L'Aurore de la Victoire - II : Renaissance
Le Nouvel Ordre Jedi - 8

Le Nouvel Ordre Jedi - 8 : L'Aurore de la Victoire - II : Renaissance
La couverture
Titre original :
The New Jedi Order : Edge of Victory II : Rebirth
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 27 juin 2002
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Légendes
Auteur(s) :
Greg Keyes
Autre(s) Date(s) de Publication :
Del Rey (US) : 31 juillet 2001
Nombre de pages :
315

Le synopsis

An 26 après la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
Partout dans l'univers, les abominables Yuuzhan Vong traquent les Jedi pour les massacrer. La Nouvelle République, divisée, a désormais abandonné ses défenseurs et entend même faire payer cher à Yan Solo et Leia Organa de les avoir soutenus. De leur côté, Anakin et Tahiri, abusivement recherchés pour meurtre, s'enfuient et se retrouvent plongés dans des ennuis plus graves encore. Tandis que la mère de toutes les batailles se profile à l'horizon, la naissance d'un enfant très spécial semble pouvoir changer la donne...

La critique

rédigée par
Publiée le 05 mars 2021

L'Aurore de la Victoire - II : Renaissance est le huitième tome de ce qui reste encore aujourd'hui la série de romans Star Wars la plus ambitieuse : Le Nouvel Ordre Jedi.

Le roman est écrit par Greg Keyes. Né le 11 avril 1963 à Meridian dans le Mississippi, il devient écrivain à plein temps après ses études d'anthropologie. Il écrit alors, durant sa carrière, plusieurs séries de fantasy, de science-fiction ou d'uchronie. Ainsi, il publie son tout premier roman, Les Enfants du Fleuve, en 1996, inaugurant une saga de deux tomes, Les Élus du Changelin. Deux ans plus tard, il entame la série L'Âge de la Déraison puis signe des livres pour l'univers de Babylon 5 où il propose la trilogie du Corps Psi. En 2001, il écrit son premier roman pour l'Univers Stars WarsL'Aurore de la Victoire - I : Conquête, dans la série Le Nouvel Ordre Jedi sur laquelle il écrira deux autres tomes, L'Aurore de la Victoire - II : Renaissance et L'Ultime Prophétie.

Dans L'Aurore de la Victoire - II : Renaissance, Greg Keyes prend un peu le contrepied de ce qu'il avait mis en place dans L'Aurore de la Victoire - I : Conquête. Si dans le premier volet de sa duologie, il s'était en effet concentré sur un personnage et sur le lieu où il agissait, dans le second il s'éparpille dans la galaxie en suivant plusieurs actions de différents groupes de personnages. Cela donne alors deux ambiances diamétralement opposées qui, grâce au style de l'auteur, sont autant de réussites. Le lecteur ne s'ennuie ainsi pas une seconde, allant de péripéties en péripéties tout en voyant les personnages évoluer. La seule chose qu'il pourra peut-être regretter est le manque de liant entre les différents événements qui se déroulent en parallèle sans qu'ils ne se rejoignent en fin de roman quand chacun arrive à sa conclusion.

Plusieurs récits se mettent donc en place dans le roman. Le premier concerne Luke Skywalker et sa femme Mara Jade. Depuis quelques tomes, le lecteur sait déjà que les deux Jedi attendent un heureux événement. Malheureusement, l'obtention de ce futur bonheur est semée d'obstacles. D'abord politiques... Les dirigeants de la Nouvelle République veulent en effet limiter les actions des Jedi, et en particulier celles de leur chef, Luke Skywalker. Ensuite militaires... Comment est-il possible de penser faire naître un bébé et assumer son éducation quand la galaxie est envahie par des êtres sanguinaires comme les Yuuzhan Vong qui ont juré de détruire toute civilisation opposée à la leur ? Enfin médicales... Mara Jade retrouve la maladie qu'elle pensait avoir vaincue et qui la met en danger elle mais aussi son bébé. Serait-elle à même d'accoucher, et si oui, d'y survivre ?

Ne pouvant se déplacer, Luke Skywalker confie alors à sa sœur Leia Organa, et son mari Han solo, la mission de créer une voie parallèle afin de créer une sorte de couloir humanitaire et d'infiltration dans le camp ennemi. Ils emmènent avec eux leur fils ainé, Jacen Solo, afin de le protéger du maître de guerre Yuuzhan Vong, Tsavong Lah, qui a mis sa tête à prix. Sauf que les relations entre le jeune homme idéaliste et son pragmatique de père s'enveniment. Le second reproche au premier son inaction qui met en danger ses proches et les habitants de la galaxie. Les disputes sont fréquentes et le jeune homme se voit bousculer dans ses convictions et ses certitudes.

La sœur jumelle de Jacen, Jaina Solo, va, quant à elle, s'allier avec le Jedi dissident, Kyp Durron. Ce dernier a découvert le lieu de construction d'une super-arme capable d'anéantir des planètes, une sorte d'Étoile de la Mort façon Yuuzhan Vong. Il convainc alors la jeune fille d'user de ses connaissances dans l'Escadron Rogue, et au-delà, dans la hiérarchie militaire pour détruire cette menace effroyable. Mais après une dure bataille qui aura nécessité de nombreux sacrifices, la jeune fille se rend compte que l'objectif n'était pas forcément celui qu'elle pensait. La finalité recherchée découlant de cette tromperie va la mettre en contradiction avec ses propres valeurs et surtout la rendre particulièrement furieuse d'avoir été manipulée, plus encore pour des actes qu'elle juge honteux.

De son côté, leur plus jeune frère, Anakin Solo, après avoir sauvé son amie Tahiri Veila, essaye de lui faire oublier ce qu'elle a vécu quand elle était aux mains des Yuuzhan Vong. Pour cela, ils partent en mission avec le Jedi Corran Horn afin de trouver des vivres pour une colonie spatiale. Le maître Jedi essaye alors de leur inculquer patience et modération mais avec un jeune homme aussi fougueux qu'Anakin, c'est peine perdue. Et bien sûr, les deux jeunes gens se mettent dans des situations délicates que Corran Horn va devoir démêler. Et pas des moindres car ils vont se faire accuser de meurtre et vu la méfiance des citoyens de la Nouvelle République envers les Jedi, le moment est mal choisi.

Enfin, le dernier récit concerne la modeleuse Yuuzhan Vong, Nem Yin. Cette dernière est celle qui a participé aux expérimentations contre la jeune Tahiri Veila. Sauf que l'évasion de la prisonnière Jedi et la mort de la mentor de la scientifique font que l'extra-galactique a perdu la confiance de ses supérieurs et s'est vue exilée dans un vaisseau miteux avec ordre strict de se limiter aux procédures approuvées par les scientifiques et les religieux en évitant tout blasphème. La désormais répudiée est dès lors particulièrement frustrée. À la suite de sa défaite, elle voue une haine aux Jedi et entend voir son peuple gagner la guerre, quitte à désobéir aux ordres pourtant clairs de se tenir à carreau.

L'Aurore de la Victoire - II : Renaissance est un roman foisonnant qui propose plusieurs pistes intéressantes tout en faisant évoluer la plupart des personnages principaux de la saga. Greg Keyes offre un récit riche en rebondissements qui se lit vite et avec envie. Il prépare à merveille le lecteur pour le prochain roman qui constituera à la fois le milieu de la saga mais aussi la pierre angulaire du Nouvel Ordre Jedi.

Poursuivre la visite

1985 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.