Ciao Alberto

Titre original :
Ciao Alberto
Production :
Pixar Animation Studios
Date de mise en ligne USA :
Le 12 novembre 2021 (Disney+)
Série :
Genre :
Animation 3D
Réalisation :
McKenna Harris
Musique :
Dan Romer
Durée :
6 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Après le départ de son ami Luca, Alberto profite de sa nouvelle vie à Portorosso en travaillant avec Massimo...

La critique

rédigée par
Publiée le 24 novembre 2021

Ciao Alberto réunit certains personnages du long-métrage Luca dans une situation et un format - le court-métrage - inédits. Depuis Monstres & Cie, Pixar a, en effet, pris l'habitude de proposer, en bonus de l'édition vidéo de ses films, une histoire courte mettant en scène tout le casting précédent. Cette politique a plusieurs avantages. Elle ravit, d'abord, les fans, en leur offrant des sessions supplémentaires avec leurs personnages favoris, le plus souvent dans des séquences finalement non retenues dans le long-métrage initial. Ensuite, elle permet à de jeunes artistes de se faire la main sur des projets moins exposés qu'un film de cinéma. Enfin, elle propose, sans vraiment l'avouer, des suites (certes au format ultra-court) dont la réalisation est moins onéreuse car effectuée dans le sillage immédiat de celle de l'œuvre de référence. Les outils de production sont, de la sorte, à disposition ; la mémoire sur les personnages, totalement fraîche, et le financement suffisant puisque pris sur le budget principal. La qualité ne souffre donc pas de difficultés tandis que la suite est appréhendée comme un exercice artistique plutôt qu'une recherche de profits faciles.

Ciao Alberto est ainsi réalisé par McKenna Harris. L'artiste débute sa carrière en tant que stagiaire au département histoire des Walt Disney Animation Studios où elle travaille entre autres sur Ralph 2.0, La Reine des Neiges II et Raya et le Dernier Dragon. Elle intègre ensuite les Pixar Animation Studios où elle décroche le poste de responsable histoire sur le film Luca. Ciao Alberto marque après cela son premier projet en qualité de réalisatrice.

Ciao Alberto fait donc intervenir certains des personnages de Luca, en particulier ceux qui sont restés à Portorosso. Le spectateur retrouve ainsi plusieurs habitants du village de pêche mais surtout le jeune monstre marin Alberto Scorfano qui vit désormais avec l'humain Massimo Marcovaldo et son chat Machiavelli. Le presque jeune garçon vient ainsi de recevoir une lettre de son meilleur ami Luca parti, lui, étudier à l'école dans la grande ville de Gênes. Il lui répond en lui racontant ses journées auprès du pêcheur Massimo. Il dit en effet mettre tout son cœur à l'ouvrage pour satisfaire celui qui l'a recueilli. Il cherche surtout à ce que l'homme bourru et peu loquace soit fier de lui. Mais voilà, Alberto est un garçon fougueux prompt à faire d'énormes bêtises sans le vouloir.

À partir de ce principe tout simple, le court-métrage propose une émotion vraiment palpable grâce à ses personnages parfaitement définis comme ils l'étaient déjà dans le long-métrage. Massimo est ainsi un homme réservé, qui parle peu, et surtout qui n'exprime pas ses sentiments. Et cela ne signifie pas pour autant qu'il est froid ou sans cœur. C'est juste qu'il lui faut un courage insurmontable pour les dévoiler et surtout une bonne raison pour aller au-delà de sa réserve. Alberto est quant à lui son parfait contraire. Il parle tout le temps en véritable pipelette qu'il est et a un besoin constant de bien faire dans l'idée de faire plaisir. Cette énergie cache en réalité une fragilité émotionnelle venue de son enfance. Quand il se rend compte que malgré tous ses efforts il fait tout mal, il préfère en effet renoncer et partir plutôt que de vivre un nouveau traumatisme d'abandon.

Le final de Ciao Alberto est ainsi particulièrement touchant. Les deux personnages vont chacun à leur manière s'ouvrir à l'autre : l'un en parlant enfin de son enfance dans le dialogue le plus long qu'il ait jamais prononcé depuis longtemps ; l'autre en exprimant clairement que ce qu'il recherche en réalité est une famille et surtout un père. Le court-métrage amène alors cette émotion toute simple avec beaucoup de justesse et de pudeur. Le spectateur ne peut qu'être attendri par ce passage aussi beau que poétique. L'ambiance du cartoon est en outre rehaussée par les couleurs et la musique héritées du long-métrage, faisant du visionnage de Ciao Alberto un moment de pur bonheur.

Émouvant à souhait, Ciao Alberto est un court-métrage émouvant qui prolonge à merveille l'univers de Luca.

Les personnages

2021
Disney+

Poursuivre la visite

1984 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.