Dossiers » Parcs à Thème » Articles
Parcs à Thème » Articles

Le Pin Trading à Disneyland Paris

L'article

rédigé par
Publié le 14 janvier 2018

Au cours de leurs passages à Disneyland Paris et plus particulièrement lors de leurs achats dans les différentes boutiques, les visiteurs peuvent régulièrement rencontrer des Cast Members arborant une lanière couverte de pin’s. Loin d’être un simple accessoire, le pin's constitue une véritable tradition au sein de The Walt Disney Company et participe au tissage d'un lien social entre fans Disney collectionneurs d'un jour ou de toujours... Retour sur un phénomène addictif des plus passionnants !

Contrairement à l'idée répandue, la tradition des pin’s Disney n'est pas récente, bien au contraire. La trace de l’existence de ces objets de collection remonte, en effet, jusqu’à la création même de l'alter ego de Walt Disney, Mickey lui-même !
Avec l’ouverture de Disneyland Park en 1955 à Anaheim en Californie, le pin’s acquiert alors une nouvelle dimension : après avoir été l’objet de décoration sur les habits et pouvant montrer ses passions en un clin d’œil, il devient désormais un objet de récompense et de reconnaissance. Il est ainsi remis aux Cast Members des pin’s marquant leurs années de travail passées au sein de l’entreprise et ce, dès 1965.
Les années défilent et les pin’s deviennent un véritable effet de mode tant et si si bien qu'il est, dès lors, possible d’en trouver à foison et sur tous les thèmes. Le marketing Disney ne loupe pas cette occasion et ils deviennent un produit à part entière dans les Parcs Disney du monde entier. Personnages, attractions, fêtes d’anniversaires, tout est bon pour être mis sur un morceau de métal et épinglé à sa veste en jean’s préférée ! La mode s'estompe alors un peu partout sauf chez Mickey où les visiteurs prennent toujours du plaisir à acquérir des pin’s en souvenir de leurs visites.
Mais tout change en 1999. Pour fêter le passage au nouveau millénaire, il est, en effet lancé la Walt Disney World Millennium Celebration, elle-même se déroulant dans le cadre des Millennium Celebrations, un ensemble d’événements à travers le monde pour célébrer l’arrivée des années 2000 au Resort floridien. La série Countdown To The Millenium est alors mise en vente et forme une série de plus de cent pin’s sur les différents dessins animés, films d'animation ou encore films live réalisés par Walt Disney et sa société après sa disparition. Ce bel hommage du travail accompli le siècle dernier marque aussi le lancement du programme Pin Trading. En France, il prend toutefois un peu de retard et, même s'il est possible de trouver beaucoup de pin’s dans les années 90, le programme officiel n'arrivera à Paris qu'un peu après les Parcs américains.

Hong Kong Disneyland Resort a, quant à lui, dès son ouverture en 2005, bénéficié du programme Pin Trading, avec des pin’s aux couleurs pastels très prononcées reconnaissables au premier coup d’oeil.
Des pin’s sont aussi vendus en exclusivité à Tokyo Disney Resort bien que le complexe nippon ne fasse pas partie officiellement du programme Pin Trading. Si les pin's achetés sur place sont échangeables à travers le monde, il est impossible pour le trader averti de réaliser des échanges avec des Cast Members sur place.
Les différentes boutiques officielles Disney, dans tous les pays où elles sont implantées, proposent aussi leurs propres pin’s. Cela concerne bien sûr les Disney Store, mais aussi des boutiques plus prestigieuses comme celle basée sur le campus de la Walt Disney Imagineering, Mickey's of Glendale, ou la très célèbre Disney Studio Store & Ghirardelli Soda Fountain sur Hollywood Boulevard jouxtant le non moins célèbre El Capitan Theatre. Toutes proposent des sorties très régulières avec notamment des pin’s en édition très limitée et donc très prisés des collectionneurs ! La boutique en ligne Disney Store permet, en outre, également l’achat de pin’s exclusifs. Enfin, ce tour d'horizon des producteurs et émetteurs de pin's Disney ne serait être complet sans la mention des navires de la flotte Disney Cruise Line avec des pin’s édités seulement pour certaines destinations ou croisières inaugurales.

