Les Mondes Extraordinaires de Jules Verne
Aux Origines de la Pop Culture et de la Science-Fiction

Éditeur :
Armand Colin
Date de publication France :
Le 20 octobre 2021
Genre :
Essai
Auteur(s) :
Nicolas Allard
Nombre de pages :
228

La critique

rédigée par
Publiée le 03 décembre 2021

Quels points communs existe-t-il entre Walt Disney, Georges Méliès, le Marvel Cinematic Universe, l’œuvre de Steven Spielberg, l’univers Star Wars, les aventures de Tintin, celles de Balthazar Picsou, les films d’Hayao Miyazaki, le manga One Piece, Super Mario ou bien encore James Bond et même le long-métrage Aquaman ? La réponse, c’est un homme, l’écrivain français Jules Verne, et une œuvre, Les Voyages Extraordinaires, que chacun peut considérer comme instigateurs de la pop culture et de la science-fiction.

Car plus d’un siècle après sa mort survenue en 1905, Jules Verne reste incontestablement ancré dans notre époque. Depuis des générations, l’illustre auteur de Vingt-Mille Lieues sous les Mers, de Michel Strogoff et de L’Île Mystérieuse continue en effet d’influencer la culture contemporaine, qu’il s’agisse de cinéma, de littérature, de bande dessinée, de télévision et même de jeux vidéo. C’est en tout cas la thèse développée par Nicolas Allard, professeur agrégé de lettres modernes, dans son ouvrage Les Mondes Extraordinaires de Jules Verne - Aux Origines de la Pop Culture et de la Science-Fiction.

On dit souvent de Jules Verne qu'il est, avec H. G. Wells, le père de la science-fiction moderne. Avec ce livre, nous souhaiterions montrer que Jules Verne est plus encore le père de la pop culture. Si cette notion est souvent employée pour qualifier des œuvres dont le rayonnement international a pris son plein essor à compter de la seconde moitié du XXe siècle, il nous semble que ce serait méconnaître le fait que, dès la fin du XIXe siècle, Jules Verne avait déjà posé les jalons sur lesquels allaient croître des franchises majeures comme Star Wars, Indiana Jones, James Bond, Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter, Game of Thrones, One Piece, Dragon Ball Z, Jurassic Park, Tintin et beaucoup d'autres...

Nicolas Allard, Les Mondes Extraordinaires de Jules Verne - Aux Origines de la Pop Culture et de la Science-Fiction.

Né le 8 février 1828 à Nantes, Jules Verne demeure aujourd’hui encore l’un des auteurs français les plus connus à travers le monde. Élevé par les religieux du collège Saint-Stanislas puis du petit séminaire Saint-Donatien dont il ne gardera pas un bon souvenir, l’auteur a dès sa plus tendre enfance le goût du large et de l’aventure. Prêt à s’embarquer sur un navire en partance pour les Indes alors même qu’il n’a que onze ans, il est, selon la légende familiale, vertement ramené à terre par son père. Dès lors, le jeune Verne se promet de ne plus voyager que par la pensée. Installé à Paris où il suit des études de droit, il se lance dans l’écriture de ses premiers textes, sans grand succès. Fasciné par l’œuvre de Victor Hugo et d’Alexandre Dumas, il est introduit dans les salons littéraires par son oncle, Chateaubourg. Devenu avocat au barreau de Paris, il parvient à faire jouer sa pièce, Les Pailles Rompues, grâce à l’entremise des Dumas père et fils. Il publie en outre Les Petits Navires de la Marine Mexicaine grâce à l’aide de Pierre-Michel-François Chevalier.

Continuant d’écrire des dizaines d’œuvres plus ou moins couronnées de gloire, Jules Verne voit sa vie définitivement changer à la suite d'une rencontre, celle de l’éditeur Pierre-Jules Hetzel avec qui il donne naissance aux (Les) Voyages Extraordinaires, une collection de soixante-deux romans et de dix-huit nouvelles. Parmi eux, Cinq Semaines en Ballon, Les Aventures du Capitaine Hatteras, Voyage au Centre de la Terre, Vingt-Mille Lieues sous les Mers, Les Enfants du Capitaine Grant ou bien encore Une Ville Flottante, Le Tour du Monde en 80 Jours, Michel Strogoff et De la Terre à la Lune rencontreront notamment un succès incroyable. Parfois décrié par certains de ses contemporains qui l’enferment dans la catégorie des auteurs pour enfants, Jules Verne disparaît le 24 mars 1905 à Amiens, à l’âge de soixante-dix-sept ans.

Plus d'un siècle après sa mort en 1905, Jules Verne reste incroyablement présent dans le monde culturel. Ses Voyages Extraordinaires, qui firent rêver des générations de petits et de grands enfants, continuent à inspirer les artistes du monde entier.

Nicolas Allard, Les Mondes Extraordinaires de Jules Verne - Aux Origines de la Pop Culture et de la Science-Fiction.

