Le Swap
L'affiche
Titre original :
The Swap
Production :
Disney Channel
Date de sortie USA :
Le 7 octobre 2016
Genre :
Comédie
Réalisation :
Jay Karas
Musique :
Kenneth Burgomaster
Durée :
90 minutes

Le synopsis

Au hasard d'une rencontre, Ellie O'Brien et Jack Malloy, deux jeunes adolescents, en arrivent à penser que la vie de l'autre est bien meilleure et plus simple que la sienne au point même de s'envoyer un texto où ils souhaitent échanger leur place. Et le miracle se produit : leur esprit et leur corps s'intervertissent ! Ellie et Jack doivent alors gérer la vie de famille complexe, les amis et les obligations sportives de l'autre en attendant de trouver le moyen de retrouver leur existence initiale... si bien-sûr le processus n'est pas irréversible !

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 01 novembre 2016

Le Swap est un téléfilm de la collection des Disney Channel Original Movies produit tout spécialement pour le réseau de télévision, Disney Channel.

Le Swap aborde un thème qui est très familier aux fans Disney ! Intervertir le corps entre deux personnages est en effet une astuce narrative très présente dans le catalogue audiovisuel de la compagnie de Mickey qui remonte au film "live" de 1977 avec Jodie Foster, Un Vendredi Dingue, Dingue, Dingue. L'idée est tellement populaire que l'opus a droit à deux remakes : le premier à la télévision en 1995 dans Un Vendredi de Folie et le second au cinéma en 2003 dans Freaky Friday : Dans la Peau de ma Mère avec Jamie Lee Curtis et Lindsay Lohan ; les trois longs-métrages exploitant les affres du conflit de génération. Il faut également signaler le téléfilm de 1999 À Chacun Son Tour qui reprend la même idée mais l'applique sur un mari et son épouse permettant à un homme de découvrir les aléas de la vie de femme, et vice versa. Le téléspectateur de Disney Channel assiste donc ici à un énième traitement du filon et voit switcher deux personnes aux caractères ou positions radicalement différents dans le but de leur apprendre à mieux se connaître. Le Swap est d'ailleurs l'adaptation du roman pour adolescents éponyme, écrit par Megan Shull : il transpose son récit dans le monde du lycée et des adolescents mal dans leurs peaux. S'il est difficile, dès lors, de s'attendre à du neuf, cette version surprend tout de même par sa capacité à livrer une histoire dont la dynamique monte crescendo.

Le téléfilm débute ainsi comme toute comédie adolescente avec les deux jeunes gens qui vivent des moments difficiles dans leur lycée, avec leurs parents ou dans leur sport. Se produit alors le switch avec toutes les blagues qui vont avec : les problèmes de tenues trop moulantes pour les filles, les odeurs trop fortes des garçons, les maladresses des deux en classe et surtout leur incompétence totale, l'un(e) au hockey sur glace et l'autre à la gymnastique rythmique et sportive. C'est convenu et ce n'est pas vraiment là que Le Swap parvient à convaincre de ses qualités. Les situations et les blagues sont vues et revues et l'ensemble apparaît divertissant mais souvent sans plus.

La véritable force de Le Swap est ailleurs. Le téléfilm étonne en effet dans sa deuxième partie par la justesse de son ton. C'est d'autant plus remarquable que les problèmes d'adolescent dans les Disney Channel Original Movies sont légions. Il n'est donc pas le premier à les aborder mais il les gère de façon émouvante. Car bien plus que leurs soucis de lycéen, les deux protagonistes vont devoir, pour reprendre leur corps initial, d'abord régler les problèmes familiaux de chacun.
Ellie tente ainsi de cacher qu'elle vit très mal la rupture de ses parents. Elle vit toute seule avec sa mère qui est devenue ultra-protectrice pour compenser le sentiment d'abandon de sa fille vis à vis de son père qui se désintéresse d'elle. Ellie n'arrive alors plus à avancer et à grandir car elle ne met pas de mot sur sa douleur.
Jack, quant à lui, est le plus jeune d'une famille de trois garçons, tous joueurs de hockey sur glace, dont l'entraîneur de l'équipe n'est autre que leur père. Mais depuis la mort de sa mère, il est devenu terriblement strict demandant même à ses fils de l'appeler "entraîneur" et non papa. Or, malgré tous ses efforts, Jack ne parvient jamais à impressionner son paternel. Le manque de marque d'affection ou d'encouragement a fini par le rendre peu sûr de lui avec une peur de l'échec permanente. Il est, en outre, totalement incapable de dire ce qu'il ressent à son père.
Ce sont véritablement ces deux histoires, au demeurant fort simples mais réellement touchantes, qui constituent tout l'intérêt de The Swap.

Comme de nombreux Disney Channel Original Movies, Le Swap est porté par deux stars de la chaîne.
Le personnage d'Ellie O'Brien est interprété par Peyton Roi List. L'actrice déjà remarquée dans des productions comme Confessions d'une Accro au Shopping chez Touchstone Pictures en 2009 ou l'année suivante dans L'Apprenti Sorcier pour Disney, est surtout connue pour son rôle d'Emma Ross dans la série Disney Channel Jessie ainsi que son spin-off Camp Kikiwaka. Elle abandonne ici son rôle de gosse de riche pour dresser le portrait d'une jeune fille fragile qui a du mal à aller de l'avant.
Jacob Bertrand incarne, pour sa part, Jack Malloy. L'acteur est connue pour être Kirby Buckets dans la série du même nom sur Disney XD. Il joue ici un adolescent terrorisé à l'idée de décevoir son père avec lequel il n'arrive plus à échanger.

Reprenant une idée vue et revue et débutant comme un téléfilm convenu à souhait, Le Swap se rattrape dans sa deuxième partie en livrant une histoire touchante et émouvante.

L'édition vidéo

Le téléfilm n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux