Clouds
L'affiche du film
Titre original :
Clouds
Production :
Wayfarer Studios
Mad Chance/ La Scala Films
Warner Bros.Pictures
Date de mise en ligne USA :
Le 16 octobre 2020 (Disney+)
Distribution :
Disney+
Genre :
Drame
Réalisation :
Justin Baldoni
Musique :
Brian Tyler
Durée :
120 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Le jeune musicien Zach Sobiech découvre que son cancer est entré en phase terminale, ne lui laissant plus que quelques mois à vivre. Dans le temps qu'il lui reste, le jeune homme décide de stopper tout traitement et de poursuivre son rêve : enregistrer un album. Il ignore alors qu’il deviendra un phénomène musical viral. La musique donne ainsi un nouveau sens à sa vie et l’aide à trouver le moyen le plus juste de dire au revoir à ses proches... et au monde.

La critique

rédigée par
Publiée le 24 octobre 2020

Certains films bouleversent le public car ils font revivre à chacun sa propre existence, faisant parfois remonter des émotions enfouies à la suite d'un drame ou d'une tragédie. Clouds est de ceux-là. En racontant l'histoire vraie et poignante de la dernière année d'un jeune homme en phase terminale d'un cancer, le long-métrage propose un portrait juste, sincère et bouleversant porté par un casting extraordinaire. Ce récit, aussi émouvant qu'inspirant, laissera les spectateurs en larmes, en particulier ceux qui, par malheur, ont dû dans leur vie accompagner un proche atteint d’une longue maladie incurable.

Clouds raconte donc l'histoire vraie de Zach Sobiech. Né le 3 mai 1995 à Saint Paul dans le Minnesota, il est le troisième des quatre enfants de Laura et Rob Sobiech. Il est entouré de sa grande sœur aînée Alli, son frère cadet Sam ainsi que de sa petite sœur Grace. Malheureusement, à 14 ans, le jeune Zachary est diagnostiqué d'ostéosarcome, un cancer des os frappant principalement les enfants. Il subit à la suite de cette annonce de nombreuses interventions chirurgicales ainsi que des traitements de chimiothérapie. Mais durant le mois de mai 2012, les médecins lui annoncent qu'il lui reste un an à vivre. Musicien et compositeur en herbe avec sa meilleure amie Sammy Brown, il enregistre alors la chanson Clouds au sujet de son combat contre le cancer. Sa mise en ligne sur YouTube devient vite virale, dépassant les 3 millions de vues avant sa mort qui survient le 20 mai 2013. Un an plus tard, sa mère, Laura Sobiech, écrit un mémoire en hommage à son fils, Fly a Little Higher : How God Answered a Mom's Small Prayer in a Big Way, où elle raconte le combat de son fils contre la maladie, sa passion pour la musique et son incroyable joie de vivre.

Justin Baldoni, un acteur et réalisateur qui se fera connaître pour sa prestation dans la série Jane The Virgin (2014) et la réalisation de À Deux Mètres de Toi (2019), se lance en 2012 dans un projet de web-série, My Last Days. Il s'agit alors d'un documentaire qui lui tient particulièrement à cœur : raconter l’histoire de personnes touchées par la maladie, souvent en phase terminale, mais qui, à leur façon, essaient de changer le monde dans le temps qu'il leur reste. En sillonnant le pays pour son documentaire, il croise en 2013 la route de Zach Sobiech. Le 3 mai 2013, soit quelques semaines avant la mort du jeune homme, il met ainsi en ligne le septième épisode de sa série : Meet Zach Sobiech. Dans la foulée, il réalise un clip vidéo en cadeau au jeune homme où il demande à sa famille mais aussi à de nombreuses célébrités de chanter sa chanson Clouds. Zach Sobiech "Clouds" Celeberity Music Video sort ainsi le 6 mai 2013 avec notamment Ashley Tisdale, Josh Gad ou Chris Pratt. Le réalisateur propose un an plus tard, le 5 mai 2014, toujours dans le cadre de sa web-série, un nouvel épisode, Zach Sobeich, One Year Later, afin de rencontrer à nouveau la famille du jeune homme et de voir comment ce dernier les a tous inspirés dans leur propre vie depuis son décès. Particulièrement touché par l'histoire de Zach, Justin Baldoni demande alors à sa mère d'adapter sur grand écran le récit du jeune homme en se basant sur ses mémoires. Il nomme le film tout simplement Clouds, du titre du single le plus populaire du jeune musicien. En 2016, Warner Bros. achète les droits du long-métrage afin de le coproduire puis de le diffuser au cinéma. Malheureusement, la pandémie de la COVID-19 change la donne, annule la sortie du film tandis que Warner Bros. décide finalement de revendre les droits à The Walt Disney Company afin de le diffuser sur sa plateforme Disney+ le 16 octobre 2020.

