La Marée des Ténèbres - II : Naufrage
Le Nouvel Ordre Jedi - 3

Le Nouvel Ordre Jedi - 3 : La Marée des Ténèbres - II : Naufrage
La couverture
Titre original :
The New Jedi Order : Dark Tide II : Ruin
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 11 avril 2001
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Légendes
Auteur(s) :
Michael A. Stackpole
Autre(s) Date(s) de Publication :
Del Rey (US) : 6 juin 2000
Nombre de pages :
283

Le synopsis

An 25 après la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
Des aliens, les Yuuzhan Vong, ont attaqué les mondes de la Bordure Extérieure. Ils sont implacables et leur tactique innovante stupéfie les généraux de la République et même les Jedi, qui ne savent comment utiliser la Force au point d'en oublier leur devoir de solidarité. Mais Luke veille au grain tout comme Jacen Solo, Chevalier Jedi, qui, au cours d'une reconnaissance sur une planète occupée, trouve un secret propre à faire plier l'ennemi... s'il parvient toutefois à rester en vie pour s'en servir !

La critique

rédigée par
Publiée le 29 mai 2020

La Marée des Ténèbres - II : Naufrage est le troisième tome de ce qui reste encore aujourd'hui la série de romans Star Wars la plus ambitieuse : Le Nouvel Ordre Jedi.

Le roman est écrit par Michael A. Stackpole. Né le 27 novembre 1957 à Wausau dans le Wisconsin, il commence sa carrière, à la fin des années 70, dans l’écriture de jeux de rôle avant de se mettre à la littérature de science-fiction à la fin des années 80. La plupart du temps, il écrit principalement pour des franchises qui ne sont pas les siennes. Pour Star Wars, il signe ainsi pas moins de huit romans, cinq pour la saga X-Wings (L'Escadron Rogue, Le Jeu de la Mort, Un Piège Nommé Krytos, La Guerre du Bacta et La Vengeance d'Isard) deux pour Le Nouvel Ordre Jedi (La Marée des Ténèbres - I : Assaut et La Marée des Ténèbres - II : Naufrage) auxquels se rajoute le roman Moi, Jedi. Il livre également quelques nouvelles et le scénario de comics tournant soit autour des X-Wings, soit autour du personnage de Mara Jade.

La Marée des Ténèbres - II : Naufrage représente le dernier roman de l'univers Star Wars qu'écrira l'auteur. Il propose ainsi un second et dernier tome pour ce diptyque inclus dans une série bien plus longue. Les deux romans, Assaut et Naufrage, semblent d'ailleurs construits sur le même modèle : les conséquences politiques de la bataille précédente sont gérées avant que les héros partent en mission de façon éparpillée afin de recueillir des indices puis, que tout le monde se retrouve pour une grande bataille finale. Ici, Michael A. Stackpole, en plus de faire revenir, comme dans le tome précédent, ses personnages fétiches, signe un joli clin d'oeil aux super-armes comme il en avait utilisé dans ses anciens livres. Il se fait également plaisir en réutilisant un personnage iconique de Timothy Zahn : le fameux Amiral Pellaeon. Ce dernier dirige en effet les Vestiges de l'Empire suite à la paix qui a été signée dans le roman La Main de Thrawn - 2 : Vision du Futur et décide d'aider ses anciens ennemis face à la menace commune que représentent les Yuuzhan Vong, offrant ainsi une alliance emblématique.

L'autre atout du roman est assurément l'approfondissement de la description de la culture des Yuuzhan Vong. Le récit s'attache pour cela à trois des chefs des extras-galactiques et décrit une bataille d'égos entre deux dirigeants : Shedao Shai et Tsavong Lah. Le pont entre les deux est ainsi fait par le subordonné Deign Lian qui œuvre à déstabiliser Shedao Shai, au profit de Tsavong Lah, en se faisant passer pour l'aide de camp fidèle du premier mais rapportant la moindre action au second pour qu'il s'en serve contre lui. Deign Lian ne croit en effet plus aux décisions de son supérieur direct, pensant qu'il s'est fait corrompre par les pensées ennemis. Il faut dire que Shedao Shai joue ici un jeu dangereux en invitant un diplomate de la Nouvelle République, le caamasi Elegos A’kla, afin d'en apprendre plus sur les habitants de la Nouvelle République. Bien sûr, le dirigeant Yuuzhan Vong n'a pas l'intention de laisser partir vivant le diplomate et va se faire pour cela un ennemi de Corran Horn, un Chevalier Jedi mais aussi ami du caamasi. Shedao Shai hait en réalité le Jedi au plus au point depuis ses agissement sur les dépouilles de ses ancêtres décrits dans le tome précédent. L'auteur forme ainsi une relation / confrontation entre le Yuuzhan Vong, le caamasi et l'humain très intéressante et se terminant par un joli duel entre Shedao Shai et Corran Horn, non seulement pour laver l'honneur d'Elegos A’kla, mais aussi pour tenter de sauver la galaxie.

Le champ de bataille du roman se situe quant à lui sur la planète Ithor. Lors d'une mission de reconnaissance, Corran Horn et Jacen Solo découvrent, en effet, un secret qui pourrait faire basculer la guerre en leur faveur. Mais cette découverte met la planète Ithor en danger. Le Chevalier Jedi, Corran Horn, va alors tout faire pour la protéger de l'invasion des Yuuzhan Vong. Ithor est, en effet, une planète sacrée pour ses habitants, les Ithoriens. Très écologistes, ils ont bâti d'immenses vaisseaux hordes qu'ils ont positionnés en orbite autour de la planète pour la laisser vierge de tout contact extérieur et préserver la nature inviolée. Cet amour de la jungle primaire s'est alors construit en religion. Il est depuis interdit à n'importe quelle espèce, eux y compris, de descendre à la surface à moins d'y passer la vie entière en pénitence. Naturellement, la menace des extra-galactiques les effraie au plus haut point. L'enjeu capital d'Ithor va faire que les Chevaliers Jedi ainsi que les militaires de la Nouvelle République et des Vestiges de l'Empire vont s'unir pour la protéger. La bataille est particulièrement prenante et son issue déchirante.

Au delà de la trame générale, les héros habituels continuent également d'évoluer dans le roman. Luke Skywalker et sa femme Mara Jade partent ainsi à la recherche d'une apprentie Jedi récalcitrante. Leia Organa Solo est, pour sa part, obligée de reprendre ses services d'ambassadrice politique et part convaincre les Vestiges de l'Empire de prêter main forte à la Nouvelle République. Enfin, ses propres enfants sont de plus en plus matures, partant chacun dans des missions différentes : Jaina devient un pilote de X-Wings dans un escadron militaire ; Jacen part en mission avec Corran Horn même s'il cherche toujours à savoir quel Chevalier Jedi il veut être ; quant à Anakin, il se sent toujours coupable de la mort de Chewbacca et a ainsi du mal à recréer le dialogue avec son père Han Solo qui lui en veut injustement.

La Marée des Ténèbres - II : Naufrage est un roman palpitant qui se lit avec beaucoup de plaisir. Le lecteur comprend surtout que la guerre contre les Yuuzhan Vong va être longue et éprouvante, et que malheureusement aucun de ses héros favoris n'est à l'abri de la mort ou de l'échec...

Poursuivre la visite

1985 • 2020

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.