Disney's Sequoia Lodge

Un peu d’histoire...

rédigé par

Considéré comme un véritable havre de paix parmi les Hôtels du Resort parisien, transportant les visiteurs au cœur même des parcs nationaux de l’ouest américain, le Disney's Sequoia Lodge est le refuge par excellence pour qui veut se sentir au plus proche de la nature lors de son séjour à Disneyland Paris. À l’instar des autres Hôtels de la destination, l’établissement classifié trois étoiles se devait de respecter le thème de « l’héritage culturel américain », comme l’ont voulu Wing T. Chao, responsable de l’architecture au sein de Walt Disney Imagineering, ainsi que les architectes Michael Graves, Frank Gehry, Robert Stern, Stanley Tingerman et Robert Venturi, au cours d’une importante séance de remue-méninges. En ressortent alors de grandes directions artistiques et architecturales : le parc hôtelier se doit non seulement de représenter les sites touristiques que les Européens préféraient visiter lors de leurs séjours aux États-Unis, mais également matérialiser la représentation souvent imagée que ces derniers pouvaient en avoir, comme le fait si bien, par exemple, le Disney's Hotel Cheyenne en incarnant l’Ouest américain hollywoodien. Ces choix thématiques, permettant de différencier l’architecture des bâtiments du complexe hôtelier avec celle déjà présente sur le Vieux Continent, ont de la sorte pour finalité première de charmer les visiteurs en les dépaysant et les incitant au voyage.

Après une brève présentation de son projet auprès de Wing Chao et consorts au siège de Walt Disney Imagineering à Glendale en Californie, projet d’ailleurs accepté dans la foulée et ce, le jour de son anniversaire, Antoine Grumbach devient l’architecte en charge de réaliser le Disney’s Sequoia Lodge. Ce Français originaire d'Oran décrit la nature comme élément essentiel rapprochant la France des États-Unis, incarnée au pays de l’Oncle Sam par les immenses parcs naturels nationaux présents de la Côte Ouest Pacifique à la Côte Est Atlantique. L’architecte tient donc là le fil conducteur de la thématisation de son futur établissement. Une autre source d'inspiration, plus ou moins directe, est aussi probablement le Disney's Mineral King Ski Resort. Ce projet développé par Walt Disney entre la fin des années 1950 et le début des années 1960, consistait en effet à aménager un vaste terrain sauvage dans la vallée de Mineral King en Californie en un village de vacances Disney doté d’une station de ski et de tout l’équipement nécessaire à ce type d’infrastructure. Le complexe ne voit pourtant jamais le jour, mais compte tenu des similitudes visibles sur certaines des esquisses du Disney's Mineral King Ski Resort, nul doute qu’il est d’une influence certaine pour le Disney's Sequoia Lodge, ainsi que pour d’autres Hôtels estampillés Disney. Après l’ouverture du Disney's Sequoia Lodge, inauguré le 27 mai 1992, deux autres Hôtels ont, il est vrai, par la suite repris les bases de ce concept dans leur architecture. Il s’agit du Disney's Wilderness Lodge de Walt Disney World Resort en Floride, inauguré le 28 mai 1994, et du Disney's Grand Californian Hotel & Spa de Disneyland Resort en Californie, inauguré le 2 janvier 2001 et accolé à Disney California Adventure.

Le style architectural de l’Hôtel se veut directement inspiré du mouvement artistique Arts & Crafts (comprendre « Arts & Artisanats »), apparut en Angleterre dans les années 1860 et ayant connu un important essor de 1880 à 1910. À l’époque, ce courant se veut le symbole d’une certaine envie de rupture avec les fondamentaux de l’ère industrielle, en faveur d’un retour à l’artisanat traditionnel avec, en maîtres-mots, l’utilité, la simplicité, la beauté des matériaux et, surtout, la nature. L’Hôtel s’inspire également d’autres visions, d’ailleurs issues ou dérivées de l’Arts & Crafts, comme le mouvement architectural américain Prairie School (littéralement « l'école de la prairie » en référence aux larges espaces naturels dont s’inspirent ses constructions), souvent associé à Frank Lloyd Wright, dont l’aspiration première était la recherche de l’harmonie entre l’habitation et l'environnement dans lequel il était bâti. Un autre courant notable est le style American Craftsman (ou « artisan américain »), fréquemment associé aux frères Greene, vulgarisé sous le nom de « style bungalow ». L’Hôtel exprime donc parfaitement ces différents courants par le choix des matériaux apparents, comme le bois, la pierre et le cuivre, ou par la disposition de deux-mille arbres sur tout le domaine hôtelier, dont mille séquoias importés de Colombie-Britannique.

