Star Wars : Les Strips Quotidiens - Tome 1
La couverture
Éditeur :
Delcourt
Date de publication France :
Le 06 juin 2018
Genre :
Daily & Sunday Strips
Auteur(s) :
Russ Manning (Dessinateur & Scénariste)
Steve Gerber (Scénariste)
Russ Helm (Scénariste)
Don Christensen (Scénariste)
Rich Hoberg (Dessinateur)
Dave Stevens (Dessinateur)
Alfredo Alcala (Dessinateur)
Nombre de pages :
272

Le sommaire

Essais :
• Il y a bien longtemps, dans les pages de journaux lointains, très lointains...
• Les bases de données de Maîtresse Mnémos : en souvenir de Russ Manning 

Les histoires :
• 12/03/1979 - 08/09/1979 : Le Monde des Jeux
• 11/03/1979 - 08/07/1979 : L'Affaire Constancia
• 15/07/1979 - 09/09/1979 : Les Profondeurs de Kazhyyyk
• 10/09/1979 - 05/11/1979 : Séjour sur Tatooine
• 06/11/1979 - 31/12/1979 : Princesse Leia, au Service de l'Empire
• 01/01/1980 - 25/02/1980 : Le Deuxième Raid sur Kessel
• 26/02/1980 - 21/04/1980 : Ramenez-moi les Enfants
• 22/04/1980 - 16/06/1980 : Tant que nous Vivrons
• 17/06/1980 - 10/08/1980 : Le Monde Gelé d'Ota [Russ Manning, Rich Hoberg, Dave Stevens & Alfredo Alcala]
• 11/08/1980 - 05/10/1980 : La Planète Kadril [Alfredo Alcala]

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 29 juin 2018

Star Wars : Les Strips Quotidiens - Tome 1 est un recueil qui propose des récits qui remontent à la préhistoire de l'Univers Étendu Star Wars. À l'époque, en dehors de quelques romans sur Han Solo ainsi que des comics books édités par Marvel qui sortaient tous les mois, il n'y avait en effet pas grand chose à se mettre sur la dent pour les fans de la saga. De plus, la cohérence et la continuité n'étaient visiblement pas la préoccupation principale de George Lucas sur les oeuvres dérivées. Il voulait juste faire vivre la franchise à travers différents supports. L'un d'entre eux a donc été la production de comic strips. Ainsi, en attendant le deuxième volet cinématographique qui tardait à voir le jour, les fans ont eu le plaisir d'avoir leur dose quotidienne de Star Wars directement dans leurs journaux.

Un comic strip, ou simplement strip, est donc une bande-dessinée de quelques cases disposées en une bande le plus souvent horizontale. Les comic strips sont apparus à la fin du XIXe siècle aux États-Unis dans la presse quotidienne. En semaine, elles se composent d’une seule bande, en noir-et-blanc (daily strip) tandis qu’elles bénéficient le dimanche d’un espace plus important, en couleur (sunday strip). Aux USA, le comic strip est une véritable industrie avec ses réseaux de distribution tels que le King Features Syndicate, United Media, Los Angeles Times Syndicate ou Watertown Daily Times.

Quand Lucasfilm émet l'idée de lancer un strip sur Star Wars, il pense tout de suite à Russ Manning. 
L'artiste, né à Los Angeles le 5 janvier 1929, se fait connaître en créant la série de science-fiction, Magnus l'Anti Robot, dont il dessine 21 numéros de 1963 à 1968. Mais c'est véritablement Tarzan qui va le rendre célèbre. De 1965 à 1969, il adapte, en effet, en comic book pas moins de dix romans d'Edgar Rice Burroughs. De 1967 à 1972, il se charge ainsi des comics strips quotidiens et dominicaux de l'homme singe avant d'abandonner les quotidiens pour se concentrer sur les dominicaux jusqu'en 1979. La même année, il accepte la proposition de Lucasfilm et dessine les strips de sa saga naissante, aussi bien quotidiens que dominicaux, jusqu'au milieu des années 80. Ce sera là son dernier projet majeur, contraint qu'il est d'abandonner son travail pour raisons de santé. Il s'éteint prématurément le 1er décembre 1981 à l'âge de 52 ans.

Dans un premier temps, l'auteur opte pour un récit qui sépare les strips quotidiens des strips dominicaux. Ainsi, en parallèle de l'histoire Le Monde des Jeux publiée la semaine, les récits L'Affaire Constancia et Les Profondeurs de Kazhyyyk seront proposés le dimanche. Ce découpage est toutefois abandonné à partir du 10 septembre 1979 où  Séjour sur Tatooine inclut dans la même trame aussi bien les strips quotidiens que dominicaux.

Le plus frappant dans ces histoires est, au delà de l'aspect vintage des aventures narrées, le charme incroyable qui s'en dégage. Cela procède d'ailleurs beaucoup du format même des strips où nombreuses sont les redites car l'auteur se voit souvent obligé de rappeler les événements de la veille ou de la semaine dans la première case. Ce processus créatif n'empêche toutefois de proposer énormément de fraîcheur et de suspense dans les récits qui offrent ainsi de suivre de très plaisantes aventures de Luke Skywalker, Princesse Leia, Han Solo, Chewbacca, C-3PO et R2-D2. Il est aussi amusant de voir quelques éléments intéressants comme les planètes de Kashyyyk (étonnamment écrit ici Kazhyyyk) ou Kessel. Si celle des Wookies est plutôt fidèle à ce qu'elle est désormais, celle de Kessel n'a, il est vrai, rien à voir avec sa représentation cinématographique sans plomber pour autant son aura exotique. Bien sûr, toutes les histoires présentes dans ce recueil seront décanonisées bien des années avant le rachat de Disney. En fait, dès le début des années 90 et la reprise des comics par l'éditeur Dark Horse, Lucasfilm avait déjà enlevé de la chronologie "officielle" les comics strips et les comics books Marvel des années 80.

Enfin, il faut souligner les magnifiques dessins de Russ Manning. Si les délais de productions et le format, propres aux strips ne permettent pas d'offrir des décors impressionnants, l'artiste propose tout de même des planches de toute beauté. Le tout est clairement dépaysant et très agréable à lire. Les aventures dominicales, tout en couleur, sont notamment superbes, rehaussées par un exemplaire travail de restauration effectué par IDW, l'éditeur américain, dont Delcourt a su parfaitement reproduire la qualité.

Star Wars : Les Strips Quotidiens - Tome 1 est un pan méconnu de l'histoire Star Wars. Si certains lecteurs pourront reprocher un petit côté rétro dépassé, cette édition est un bonheur à lire autant par la qualité de l'ouvrage, la beauté des dessins que ses récits simples mais vivifiants. Les fans Star Wars ne doivent absolument pas passer à côté de ce recueil au charme aussi certain que désuet.

Poursuivez votre visite

1985 • 2018

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.