Quel rapport entre l’auteur des (Les) 500 Millions de la Bégum et la pop culture, se demanderont certains ? Quel rapport avec la science-fiction ? Né au XIXe siècle, le concept de culture populaire rassemble tout ce qui, à un moment donné, est apprécié par le plus grand nombre, tout ce qui fait partie du quotidien d’une société, qu’il s’agisse de divertissements, de croyances, d’objets, d’activités, de mode... Également apparu dans les années 1850, le terme science-fiction regroupe quant à lui les œuvres centrées sur des univers basés sur des histoires et des faits pour l’heure irréalistes compte tenu des avancées actuelles de la science. La conquête spatiale et le voyage spatio-temporel, en particulier, sont deux des éléments les plus caractéristiques de la science-fiction.

Comme Pierre-Jules Hetzel, Walt Disney eut l’intention de s’adresser à un jeune public, qu’il entendait divertir et instruire tout à la fois, sans négliger pour autant les hommes et les femmes plus âgés. On retrouve plusieurs éléments clés des Voyages Extraordinaires dans les productions Disney. Cela n’a en soi rien d’étonnant quand on sait que Walt Disney était un grand admirateur de Jules Verne.

Nicolas Allard, Les Mondes Extraordinaires de Jules Verne - Aux Origines de la Pop Culture et de la Science-Fiction.

Et donc ! Quel rapport entre l’auteur du (Le) Voyage au Centre de la Terre et la pop culture ou la science-fiction ? Dans Les Mondes Extraordinaires de Jules Verne - Aux Origines de la Pop Culture et de la Science-Fiction, Nicolas Allard s’attache à démontrer l’influence notable que Jules Verne, de par son œuvre, a pu avoir sur les œuvres culturelles du XXe siècle. Dans les pages de son ouvrage, le lecteur découvre ainsi que nombre de livres, de films, de fictions trouvent leurs racines dans les romans verniens, à commencer par les productions Disney. Présentée comme une « entreprise qui domine le monde du divertissement », The Walt Disney Company fait en effet partie de ces firmes dont l’ADN possède évidemment quelques chromosomes tout droit issus des textes de Jules Verne.

Walt Disney lui-même était d'ailleurs un grand admirateur de l’écrivain. De son vivant, il a adapté deux de ses œuvres, 20 000 Lieues sous les Mers et Les Enfants du Capitaine Grant qui, en leur temps, se sont matérialisés par deux énormes triomphes en salle et par un retour sur intéressement particulièrement juteux. Après la mort de Walt Disney le 15 décembre 1966, ses studios ont continué de piocher çà et là dans les livres de Verne. Si aucune adaptation de son œuvre n’est à proprement parler évidente, des réalisations comme L’Île sur le Toit du Monde et Atlantide, l’Empire Perdu sont largement empruntes de l’esprit vernien.

En 1990, en un véritable chassé-croisé, le long-métrage d’animation La Bande à Picsou - Le film : le Trésor de la Lampe Perdue fut lui-même une libre adaptation des aventures d’Indiana Jones. Au fil du temps, plusieurs histoires de Picsou rendirent un hommage explicite aux Voyages Extraordinaires. [...] Enfin, on peut considérer que les albums relatant la jeunesse de Picsou sont eux-mêmes une libre adaptation du roman P’tit-Bonhomme de Jules Verne.

Nicolas Allard, Les Mondes Extraordinaires de Jules Verne - Aux Origines de la Pop Culture et de la Science-Fiction.

Au-delà des longs-métrages produits directement par les studios Disney, les filiales de la firme aux grandes oreilles sont elles-mêmes influencées par Les Voyages Extraordinaires. L’univers Star Wars conçu par George Lucas invite au voyage, interstellaire cette fois. Les films successifs nourrissent et complètent d’ailleurs cet univers comme le mentionne Nicolas Allard à la page 53. Lucas et ses successeurs œuvrent ainsi comme Jules Verne en ajoutant, films après films, de nouveaux univers, de nouveaux paysages, comme le faisait l’écrivain français grâce à ses ouvrages successifs dont l’action se déplaçait dans d’autres régions du monde. Les aventures de Picsou, qu’elles soient issues de la bande dessinée, avec La Jeunesse de Picsou de Don Rosa, ou du cinéma avec La Bande à Picsou - Le film : Le Trésor de la Lampe Perdue, sont elles aussi connectées à Verne.

Jules Verne voulut repousser toujours plus loin les limites du récit. Plutôt que de se spécialiser dans la description de telle ou telle région du monde, il nous invita à des voyages présentant toujours une conséquente part d’inconnu. Cet élargissement des zones de la narration et de la description est l’un des traits majeurs des œuvres de pop culture. Ainsi, chaque nouveau film Star Wars est une authentique invitation au voyage.

Nicolas Allard, Les Mondes Extraordinaires de Jules Verne - Aux Origines de la Pop Culture et de la Science-Fiction.

Nicolas Allard fait également un parallèle entre Les Voyages Extraordinaires de Jules Verne et le Marvel Cinematic Universe. Dans son chapitre « L’Univerne » à partir de page 87, l’auteur compare en effet les deux collections. Kevin Feige, le responsable des Marvel Studios, est ainsi comparé à l’écrivain qui, un siècle et demi plus tôt, s’amusait déjà à relier ses histoires les unes avec les autres, à créer des passerelles entre ses mondes, à mettre en scène ses personnages dans des œuvres différentes.

