Scream 2
L'affiche du film
Titre original :
Scream 2
Production :
Dimension Films
Date de sortie USA :
Le 12 décembre 1997
Genre :
Horreur
Réalisation :
Wes Craven
Musique :
Marco Beltrami
Durée :
120 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Deux ans après avoir survécu aux horribles crimes de Ghostface à Woodsboro, Sidney Prescott est maintenant étudiante à l'université de Windsor tout en essayant de laisser le passé derrière elle. Pourtant, l'apparition d'un nouveau tueur sur le campus vient réveiller des souvenirs et connaissances qu'elle pensait ne jamais devoir recroiser...

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 19 janvier 2019

Après un premier épisode auréolé de succès et entré au panthéon des films d'épouvante, Wes Craven s'aventure à proposer une suite. Et si la plupart d'entre elles sont inférieures à l'original voire à la limite du nanar, le réalisateur prouve avec Scream 2 qu'il maîtrise complètement le genre et le sujet au point de livrer un long-métrage encore meilleur que le précédent !

L'idée de Scream 2 est ainsi bien loin d'être une décision purement mercantile favorisée par les résultats plus qu'honorables de Scream au box-office américain. Lors de l'écriture du premier opus, Kevin Williamson, scénariste de l'intégralité de la saga, commence, en effet, à développer deux blocs contenant les grandes lignes de scénarios pour de potentielles suites. Dans l'un, il est notamment question d'envoyer les personnages de Sidney et de Randy, survivants du premier opus, à l'université où ils seraient de nouveau tourmentés par Ghostface. Ainsi, lors de la vente du script à Dimension Films, Williamson se permet d'inclure ceux de ces deux suites potentielles en argumentant que le studio n'achète pas seulement un film mais une franchise entière. 
La mise en chantier de Scream 2 est ainsi validée lors de la projection test de Scream, premier du nom, devant les dirigeants de Miramax qui sont plus qu'enthousiastes et confiants quant à son succès en salles. Craven signe alors un contrat qui lui assure deux suites !

Le tournage, qui débute le 16 juin 1997 et s'étend jusqu'au 28 août 1997, se révélera pourtant éprouvant pour une bonne partie de l'équipe. Quelques jours après le début des premières prises de vues, l'intégralité du scénario fuite sur Internet révélant, de fait, l'identité du tueur et le sort réservé à tous les personnages au cours de l'opus. Williamson se retrouve alors désemparé et se voit contraint de réécrire une bonne partie de l'intrigue dans laquelle ne figurait pas un mais quatre tueurs ! De même, le scénariste se voit dans l'obligation d'écrire les pages du scénario au jour le jour afin d'éviter d'autres fuites sur le web, si bien que le script de la scène finale dans laquelle est révélée l'identité du tueur ne sera distribuée qu'à la dernière minute aux acteurs participant au tournage de celle-ci.

Et pourtant, malgré les déconvenues scénaristiques du tournage, force est de constater que Scream 2 s'en sort haut la main. En proposant un nouveau décor pour l'intrigue et de nouveaux personnages tout en enchaînant les fausses pistes et révélations en tous genres, l'opus évite la redite et propose toujours une analyse intéressante sur l'univers des films d'horreur se permettant même d'offrir quelques scènes "méta" absolument jouissives à l'image de la séquence où les personnages entament un débat sur les suites meilleures que l'original dans lequel ils citent pèle-mêle Star Wars : L'Empire Contre-Attaque, Terminator 2 : Le Jugement Dernier, Le Parrain 2 ou encore Aliens : Le Retour sans oublier évidemment la scène d'ouverture où certains vont assister à l'avant-première du film Stab, long-métrage inspiré des événements du premier film, tandis que l'un se fait massacrer...
Mais le long-métrage n'en oublie pourtant pas sa dimension horrifique grâce au personnage de Ghostface. C'est bien simple  : chaque apparition du tueur masqué devient inoubliable tant la réalisation de Craven en augmente la tension, offrant toujours de beaux moments d'effroi et d'épouvante.

Scream 2 ne serait pourtant pas ce qu'il est sans ses personnages tous aussi attachants les uns que les autres.
Sidney revient bien sûr pour une nouvelle dose de frissons. Après avoir été l'une des victimes de Ghostface à Woodsboro, la jeune femme espère pouvoir aller de l'avant et oublier les événements traumatisants qu'elle a subis. L'actrice Neve Campbell livre ici une nouvelle fois une interprétation toute en nuance d'une jeune femme brisée par la vie mais qui tente le tout pour le tout pour s'en sortir et laisser son passé derrière elle.
Mais Sidney ne sera pas seule à affronter Ghostface ! Son ami Randy est lui aussi de la partie pour faire face au nouveau tueur. Le jeune cinéphile et amateur de films d'horreurs revient pour le plus grand bonheur des spectateurs qu'il parvient à toucher grâce à un humour qui fait mouche et des répliques toujours aussi bien senties. Son interprétation est sublimée par le talent de l'acteur Jamie Kennedy qui parvient à l'imposer comme l'un des meilleurs personnage de l'opus.
Scream 2 est aussi l'occasion d'assister au retour du duo formé par Gale et Dewey, incarnés respectivement par Courtney Cox et David Arquette. La journaliste et le policier se retrouvent ainsi mêlés bien malgré eux liés à la nouvelle vague de meurtres qui frappent l'université de Windsor tout en restant fidèles à leur caractère respectif défini dans le premier opus : l'une prête à tout pour obtenir un scoop tandis que l'autre, maladroit à souhait, reste un soutien indispensable de Sidney.

