Société Secrète de la Royauté

Société Secrète de la Royauté
L'affiche du film
Titre original :
Secret Society of Second Born Royals
Production :
Disney+
Disney Channel
Date de mise en ligne USA :
Le 25 septembre 2020 (Disney+)
Genre :
Aventure
Réalisation :
Anna Mastro
Musique :
Leo Birenberg
Durée :
99 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Jeune princesse, Sam se trouve placée au second rang dans l’ordre de succession. Fille des souverains d’Illyria, elle a en réalité bien du mal à se plier au protocole, contrairement à sa sœur aînée Eleanor qui réunit elle toutes les qualités pour devenir reine. Ayant raté son année scolaire, Sam se retrouve contrainte de suivre des cours de rattrapage pendant l'été et y fait la connaissance de quatre autres adolescents dans la même situation, Tuma, Roxana, Avril et Matteo. Ils découvrent alors tous avec stupeur qu'ils ont des super-pouvoirs et sont destinés à intégrer les rangs d’une société secrète chargée de maintenir la paix dans les royaumes depuis des générations...

La critique

rédigée par
Publiée le 03 octobre 2020

Société Secrète de la Royauté est un film Disney+ Original qui lorgne du côté des Disney Channel Original Movies mais avec plus de moyens. Il propose ainsi une aventure fraiche, enjouée et rythmée, le tout portée par des personnages attachants et un univers amusant.

L'ouverture le 12 novembre 2019 de Disney+, une plateforme de service de vidéo à la demande par abonnement créée par The Walt Disney Company, est un tournant aussi stratégique qu'historique pour le studio aux grandes oreilles. Actant le nouveau comportement des (télé)spectateurs qui délaissent la télévision linéaire pour un nouveau type de consommation de flux audiovisuel, Disney+ a deux objectifs. D'une part, elle remplacera à terme les sorties en vidéo des films cinéma sur support physique dont le grand public s'est détourné, préférant en majorité l'achat en digitalisé. Le marché Blu-ray ou DVD ne disparaîtra pas du jour au lendemain certes, mais deviendra un marché de niche, comme le montre l'arrêt de fabrication des lecteurs de salon par les grands du secteur comme Samsung ou Oppo. D'autre part, elle permettra à Disney de revenir sur des genres de films qu'il avait déserté en salles faute de succès ou d'appétit suffisant des spectateurs.

Ainsi, afin de proposer de façon régulière des nouveautés, en plus des œuvres de son catalogue patrimonial, The Walt Disney Company demande à ses différentes filiales de produire du contenu pour sa plateforme. Question long-métrage, cible familiale oblige, la filiale mise en avant est clairement le label Disney, aka Walt Disney Pictures, le studio "live action" chargé principalement du cinéma. Pour autant, la plateforme fait aussi appel à d'autres filiales du label comme Disney Television Animation avec le long-métrage Phinéas et Ferb - Le Film : Candice Face à l'Univers et Disney Channel avec Société Secrète de la Royauté. Même si au final, la chaîne de télévision n'est jamais mentionnée dans le générique du long-métrage, il s'agit bien ici d'une production supervisée par elle pour Disney+. La ressemblance avec les Disney Channel Original Movies est dès lors troublante, la seule différence venant peut-être du budget, notamment pour les effets spéciaux, bien plus conséquents.

Société Secrète de la Royauté rappelle vaguement un ancien Disney Channel Original Movie, Princess Protection Program : Mission Rosalinda, diffusé en 2009 avec, dans les premiers rôles, Demi Lovato et Selena Gomez. Il y est en effet aussi question de princesses qu'il faut protéger et dont la mission est confiée à une organisation secrète dont les agents utilisent des équipements ultra-sophistiqués. Ici, le long-métrage de Disney+ reprend globalement le même concept mais le mixe avec des éléments plus actuels qui plaisent davantage à sa cible, les pré-adolescents des années 2020. Il n'est ainsi plus question d'agents secrets cette fois-ci mais de super-héros. Et ces mêmes super-héros sont des princes et des princesses, sauf qu'ils ne deviendront jamais rois ou reines car ils ont eux la chance (ou la malchance selon) de naître en second. L'idée de base du film est ainsi plutôt bien trouvée et assurée de plaire à son public. Les adultes et les parents devront en revanche bien être plus indulgents vis-à-vis des facilités scénaristes en gardant en tête que Société Secrète de la Royauté ne leur est pas directement destiné, comme tous les téléfilms de Disney Channel d'ailleurs. Cet avertissement admis, ils passeront eux-aussi un bon moment devant une aventure fraîche et enjouée qui sait divertir son auditoire tout en proposant quelques éléments de morale pour les plus jeunes.