Deux ans après le début du Pin Trading, soit le 6 octobre 2001, le programme arrive officiellement dans le Resort français. Les années passent et les sorties mensuelles de pin’s deviennent un rendez-vous attendu, marquant là un vrai succès qui aboutit en février 2005 à la tenue de la première Pin Trading Night au Disney’s Sequoia Lodge. Jiminy Cricket en personne a alors l’honneur de lancer cette longue série de réunions, ininterrompue depuis. Les habitudes se prennent d'ailleurs vite. La réussite et le système mis en place (loi du "premier arrivé, premier servi") font, il est vrai, que les collectionneurs arrivent de plus en plus tôt, si bien que le terme de Night est devenue obsolète même si la vente officielle commence toujours à 18h.
En décembre 2007, les Pin Trading Events font leur arrivée à Disneyland Paris avec le Dro'Pin Event destiné à fêter l’ouverture de The Twilight Zone Tower of Terror - Un Saut Dans la Quatrième Dimension. L’un des premiers jumbos parisien est alors mis en vente et connaît un déboire devenu une célèbre anecdote depuis. Le pin’s est, en effet, composé d’une large base, le bâtiment The Hollywood Tower Hotel, adjoints de trois pin’s pouvant glisser le long de la dite Tour représentant trois personnages Disney : Mickey, Donald et Stitch. Au départ, il était prévu une vente aux détails des différents éléments, ainsi chacun portait une numérotation propre. Mais, au dernier moment, il est décidé d'une vente en lot comprenant l'ensemble des quatre parties, alors toute numérotée différemment, là où un jumbo classique n'en porte qu'un seul ! Il faut rajouter à cela un nombre d'exemplaires limité - six cents au total - rendant quasiment impossible aux collectionneurs d'obtenir un pin's correctement numéroté...

Des Pin Trading Days ont aussi vu le jour au sein du Resort parisien mais avec une évolution dans le temps passant d'une chasse aux pin’s dans les Parcs à la simple vente de pin’s exclusifs en boutique. Les pin’s sont ainsi trouvables dans quasiment chaque échoppe du Resort, des deux Parcs aux Hôtels et même au sein du Disney Village. Il y a même des carts dédiés aux pin’s, notamment un situé en haut de Main Street, U.S.A, près du glacier The Gibson Girl Ice Cream Parlour. Deux boutiques sont néanmoins les lieux fétiches des collectionneurs à Disneyland ParisHarrington’s Fine China and Porcelains ouvre la marche et se situe sur la première partie de Main Street. Cette boutique est en effet spécialisée dans les objets collectors, pin’s, vinylmations, tableaux ou statues ; elle est incontournable pour tout collectionneur qui se respecte ! La deuxième se situe à Frontierland au Pueblo Trading Post. Cette petite boutique possède des jours d’ouvertures variables, généralement le week-end. Dans ce coin reculé du Parc, les pin traders peuvent acheter les pin’s les plus récents, notamment les éditions limitées vendus exclusivement ici le jour de leur sortie, mais aussi profiter d’animations ponctuelles et d'un espace aménagé à l'extérieur avec des tables pouvant accueillir leurs collections pour échanger en toute tranquillité.


Le tableau d'échange disponible à la boutique Pueblo Trading Post

Et avec un peu de chance, le board sera même de la partie ! Le principe du board est simple : ce tableau rempli de pin’s issus d'éditions limitées ou au contraire non limitées (appelées open) permet à quiconque d'échanger directement sur ce support ! Tenu par un Cast Member, les échanges sont alors libres mais doivent évidemment respecter les règles du Pin Trading. C'est un moyen sympa pour obtenir de vieux pin’s par exemple ! Le board se déplace d'ailleurs dans tout le Parc Disneyland régulièrement... Plusieurs points de vente sont disséminés à travers le Parc aussi sous forme de carts.
Dernier conseil pour les premiers achats : il existe des packs avec lanière et pin’s avec des thèmes précis (Princesses Disney, Stitch, Jack Skellington, etc.) dont la particularité est d’avoir quatre pin’s dont deux fois les mêmes... pourquoi ? Cela permet tout simplement de débuter une collection et de disposer de pièces en double pour un premier échange, annonciateur de nombreux autres ! Mais avant toute chose, quelques règles sont à respecter...


