Can't Blame a Girl for Trying
La jaquette
Éditeur :
Hollywood Records
Date de sortie USA :
Le 08 avril 2014
Genre :
Pop
Artiste(s) :
Sabrina Carpenter
Durée :
13 minutes

Liste des morceaux

01. Can’t Blame a Girl for Trying - 2:49
(Meghan Trainor, Al Anderson, Chris Gelbuda)
02. The Middle of Starting Over - 3:32
(Jim McGorman, Robb Vallier, Michelle Moyer)
03. White Flag - 3:18
(Cara Salimando, Scott Harris, Matt Squire)
04. Best Thing I Got - 3:19
(John Gordon, Julie Frost)

La critique

rédigée par
Publiée le 06 février 2020
Les chansons

01. Can’t Blame a Girl for Trying - produit par Brian Malouf
Sous des airs très girly, le premier single de la chanteuse, écrit par Meghan Trainor dont l'influence se sent dès la première écoute, est rempli de bonnes énergies. Une réussite.

02. The Middle of Starting Over - produit par Brian Malouf, Jim McGorman & Robb Vallier
Ressemblant à du Taylor Swift, The Middle of Starting Over est un morceau folk de bonne facture.

03. White Flag - produit par Squire, Steve Tippeconic & Scott Harris
White Flag est un titre plein de charme.

04. Best Thing I Got - produit par John Gordon & Julie Forst
Finissant l’EP sur une musique très pop, Best Thing I Got en est simplement le meilleur morceau !

L'album

Can’t Blame a Girl for Trying est le premier EP de la jeune chanteuse Sabrina Carpenter qui le sort le 8 avril 2014 chez Hollywood Records. Et l'accouchement a été bien difficile, passant entre les mains de nombreux producteurs, pourtant de renom, dont Brian Malouf (Hannah Montana) ou Matt Squire (I Kissed a Girl de Katy Perry). Le style de musique retenu passe intelligemment de la folk à la pop avec des morceaux formés à base de guitare, piano et batterie. Côté paroles, Sabrina Carpenter aborde surtout les problèmes sentimentaux propres à l'adolescence. Deux singles servent ensuite sa promotion : Can’t Blame a Girl for Trying et The Middle of Starting Over.

Auparavant, dès 2013, la jeune Sabrina Carpenter est entrée dans le cœur de millions de téléspectateur grâce à ses apparitions dans des productions de Disney Channel accompagnées de participations à des bandes originales d'albums maison comme Disney Fairies: Faith, Trust and Pixie Dust et Sofia The First. Elle signe ensuite logiquement un contrat avec le label Hollywood Records pour sortir ses propres titres. Comme de tradition pour la plupart des artistes venus de la chaîne de Mickey, Hollywood Records organise toujours la sortie d’un EP de quelques morceaux pour en tester la popularité et le potentiel commercial, avant de véritablement s'engager dans la production d'un album complet.

Alors en plein tournage de la série Le Monde de Riley, Sabrina trouve donc le temps d’enregistrer ses premiers morceaux en studio sur lesquels elle travaille avec plusieurs paroliers et producteurs dont la future star Meghan Trainor (All About That Bass). La première chanson qu'elle met en boite est ainsi le titre White Flag tandis que l'EP contient au final seulement quatre morceaux. Le label surfe à l'évidence sur l’image de « petite fille modèle » de Sabrina Carpenter et organise ici la livraison d'un album « teen pop » mais dans un style beaucoup plus terre à terre grace à ses rythmes acoustiques et ses sonorités country avec en ligne de mire une Taylor Swift des temps modernes.

L'EP s'ouvre alors avec le premier single Can’t Blame a Girl for Trying, une chanson pop folk aux rythmes de guitare dont les paroles évoquent la vie d’une jeune fille de 13 ans tombant amoureuse du mauvais garçon. Ce titre annonce manifestement la couleur de l'EP : il est suivi du deuxième single The Middle of Starting Over qui prend, lui, des airs beaucoup plus country parlant d’oublier le passé et de se consacrer au présent. White Flag est, quant à elle, une ballade purement pop qui invite à laisser ses problèmes de côté. Enfin, le dernier morceau Best Thing I Got est une chanson pop mélangeant piano, guitare et batterie qui affirme le contraire et explique qu'il est temps d’affronter ses problèmes et de grandir sans se soucier des autres.

Passant presque inaperçu lors de sa sortie et le restant ensuite, Can’t Blame a Girl for Trying parvient péniblement à la seizième place du chart Heatseekers Album : il reste depuis comme un simple amuse-bouche avant la sortie du vrai premier album de Sabrina, Eyes Wide Open, un an plus tard, soit le 14 avril 2015

En seulement quatre petits morceaux, Can't Blame a Girl for Trying entend dévoiler l'univers musical de Sabrina Carpenter : il en ressort pourtant l'impression d'un EP pro-formé.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.