Star Wars : La Citadelle Hurlante
La couverture
Éditeur :
Panini Comics
Date de publication France :
Le 07 mars 2018
Genre :
Comics
Auteur(s) :
Kieron Gillen (Scénariste : The Screaming Citadel - Part I, Doctor Aphra #07 & #08)
Jason Aaron (Scénariste : Star Wars #31 & #32)
Marco Checchetto (Dessinateur : The Screaming Citadel - Part I)
Salvador Larroca (Dessinateur : Star Wars #31 & #32)
Andrea Broccardo (Dessinateur : Doctor Aphra #07 & #08)
Nombre de pages :
120

Le sommaire

• The Screaming Citadel - Part I (10/05/2017)
• Star Wars #31 - The Screaming Citadel - Part II (17/05/2017)
• Doctor Aphra #07 - The Screaming Citadel - Part III (31/05/2017)
• Star Wars #32 - The Screaming Citadel - Part IV (14/06/2017)
• Doctor Aphra #08 - The Screaming Citadel - Part V (28/06/2017)

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 06 avril 2018

La Citadelle Hurlante est le deuxième crossover comics de l'Univers Officiel Star Wars depuis que Marvel a repris la franchise. Il mélange ainsi la série mère Star Wars avec la nouvelle série Docteur Aphra. Et le résultat n'est pas très satisfaisant.

Le plus discutable dans ce crossover est la ribambelle de dessinateurs, pas moins de trois, qui livrent des planchent à la qualité variable.
Le premier, celui qui fait l'issue spéciale, The Screaming Citadel - Part I, est Marco Checchetto. Né à Venise en 1975, il confesse bien volontiers que, depuis son enfance, il rêvait de devenir dessinateur de Spider-Man après avoir lu des comics offerts par sa grand-mère. Il intègre finalement Marvel en 2008 où il dessine sur des séries comme Amazing Spider-Man ou Daredevil. Pour Star Wars, après sa prestation réussie dans Les Ruines de l'Empire, il se charge en 2016 de la mini-série Obi-Wan et Anakin et en 2017 de la mini-série Captain Phasma. Clairement, ici, il s'agit des meilleurs dessins des trois styles proposés si bien qu'il est fort dommageable qu'ils ne soient présents que sur les quarante pages de la première partie.

Le deuxième est Salvador Larroca sur les deux issues de Star Wars. S'il ne démérite pas, il est clairement un cran en dessous par rapport à son premier confrère. Né à Valence, en Espagne, il commence à travailler comme artiste de bandes dessinées Marvel Comics au Royaume-Uni en 1993 avant d'intégrer Marvel aux États-Unis sur les séries Fantastic Four et Uncanny X-Men. Il travaillera par la suite beaucoup sur les mutants avant de se consacrer à l'aventure Star Wars chez Marvel dès le début en étant le dessinateur de la série plébiscitée Dark Vador puis en reprenant le dessin sur la série mère Star Wars. C'est notamment lui qui a créé graphiquement le personnage du Docteur Aphra.

Le troisième et dernier est Andrea Broccardo. Clairement, il n'est pas au niveau des deux autres avec un dessin qui jure trop et ne semble pas du tout correspondre à l'univers Star Wars. L'artiste est le plus jeune des trois ayant commencé sa carrière chez Marvel sur l'épilogue de la série Kanan en 2016. Depuis, il a travaillé sur Civil War II : X-Men et sur Doctor strange / The Punisher : Magic Bullets. Il faut avouer que la différence de style a tendance à déstabiliser le lecteur car la cassure est vraiment trop nette d'un épisode à l'autre ; les deux issues de Doctor Aphra étant ici vraiment les pires.