Clouds est un film bouleversant à plus d'un titre. D'abord, la leçon que prodigue Zach Sobiech à travers sa chanson mais aussi via ses actes durant les derniers moments de sa vie est aussi universelle que banale : « N'attendez pas de savoir que vous allez mourir pour commencer à vivre ». Ce message a déjà été rabâché mille fois, de différentes façons. Les plus cyniques pourraient même penser qu'il est plus qu'éculé. Et pourtant... il n'en reste pas moins vrai et le film le rappelle de la plus belle des manières aux spectateurs. Ceux qui ont perdu un être cher à la suite d'une longue maladie savent de quoi il est question. Il est important de profiter de ses proches, de leur dire aussi souvent que possible des tonnes de « Je t'aime » tout en essayant de rendre les personnes aimées aussi heureuses que possible. Il faut tout faire pour que quoi qu'il arrive, peu importe quand la fin se produira, les gens mourrant sachent vraiment qu'ils ont été aimés et les accompagnants ne regrettent pas de ne pas leur avoir assez dit qu'ils les aimaient. Mais Clouds ne s'adresse pas seulement aux gens meurtris par le destin. Pour ceux qui ont notamment eu la chance de ne pas perdre un proche, il démontre combien il est important d'arrêter de se focaliser sur les petits riens qui empoisonnent l'existence et au contraire d'embrasser à pleines dents la vie pour profiter de chaque instant. Zach Sobiech est ici un exemple et montre une force de caractère incroyable dans la façon dont il gère sa maladie, ses relations avec son amie, sa petite amie, ses parents et tous ceux qui l'entourent. Sa résilience est étonnante mais malgré tout son courage et sa joie de vivre, il ne peut lutter contre cette maladie qui le diminue petit à petit. Dans le peu de temps qu'il lui reste à vivre, il n'a dès lors qu'une idée en tête : imprimer sa marque dans le cœur des gens qu'il aime.

Clouds est très fidèle à la vraie vie de Zach Sobiech même s'il se permet quelques digressions et raccourcis, surtout dans la temporalité. Le réalisateur a sûrement choisi ces artifices narratifs afin d'apporter une dramatisation de la vie du garçon pour la rendre plus cinématographique. Mais dans l'ensemble, le récit reste très respectueux du vécu du jeune homme. Il se ressent parfaitement que le réalisateur, Justin Baldoni, a une connexion particulière avec Zach Sobiech tant le long-métrage lui rend hommage avec bienveillance et justesse. Clouds est magique car il raconte bien plus que la mort d'un malade du cancer. Il insiste surtout sur la vie d'un jeune homme avec ses rêves, notamment son envie indéfectible de partager sa passion de la musique via ses chansons. Le film s'attarde beaucoup sur ce qu'il ressent via des scènes où il discute avec les gens qu'il aime, principalement avec sa meilleure amie Sammy mais également sa petite amie Amy. Certaines séquences sont aussi très intenses comme par exemple celle avec la voiture de sport que lui loue son père, la tentative de relation physique avec sa petite amie ou encore, et surtout, son dernier concert. Clouds est bien sûr déchirant, et il est difficile de ne pas s'effondrer en larmes devant. Pour autant, il ne tombe pas dans le pathos à outrance, étant beaucoup plus subtil que ça. Il déroule d'abord son histoire, fait s'attacher le public à ses personnages, puis en suivant leurs parcours et leurs ressentis laisse le cœur des spectateurs parler de lui-même.

