en 2004 et 2013. Pour finir, ABC propose depuis 2016 la série dans son intégralité sur son application de vidéo à la demande. C'est donc dire que, si Ellen a créé en 1997 l'une des plus grosses polémiques de l'histoire de la télévision, elle a gagné depuis ses lettres de noblesse et acquis une place de série culte qui a bouleversé les codes de la télévision, en même temps qu'elle a été un catalyseur de la lutte pour l'acceptation de l'homosexualité aux États-Unis.

Ellen est une série au potentiel comique énorme, portée toute entière par le talent et le charisme d'Ellen DeGeneres. Acide, intelligente et dans l'ensemble bien maîtrisée, cette première saison se dévore d'une traite tant son personnage principal est addictif. Ellen a modifié durablement les codes de la télévision en brisant les tabous et les idées reçues sur la communauté LGBT : davantage qu'une série comique et légère, c'est surtout une série nécessaire.

L'édition vidéo

Jaquette Ellen - Saison 1
Jaquette Ellen - Saison 1
Edition DVD Video
Zone 1 Simple 2004

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux