Riposte
La couverture
Titre original :
Aftermath
Éditeur :
Pocket
Date de publication France :
Le 25 février 2016
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars Canon
Auteur(s) :
Chuck Wendig
Autre(s) Date(s) de Publication :
Del Rey (US) : Le 4 septembre 2015
Nombre de pages :
471

Le synopsis

An 4 après la Bataille de Yavin (Univers Canon)
Forte de sa victoire décisive, la Nouvelle République se lance à la poursuite des derniers reliquats de l’Empire. Wedge Antilles découvre pourtant dans l’espace de la lointaine planète Akiva, que la riposte impériale s’organise. Fait prisonnier, il n’a malheureusement pas le temps d’avertir la République. Norra Wexley, une rebelle retirée du combat, intercepte toutefois son message d’alerte : elle décide de lui porter secours…

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 25 mars 2016

Riposte est un roman qui fait partie du grand plan de Lucasfilm, Ltd. pour préparer les fans à l’arrivée de Star Wars : Le Réveil de la Force. Ce dispositif markéting d'envergure, connu sous l’appellation de Voyage vers Star Wars : Le Réveil de la Force, comprend ainsi des comics, des romans "adulte", des romans "jeunesse" et des nouvelles. Parmi eux, il peut être notamment cité les romans pour jeunes adultes Étoiles Perdues, La Cavale du Contrebandier, L'Arme du Jedi et Cible Mouvante déjà parus, eux, chez Pocket Jeunesse en novembre 2015 mais aussi le comics Les Ruines de l'Empire chez Panini Comics.

Riposte, premier volet d'une trilogie, est écrit par Chuck Wendig. Né à New Hope en Pennsylvanie en 1976, il étudie la littérature à Queens University of Charlotte et obtient son diplôme en 1998. Il commence son travail d'écriture en proposant des scénarios pour des jeux de rôles ou des jeux vidéo. Son premier recueil de nouvelles Irregular Creatures est ainsi publié en 2011 suivi par un premier roman Double Dead. Il va ensuite écrire des séries d’ouvrages qui rencontrent un certain succès, qu’ils soient pour adultes comme Miriam Black ou Mookie Pearl ou pour jeunes adultes comme Atlanta Burns ou The Heartland. Le 4 septembre 2014, il tweete comme une bouteille à la mer son envie d'écrire pour Lucasfilm, Ltd. et à Del Rey un roman Star Wars. Son vœu est exhaussé quelques mois plus tard : il publie alors son premier récit sur la franchise le 4 septembre 2015, soit un an, jour pour jour, après son gazouillis.

 Riposte est donc le premier roman Star Wars adulte à être proposé en France dans la chronologie canon. Force est de constater que Chuck Wendig propose un livre qui s’éloigne un tant soit peu de ce qui avait été développé dans l'ancien Univers Étendu avec un style plus dynamique construit sur des phrases courtes et de petits chapitres. Résultat : l’ensemble se lit facilement. Tout dedans donne envie de tourner les pages tant il y a de la vie dans le récit.

Riposte est de la sorte le parfait opposé du roman pour jeunes adultes, Étoiles Perdues. Si ce dernier était une grande fresque romanesque sur le destin de l’Empire se déroulant sur plusieurs décennies, ici, le propos se focalise sur une seule planète Akiva, située aux confins de la Bordure Extérieure et sert des personnages hors de la grande saga familiale Skywalker. Le fan de Star Wars y retrouvera ainsi trois intervenants secondaires de la trilogie originale qui ont eu parallèlement leur heure de gloire au sein de l’Ancien Univers Étendu : Mon Mothma, la nouvelle chancelière de la Nouvelle République ; l’Amiral Ackbar, le responsable militaire de la Nouvelle République ; et enfin, Wedge Antilles, le pilote victorieux de l’Étoile Noire. Mine de rien, tous ces personnages voient leur destin s’harmoniser entre l’univers Légendes et l’univers Canon, surtout dans les premières années après la bataille d'Endor comme cela est décrit ici dans Riposte. En effet, l’action se déroule quatre ans à peine après les évènements de Star Wars : Le Retour du Jedi. Le roman n’a visiblement pas du tout l’ambition de faire le pont avec Star Wars : Le Réveil de la Force. Il donne juste des pistes de ce qui va arriver par la suite. Par contre, il fait des liens bienvenus avec les anciens films bien-sûr mais également les séries animées, Star Wars : The Clone Wars et Star Wars : Rebels.