Si le quatuor de personnages principaux porte le film à lui seul, les rôles secondaires sont eux aussi à saluer.
Parmi eux, de nombreuses têtes connues du petit écran et notamment Sarah Michelle Gellar s'invitent pour un tour de piste ! L'inoubliable interprète de Buffy la Tueuse de vampires incarne ici le rôle de Casey Cooper, un personnage spécialement écrit pour la jeune femme qui voulait absolument participer au tournage de la suite sans même en avoir lu le script !
Parmi les camarades de Sidney, il est, en outre, possible de retrouver Timothy Olyphant, Jerry O'Connell et Elise Neal qui incarnent respectivement les rôles de Mickey, Derek et Hallie et dont l'aide ne sera pas de trop pour stopper Ghostface.
Mais Sidney n'est évidemment pas entourée que par des amis ! Après n'avoir été que brièvement mentionné lors du premier opus, le personnage de Cotton Weary, individu injustement condamné pour le meurtre de la mère de Sidney, fait enfin son apparition. Rôle ambivalent dont les intentions restent floues, il est incarné ici par l'acteur Liev Schreiber qui parvient à lui apporter ce qu'il faut de mystère...

Enfin, comme pour le précédent, Scream 2 se permet quelques petits caméos savoureux dont notamment celui de Tori Spelling et Heather Graham incarnant respectivement les personnages de Sidney et Casey Baker, la première victime de Ghostface, dans le film Stab.

Wes Craven le sait : "on ne change pas une équipe qui gagne" ! Le maître de l'épouvante choisit donc de refaire appel à Marco Beltrami pour composer la musique de son nouvel opus. S'il parvient à faire évoluer les thèmes déjà composés pour le premier film, Beltrami fait également appel à Danny Elfman, compositeur fétiche de Tim Burton, pour deux pistes de la bande originale intitulées Cassandra Aria et Cassandra Aria Reprise. Mais Beltrami ne se contente pas que du travail d'Elfman et va également piocher son inspiration dans certaines extraits de la partition du film Broken Arrow composée par Hans Zimmer. Tout cela ne l'empêche pas de proposer lui-même des mélodies toujours aussi percutantes et mémorables, qui parviennent sans mal à se marier de façon remarquable avec les images qu'elles soutiennent.

Si le tournage et l'écriture du scénario sont loin d'être de tout repos pour Craven, la post production de Scream 2 se déroule, elle, bien mieux que celle du premier opus. Après avoir subi les foudres de la Motion Picture Association of America concernant l'interdiction de Scream à une certaine tranche d'âge lors de son exploitation en salles (le film avait alors échappé à la redoutée mention NC-17, interdisant aux mineurs de moins de 17 ans de le voir), le réalisateur décide cette fois-ci d'être pro-actif et va jusqu'à manipuler l'organisme ! Pour ce faire, Craven envoie à l'organisme une version beaucoup plus gore que ne l'est le montage final afin de contraindre ce dernier à exiger le retrait des séquences jugées trop perturbantes... permettant ainsi au réalisateur de conserver le montage qu'il avait initialement en tête. Comme son aîné, Scream 2 écope finalement de la mention Restricted qui autorise les personnes de moins de 17 ans à voir le film uniquement accompagnées par un adulte.

Scream 2 est finalement présenté le 10 décembre 1997 en avant-première au Grauman's Chinese Theatre de Los Angeles avant de sortir dans plus de 2 600 salles américaines et canadiennes le 12 décembre 1997. Fait amusant, les films Titanic et Demain Ne Meurt Jamais voient leur sortie décalée du 12 au 19 décembre 1997 afin de ne pas être en compétition directe avec le film qui était assuré d'être un succès bien avant sa sortie. Ainsi, lors de son premier week-end d'exploitation dans les salles, il engrange près de 32 millions de dollars soit 27 millions de plus que son prédécesseur et devient le 14ème plus gros succès du box-office nord américain en 1997 en cumulant plus de 100 millions de dollars sur l'intégralité de ses cinq semaines d'exploitation.
Sept mois plus tard, soit le 8 juillet 1998, le film sort en France où plus de 2 millions de personnes se ruent dans les salles afin de découvrir la suite des aventures de Sidney.

Si le box-office du film est plus que positif, les critiques le sont également. Certains journalistes spécialisés vantent ainsi le fait que cette suite parvient à surpasser l'original sans atténuer la recette ayant fait le succès de ce dernier et notamment la satire du genre du film d'épouvante, tandis que d'autres regrettent qu'il ne soit pas aussi surprenant que pouvait l'être son aîné.
Scream 2 se retrouve également nommé dans de nombreuses cérémonies telles que les Saturn Awards dans la catégorie Meilleur Film tandis que Neve Campbell et Courtney Cox se voient concourir dans la catégorie Meilleure Actrice, sans décrocher quoi que ce soit. Neve Campbell obtiendra en revanche le MTV Movie Award de la Meilleure Actrice pour son rôle.

Plus effrayant, plus gore, plus drôle et encore plus méta, Scream 2 se pose aisément comme une métaphore du "toujours plus". Si son aîné s'était imposé comme un film culte du genre horrifique, Scream 2 parvient sans mal à l'égaler voire même à le surpasser sur certains aspects tordant ainsi le cou au cliché affirmant que la suite est toujours moins réussie que l'original. Un film à voir et à revoir sans modération.

Poursuivre la visite

2000 • 2019
Films 20th Century Fox
De 2000 à Aujourd'hui

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.