Le légendaire Capitaine Nemo, héros de Vingt-Mille Lieues sous les Mers, reparaît ainsi dans L’Île Mystérieuse. Son rôle est alors enrichi et davantage creusé. Le lecteur en apprend ainsi un peu plus sur le célèbre capitaine. Verne approfondit alors son caractère et apporte des informations supplémentaire. Nicolas Allard y voit une autre influence sur l’univers Star Wars, George Lucas ayant considérablement développé le personnage de Dark Vador en révélant, dans Star Wars : L’Empire Contre-Attaque, une nouvelle information de taille, son lien familial avec Luke Skywalker. Les univers étendus de l’œuvre de Jules Verne, du MCU et de Star Wars sont forcément comparables. Chacun peut même se demander quand Hollywood s’emparera-t-il des (Les) Voyages Extraordinaires pour créer une nouvelle collection de films connectés !

Nous vivons depuis plusieurs années sous l’ère du Marvel Cinematic Universe. Ambitieux projet lancé en 2008 avec le film Iron Man de Jon Favreau, cette série de longs-métrages présente une originalité narrative qui n’est pas sans rappeler celle des Voyages Extraordinaires. [...] Tel que sera pensé ensuite le MCU, les Voyages Extraordinaires de Jules Verne sont une collection regroupant des œuvres aux histoires, aux thématiques et aux personnages différents. Ainsi, les romans verniens peuvent être lus la plupart du temps indépendamment les uns des autres. [...] Pour autant, les textes verniens entretiennent entre eux des liens forts.

Nicolas Allard, Les Mondes Extraordinaires de Jules Verne - Aux Origines de la Pop Culture et de la Science-Fiction.

Les Parcs Disney ne sont pas exclus de l’étude. Nicolas Allard cite évidemment Le Visionarium - Un Voyage à Travers le Temps, une attraction fermée de Disneyland Paris située au cœur de Discoveryland dont la scénographie est purement inspirée de l’esprit avant-gardiste de Jules Verne.

Aux yeux du grand public, Jules Verne incarne désormais la science-fiction, la découverte, l’aventure, le progrès. Cet ancrage dans la société est tel que dans l’une de ses attractions désormais abandonnée – Le Visionarium : un Voyage à Travers le Temps – le parc Disneyland Paris permettait aux spectateurs d’effectuer un voyage temporel en compagnie de Jules Verne.

Nicolas Allard, Les Mondes Extraordinaires de Jules Verne - Aux Origines de la Pop Culture et de la Science-Fiction.

La comparaison entre Jules Verne et la pop culture ne se limite pas l’œuvre de Disney. Nicolas Allard, dans son ouvrage, se livre en effet à d’autres comparaisons avec la filmographie de Georges Méliès (p. 145), avec l’œuvre de Steven Spielberg (p. 147), avec la trilogie Retour Vers le Futur (p. 199), avec King Kong (p. 148), avec les films de James Cameron comme Abyss, Titanic et Avatar (p. 151), avec les épisodes de la saga James Bond (p. 156) et même le récent Aquaman dont les premiers mots sont tout droit sortis de l’esprit de Jules Verne (p. 179).

L’un des principaux artistes nippons auxquels on pense en évoquant Jules Verne est Hayao Miyazaki. Né en 1941, le célèbre réalisateur japonais [...] a rendu un bel hommage à l’inventivité de Jules Verne au moyen de deux films d’animation relevant de la catégorie du steampunk : Le Château dans le Ciel et Le Château Ambulant.

Nicolas Allard, Les Mondes Extraordinaires de Jules Verne - Aux Origines de la Pop Culture et de la Science-Fiction.

La bande dessinée n’est pas non plus oubliée et le lien entre Jules Verne et Tintin est étroitement tissé (p. 110). Un chapitre se consacre à l’influence de l’univers vernien sur les mangas, en particulier One Piece et Akira de Katsuhiro Otomo (p. 136), sans oublier les longs-métrages d’Hayao Miyazaki (p. 131). L’univers des jeux vidéo est enfin cité, notamment Mega Man X et Super Mario (p. 141-143).

Jules Verne a écrit : ‘Mettez deux navires en pleine mer, sans vent, sans courant, et ils finiront par s’accoster’. Mes parents se sont rencontrés comme ça. Comme deux navires faits l’un pour l’autre.

Aquaman, 2018.

En lisant Les Mondes Extraordinaires de Jules Verne - Aux Origines de la Pop Culture et de la Science-Fiction, le lecteur ne pourra s’empêcher de s’exclamer « Ah mais oui ! Bien sûr ! » en découvrant les parallèles intéressants dressés par Nicolas Allard entre les romans verniens et les œuvres culturelles du XXe et du XXIe siècle. Agrémenté d’une bibliographie permettant d’en apprendre plus sur l’auteur nantais, et placé sous une jolie couverture très inspirée de la magnifique collection Hetzel, le livre se présente alors comme le compagnon idéal pour tous les fans de Jules Verne, mais aussi pour les amateurs occasionnels des textes de l'auteur.

Les Podcasts

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.