Le roman se focalise donc sur un petit groupe qui essaye de libérer Wedge Antilles tombé aux mains de l’Empire alors qu’un sommet de la dernière chance se déroule pour sauver ce qui reste de l’état mis en place par Palpatine. Les personnages hétéroclites du commando apparaissent vite intéressants car bien définis et attachants. Le premier d’entre-eux est Temmin Wexley, un adolescent humain vivant à Akiva, très débrouillard et génie de la mécanique. Il s’agit du seul personnage qui se retrouvera dans Star Wars : Le Réveil de la Force en tant que pilote dans la flotte de la Résistance. Il est accompagné ici par Monsieur Os, un droïde de combat qu’il a lui-même fabriqué et qui lui sert aussi bien de garde du corps que d’ami. Norra Wexley, la mère de Temmin, revient, quant à elle, le voir après des années passées loin l’un de l’autre. Le temps et l’absence ont fait malheureusement leur ouvrage et les deux ont du mal à renouer des liens. Ils se retrouvent toutefois alliés et s’associent bien malgré eux, avec Sinjir Rath Velus, un ancien agent de probité de l'Empire, désormais déserteur et Jas Emari, une femelle Zabrak, chasseuse de primes solitaire. De l’autre côté de la Force, parmi les impériaux, une mention spéciale doit être apportée à l'Amirale Rae Sloane. Cette militaire dispose, en effet, d’un incroyable charisme : fine stratège, elle est dangereuse même si elle doit faire face à la déliquescence de sa flotte.

Autre point intéressant, Riposte propose des interludes tous les deux ou trois chapitres qui s’éloignent de l’histoire principale pour donner une vision parcellaire d’un autre lieu de la Galaxie et d’un autre personnage. Il permet alors de voir comment la lourde défaite de l’Empire est vécue aux quatre coins de la Galaxie. Il s’autorise également des clins d’œil amusant sur, par exemple, le devenir de l’armure de Boba Fett ou des personnages de Han Solo et Chewbacca quand il ne visite pas en plus Tatooine, Coruscant, Naboo ou Bespin. En réalité, lire le roman après avoir vu Star Wars : Le Réveil de la Force permet de relever quelques petits indices sur le Premier Ordre et sa construction sur les cendres de l’Empire. Mieux encore, il révèle pourquoi la Nouvelle République passe complètement à côté de cette nouvelle menace, se contentant de laisser à une bande d’irréductibles le soin de régler le problème.

 Enfin, fait notable, Riposte est la première œuvre canon de Star Wars à proposer des personnages gays : la tante du jeune Temmin Wexley est, il est vrai, en couple avec une compagne et élève son neveu depuis que la mère de ce dernier a rejoint la Rébellion contre l’Empire. Mieux encore, un autre personnage principal annonce clairement que les femmes ne l’attirent pas. Il faut ici vraiment saluer Lucasfilm, Ltd. pour cette démarche d’ouverture défendu par J.J. Abrams lui-même réalisateur de Star Wars : Le Réveil de la Force. Cette avancée dans la visibilité des populations LGBT au sein de Star Wars n’est toutefois pas du goût de tout le monde : l’auteur Chuck Wendig a ainsi dû défendre son œuvre sur les réseaux sociaux contre les remarques homophobes durement proférées...

Riposte n’a certes pas la grandiloquence d’Étoiles Perdues mais il dispose d’énormément d’atouts. Le roman se lit très bien, possède des personnages attachants (qui changent de Luke, Leia et Han) et surtout parsème son récit de petites touches qui apprennent le déroulé de l’histoire galactique. Le cliffhanger en toute fin de roman est tel que l’envie de découvrir le deuxième volet de la trilogie se fait vraiment sentir. Surtout qu’il risque de donner des indices sur qui est vraiment le chef du Premier Ordre…