Ces conifères (dont le nom fut donné en 1847 par le botaniste Autrichien Stephan Endlicher, qui voulut rendre hommage à Sequoyah, un natif américain inventeur du syllabaire cherokee) plongent instantanément l'Hôtel au cœur des immenses forêts de la Californie et de l’Oregon. La gamme de couleurs choisies pour habiller le bâtiment joue également un rôle important au processus d'immersion et de dépaysement. L’utilisation majeure du gris, du vert, et du brun évoque en effet une nouvelle fois les couleurs prédominantes de la nature. Antoine Grumbach décide également, toujours dans l’objectif de prioriser la place de la nature et d’évoquer les chalets présents dans les parcs nationaux américains, d’atténuer l’effet imposant et massif qu’aurait pu avoir l’Hôtel en construisant plusieurs annexes capables d’accueillir, entre autres, des chambres pour les résidents. L’établissement hôtelier se voit donc composé d’un bâtiment principal et de six lodges.

Tout comme pour les différents Hôtels du Resort, l’arrivée au Disney's Sequoia Lodge peut se faire de multiples façons. Par la voie ferrée, tout d’abord, menant à la gare TGV de Marne-la-Vallée Chessy, où les visiteurs sont ensuite invités à rejoindre leur future chambre, soit à pied, en traversant Disney Village, soit en empruntant l'une des navettes les menant directement à leur Hôtel. L’accès en véhicules motorisés, ensuite, s’effectue via l’avenue Robert Schuman, où une structure architecturale claire de pierre et de béton accueille les visiteurs en révélant le nom de l’Hôtel et marquant son entrée. Plus loin, l’imposant dépose-minute se dévoile, couvert d’une toiture aux poutres en bois apparentes soutenue par d’écrasants piliers garnis de pierres de différents tons, sur laquelle est suspendue une pancarte indiquant la présence de la réception.

À quelques pas, dans le renfoncement du bâtiment, un espace vert abrite en son cœur un cèdre du Liban, majestueux conifère aux reflets bleutés, d’ailleurs emblème national du pays dont il porte le nom. Transporté depuis Versailles pour être ensuite enraciné sur le site hôtelier, l’arbre mesurait à ses 35 ans douze mètres de haut et neuf mètres de large, et dépasse à l'époque le poids des seize tonnes. Le jardin dans lequel il est implanté n’est autre qu’une des deux cours de l’Hôtel, celle-ci de forme carrée, autour de laquelle s’organisent les bâtiments abritant différents lieux et services, comme la réception, la conciergerie, le service bagage, le Redwood Bar and Lounge, la boutique Northwest Passage et le Golden Forest Lounge. L’autre cour, plus importante en taille et de forme rectangulaire, est placée aux abords du Lake Disney, embrassée par les deux ailes du bâtiment - l’Aile Sud (South Wing) et l’Aile Nord (North Wing) toutes deux à vocation purement hôtelière - ainsi que par la partie du Bâtiment Central (Main Building) hébergeant les deux salles de restaurants au niveau inférieur, et le coin enfant Little Prairie situé au même niveau que la réception. C’est également dans cette parcelle de l’Hôtel, en extérieur et sur deux niveaux, que se situent les spacieuses terrasses, coin de détente appréciable pour les visiteurs en quête de repos.

Une fois poussées les portes d’entrée de l’Hôtel, le vaste hall d’accueil se présente avec, à sa gauche, la réception. Sur la face visible du faux plafond couvrant cette dernière, une fresque représentant un immense parc naturel la recouvre tout du long. Le tableau met en exergue les quatre saisons de l’année, certaines parties de la peinture étant par exemple enneigées pour représenter l’hiver tandis que quelques éléments du paysage sont des représentations de certains lieux bien connus, comme les chutes de Yosemite, en Californie, ou encore le célèbre Mont Rushmore, dans le Dakota du Sud. Le mémorial américain accueille d’ailleurs exceptionnellement un cinquième illustre président, en la personne du célébrissime Mickey Mouse. Un coin de la réception, isolé dans un petit espace privatif afin de préserver une certaine intimité avec ses résidents, est dédié au Golden Forest Club, qui offre des prestations supplémentaires à ses hôtes. Plusieurs éléments garnissent le hall, comme la statue d’un Grizzly, présent sur le drapeau de l'État de Californie dont il est le symbole, terre d’accueil notamment du Sequoia National Park. Plusieurs tables basses se voient être vitrées sur leurs plateaux, devenant ainsi de merveilleuses vitrines exposant en leurs intérieurs de multiples objets authentiques comme, par exemple, une boussole, une raquette, une carte, des jumelles ou encore une gourde, éléments d’époque essentiels à l’exploration de cette contrée où la nature règne en maître.

