Sanjay et sa Super Équipe

Sanjay et sa Super Équipe
L'affiche
Titre original :
Sanjay's Super Team
Production :
Pixar Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 16 juin 2015 (Festival International du Film d'Animation d'Annecy)
Le 25 novembre 2015
Série :
Genre :
Animation 3D
Disney Digital 3-D
Réalisation :
Sanjay Patel
Musique :
Mychael Danna
Durée :
7 minutes

Le synopsis

Un père d’origine indienne tente d’inculquer à son fils, premier de sa famille à être né sur le sol américain et fan de l’univers des cartoons et des comics, les traditions ancestrales hindoues...

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 15 novembre 2015

Pixar a pris l'heureuse habitude d'accompagner la sortie de ses longs-métrages d'un cartoon de « mise en bouche » exclusif et totalement inédit. Le Voyage d'Arlo est ainsi l'occasion de présenter Sanjay et sa Super Équipe, un court-métrage inventif et superbe qui joue avec le folklore et la musique hindoue. Une pépite !

Le film est réalisé par Sanjay Patel. Fils d'immigré indien, né au milieu des années 70, il grandit dans les années 80 à San Bernardino en Californie. Après des études à CalArts, il rentre chez Pixar en 1996 où il travaille en tant que designer de personnages sur 1001 Pattes (a bug's life). Il est par la suite animateur sur Toy Story 2, Monstres & Cie, Les Indestructibles, Ratatouille et Monstres Academy ainsi que sur les courts-métrages Tokyo Martin, Martin Poids Lourd et Martin Lunaire. Il travaille également sur les personnages du cartoon Notre Ami le Rat. Sanjay et sa Super Équipe représente donc sa première incursion dans la réalisation.

D'habitude, les artistes de Pixar qui veulent réaliser un court-métrage pour le studio suivent un processus précis. Ils doivent en effet présenter trois idées à John Lasseter lors d'une séance annuelle au cours de laquelle ils tentent alors de convaincre leur grand patron d’en produire au moins une. Sanjay Patel fait lui figure d’exception car c'est John Lasseter en personne qui est venu voir l'animateur pour lui proposer de réaliser un court-métrage à partir d'un comics qu'il avait trouvé dessiné par ses soins sur son bureau. Sanjay Patel faisait, il est vrai, à ses heures perdues des bandes dessinées basées sur sa culture sans avoir l'intention de porter plus loin l'expérimentation. Le patron de Pixar le pousse donc hors de sa zone de confort et le prie de proposer un pitch s'inspirant de ses dessins. Le cartoon est finalement choisi pour partir en production.

Sanjay Patel a vraiment créé une œuvre très personnelle. Fils d'immigrés indien, il a passé sa jeunesse à regarder les Looney Tunes à la télévision, à s'amuser avec les jouets Transformers ou à lire les comics de Superman. Son père, par contre, voulait continuer à célébrer sa culture et ses croyances, notamment les dieux hindous. Et souvent, le père et le fils se disputaient entre attentes différentes et incompréhensions culturelles. Sanjay et sa Super Équipe parle ainsi de cette différence de culture tout en rendant hommage au mixte des deux. Les dieux indiens se transforment ainsi en sorte d'Avengers dans une aventure aussi colorée qu'exotique. Les fans des séries japonaises comme Les Samourai de l'Éternel ou Shurato, s'inspirant de la mythologie indienne, ne seront notamment pas dépaysés…

Visuellement, le court-métrage est superbe. Le design du petit Sanjay est parfait avec ses grands yeux expressifs qu’il ouvre bien grand pour admirer l'aventure qui se déroule devant lui. Le passage du rêve est aussi riche en imaginaire et offre, en plus, une animation parfaite alliée à une chorégraphie bluffante. Les trois dieux hindouistes ont, en effet, des couleurs presque fluorescentes tendant l'un vers le rose, l'autre vers le bleu et le troisième vers le vert, le tout avec une aura presque cosmique.

Sanjay et sa Super Équipe est une excellente surprise :  un court-métrage qui raconte une histoire personnelle dont l’émotion déborde à l'écran. Coloré et dynamique, il propose en outre aux spectateurs un folklore peu connu, à l'exotisme dépaysant. Un vrai régal !

L'édition vidéo

Le cartoon est disponible en bonus de l'édition vidéo du (Le) Voyage d'Arlo.