Clouds suit l'histoire de Zach Sobiech, il n'y a aucun doute là-dessus. Pour autant, sa plus grande réussite vient aussi de sa capacité à faire s'attacher aux autres personnages qui entourent le garçon. Durant ces moments, il montre sa vraie puissance tout en justesse. Par exemple, une scène toute simple mais incroyablement poignante est celle entre les deux parents après que le père a offert un tour dans la voiture de ses rêves à son fils malade. La mère lui reproche de ne pas lui avoir parlé de son idée puis, à force de frustrations accumulées, met sur le tapis le fait que son mari s'est éloigné d'elle durant cette terrible épreuve. Les mots choisis dans ce dialogue semblent authentiques et sincères ; la séquence se terminant de façon aussi sobre que pudique.
Les scènes avec Sammy, la meilleure amie de Zach, sont aussi extraordinaires notamment quand elle lui crie que la seule chose qu'elle désire le plus, c'est que son meilleur ami ne s'en aille pas ; ou encore, quand elle lui murmure presque à demi-mot dans une autre séquence ce qu'elle ressent vraiment pour lui. De même, Amy, la petite amie de Zach, est aussi émouvante quand elle fait comprendre au jeune homme qu'elle est éperdument amoureuse de lui, peu importe son état. Mais le moment sans doute le plus déchirant est assurément la scène où la jeune sœur de Zach, Grace, avec qui il se chamaille tout le temps, n'a pas le courage de descendre voir son frère mourant durant ses derniers jours. Finalement poussée par sa mère, elle va le retrouver pour vivre un moment simple entre frère et sœur. D'une sincérité incroyable, la réaction de la jeune fille est vraiment bouleversante.

Un autre point qui est juste effleuré dans le film mais qui avait une place très importante dans la vie des parents de Zach, en particulier sa mère, est la foi catholique. Le livre écrit par Laura Sobiech ne s'en cache puisque le sous-titre, « Comment Dieu a répondu en grand à la petite prière d'une maman », l'annonce clairement. Justin Baldoni, dans Clouds, préfère lui être plus pudique sur cet aspect religieux. La seule référence se retrouve à travers le voyage à Lourdes en France, lieu de pèlerinage où la Vierge Marie est apparue à Bernadette Soubirous. Le sanctuaire catholique est, en effet, connu à travers le monde pour avoir été, de temps en temps, le lieu de miracles supposés où certains malades guérissent de façon inexpliquée. La mère de Zach décide ainsi d'emmener toute sa famille dans la petite ville française afin de permettre à son fils de plonger dans l'eau bénite. Le film fait tout de même une entorse à la réalité. Les Sobiech sont bien allés à Lourdes mais le voyage s'est fait avant de savoir que leur fils était en phase terminale, ce qui n'est pas le cas ici. Si le miracle ne se produit finalement pas, pour Laura, Dieu lui a tout de même fait un beau cadeau puisqu'il a permis que la voix de son fils porte haut, très haut et se diffuse au monde entier via sa chanson Clouds amenant un message d'espoir et une belle leçon de vie.

