Happier Than Ever
Lettre d'Amour à Los Angeles

Titre original :
Happier than Ever : A Love Letter to Los Angeles
Date de mise en ligne USA :
Le 3 septembre 2021 (Disney+)
Distribution :
Disney+
Genre :
Concert
Réalisation :
Robert Rodriguez
Patrick Osborne
Musique :
Billie Eilish
Finneas O'Connell
Durée :
65 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

La chanteuse Billie Eilish rend hommage à sa ville natale de Los Angeles à travers les morceaux de son deuxième album Happier Than Ever au Hollywood Bowl aux côtés de son frère Finneas, du chef d’orchestre Gustavo Dudamel, du guitariste brésilien Romero Lubambo et du batteur Andrew Marshall.

La critique

rédigée par
Publiée le 14 septembre 2021

Après un premier documentaire, The World’s a Little Blurry, qui suit la création de son premier album When We All Fall Asleep, Where do We Go? ainsi que son ascension dans le milieu de la musique diffusé sur Apple TV+, Billie Eilish s’associe avec Disney+ pour le concert/documentaire Happier Than Ever : Lettre d’Amour à Los Angeles, sorti le 3 septembre 2021 sur la plateforme pour faire la promotion de son deuxième album, Happier Than Ever. Si dans le premier documentaire le succès de la chanteuse de 19 ans est représenté visuellement par des images de concerts et de fans passionnés, Happier Than Ever : Lettre d’Amour à Los Angeles est au contraire l'occasion pour Billie de se présenter seule et de montrer toute sa puissance vocale et son aisance sur scène qui brille tout autant qu’avec un public pour la soutenir.

Billie Eilish est une chanteuse, auteure et compositrice américaine née le 18 décembre 2001. Elle a attiré l’attention du public en 2015 avec son single Ocean Eyes, ce qui lui permit de signer chez Darkroom, une filiale de Interscope Records. La chanson a d'ailleurs été écrite et produite par son frère Finneas avec qui elle collabore fréquemment sur scène ou dans ses albums. Son premier EP Don’t Smile at Me, sorti en 2017, est immédiatement un succès commercial. Son premier album When We All Fall Asleep, Where do We Go?, sorti en 2019, se hisse lui à la première place des charts américains et devient l’un des albums les plus vendus de l’année grâce notamment au titre Bad Guy qui devient un hit planétaire. En 2020, elle co-écrit la chanson No Time to Die, générique du nouveau James Bond Mourir Peut Attendre puis sort son deuxième album Happier Than Ever en 2021. Du haut de ses 19 ans, Billie Eilish a déjà remporté sept Grammy Awards et devient la plus jeune artiste à remporter le Grammy de la Nouvelle Meilleure Artiste, de la Chanson de l’Année, de la Production de l’Année et de l’Album de l’Année. Elle détient aussi deux American Music Awards, un Guinness World Record et trois MTV Video Music Awards, ce qui en fait l'une des artistes les plus renommées de la décennie 2010.

Happier Than Ever : Lettre d’Amour à Los Angeles est signé par Robert Rodriguez, grand réalisateur ayant déjà travaillé pour Disney sur les films Desperado, Spy Kids, Une Nuit en Enfer, The Faculty, Sin City ou encore Alita : Battle Angel, et Patrick Osborne, animateur des studios Disney notamment sur Le Festin, Les Nouveaux Héros et Paperman. La réalisation élégante permet, grâce aux différents plans et jeux de lumières, de faire ressortir l'interprète principale sur scène et de se concentrer uniquement sur sa présence et sa performance vocale épurée. Du sombre morceau d’ouverture Getting Older à Your Power, la chanteuse expose tout son panel vocal, parcourant sans efforts les mélodies les plus exigeantes accompagnée par le son de l'orchestre philharmonique ou simplement par son frère Finneas à la guitare.

Lors des morceaux, un avatar animé de la chanteuse se montre parfois brièvement arpentant les rues de Los Angeles. C'est par exemple le cas pour la chanson Oxytocin où la jeune femme animée parcourt les rues de sa ville dans une décapotable ou pour le titre My Future où elle l'observe grâce à la vue qu'offre l’hôtel Roosevelt. Ce toon permet alors de montrer toute la vulnérabilité de Billie Eilish d’une façon assez inédite. Cette version d’elle-même est en effet totalement libre, à l'opposé du monde réel où il est impossible pour la chanteuse de se promener dans les rues de Los Angeles ou même d’acheter du pain à l’épicerie. C'est donc à travers son personnage animé qu'elle goûte à cette liberté retrouvée tout en lui rappelant la célébrité à travers par exemple les panneaux publicitaire à son effigie qu'elle croise lors de ses voyages. Moment marquant du film, la chanson Happier Than Ever voit Billie se retrouver face à son avatar animée. Pendant la première partie du titre, un projecteur suit sa version animée s’assoir au premier rang du Hollywood Bowl pour la regarder chanter comme si elle se parlait à elle-même. Elle raconte alors qu’elle ne croyait plus en elle, que Los Angeles n’était plus une ville pour elle mais que sa version animée lui offre finalement le pouvoir de partir sous un nouveau jour.

La Cité des Anges est d'ailleurs un personnage à part entière dans le film. Billie la mentionne souvent, comme avant de commencer la chanson Halley’s Comet où elle déclare aimer sa ville, lui être reconnaissante pour son enfance et pour ce qu'elle est devenue en tant que personne. Lors du morceau Goldwing, elle invite la Los Angeles Children’s Chorus, une chorale qu’elle connaît bien puisqu'elle en faisait partie étant plus jeune. Elle reprend alors Choral Hymns from the Rig Veda, 3rd Group, Op. 26: No.3 Hymn to Vena du compositeur Gustav Holst, une musique qu’elle avait l’habitude d'interpréter lorsqu’elle faisait partie de l'ensemble et qu'elle déclare avoir toujours adoré et vouloir incorporer dans cette performance. 

Happier Than Ever : Lettre d’Amour à Los Angeles emmène entièrement l’auditeur dans le monde de Billie Eilish, de son enfance à ses 19 ans, un voyage à travers un album empli de messages et d’émotions fortes.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.