Une Encombrante Cargaison
La Guerre des Chasseurs de Primes - 3

La Guerre des Chasseurs de Primes - 3 : Une Encombrante Cargaison
La couverture
Titre original :
The Bounty Hunter Wars - Book 3 : Hard Merchandise
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 09 novembre 2000
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Légendes
Auteur(s) :
K. W. Jeter
Autre(s) Date(s) de Publication :
Bantam Spectra (US) : 6 juillet 1999
Nombre de pages :
313

Le synopsis

An 4 après la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
Boba Fett découvre que Xizor a trempé dans le meurtre des parents adoptifs de Luke Skywalker et devient donc, pour lui, un cible de choix. Dans ce contexte, Neelah, la jeune amnésique, apparaît bien vite comme la clé du mystère mais aussi et surtout l'appât idéal pour attirer le chasseur de primes dans une embuscade mortelle. Une solution se fait alors jour pour Fett : éplucher la liste des ennemis secrets du prince et chercher à les mobiliser pour se tirer de ce mauvais pas...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 29 mars 2019

La Guerre des Chasseurs de Primes - 3 : Une Encombrante Cargaison est le troisième et dernier volet d'une trilogie de romans centrés sur le personnage de Boba Fett, qui conclut à merveille une série décidément passionnante. 

Le volume est écrit par K. W. Jeter. 
Né le 26 mars 1950 à Los Angeles, cet auteur américain se met à l'écriture après des études à l'université d'État de Californie à Fullerton. Ses premiers livres sortent ainsi au milieu des années 70 mais il faut attendre les années 80 pour qu'il soit reconnu notamment pour avoir écrit l'un des premiers romans cyberpunk, Dr. Adder (1984) mais également avoir inventé le mot Steampunk grâce, notamment à son roman Morlock Night (1979), la suite du classique La Machine à Explorer le Temps de H. G. Wells. En plus de ses propres livres,  K. W. Jeter signe aussi pour des franchises de cinéma dont Blade Runner et Star Trek. Sur Star Wars, il se charge ainsi d'écrire la trilogie La Guerre des Chasseurs de Primes.

Le troisième volet, Une Encombrante Cargaison, diffère un peu des deux premiers tomes. Si L'Armure Mandalorienne et Le Vaisseau Esclave alternaient, en effet, de façon égale entre le passé et le présent, ici c'est principalement le présent qui est narré, en dehors toutefois d'un quart du roman qui vient refermer les événements du passé laissés en suspens dans le deuxième volume. Il arrive aussi parfaitement à répondre à toutes les questions posées jusqu'à lui, à la fois dans le passé et dans le présent. Enfin, les événements de Star Wars : Le Retour du Jedi sont toujours en cours durant tout le roman ; tous les personnages se demandant qu'elle sera les conséquences de la bataille d'Endor de nature à changer la face de la Galaxie et modifier le destin de chacun.

Le passé se concentre donc sur la livraison par Boba Fett de l'impérial Trhin Voss'on't à Kud'ar Mub'at, l'intermédiaire arachnide. Mais tout n'est ici que complot et trahison. Le chasseur de primes va, il est vrai, avoir bien du mal à sortir des mailles du filet cette fois tiré par le Prince Xizor, chef de l'organisation du Soleil Noir, qui s'est bien servi de lui contre son gré et compte désormais se débarrasser de ce témoin plus que gênant. Mais Kud'ar Mub'at n'est pas, non plus, au bout de ses surprises puisque Bilan, l'un de ses nodes, se rebelle contre lui dans le but de prendre sa place. L'arachnide ne s'est, en fait, douté de rien convaincu qu'il était de sa suprématie. Trop sûr de lui, il se fait prendre à son propre piège, lui le grand maître des manipulations et des traquenards. Pour la première fois, Fett est donc en fort mauvaise posture ; ses péripéties mettant à la fois en place certains éléments qu'il devra régler par la suite mais aussi qui intensifieront sa détermination.

Fait notable, dans La Guerre des Chasseurs de Primes - 3 : Une Encombrante Cargaison, le présent est bien plus palpitant que dans les tomes précédents. Tout simplement car les réponses sont enfin données même si certaines commençaient à devenir évidentes. L'identité de Neelah est, par exemple, enfin révélée et ne constitue d'ailleurs pas une grande surprise tant l'auteur avait balisé son histoire dans les précédents romans. Pour autant, K. W. Jeter parvient joliment à rendre ce personnage intéressant surtout dans sa relation avec Fett. L'autre grande réussite du récit est d'avoir humanisé le personnage de Kuat of Kuat, le chef des chantiers spatiaux qui fournit les vaisseaux à toute la galaxie, que ce soit l'Empire, la Rébellion ou les chasseurs de primes. Lui aussi est un maître du complot mais va trouver plus retors encore. La conclusion de toutes les magouilles va ainsi pouvoir se dérouler dans un feu d'artifice d'action et de destruction à la hauteur de tous les protagonistes. Détail particulièrement sympathique, la dernière confrontation entre Boba Fett et Bossk, le chasseur de prime trandoshéen, vaut son pesant d'or car le résultat n'est pas forcément celui auquel le lecteur s'attend ; les deux personnages arrivant tout deux à avoir le beau rôle. Ce n'est en revanche pas le cas de Dengar, l'autre chasseur de prime vedette de cette trilogie, qui au final n'aura pas servi à grand chose dans les trois romans.

La Guerre des Chasseurs de Primes - 3 : Une Encombrante Cargaison conclut en beauté une trilogie qui a apporté un peu d'inédits dans les romans Star Wars par rapport à ce qui avait été publié jusqu'à la fin des années 90. En se concentrant sur les chasseurs de primes, les romans ont, en effet, montré une facette différente de la grande histoire galactique tournant autour de Luke Skywalker.

Poursuivre la visite

1985 • 2019

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.