L'une des grandes forces de Clouds se trouve dans son incroyable casting, parfait en tout point.
Fin Argus, qui obtient ici son premier vrai rôle de cinéma, est bouleversant de sincérité dans le rôle de Zach Sobiech. Le jeune artiste, qui connaissait plutôt un début de carrière en tant que musicien ou mannequin, avait jusqu'à présent juste signé quelques petits apparitions à la télévision. Pourtant ici, pour une première tentative dans une composition d'envergure, il révèle l'étendue de son talent d'acteur et s'avère extraordinaire. Non seulement physiquement, sa transformation est étonnante et éprouvante, mais en plus il est parfait pour retranscrire les émotions du jeune homme qui se bat de toutes ses forces et veut profiter de chaque instant qu'il lui reste. Émouvant, sans trop en faire, il parvient à rendre son personnages attachant et poignant sans pour autant tomber dans le piège du pathos.
Sabrina Carpenter est assurément l'une des jeunes actrices et chanteuses les plus prometteuses de sa génération. Elle s'est fait notamment connaître dans le rôle de Maya Hart dans la série de Disney Channel, Le Monde Riley, suite de L'Incorrigible Cory. Ensuite, sa carrière chez Disney s'est étoffée avec des projets assez divers notamment grâce à son premier rôle dans un long-métrage via le Disney Channel Original Movie, Babysitting Night ; en s'essayant au doublage en prêtant sa voix au personnage de Melissa Chase dans la série Disney Television Animation, La Loi de Milo Murphy ; et surtout en développant son talent de chanteuse et de compositrice en sortant plusieurs albums chez Hollywoods Records. Récemment, elle a été également vue dans le film 20th Century Fox, The Hate U Give - La Haine qu'on Donne. Dans Clouds, elle livre une prestation impressionnante avec beaucoup de finesse et justesse. Sa superbe voix rend en outre ses interprétations musicales merveilleuses.

Madison Iseman (Jumanji : Bienvenue dans la jungle) joue, quant à elle, Amy Adamle, la petite amie de Zach Sobiech. La jeune actrice est vraiment charmante et tout simplement parfaite dans le rôle de l'adolescente folle amoureuse qui choisit d'écouter son cœur, même si elle sait qu'au bout du chemin il n'y aura que douleur et perte.
Neve Campbell est l'autre révélation du film. L'actrice est surtout connue pour son fameux personnage de Sidney Prescott dans la saga Scream tandis qu'elle a été découverte par le grand public grâce à son rôle de Julia Salinger dans la série La Vie à Cinq. Ici, elle campe Laura Sobiech, la mère de Zach, dans une interprétation vraiment magistrale, là encore pleine de justesse. Elle est une mère-courage qui aime son fils. Elle le soutient à chaque instant tout en étant le roc de toute la famille dans ces moments difficiles. Elle encourage Zack dans son envie d'explorer la musique mais reste au fond d'elle bouleversée, s'étonnant de trouver la force de faire face. Elle s'inspire en réalité de son fils dont la combativité est devenue un exemple pour elle. Elle veut ainsi que la voix de Zach soit diffusée au plus grand nombre afin que le destin de son fils inspire les gens à travers le monde.
Enfin, il faut aussi saluer les acteurs qui endossent le reste de la famille, tout aussi formidables : Tom Everett Scott (Rob Sobiech), Vivien Endicott Douglas (Alli Sobiech), Dylan Everett (Sam Sobiech) et Summer H. Howell (Grace Sobiech).

Clouds est enfin un film dont la musique joue un rôle primordial. De nombreuses chansons composées par Zach Sobiech et Sammy Brown, présentes dans leur album Fix Me Up sorti sous le nom de groupe A Firm Handshake, ponctuent régulièrement le récit. Il y a naturellement la chanson Clouds qui en est le pivot et se voit interprétée merveilleusement ici par Fin Argus. Mais d'autres titres peuvent aussi être entendus comme Blueberries et How To Go To Confession que Sabrina Carpenter sublime ou encore Fix Me Up chantée par les deux acteurs principaux. De même, quelques chansons ont été écrites spécialement pour le film à l'image de afterthoughts par Renforshort ou encore Wild Life par OneRepublic. La musique instrumentale de Brian Tyler (Un Parcours de Légende, Iron Man 3Wedding Nightmare...) est, quant à elle, toute en nuance et accompagne parfaitement l'émotion du film sans chercher à l'accentuer inutilement.

Clouds est véritablement bouleversant. Il propose une leçon de vie toute simple mais profondément universelle. Porté par un casting parfait, chacun des personnages y sonne juste et sincère, emportant les spectateurs dans un tourbillon d'émotions dont ils garderont longtemps une trace dans leur cœur. La voix de Zack et à travers elle son message ne sont pas prêts de s'éteindre pour que plus personne n'attende de savoir qu'il va mourir pour commencer à vivre...

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.