Le Pingouin de Donald

Le Pingouin de Donald
L'affiche
Titre original :
Donald's Penguin
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 11 août 1939
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Jack King
Durée :
7 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Donald reçoit en cadeau un petit pingouin bien turbulent...

La critique

rédigée par
Publiée le 03 septembre 2019

Le Pingouin de Donald voit Donald s'occuper d'un nouvel animal de compagnie particulièrement exotique.

Donald reçoit un paquet d'un ami dont il est intéressant de voir l'étiquette. L'expéditeur est, en effet, un certain Admiral Bird, situé au Pôle Sud. Mais plus notable est sûrement l'adresse du destinataire, à savoir le canard. Il est noté que Donald Duck habite à Hollywood. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que son lieu de résidence y est localisé. En effet, quand Donald a reçu ses neveux, sa sœur Dumbella lui avait envoyé auparavant une carte postale pour annoncer leur venue. À l'époque aussi, l'adresse du canard était indiquée se trouver à Hollywood. Si Mickey a souvent été montré comme un habitant de la campagne, surtout au début de sa carrière, Donald est ainsi, lui, très vite devenu un citadin, son statut de star pleinement assumé puisque vivant dans la ville du cinéma. Il est amusant de noter que son lieu de résidence sera modifié en bandes dessinées puisque Carl Barks le situera à Donaldville, ville fictive de l'État fictif de Calisota, à l'ouest des États-Unis.

Donald ouvre donc le paquet et trouve une boite avec un pingouin recouvert de glaçons dormant paisiblement. Le canard le réveille alors brutalement ce qui ne plait guère à son hôte qui le lui fait bien comprendre. Les deux personnages se jaugent : si le pingouin reste furieux, Donald, lui, en est toujours à se demander à quel genre de spécimen il a affaire, avant de se rendre compte qu'il s'agit d'un oiseau. Il s'amuse alors à l'imiter, lui faisant peur au passage, mais tombe totalement sous son charme ; il lui donne dans la foulée le nom de Tootsie.

Le pingouin trouve alors un bocal avec trois poissons rouges. Gourmand, il s'en lèche les babines même si Donald lui interdit de les manger. Le canard a ensuite la mauvaise idée d'aller ranger le paquet qui traîne et, alors qu'il s'y emploie et à chaque fois qu'il se retourne, constate qu'un poisson a disparu ; Tootsie étant au bord du bocal, l'air coupable, la nageoire dans l'eau et pris d'un hoquet de satiété. L'aquarium vide, Donald considère immédiatement le pingouin comme coupable et le rosse avant de voir les trois poissons sortir de leur cachette. Il s'en veut alors énormément d'avoir frapper le pauvre petit innocent. Après cette humiliation, sa côte d'amour malgré ses excuses, est au plus bas auprès de Tootsie si bien qu'il décide d'aller chercher un poisson dans le réfrigérateur pour se faire pardonner.

De retour, il retrouve Tootsie se prélassant dans l'aquarium après avoir englouti les trois poissons. Donald passe alors de penaud à fou de rage et poursuit le volatile dans toute la maison. La séquence permet quelques gags bien sentis ; le pingouin profitant finalement de la confusion qui règne pour voler le poisson qui lui était destiné. Cela en est décidément trop pour Donald qui sort son fusil bien décidé à se débarrasser une bonne fois pour toute de celui qu'il considère désormais comme nuisible. Au moment de tirer, le canard est toutefois touché par le regard suppliant de l'oiseau polaire. Il pose alors son arme qui tombe accidentellement et tire un coup de feu, détruisant le mur opposé. Fort heureusement, après un moment de doute, Donald retrouve le pingouin sain et sauf et... le couvre de baisers.

Le Pingouin de Donald est un cartoon sympathique où Donald doit, une nouvelle fois, s'occuper d'un animal. L'attrait le plus inédit du court-métrage est sûrement le fait que le pingouin mange réellement les poissons rouges vivants : ce comportement est certes naturel mais un peu cruel s'agissant d'un personnage Disney qui n'est pas défini comme un méchant.

Les personnages

1934
Cinéma

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.