Rocket Raccoon
Monstre en Folie

Rocket Raccoon : Monstre en Folie
La couverture
Éditeur :
Panini Comics
Date de publication France :
Le 30 novembre 2016
Collection :
Marvel NOW !
Auteur(s) :
Skottie Young (scénariste)
Filipe Andrade (dessinateur)
Jake Parker (dessinateur)
Salvador Larroca (couverture alternative)
Nombre de pages :
120

Le sommaire

• Introduction
• Rocket Raccoon Vol. 2 #7 (2015)
• Rocket Raccoon Vol. 2 #8 (2015)
• Rocket Raccoon Vol. 2 #9 (2015)
• Rocket Raccoon Vol. 2 #10 (2015)
• Rocket Raccoon Vol. 2 #11 (2015)
• Couvertures alternatives
• Dans la même collection

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 09 novembre 2018

Rocket Raccoon - Monstre en Folie est le second album consacré au personnage publié par Panini Comics dans la collection Marvel NOW ! Il contient les épisodes #7 à #11 de la série Rocket Raccoon Vol. 2. Avec ce tome, Panini Comics termine donc de proposer l'intégralité de la série scénarisée par Skottie Young. Délirant et se permettant n'importe quelle folie, l'album sait aussi et surtout approfondir la relation existante entre Rocket et Groot.

La première partie de l'album voit Rocket Raccoon et Groot s'aventurer sur une planète de glace mystérieuse. Très vite, les deux compères doivent faire face à de dangereuses créatures. Groot en fait les frais et ne sort pas indemne du combat. Rocket va alors tout faire pour sauver son ami, ce qui l'amène à découvrir une civilisation cachée sur cette planète.
Après un premier tome jouant à fond la carte de l'auto-dérision, Skottie Young commence donc ce Rocket Raccoon : Monstre en Folie sur une histoire qui se démarque par son aspect plus dramatique. L'ambiance y est plus froide, plus sévère et le tout n'est pas qu'une simple blague. Young conserve néanmoins un style d'écriture bien à lui avec quelques traits d'humour mais semble vouloir démontrer qu'il peut également pousser ses personnages, un raton laveur et un arbre, dans des situations plus critiques. Il s'entoure pour cela de Filipe Andrade, dessinateur ayant oeuvré chez Marvel sur les titres Old Man Logan Vol. 2, Siege ou encore Figment, le comics Marvel mettant en scène le dragon du même nom présent dans l'attraction Journey Into Imagination d'Epcot à Walt Disney World Resort.
Filipe Andrade dessine les numéros #7 et #8 de Rocket Raccoon Vol. 2, soit le temps de cette histoire sur un monde de glace. Son style, assez proche de celui de Skottie Young et Jake Parker (les autres dessinateurs de la série) se démarque tout de même par une plus grande attention portée aux détails, aux arrières-plans et aux décors. L'ensemble fait à la fois moins vide et également moins brouillon. De tous les dessinateurs se succédant sur le titre, Filipe Andrade est sans doute celui ayant signé les plus belles planches d'une histoire qui est en outre l'une des plus intéressantes du recueil !

Filipe Andrade cède alors sa place à Jake Parker pour la suite de Rocket Raccoon : Monstre en Folie. Skottie Young, après un interlude plus dramatique revient ici à son ton de prédilection : le fun. L'épisode #9, totalement indépendant est à la fois surprenant et drôle. Quant aux épisodes #10 et #11, ils continuent de développer ce que le scénariste avait commencé à faire dans le premier tome, explorant les origines et la planète natale de Rocket, le Demi-monde. La formule est donc la même : un raton-laveur colérique, passionné d'armes à feu et casse cou, et prêt à tout pour en découvrir un peu plus sur sa nature et son existence. Rocket est ainsi déterminé à récupérer le livre du Demi-Monde, qui renferme l'histoire et les secrets de sa planète. Naturellement, il n'est pas le seul à vouloir acquérir l'objet précieux et sa quête est parsemée d'embûches.
Cet arc narratif fait office de conclusion à l'histoire écrite par Skottie Young pour le personnage. Une conclusion satisfaisante et totalement raccord avec l'esprit de Rocket et du scénariste. Sans révolutionner le genre, encore une fois, l'auteur distille des moments de bravoure, d'émotion et surtout beaucoup d'humour. Mais le plus important réside dans la façon dont il dépeint la relation unissant Rocket et Groot. Malgré leur caractère diamétralement opposé, il ressort de l'album une véritable amitié entre les deux et il apparaît évident que l'un ne peut se passer de l'autre et vice-versa ! Ainsi, si le coté cartoonesque et humoriste de Rocket Raccoon Vol. 2 est l'élément qui saute de prime abord aux yeux, la véritable réussite de Skottie Young est d'avoir su approfondir la complicité de deux parias rejetés par l'univers.
Rien d'étonnant dès lors, de le voir prendre en charge par la suite le comics Rocket & Groot.

Avec Rocket Raccoon : Il Était un Groot... et Rocket Raccoon : Monstre en Folie, Panini Comics publie l'intégralité de la série Rocket Raccoon Vol. 2. Onze numéros, trois dessinateurs et un scénariste pour une série inventive, drôle, sans prise de tête et très attachante. Indépendante du reste de l'univers Marvel, elle peut se découvrir sans avoir besoin d'aucune connaissance particulière. Onze numéros, c'est largement suffisamment pour que Skottie Young s'approprie le personnage et son univers sans tomber dans la réédite ou la répétition. En fait, le comics fait penser à la série d'animation Rocket & Groot, digne héritière du style de Young et qui peut en constituer un complément plaisant.
Mais Rocket n'en a pas fini d'être au premier plan et son aventure papier ne s'arrête pas là. Ainsi, outre Rocket & Groot dont il a déjà été question, il est possible de citer Rocket Raccoon Vol. 3, publiée en 2017 et scénarisée par Matthew Rosenberg ou encore la mini-série Rocket, également éditée en 2017 et signée Al Ewing. De nouvelles interprétations pour le personnage qui change radicalement avec le parti pris de Skottie Young. Ce dernier peut en tout cas se targuer d'avoir su parfaitement mettre en valeur un personnage quasi inconnu il y a encore quelques années en lui offrant une nouvelle série en solitaire.

Rocket Raccoon : Monstre en Folie est dans l'exacte lignée du premier tome et se révèle être tout aussi agréable à lire. Il bénéficie en outre de la participation de Filipe Andrade pour deux numéros, le rendant ainsi meilleur que son aîné. Rocket Raccoon profite ainsi d'un nouveau tome de qualité et démontre qu'il est tout à fait capable d'exister seul sans Les Gardiens de la Galaxie. Un bel exploit pour un personnage de seconde zone, qui gagne en popularité au fil du temps ! Un bon cru Marvel qui satisfera les fans du personnage et au delà, les simples curieux.

Poursuivre la visite

1968 • 2015
1966 • 2018

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.