Justice Impériale
La couverture
Titre original :
Servants of the Empire - 3 : Imperial Justice
Éditeur :
La Bibliothèque Verte
Date de publication France :
Le 15 juillet 2015
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Officiel
Auteur(s) :
Jason Fry
Autre(s) Date(s) de Publication :
Disney Lucasfilm Press (US) : Le 7 juillet 2015
Nombre de pages :
186

Le synopsis

An -4 avant la Bataille de Yavin (Univers Officiel)
Les choses se compliquent pour Zare ! Oleg, son pire ennemi au sein de l'Académie impériale, semble, en effet, déterminé à prouver qu'il est en réalité un rebelle. Et comme si cela ne suffisait pas, le capitaine Roddance décide de tester la loyauté des cadets envers l'Empire en leur confiant des missions plus ingrates les unes que les autres...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 20 octobre 2017

Justice Impériale est le troisième volet d'une série de quatre romans jeunesse. Il se base sur un personnage secondaire de la série Star Wars : Rebels.

La Bibliothèque Verte a édité un total de seize romans dans la collection Star Wars : Rebels dont quatre novélisations de la saison 1 de la série, toutes écrites par Michael Kogge et traduites de l'anglais et sept novélisations de la saison 2 proposées uniquement en France, signées elles de l'auteure française Vanessa Rubio-Barreau. Les cinq derniers romans sont, pour leur part, des aventures inédites publiées de manière autonome aux États-Unis et comprenant le récit Les Aventures d'Ezra ainsi que les quatre tomes sorties aux États-Unis sous le titre Servants of the Empire mais noyés dans la collection Star Wars : Rebels en français.

Justice Impériale est donc écrit par Jason Fry. Né à Charlottesville en Virginie en 1969, l’auteur est avant tout journaliste. Il rentre en 1995 au The Wall Street Journal dont il s’occupe du site en ligne durant treize ans. Après cela, il embrasse une carrière d’écrivain et d’éditeur à plein temps tout en proposant en ligne divers papiers sur différents sujets et notamment le baseball. En 2013, il se lance enfin dans un cycle d’écriture de romans pour adolescents, The Jupiter Pirates. Passionné de l’univers Star Wars, il commence à livrer des articles dessus en 1999 pour le magazine américain Star Wars Insider puis écrit de nombreux essais et encyclopédies sur la galaxie lointaine. Viennent ensuite ses premiers travaux de fiction pour Star Wars dont une collection de nouvelles inaugurée en 2012 avec The Guns of Keldoro-Ai. Il enchaîne dans la foulée sur quatre romans pour la jeunesse, tous basés sur la série animée Star Wars : Rebels : Servants of the Empire, deux romans dans le cycle Voyage vers Star Wars : Le Réveil de la Force : Cible Mouvante qu’il signe avec Cecil Castellucci et enfin L'Arme du Jedi qu’il écrit seul.

Justice Impériale se base principalement sur un personnage secondaire introduit dans la première saison de la série Star Wars : Rebels. Cette dernière est une série télévisée américaine créée par Dave Filoni, Simon Kinberg et Greg Weisman, et diffusée sur Disney XD à compter du 13 octobre 2014. L'histoire se déroule cinq ans avant les événements de Star Wars : Un Nouvel Espoir et quatorze ans après Star Wars : La Revanche des Sith. L'Empire continue ici de renforcer son pouvoir et d'intensifier la peur à travers la galaxie. Quelques jeunes gens tentent alors de mettre en place l'ébauche d'une rébellion contre l'ordre établi par Palpatine et Dark Vador. Dans ce contexte, Zare Leonis est un jeune cadet de l'Académie Impériale qui cherche à savoir ce que sa soeur aînée est devenue, celle-ci ayant disparu durant sa première année à l'institut impérial malgré ses excellentes notes. Le personnage de Zare apparaît ainsi dans deux épisodes de la Saison 1 : Breaking Ranks et Vision of Hope. Justice Impériale est d'ailleurs, en partie, la novélisation de l'épisode Vision of Hope.

Justice Impériale est un peu le tome de transition et assurément le moins intéressant des trois jusqu'à présent, même s'il se lit toujours aussi bien que les autres. Zare sait donc désormais où se trouve sa soeur et s'affaire à trouver un moyen de se faire transférer sur Arkanis pour continuer son enquête. En attendant, l'étau se resserre autour de lui et de nombreux impériaux commencent à douter de sa loyauté. Le roman permet ainsi de développer son état d'esprit ; le lecteur remarquant que le personnage est de plus en plus déprimé et se pose de nombreuses questions. Zare n'a évidemment pas changé d'objectif mais il se demande jusqu'où il est prêt à aller pour y arriver et quels sacrifices il est capable de faire pour lui et pour les autres. La mort et l'injustice se rapprochent donc de plus en plus et il va devoir faire des choix.

Le personnage de Merei, sa petite amie, rencontre les mêmes problèmes. En voulant aider son compagnon, elle s'est, en effet mise dans le pétrin et ne sait pas comment s'en sortir. Non seulement sa relation avec Zare bat de l'aile car ils n'ont aucun moyen de communiquer et de partager leur malheur sous peine d'être pris par les espions de l'Empire mais en plus, leurs problèmes respectifs les rendent taciturnes et les font s'éloigner l'un de l'autre. Elle aussi voit l'étau impérial se resserrer et si son histoire se termine plutôt bien, elle n'en est pas moins aussi expéditive que violente. Cette conclusion laissera assurément des traces

Justice Impériale offre aussi l'opportunité de faire un pont avec la série Star Wars : Rebels. Si la deuxième rencontre entre Ezra et Zare, décrite dans l'épisode Vision of Hope, est anecdotique et rapide, il est plus intéressant de voir l'envers du décors des actions des rebelles du Ghost, notamment les conséquences sur les habitants de Lothal.

Justice Impériale est un roman sympathique même s'il apparaît moins palpitant que les précédents de la collection. Il donne tout de même envie de connaître la conclusion des aventures de Zare dans le prochain et dernier tome.

Poursuivez votre visite

1985 • 2017

Nos Réseaux Sociaux