Return of the Big Cat
L'écran titre
Titre original :
Return of the Big Cat
Production :
Walt Disney Productions
Date de diffusion USA :
Le 6 octobre 1974 (première partie)
Le 13 octobre 1974 (deuxième partie)
Genre :
Aventure
Date de sortie cinéma Angleterre :
1975
Réalisation :
Tom Leetch
Musique :
Buddy Baker
Durée :
90 minutes

Le synopsis

Dans les années 1890, dans les montagnes du nord de la Californie, la famille McClaren vit paisiblement dans une ferme familiale jusqu'à ce qu'elle soit de nouveau menacée par la présence d'un couguar féroce. Deux ans plus tôt, ce même couguar avait, en effet, attaqué la petite fille de la famille, Amy, et l'avait effrayée au point de la plonger dans un mutisme sélectif. Depuis, son frère aîné Josh a juré de se venger, avec l'aide de son petit frère Leroy et de son père John.

La critique

rédigée par
Publiée le 10 février 2020

Return of the Big Cat est un téléfilm diffusé en 1974 sur NBC, dans l'émission hebdomadaire, nouvellement renommée, The Wonderful World of Disney et héritière du show d'ABC créé en 1954 par Walt Disney lui même et intitulé Disneyland.

Adapté du roman américain The Year of the Big Cat de Lew Dietz, Return of the Big Cat est un téléfilm qui fait la part belle à un couguar. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que les studios Disney mettent en vedette ce félin d'Amérique. Il a été ainsi déjà le héros d'un docu-fiction Charlie, le Couguar en 1967 et du film Le Lion des Montagnes sorti en 1972. Ici, l'animal n'est toutefois pas présenté sous son meilleur jour puisqu'il constitue une menace pour la famille, n'hésitant pas à approcher la ferme et menaçant les enfants, d'abord la petite fille Amy puis le petit frère Leroy. Et à chaque fois, la chance sauve le garçon et la fille. Il est donc compréhensible que le frère aîné Josh comme le père essayent de se débarrasser de ce dangereux prédateur.

Pour chasser le couguar, Josh recueille un chien sauvage qu'il va élever afin qu'il devienne dans un premier temps l'ami de la famille puis ensuite un allié pour entamer la traque du félin. Il le nomme Boomer et une vraie amitié va se lier entre eux. Les studios Disney renouent ici à nouveau avec une thématique très présente dans leur filmographie aussi bien au cinéma avec, par exemple, Fidèle Vagabond (1957) ou Compagnon d'Aventure (1962) qu'à la télévision comme dans Bristle Face (1964) ou Smoke (1970). Toutefois, si la relation entre l'animal et le jeune homme est intéressante, elle n'est là pas le centre du téléfilm, seule une petite scène montrant l'acceptation du chien par le reste de la famille. Pendant l'absence des hommes de la ferme, la mère et le grand-père gardant les deux jeunes enfants sont, en effet, attaqués par des voleurs de grand chemin que Boomer met en déroute, légitimant ainsi sa place dans la famille...

Plaisant à suivre, Return of the Big Cat laisse tout de même un drôle de sentiment, ne parvenant pas forcément à se fixer sur un thème bien précis dans son déroulé. Plusieurs sujets y sont abordés, de la traque du couguar à l'amitié avec Boomer au mutisme de la petite Amy, le tout entremêlé de vie de famille. Quand il se focalise sur le problème de la fillette, le téléfilm sait alors se rendre émouvant surtout quand toute la fratrie essaye de la protéger du moindre choc. La fiction propose aussi dans son dernier tiers un climax qui donne un peu d'intensité à l'ensemble. Les deux frères partent en chasse du félin dans la montagne enneigée après avoir vu des traces dans la poudreuse. Mais le jeune Leroy se blesse et son grand frère Josh doit le laisser sous la surveillance de Boomer. Il ne peut, en effet, plus le porter et il doit aller chercher l'aide de son père. Le chien a ainsi une grande responsabilité et doit protéger au péril de sa vie le garçon contre le couguar qui risque d'attaquer d'un moment à l'autre.

Le casting de Return of the Big Cat est convaincant sans être non plus transcendant.
Celui qui s'en sort le mieux est assurément Jeff East dans le rôle de Josh McClaren. Il s'agit ici de sa première participation à un téléfilm Disney. Il sera vu ensuite dans The Flight of the Grey Wolf (1976) et Le Fantôme des Cyprès (1977).
La petite Amy McClaren, jouée par Kim Richards, sait aussi toucher le téléspectateur. Elle est connue chez Disney pour avoir participé à de nombreux téléfilms dont The Whiz Kid and the Mystery at Riverton (1974) et The Whiz Kid and the Carnival Caper (1976).
Christian Juttner interprète pour sa part le jeune Leroy McClaren sans forcément convaincre. Comme pour Jeff East, il s'agit de sa première participation à une oeuvre du studio de Mickey. Par la suite, il sera vu dans Badger, le Blaireau (1975), The Million Dollar Dixie Deliverance (1978) et The Ghosts of Buxley Hall (1980).
La mère, Patricia Crowley, est tenue Sophina McClaren qui sait se rendre relativement attachante, toute bienveillante qu'elle est pour sa famille. L'actrice est une habituée des productions Disney ayant participé à Elfego Baca (1958), Boomerang, Dog of Many Talents (1968), Menace on the Mountain (1970) et Sky Trap (1979).
Enfin, le père, John McClaren, dont le rôle est tenu par Jeremy Slate, est plutôt transparent ; l'acteur n'arrivant jamais à épaissir son personnage.

Pour réaliser le film, le producteur Ron Miller, gendre de Walt Disney, confie les rênes à un fidèle collaborateur, Tom Leetch. Ce dernier a, en effet, déjà tenu de nombreux postes au sein des studios Disney, passant d'assistant producteur à producteur mais aussi scénariste ou assistant réalisateur. En tant que réalisateur, il s'est fait remarquer sur le court-métrage Le Monde Magique de Walt Disney World (1972), ainsi que les téléfilms The Whiz Kid and the Mystery at Riverton (1974), Return of the Big Cat (1974), Le Ciel Est la Limite (1975) et The Whiz Kid and the Carnival Caper (1976). Il livre ici une réalisation académique qui n'arrive jamais à transcender son sujet tout en restant correcte.

Return of the Big Cat est un téléfilm confus dans sa trame. Son fil rouge reste certes la traque du couguar mais il s'avère si distendu que les moments de vie d'une famille dans les montagnes californiennes du 19ème siècle caractérisent plutôt l'ensemble.

À noter :
Return of the Big Cat a une droit à une sortie cinéma à l'international, en particulier en Angleterre où il débarque en salles en 1975.

L'équipe du film

1912 • 1998
Producteur
1933 • 2019
Producteur

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.