Walt Disney World
Magic Kingdom

Walt Disney World - Magic Kingdom
La jaquette
Production :
Disney Parks
Date de sortie USA :
2005
Genre :
Infomercial
Durée :
30 minutes

Le synopsis

Le jour se lève sur le Magic Kingdom. Mickey sort de chez lui et court rejoindre Minnie. Guidant ses invités pour une visite "fabuleuse", le Maître de ces lieux les emmène à bord du Main Street Railroad  faire le tour de son royaume magique.

Direction Adventureland, le monde de l'aventure. Mickey y retrouve Tic et Tac devant la cabane des Robinsons Suisses, attraction inspirée du film Les Robinsons des Mers du Sud. Ces derniers prennent le relai en présentant tour à tour "Les tapis magiques d'Aladdin", "Pirates des Caraïbes" (dont l'attraction  a précédé le film Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl et non l'inverse !) puis "Jungle Cruise" qui fait découvrir aux spectateurs des animaux audio-animatroniques tout droit tirés du film Lions d'Afrique.

La critique

rédigée par
★★

Si un sondage de notoriété était mené, Disney ressortirait, assurément et avant toutes autres considérations, comme une signature connue et reconnue de films d’animation. La compagnie de Mickey reste, en effet, aux yeux de chacun, essentiellement, « Le » studio des grands dessins animés de qualité. Et peu importe si la firme aux grandes oreilles produit, depuis 1950, des films d’acteurs, séries et autres téléfilms, gère des chaînes de télévision diffusées sur tous les continents ou démultiplie le concept même de ses parcs d’attractions dans le monde entier.

C’est dans ce dernier cadre que la Walt Disney Company s’est créée une catégorie toute particulière de productions : les films d’autopromotion ou infomercials !

La société de Mickey, passée Maître "es qualité" en marketing, propose, en effet, sans complexe, à la vente des publi-reportages dont la seule ambition est de vanter ses parcs à thèmes à des fins commerciales. A mi-chemin entre le documentaire et la publicité, ce genre, pour le moins bâtard, a pris de l’ampleur avec l’avènement de la VHS et plus encore du DVD. La pratique est en revanche tombée en désuétude avec le développement d'internet et des réseaux sociaux.

Les parcs d’attractions sont, il est vrai sans aucun doute, la catégorie des « produits » Disney la plus adaptée à ces productions hybrides. Pas tout à fait publicitaires (elles contiennent en effet de vrais documentaires, le plus souvent mis en bonus), elles permettent aux « guests » du monde entier de repartir des parcs visités avec un reportage vidéo « clé en main » qu’ils ne tarderont pas (et c’est là, tout le pari de Disney !) à montrer à leurs proches. Le DVD bénéficie alors d’un potentiel publicitaire incroyable puisqu’il pénètre dans l’intimité même des foyers, toute auréolé de l’étiquette de « film de vacances ». C’est l’effet « carte postale » ou « caméscope » puissance mille ! Au-delà de ce rouleau compresseur publicitaire, ces productions constituent également du « pain béni » pour les fans, en recherche perpétuelle de collectors potentiels.

De Disneyland Resort Paris, à Disney-MGM Studios, en passant par E.P.C.O.T., Magic Kingdom et Animal Kingdom, sans oublier Disneyland Resort, tous les resorts Disney ont droit à « leur » DVD. Attention, une fois visionnés, les téléspectateurs sont pris d’une envie incontrôlable d’organiser au plus vite un séjour dans l’un des royaumes magiques présentés.

Le DVD consacré à E.P.C.O.T. révèle ainsi que Walt Disney, en personne, avait, à l'origine, de grandes ambitions pour Walt Disney World. Mais, pour financer son projet, il avait besoin de générer d'importantes recettes. Et pour cela, rien de mieux que d'adapter une idée qui avait fait déjà largement ses preuves : Disneyland en Californie. Malheureusement, Walt Disney ne mena pas à terme son rêve d'une cité idéale . Il ne verra, en effet, de son vivant, jamais Walt Disney World qui ne sera, d'ailleurs finalement, que sans grand rapport avec l'ambition initiale du Maître de l'animation. C'est en fait à son frère Roy que reviendra la lourde tache de prendre le relais.  Il  mènera d'ailleurs avec brio l'ouverture, le 1er octobre 1971, du Magic Kingdom, tout premier des parcs à thèmes de Walt Disney World.

Magic Kingdom, propose également, en plus de toutes celles présentées dans le DVD, d'autres attractions dignes d'intérêts.
Ainsi, "Buzz Lightyear's Space Ranger Spin" (future attraction phare de Disneyland Paris programmée pour 2006, sur le thème de Buzz l'Eclair-Le Film : Le début des aventures,) "Mickey's PhilharMagic" (un magnifique film  reprenant les personnages animés Disney en 3D) ou encore "Stitch's Great Escape!™" (une expérience étrange où Stitch en fait voir de toutes les odeurs) raviront les adeptes de nouveautés !
Les autres toucheront du doigt, dans des attractions, créées du temps de Walt Disney lui-même, comme "The Enchanted Tiki Room" (où des oiseaux audio-animatroniques proposent un superbe spectacle chanté) ou "Walt Disney's Carousel of Progress" (la fameuse attraction créée spécialement pour l'exposition universelle de New York de 1965) une infime partie du savoir-faire du papa de Mickey dans le monde du divertissement.

Magic Kingdom est une adaptation fidèle de Disneyland Californie. Néanmoins, il lui manque, ici, la nostalgie du parc d'origine et, là, la modernité du petit frère parisien. Malgré la qualité de certaines attractions comme "Splash Mountain" ou  "Mickey's PhilharMagic", il est, en effet, sans aucun doute, celui des quatre parcs à thèmes de Walt Disney World le moins prenant, même s'il reste toujours le plus populaire auprès des enfants...

Walt Disney World - Magic Kingdom / le DVD donne un aperçu sympathique des plus grosses attractions du parc Magic Kingdom et de son atmosphère. Ce DVD reste plus un outil de promotion et de présentation qu'un réel film documentaire.

L'édition vidéo

Jaquette Walt Disney World - Magic Kingdom
Jaquette Walt Disney World - Magic Kingdom
Edition DVD Video
Zone All Simple 2005