L'histoire revient, quant à elle, au scénariste Kieron Gillen.
Né le 30 septembre 1975 en Angleterre, il commence sa carrière en tant que journaliste traitant de jeux vidéo écrivant des articles pour de nombreux magazines. Son entrée dans le monde des comics se fait en 2006 avec le scénario de la série Phonogram dessinée par Jamie McKelvie sortie chez le petit éditeur Image Comics. En 2009, Kieron Gillen commence à travailler pour Marvel Comics chez qui il écrit sur Thor (Volume 3), Uncanny X-Men (Volume 1), Uncanny X-Men (Volume 2) ou encore Iron Man (Volume 5). Ses scénarios les plus populaires sont assurément ceux de la série Journey into Mystery se focalisant sur le jeune Loki ou encore Young Avengers (Volume 2). Il est aussi impliqué dans l'univers Star Wars dès la reprise de la licence par Marvel. Ainsi, il va proposer le scénario de la très réussie série Dark Vador sur 25 issues mais aussi les crossovers Vador : Abattu et The Screaming Citadel ainsi que The Ashes of Jedha, autrement dit les issues 38 à 43 de la série mère Star Wars. Avec Docteur Aphra, il propose la série la plus originale de Star Wars depuis la reprise des comics par Marvel.
Il est aidé ici par Jason Aaron. Ce dernier démarre sa carrière en 2002 avec le personnage de Wolverine sur lequel il travaillera pendant plus de dix ans. Il fait ensuite une incursion dans le monde du comics indépendant avec The Other Side avant de retrouver à nouveau son personnage fétiche. Il fait partie de l'aventure Star Wars chez Marvel en étant le scénariste principal de la série mère Star Wars depuis le premier numéro.

D'un point de vue de l'histoire, La Citadelle Hurlante présente les défauts de la série mère Star Wars et les qualités de la série Docteur Aphra. Ici, il s'agit donc de faire à nouveau se croiser les trois héros de la première trilogie Star Wars, à savoir Luke, Han et Leia (alliée en plus à Sana, l'ex-femme de Solo) avec les personnages de Docteur Aphra et de ses assistants, le wookie Krrsantan le Noir et les droïdes 0-0-0 et BT-1. Les héros de Docteur Aphra sont d'ailleurs toujours aussi passionnants avec leur moralité à géométrie variable. Ils n'hésitent pas ainsi à être égoïstes et à manipuler les autres pour arriver à leurs fins. Pour autant, ils n'en sont pas moins attachants, en particulier Aphra, tout simplement parce qu'ils n'ont pas un mauvais fond. Aphra a certaines vraies valeurs et son ambivalence fonde tout l'intérêt de son personnage. À contrario, les trois héros iconiques apparaissent bien fades à ses côtés. Han Solo est complètement effacé dans cette aventure, Leia n'arrête pas de se plaindre tandis que Luke est bien trop naïf même si son interaction avec Aphra fonctionne plutôt bien. Enfin, Sana, la plus cynique, arrive à mettre un peu de piment dans les relations entre les trois héros et l'archéologue stellaire.

Le récit se base pour sa part principalement sur les rebondissement du premier cycle de Docteur Aphra : l'archéologue a trouvé le cristal de Rur et elle cherche à l'activer. Pour cela, elle demande un service à la Reine de la Citadelle Hurlante sur Ktath'atn. Mais en contrepartie, afin que sa requête soit acceptée, elle a besoin de Luke Skywalker comme appât. Pour convaincre le jeune garçon, elle lui promet donc qu'il en apprendra plus sur les Jedi. Le héros de l'Alliance Rebelle tombe ainsi dans un piège, lui qui ne sait pas que la Reine est une sorte de vampire psychique. Elle s'aide, en effet, des symbiotes abersyn, des parasites capables de prendre le contrôle moteur et psychologique de son hôte. Globalement l'histoire narrée ici a une saveur un peu particulière pour Star Wars. Le ton est plus proche du fantastique que de la science-fiction. Pour autant, l'ensemble se lit bien et l'action se déroule de façon fluide sans temps morts.

Si le scénario du crossover La Citadelle Hurlante se laisse suivre avec plaisir, le comics souffre du changement de dessinateurs sortant le lecteur régulièrement de l'histoire. Cette aventure confirme en revanche à nouveau le formidable potentiel du personnage de l'archéologue Docteur Aphra.

Poursuivez votre visite

1985 • 2018

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.