Le bâtiment principal accueille également toutes les offres de restauration de l’Hôtel, comprenant les salles de restaurant Hunter’s Grill et Beaver Creek Tavern, accessibles en empruntant les escaliers ou l’ascenseur afin de descendre de niveau, ainsi que le bar Redwood Bar and Lounge, situé au même niveau que la réception. Le Beaver Creek Tavern et le Hunter’s Grill proposent une cuisine internationale sous forme de buffet à volonté, le tout dans un décor inspiré de ce que pourrait être un chalet aménagé en abri pour chasseurs. Le Redwood Bar and Lounge, avec son parquet ciré et sa cheminée en pierre haute de quinze mètres, est un bar chaleureux conservant pour thème les chalets présents dans les parcs nationaux américains. Le Golden Forest Lounge, salon privé de 144 mètres carrés offrant boissons et encas aux résidents du Golden Forest Club, arbore quant à lui une décoration imagée et intimiste représentant une forêt, avec son plafond peint de bleu en évocation du ciel, et ses larges troncs d’arbres, branches et autres feuillages sur lesquels sont suspendues les lanternes parcourant la structure et éclairant toute la salle. La boutique, nommée Northwest Passage, se situe à côté du bar et propose différents articles tels que des jouets, vêtements, souvenirs et friandises. Son nom, rappelant les expéditions, est emprunté à celui donné à la route maritime située au nord des États-Unis et du Canada, reliant l’Océan Pacifique à l’Océan Arctique. L’accès nommé Ranger's Cabin sert de point d’accueil pour les groupes et conventions.

Côté couchage, le Disney's Sequoia Lodge dispose de 997 chambres de 22 mètres carrés et de 14 suites de 55 mètres carrés, ainsi que de plusieurs salles de réunion. Deux d’entre elles, les Buffalo Suite et Coyote Suite, situées au deuxième étage du bâtiment central, ont pour particularité de pouvoir être combinées ensemble afin d'en agrandir considérablement l'espace utilisable. Les Columbia River Suite, Missouri River Suite, Red River Suite et Seminole River Suite peuvent faire office de petites salles de réunion, grâce à l’espace offert, en cas de nécessité, leurs dénominations faisant référence au fleuve Columbia, à la rivière Missouri, à la rivière Rouge, ainsi qu'au lac Séminole. Depuis 2012, à la suite d’une réhabilitation étendue sur presque trois années, les chambres affichent désormais une thématisation, bien que discrète, issue du long-métrage d'animation de 1942 des Walt Disney Animation Studios, Bambi. Les trois personnages phares de ce film, Bambi, Pan-Pan et Fleur, sont représentés à plusieurs reprises sur la frise murale de la pièce, ainsi que sur un tableau disposé sur un mur. Cette réhabilitation est également l’occasion de moderniser le mobilier de l’Hôtel et de remplacer certains matériaux utilisés par des produits dits durables, comme par exemple pour les façades, qui ont d’ailleurs été repeintes. Elle marque également l’arrivée de la salle de repas Golden Forest Lounge, réservée aux résidents du Golden Forest Club. Les différentes chambres sont réparties entre le bâtiment principal et cinq des six lodges annexes disposés en enfilade, portant les noms de parcs nationaux tels que les Monterey Lodge et Big Sur Lodge (longeant la rivière Rio Grande) et les Yellowstone Lodge, Yosemite Lodge et Sierra Lodge (côté parking).