Société Secrète de la Royauté est donc un film de princesse. Pour mettre en place son récit, il situe ainsi son action dans le petit pays fictif d'Illyria, le plus minuscule d'Europe, localisé sur une île de la Mer du Nord à proximité de l'Allemagne et du Danemark. (En réalité, le film a été tourné à Mississauga dans la Province de l'Ontario à l'est du Canada.) Le pays est ainsi gouverné par une monarchie mais le roi est malheureusement décédé avec son frère dans un accident d'avion. La reine assume depuis la régence en attendant que sa fille aînée, Eleanor, soit en mesure de monter sur le trône. Sa fille cadette, Sam, est elle beaucoup moins sérieuse, voire carrément rebelle. Elle n'hésite même pas à manifester pour exiger la chute de la monarchie. À travers le personnage de Sam, le film permet ainsi de s'interroger sur la place des adolescents dans leur fratrie. Souvent, l'aîné(e) est au centre de l'attention et de l'ambition des parents. Comme il est le premier arrivé, le père et la mère ont déjà tout tracé le destin de leur enfant. Quand le cadet arrive dans la famille, il dispose dès lors souvent de moins d'attention que son aîné. Tout simplement car il n'est pas le seul dont les adultes doivent s'occuper, à l'inverse du premier enfant. Mais ce qui se arrive aussi, de façon plus ou moins marquée, est de voir les parents, inconsciemment ou non, revoir à la baisse leurs désirs de réussite pour leur deuxième enfant. Il est ainsi souvent difficile pour les cadets de trouver leur place. Et le fait d'être un prince ou une princesse n'améliore pas les choses. C'est d'autant plus vrai que le cadet aura, de fait, moins de pouvoir que l'aîné en raison de l'ordre successoral le privant de prétention sur le trône, et ce peu importe ses qualité et aptitudes. La frustration n'en est dès lors que plus grande. L'opus aborde ainsi le sujet de façon assez légère au début pour mieux, après une introduction un tant soit peu longuette, l'approfondir.

Société Secrète de la Royauté est aussi un film de super-héros : il se veut une sorte d'Avengers adolescent. Il ne s'en cache d'ailleurs pas puisqu'il fait directement mention à l'équipe de Marvel. Ainsi, il raconte comment cinq adolescents avec des pouvoirs balbutiants vont se réunir pour protéger le monde et leurs royaumes. La seule chose qui peut être regrettée est que lesdits pouvoirs sont assez anecdotiques. L'un est d'avoir les sens très développés, un autre d'être force de persuasion, un troisième de se faire obéir des insectes, un quatrième de devenir invisible et un cinquième de récupérer le pouvoir d'un autre rien qu'en le touchant. Heureusement, les pouvoirs des adultes qui en disposent dans le long-métrage sont eux bien plus intéressants : l'un a ainsi la capacité de se démultiplier et l'autre d'être télékinésiste. Encore une fois, il faut garder en tête que le film est à destination des enfants, ce qui implique des séquences d'action peu épiques ou impressionnantes. Par contre, il est agréable pour le spectateur de les voir travailler en équipe et d'essayer d'utiliser les compétences de chacun pour arriver à résoudre les problèmes qui se posent à eux. Mais la vraie réussite du long-métrage reste sûrement leur apprentissage où ils découvrent et appréhendent leurs nouvelles capacités mais aussi apprennent à se respecter et se faire confiance. Malgré ses contraintes et ses limites, le long-métrage s'avère donc au final rythmé en proposant même quelques surprises dans son déroulé ainsi qu'un final assez mouvementé.

Société Secrète de la Royauté présente une galerie de personnages globalement réussis.
Sam, la princesse cadette d'Illyria, est jouée par Peyton Elizabeth Lee. L'actrice est surtout connue pour avoir interprété le rôle d'Andi Mack dans la série Disney Channel, Andi. La jeune fille réussit ici à rendre son personnage attachant, passant de la rebelle qui ne trouve pas sa place et qui est incomprise de sa famille à l'adolescente responsable qui fait tout pour protéger les gens qu'elle aime.
Elle est entourée de cinq jeunes gens : Tuma (Niles Fitch) le prince à l'égo surdimensionné ; Avril (Isabella Blake-Thomas) la princesse propre sur elle ; Matteo (Faly Rakotohavana) le prince avec un manque de confiance en lui ; Roxana (Olivia Deeble) la princesse égocentrée, obnubilée par les réseaux sociaux ; et enfin, Mike (Noah Lomax) un simple fils de jardinier et meilleur ami de Sam.
Les adultes ne sont pas en reste. Le professeur James Morrow dont le rôle est tenu par Skylar Astin est particulièrement attachant. Il est aussi intéressant de remarquer que le film précise innocemment, au détour d'une phrase, qu'il a un petit ami du nom d'Henry même s'il ne sera jamais vu à ses côtés au cours de tout le long-métrage. Une belle image d'inclusion simple mais qui aide à la représentation LGBT sans que cela ne fasse forcé. La reine Catherine, elle, est interprétée par Elodie Yung qui s'est fait connaître récemment en jouant dans les séries Marvel Daredevil et The Defenders. La monarque essaye à la fois de gérer les humeurs de sa cadette tout en préparant le couronnement de son aînée, sans oublier de protéger le royaume des éventuels menaces qui l'entourent.

Si la thématique et le casting font que Société Secrète de la Royauté rappelle beaucoup les Disney Channel Original Movies, la différence se remarque au niveau des effets spéciaux. Alors, certes, ils ne sont pas dignes d'un film Walt Disney Pictures comme le montre la foule assez clairsemée dans le royaume mais ils sont supérieurs à ce que propose régulièrement la chaîne. Tout ce qui tourne autour de l'école d'entrainement avec ses hologrammes ou encore les pouvoirs des enfants est en effet globalement convaincant. Les pouvoirs assez simples font qu'il n'y a pas forcément besoin d'investissement conséquent, mais ils n'en demeurent pas moins crédibles et permettent à merveille de rentrer dans l'univers proposé par le long-métrage.

Société Secrète de la Royauté est un film clairement destiné à un public pré-adolescent pour un visionnage en streaming. Passé ce constat sans jugement de valeur, il est permis d'apprécier ce qu'il propose : un univers intéressant, des personnages sympathiques et un récit qui se suit avec plaisir tout en réservant son lot de petites surprises.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.