Elena d'Avalor
Le Chant des Sirènes

Elena d'Avalor : Le Chant des Sirènes
L'affiche
Titre original :
Elena of Avalor : Song of the Sirenas
Production :
Disney Television Animation
Date de sortie USA :
Le 21 septembre 2018
Genre :
Animation 3D
Réalisation :
Elliot M. Bour
Musique :
Tony Morales
Durée :
48 minutes

Le synopsis

Alors qu'elle visite la côte ouest de son Royaume et salue ainsi son cousin, le Duc Cristóbal, Elena tombe sur de mystérieuses créatures marines : des sirènes...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 01 décembre 2018

Elena d'Avalor : Le Chant des Sirènes est le troisième épisode spécial ou petit téléfilm tiré de la série Disney Channel, Elena d'Avalor. Une fois n'est pas coutume, il est diffusé en premier sur Disney Junior.

Elena d'Avalor est une série Disney Channel, spin-off de la série Disney Junior, Princesse Sofia. Diffusée à partir du 22 juillet 2016 aux États-Unis puis en France dès le 21 octobre 2016 sur Disney Channel et sur France 3, le 8 avril 2017, elle propose pour la première fois chez Disney une princesse latino-américaine mettant en avant beaucoup d'éléments de la culture, du folklore, de l'ambiance et de la musique de l'Amérique du Sud. Ravie des résultats obtenus, la chaîne en est, en 2017, déjà à la commande d'une deuxième puis d'une troisième saison. La série raconte ainsi comment Elena, qui vient de récupérer son trône face à une reine tyrannique (ces événements étant décrits dans le téléfilm Elena et le Secret d'Avalor), apprend à régner au jour le jour. Elle est aidée dans sa tâche par son entourage proche notamment le garde royal Gabe et sa meilleure amie Naomi. Elena espère donc, quand elle sera suffisamment mature, devenir la Reine d'Avalor et succéder ainsi à ses parents à la tête du royaume.

La série Elena d'Avalor a été créée par Craig Gerber.  Après avoir débuté chez DisneyToon Studios en tant que scénariste sur Clochette et la Fée Pirate (2014), il passe chez Disney Television Animation où il travaille dès la fin 2013 sur la série Princesse Sofia. Succès aidant (la série s'achèvera en 2018 après quatre saisons et six téléfilms), il va alors imaginer un spin-off en 2016, Elena d'Avalor en se focalisant sur une princesse latino-américaine. Nouveau carton, la série s'installe durablement sur la grille de Disney ChannelElena d'Avalor : Le Chant des Sirènes est ainsi son troisième téléfilm dérivé après Elena et le Secret d'Avalor en 2016 et  Elena d'Avalor : Le Royaume des Jagons en 2017.

Le plus frappant dans Elena d'Avalor : Le Chant des Sirènes est de voir que la série Elena d'Avalor s'inspire décidément beaucoup (trop ?) de Princesse Sofia. Voir, en effet, la princesse d'Avalor rencontrer des sirènes ressemble énormément à un ancien téléfilm de 2013, Princesse Sofia : Au Royaume des Sirènes. Néanmoins, si les deux séries se passent dans le même univers, les auteurs ont tout de même veillé à ne pas tomber complètement dans le copier / coller. Ainsi, le royaume sous-marin proche d'Avalor est tout de même différent de celui d'Enchancia. De plus, si Sofia se transformait en sirène, Elena reste ici humaine mais arrive tout de même à respirer dans l'eau grâce à des herbes magiques appliquées sur sa poitrine.

Cette thématique des sirènes permet de nouveau de travailler la morale du racisme sans oser le dire. D'un côté comme de l'autre, des a priori et préjugés empêchent, il est vrai, les deux peuples de s'entendre et de s'entraider. Elena malgré sa bonne volonté a du mal à faire changer d'opinion ses amis et doit se forcer elle-même pour ne pas laisser des pensées négatives troubler l'ouverture qu'elle veut mettre en place avec le peuple sirène. Il faut dire que la tâche est rude : les humains reprochent aux sirènes de faire chavirer les bateaux avec leurs chants hypnotiques tandis que les sirènes se méfient des humains qui n'ont pas compris qu'elles n'attaquaient plus les navires depuis une génération. Les rancunes sont tenaces et il est difficile de faire changer d'avis des gens qui ont jugement arrêté depuis des années.

Mais Elena d'Avalor : Le Chant des Sirènes ne s'arrête pas à sa morale. Le téléfilm, théâtre d'une grand bataille, regorge d'actions. Elena doit, en effet, affronter la coalition de ses anciens ennemis : Victor Delgado et sa fille Carl, le sorcier Fiero et surtout la méchante Shuriki. Cette dernière veut faire payer à la jeune princesse l'outrage de lui avoir repris le trône d'Avalor et compte donc cette-fois-ci se débarrasser définitivement d'elle et du reste de son encombrante famille. L'histoire s'offre ainsi un climax plutôt intense et fait évoluer la situation. Même s'il y a de grande chance que sa conclusion ne soit pas définitive, elle est présentée potentiellement comme telle.

Elena d'Avalor : Le Chant des Sirènes dispose d'une galerie de nouveaux personnages très intéressante. Il y a bien sûr toutes les sirènes, à commencer par la Princesse Marisa et le Prince Marzel. La jeune sirène veut, contre l'avis de son père, sortir le royaume de l'autarcie et commencer le dialogue avec les humains. Son frère est lui moins convaincu mais il aime tellement sa soeur qu'il ne peut s'empêcher de la suivre pour la protéger. 
À leurs côtés, le cousin d'Elena, le Duc Cristóbal, livre lui aussi un rôle intéressant dans son excès à vouloir faire plaisir à sa cousine, et monarque, car au delà de ses courbettes et de son attrait pour le luxe, il se cache un être bien plus secret qu'il n'y parait. 

Côté technique, l'animation d'Elena d'Avalor : Le Chant des Sirènes est conforme aux restes de la série et des anciens téléfilms. Comme les précédents épisodes longs, il possède en outre  plusieurs chansons. Familia Forever est interprétée par le Duc Cristóbal quand il accueille sa famille dans son "humble" demeure. A New Tale permet elle à Marisa de convaincre Elena que les sirènes ont changé. Enfin, Our Chance est un cri du coeur d'Elena et de Marisa pour faire vaciller l'intransigeance du roi des Sirènes. Bonne volonté mise à part, ces compositions sont trop anecdotiques pour prétendre marquer les téléspectateurs....

Le téléfilm Elena d'Avalor : Le Chant des Sirènes ne brille pas par son originalité. Pour autant, il se suit avec plaisir délivrant une morale, certes déjà vue, mais toujours légitime. Il propose en outre une bataille finale qui bouleverse la série...

L'édition vidéo

Le téléfilm n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.