La sixième annexe, quant à elle, porte le nom de Quarry Pool & Health Club et se veut être à vocation récréative avec sa piscine pourvue d’un bassin, d’un toboggan et d’un jacuzzi, ainsi qu'avec son centre de remise en forme. La piscine, dont le décor est à l’image de l’Hôtel, a la particularité d’avoir un bassin intérieur et extérieur communicant dont il est possible de fermer l’accès en cas d’intempéries ou de températures hivernales. Les espaces extérieurs entre ces annexes et le bâtiment principal sont parfaitement agencés et ne manquent pas de détails afin d’inviter les promeneurs à l’évasion. Ceux-là mêmes pourront, au détour d’une balade, grimper quelques marches et parvenir à un Temple de l’Amour, ouvrage signature de Monsieur Grumbach, qui prend plaisir à en édifier un dans chacun de ses projets d’ampleur. À proximité de ce lieu prend source un petit ruisseau, s’écoulant lentement avant de se déverser dans le Rio Grande, rivière faisant la mitoyenneté naturelle avec l’Hôtel voisin, le Disney's Hotel New York. À partir du mois d’octobre 1996, il n’est d’ailleurs pas improbable qu’en suivant ce petit cours d’eau, les visiteurs tombent nez à nez avec un barrage de castors, occupé par ses habitants.

L’atmosphère forestière et reposante du Disney's Sequoia Lodge est accentuée par deux éléments forts, présents également dans d’autres Hôtels du Resort, qui sont le parfum d’ambiance aux senteurs résineuses et l’apaisante musique diffusée en continu. La bande musicale, essentiellement composée de morceaux de piano, d’effets sonores et de sons enregistrés en pleine nature, provient de l’album Forest Piano de Dan Gibson. Ce photographe canadien, véritable novateur dans les techniques de captation de la faune, s’est associé à John Herberman pour mêler ses propres enregistrements aux œuvres musicales du pianiste, avec la participation d’Andrew St. George. Les huit morceaux qui constituent cette boucle musicale sont ainsi A Path to Solitude, Beauty Abounds, Moody Afternoon, Ancient Stand, Summer Sublime, Chasing the Clouds, Dreaming by the Stream et Hymn to the Old Growth.

Véritable ode à l’engagement prôné par les parcs nationaux américains, le Disney's Sequoia Lodge est finalement une invitation à l’évasion, et ce au cœur de la nature, mêlant confort, charme et tranquillité à quelques minutes à pied des Parcs.

Voici la liste des attractions, des restaurants, des boutiques, des solutions d’hébergement, des salles de réunion et des évènements du Disney's Sequoia Lodge de Disneyland Paris.

Liste des attractions

001
Piscine et centre de bien-être
1992 • ...
En activité
1992 • ...
En activité
002
Arcade de jeux vidéo
1992 • ...
En activité
1992 • ...
En activité
003
Aire de jeu extérieure
1992 • ...
En activité
1992 • ...
En activité
004
Coin enfants
1998 • ...
En activité
1998 • ...
En activité
005
École et terrain de football
2004
Fin d'activité
2004
Fin d'activité

Liste des restaurants

001
Buffet à volonté
1992 • ...
En activité
1992 • ...
En activité
002
Buffet à volonté
1992 • ...
En activité
1992 • ...
En activité
003
Bar
1992 • ...
En activité
1992 • ...
En activité

Liste des boutiques

001
Souvenirs
1992 • ...
En activité
1992 • ...
En activité

Liste des solutions d'hébergement

001
Chambres
1992 • ...
En activité
1992 • ...
En activité
002
Chambre et salle de réunion
1992 • ...
En activité
1992 • ...
En activité
003
Chambre et salle de réunion
1992 • ...
En activité
1992 • ...
En activité
004
Chambre et salle de réunion
1992 • ...
En activité
1992 • ...
En activité
005
Chambre et salle de réunion
1992 • ...
En activité
1992 • ...
En activité
006
Zone premium
2013 • ...
En activité
2013 • ...
En activité

Liste des salles de réunion

001
Salle de réunion au deuxième étage du Bâtiment Central
1992 • ...
En activité
1992 • ...
En activité
002
Salle de réunion au deuxième étage du Bâtiment Central
1992 • ...
En activité
1992 • ...
En activité

Liste des évènements

001
Sport
1993 • 1993
Fin d'activité
1993 • 1993
Fin d'activité
002
Soirée
1997
Fin d'activité
1997
Fin d'activité
003
Exposition de voitures
2007
Fin d'activité
2007
Fin d'activité

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.