Dingo Va à la Chasse

Dingo Va à la Chasse
L'affiche
Titre original :
Foul Hunting
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 31 octobre 1947
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Jack Hannah
Musique :
Oliver Wallace
Durée :
6 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Dingo part à la chasse au canard...

La critique

rédigée par
Publiée le 02 juin 2021

Dingo Va à la Chasse est un cartoon qui permet à Dingo de retrouver un rôle proche de ceux qu'il avait au début de sa carrière.

Pendant près d'une décennie, Dingo était le héros de cartoons où il jouait un rôle, souvent celui d'un athlète pas très doué, qui démontrait par l'absurde comment pratiquer un sport ou une activité, le tout avec une voix off qui racontait de façon parodique ce qu'il se passait à l'écran. Ici, le cartoon se rapproche beaucoup plus du tout premier opus de la série des courts-métrages dédiés au personnage gaffeur, Dingo et Wilbur, sorti en 1939. Dingo retrouve en effet sa personnalité et se voit proposer une aventure où il va pouvoir mettre en avant sa profonde naïveté et sa maladresse légendaire, et ce, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Il est toujours aussi drôle mais avec plus de tendresse et moins de parodie.

Le cartoon s'ouvre donc sur des canards en train de voler sereinement en formation en « V » dans un ciel brumeux. Quand ils passent devant le soleil, finie la tranquillité : ils reçoivent une salve de tirs à la carabine ! Ils préférèrent alors contourner l'astre diurne pour passer inaperçu. Le canard de tête aperçoit bientôt une mare sur lequel se poser : il prend toutefois quelques précautions en envoyant une simple plume en éclaireur. Sage décision : à peine a-t-elle le temps d'arriver en bas que tous les chasseurs en embuscade lui tirent dessus. Les canards choisissent dont de partir en direction d'un autre point d'eau, procédant avec la même prudence. Et bonne nouvelle : cette fois-ci pas de tirs ; la voie est libre et l'espace sûr...
À ce stade du cartoon, il est important de souligner que les personnages des canards à col vert sont superbement animés ; leur design étant à la fois drôle et sympathique. Leur apparence ressemble d'ailleurs beaucoup à celle de Sonia, la cane venue de la séquence de Pierre et le Loup, extrait du film La Boîte à Musique, sorti un an plus tôt.

En réalité, il y a bien un chasseur à côté du lac choisi en second choix par les canards et ce chasseur n'est autre que Dingo ! Mais il se trouve qu'il ne se rend pas compte de leur arrivée, étant trop occupé à sortir ses accessoires de chasse comme un appât ou des boites de munitions. Le plus drôle est ainsi de voir les oiseaux passer à côté de lui sans qu'il ne les remarque ; son regard se plaçant toujours dans la mauvaise direction. Il teste ensuite son appeau qui a plus le son d'un klaxon de voiture que du cri d'un canard. D'ailleurs, un boucan d'enfer de circulation automobile lui répond en retour, ce qu'il prend naïvement pour des cancanements. Il fait aussi marcher son appât mécanique, un faux canard qu'il a nommé « Clémentine ». Il est alors amusant de voir Dingo confondre son appareil avec un vrai canard qui passait par là. Ce dernier va d'ailleurs tout faire pour ne pas se faire remarquer par le gaffeur. Après un long moment, Dingo note finalement sa méprise. Heureusement, le canard arrive à s'enfuir non sans avoir perdu une plume dans l'affaire. Vexé, le volatile vient récupérer ce qu'il a perdu avec une mimique adorable.

Une autre scène amusante se déroule quand Dingo sort du lac avec son pantalon rempli d'eau. Il forme en effet une sorte de bassin où un canard vient se baigner sereinement. Le chasseur amateur essaye de lui tirer dessus mais finit uniquement par trouer sa salopette et se tirer dans le pied. À partir de là, le cartoon enchaîne les gags, à l'image du moment où deux canards se moquent de l'apparence de Dingo qui s'est entortillé dans ses habits. Le spectateur s'amuse aussi de voir le malheureux chasseur attaqué par une horde de volatiles après s'être mouché ; le son qui sort de ses narines ressemblant parfaitement à des cancanements. Une autre séquence drôlissime se produit quand Dingo arrive finalement à tirer et à viser avec son fusil sur les volatiles. Sauf que son arme a tellement pris l'eau qu'elle sert plus de douche aux canards que de tirs aux oiseaux. Pour résoudre son problème, il essore donc l'une de ses cartouches mais elle lui explose en pleine figure. Un canard tombe tout de même à proximité et il l'emporte, ravi, afin de le faire rôtir. ll se rend compte bien trop tard, au moment de découper la viande sortie du four, que le fameux canard abattu n'est autre que Clémentine, son appât mécanique.

Dingo Va à la Chasse est un cartoon amusant et charmant où Dingo est un mauvais chasseur adorablement maladroit.

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

1939 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.