La Marée des Ténèbres - I : Assaut
Le Nouvel Ordre Jedi - 2

Le Nouvel Ordre Jedi - 2 : La Marée des Ténèbres - I : Assaut
La couverture
Titre original :
The New Jedi Order : Dark Tide I : Onslaught
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 22 mars 2001
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Légendes
Auteur(s) :
Michael A. Stackpole
Autre(s) Date(s) de Publication :
Del Rey (US) : 1er février 2000
Nombre de pages :
286

Le synopsis

An 25 après la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
La Nouvelle République est en péril : la défiance grandit partout, même chez les Jedi tandis que les envahisseurs frappent sans préavis. Luke se voit ainsi contraint de mobiliser tous ses pouvoirs pour affronter la menace la plus grave tandis que Leia conduit, elle, la retraite des réfugiés... Mara Jade Skywalker et les apprentis Jedi Jacen et Anakin Solo sont, quant à eux, mis à rude épreuve par un ennemi sans visage bien décidé à anéantir la République...

La critique

rédigée par
Publiée le 22 mai 2020

La Marée des Ténèbres - I : Assaut est le deuxième tome de ce qui reste encore aujourd'hui la série de romans Star Wars la plus ambitieuse : Le Nouvel Ordre Jedi.

Le roman est écrit par Michael A. Stackpole. Né le 27 novembre 1957 à Wausau dans le Wisconsin, il commence sa carrière, à la fin des années 70, dans l’écriture de jeux de rôle avant de se mettre à la littérature de science-fiction à la fin des années 80. La plupart du temps, il écrit principalement pour des franchises qui ne sont pas les siennes. Pour Star Wars, il signe ainsi pas moins de huit romans, cinq pour la saga X-Wings (L'Escadron Rogue, Le Jeu de la Mort, Un Piège Nommé Krytos, La Guerre du Bacta et La Vengeance d'Isard) deux pour Le Nouvel Ordre Jedi (La Marée des Ténèbres - I : Assaut et La Marée des Ténèbres - II : Naufrage) auxquels se rajoute le roman Moi, Jedi. Il signe également quelques nouvelles et le scénario de comics tournant soit autour des X-Wings, soit autour du personnage de Mara Jade.

Après Vecteur Prime qui avait fait l’effet d’une bombe parmi les fans Star Wars de par son ampleur et son ambition mais aussi sa noirceur et son parti pris de faire mourir un personnage emblématique, La Marée des Ténèbres - I : Assaut a la lourde de tâche de prolonger la mythologie créée dans le premier tome de la série et d'étendre la menace. Et ce qui frappe le plus dans ce nouveau roman, premier tome d'un diptyque, c'est le style bien plus simple. Michael A. Stackpole adopte en effet une façon d'écrire très efficace qui permet au lecteur de plonger directement dans l'action et de s'attacher immédiatement aux personnages. Surtout qu'il en reprend beaucoup qu'il a créés dans ses précédents livres Star Wars, histoire d'agrandir encore plus la panoplie de personnages apportés par Vecteur Prime alors même que La Marée des Ténèbres - I : Assaut affiche presque moitié moins de pages. L'une des conséquences directes de ce choix narratif est de voir les Yuuzhan Vong bien plus effacés dans cet opus ; le lecteur ayant l'impression d'en apprendre moins sur cette race extra-galactique, menace pourtant très sérieuse contre la civilisation. Alors qu'il rentrait souvent dans les pensées des extra-galactiques dans le tome précédent, ici, malheureusement, le récit se contente de décrire leur action, se focalisant sur un seul camp de cette guerre : celui des habitants de la Nouvelle République.

La Marée des Ténèbres - I : Assaut fait donc revenir certains des personnages emblématiques de l'auteur. Le lecteur retrouve ainsi avec plaisir Corran Horn, le pilote de X-Wing et Jedi à ses heures qui a eu droit à son roman dédié, Moi, Jedi. Il est désormais Chevalier Jedi et a gagné en sagesse. Le voir former un duo avec un jeune Jedi fougueux comme Ganner Rhysode, un nouveau personnage pour sa part, est vraiment grisant car il permet de belles joutes verbales tant leurs valeurs sont discordantes. D'autres personnages que Michael A. Stackpole prend plaisir à faire revenir sont, par exemple, Gavin Darklighter qui prend ici le commandement du fameux escadron Rogue ou le sénateur caamasi Elegos A’kla qui permet lui d'introduire une petite dose de politique plutôt bienvenue. À côté de cela, la plupart des intervenants rencontrés dans le précédent volume sont de retour à l'exception de Han Solo qui signe juste une apparition furtive. L'auteur a par ailleurs aussi la bonne idée de créer plusieurs équipes, permettant ainsi de lancer plusieurs intrigues en parallèle. Il y a Luke Skywalker et son neveu Jacen Solo qui partent chercher des indices sur la planète ayant servi de premier contact avec les Yuuzhan Vong ; Leia Organa Solo et sa fille Jaina Solo qui aident Lando Calrissian à faire fuir les habitants de sa planète attaquée par les extra-galactiques et enfin, Mara Jada et son neveu Anakin Solo qui se la coulent douce sur la planète Dantooine quand les extra-galactiques les attaquent.

Quasiment toutes les intrigues finissent ensuite par se rejoindre sur Dantooine où se déroule une immense bataille. Le but des Jedi et de l'escadron Rogue est alors de protéger au maximum les civils innocents de la barbarie des Yuuzhan Vong qui, eux, ne veulent qu'une chose : massacrer tout le monde ! La fin est ainsi particulièrement haletante, faisant dévorer aux lecteurs le livre très rapidement. Pour autant, quelques défauts apparaissent en y repensant même si, sur le coup, le rythme du récit ne permet pas de les identifier. En plus de la présence moindre des Yuuzhan Vong dans le roman, leur invasion semble, en effet, un peu trop rapide. Certes, ils sont dangereux mais ils donnent l'impression d'être partout à la fois. À chaque endroit où une équipe va, ils sont présents, faisant que les intrigues ont des menaces évidentes. La question n'est dès lors plus de savoir ce qui va arriver mais comment cela va se dérouler.

Malgré quelques facilités et un seul point de vue, La Marée des Ténèbres - I : Assaut se dévore : proposant une panoplie de personnages attachants et une action haletante, ce second volet du (Le) Nouvel Ordre Jedi donne surtout envie de se plonger dans la suite.

Poursuivre la visite

1985 • 2020

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.