Sonia, la Cane
Date de création :
Le 15 août 1946
Nom Original :
Sonia the Duck
Créateur(s) :
Ward Kimball
Apparition :
Cinéma
Télévision
BD

Le portrait

rédigé par Thibaut Ange
Publié le 02 décembre 2020

La cane Sonia apparaît dans le film d’animation La Boîte à Musique (1946), au sein de l'un de ses dix segments intitulé Pierre et le Loup, adaptation d’un conte musical russe, écrit et composé par Sergueï Prokofiev en 1936.

Pierre et le Loup est une œuvre à vocation didactique : elle vise, en effet, à faire découvrir aux enfants les différents instruments de l'orchestre symphonique. Tandis que le narrateur raconte l’histoire, un orchestre joue des intermèdes musicaux permettant d’associer chaque personnage à un instrument. La cane est ainsi liée aux bruits du hautbois symbolisant sa démarche nonchalante. Les personnages eux-mêmes ne parlent pas, histoire de contribuer un peu plus encore à l'association avec les instruments de musique.

Profitant de la sieste de son Grandpa qui l’avait défendu de sortir traquer le loup, le jeune Pierre échappe à sa vigilance en sortant de la maison pour se rendre dans la forêt enneigée, muni de son fusil à bouchon. Il y rejoint Sacha l’oiseau avant de rencontrer Sonia, une cane portant un béret. Intriguée par le fusil à bouchon de Pierre, elle le prend en main et s’imagine capturer le Loup mais s’effraie elle-même en pensant que la bête puisse se retourner contre elle. Le trio reprend ensuite sa route et rencontre Ivan, un chat qui essaie de manger Sacha mais se voit réprimandé par Pierre.

Cherchant dans la forêt, le groupe finit par tomber sur le Loup affamé. Bousculée par Pierre et complètement sonnée, Sonia est la première à être la cible de la bête qui tente de refermer sa gueule sur elle au moment où elle reprend ses esprits. Après une course-poursuite sur un étang gelé, la cane se réfugie dans un tronc d'arbre, mais le Loup parvient à y mettre sa gueule, et des plumes volent alors partout. Pierre, Sacha et Ivan, réfugiés sur une branche de l'arbre, pleurent Sonia qu'ils croient morte, l’imaginant entrer au Paradis.

Furieux d’avoir perdu son amie, le petit oiseau Sacha tente de s’en prendre au Loup en lui boxant le nez mais tombe dans sa gueule. Il parvient toutefois à s’en sortir grâce à l’intervention d’Ivan, qui, suspendu par Pierre, descend de l’arbre pour attacher le Loup à une corde. Pendant que ses amis sont aux prises avec l’animal, Sacha vole pour appeler à la rescousse trois Chasseurs qui passaient par là. Le trio retrouve alors Pierre, parvenu à neutraliser le Loup en le ligotant. Ce n'est qu'après la capture du Loup que l'oiseau Sacha revient sur les lieux du drame et découvre que Sonia n'est pas morte, mais qu'elle est restée cachée dans le tronc de l'arbre ! Heureux de se retrouver, les deux volatiles s'enlacent puis courent en direction du village pour retrouver Pierre, acclamé par la foule pour son exploit.

Sonia a été animée par Ward Kimball, animateur historique des studios Disney et membre de la célèbre équipe des « Neuf Vieux Messieurs », qui s’est chargé de l'animation d'une grande partie du court-métrage Pierre et le Loup. Artiste à la personnalité excentrique, Ward Kimball affiche à son actif d’illustres personnages Disney parmi lesquels Jiminy Cricket dans Pinocchio (1940), les Corbeaux dans Dumbo (1941), les Souris et le chat Lucifer dans Cendrillon (1950), Tweedle Dee et Tweedel Dum, le Chafouin, le Morse et le Charpentier dans Alice au Pays des Merveilles (1951), ainsi que la célèbre scène de danse réunissant Donald, Panchito Pistoles et José Carioca dans Les Trois Caballeros (1945).

Pierre et le Loup est certainement la séquence la plus connue du film d’anthologie La Boîte à Musique. Elle a été reprise en court-métrage autonome au cinéma le 14 septembre 1955, puis en vidéo, récompensant une adaptation remarquable d'un conte qui a initié à la musique de nombreux enfants russes, mais aussi à travers le monde entier. La séquence a également été diffusée à la télévision dans l'épisode The Fourth Anniversary Show proposée le 11 septembre 1957 sur la chaîne américaine ABC pour célébrer les quatre ans de l'émission Disneyland. Cette version Disney du conte de Prokofiev a d'ailleurs joué un rôle non négligeable dans l’extrême popularisation auprès du grand public de sa musique si entêtante.

Le court-métrage a par ailleurs été adapté en bande dessinée à la fin des années 1950 et en livre-disque aux formats 33 tours et 45 tours dans les années 1960, contribuant à populariser toujours plus ses personnages et ancrer sa musique dans la tête de plusieurs générations d'enfants.
En mai 1946, quelques semaines avant la sortie de La Boîte à Musique, Sonia a eu droit à une double page dans le magazine cinéphile américain Screen Guide : intitulée Sonia Comes to Hollywood, la courte histoire imaginait alors la cane débarquant à Hollywood pour exploiter sa féminité en devenant une actrice glamour de cinéma. Elle y rencontrait Donald Duck, un autre canard des studios Disney.

Personnage au design soigné et à la personnalité attachante, Sonia la cane incarne à la perfection l'apparence pataude et nonchalente que Sergueï Prokofiev voulait donner au canard dans son œuvre originale. Heureusement, elle connaît un sort plus heureux que sa source d'inspiration avalée par le Loup dans le conte musical de 1936.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.