Série Stitch Invasion (2005 - 2006) de Disneyland Paris, une autre série avec le Parc Walt Disney Studios existe.

Les Dix Règles d'Or du Pin Trading

Le Pin Trading peut donc se faire avec d’autres collectionneurs au gré des rencontres et des envies mais aussi avec les Cast Members qui possèdent des lanières ornées de ces fameuses épinglettes. Il est d'ailleurs rare de trouver un employé sans lanière dans les boutiques qui demeurent les endroits rêvés pour faire des échanges. Ce sont d'ailleurs sur ces mêmes lanières que peuvent se dénicher de véritables pépites, à condition d'ouvrir l'oeil ! Mais attention, le Pin Trading est un art qui répond à certaines règles de base à respecter pour un échange en bonne et due forme :

  1. Le pin’s doit être en bon état.
  2. Le pin's ne doit pas être déjà présent sur la lanière du Cast Member.
  3. L'échange doit concerner des pin's de même degré d'édition : un open pour un open, une édition limitée pour une édition limitée.
  4. Seuls les pin’s officiels peuvent être échangés (les pin’s sponsor sont donc, par définition, exclus).
  5. Les faux pin’s sont naturellement exclus (mais pullulent malheureusement).
  6. Les pin’s ancienneté ou langues des Cast Members ne peuvent être échangés.
  7. La vente de pin’s est interdite entre particuliers sur le Resort.
  8. L’échange se fait un pin’s à la fois et en mains propres.
  9. Le port de lanière est obligatoire.
  10. La courtoisie et la patience doivent être de mise à chaque instant afin de profiter au maximum de ce moment d'échange avec le Cast Member.

Même si ces règles sont connues, il n’est pas rare de voir des lanières remplies de pin’s non officiels : dès lors, il convient d'être vigilant. Tous les pin’s fabriqués avant le début du programme officiel sont censés être exclus des échanges et ce, même s’ils ont été fabriqués et vendus dans les boutiques des Parcs. Il en va de même pour les pin’s sponsors. Très en vogue au début des années 90 car ils ont accompagné l’ouverture d’Euro Disney Resort à l’époque, il est très facile de trouver des pin’s Coca-Cola, Esso ou encore Kodak. Leur valeur sur les marchés secondaires est très variable allant de dix centimes d’euros à des dizaines d’euros selon leurs raretés. Les traders américains en seraient très friands car ils sont quasiment introuvables de par chez eux. 
Enfin, un petit conseil pour les débutants qui repèrent un pin’s qu’ils veulent sur une lanière d’un employé en caisse : le plus simple est de faire la queue comme pour un achat et profiter ainsi d’un bref moment pour faire son trade !


Jumbo représentant le château du Parc Disneyland à Disneyland Paris pour les 50 ans du Disneyland Park (à Anaheim).

Que ce soit pour un pin’s de temps en temps ou pour commencer une grosse collection, le Pin Trading est addictif tant l’offre est monstrueuse dans l’univers Disney. Films, séries, attractions, lieux, célébrations, tout est bon pour être vendu sous forme d'un morceau de métal et ainsi garder un souvenir unique de ses voyages et différentes visites. Le côté social et l’interactivité essentielle pour réaliser les échanges avec les autres collectionneurs et les employés sont également des atouts majeurs dans cet art insolite qui permet, à bien des égards, de faire de belles rencontres autour d’une même passion !

Le Glossaire du Pin Trader

Se familiariser avec les mots et acronymes spécifiques du monde des pin’s Disney n'est pas une mince affaire. Les termes, majoritairement empruntés au vocabulaire anglais, à l'instar des plus récurrents dans ce milieu comme OE, EL/LE, Booster, PTE, PTN, Refresh Lanyard, Sponsors, Fantasy, Jumbo, Euro Disney, Sedesma peuvent être assez barbares et déroutants pour les novices ! Le glossaire qui suit permet  donc d'en dresser une liste - non exhaustive certes - mais fort pratique.

  • Artist Proof (AP) : en français, cela signifie "Preuve de l'artiste". Ce petit AP gravé à l'arrière du pin's sert à vérifier la qualité du pin's et lui permet d'être mieux côté. Technique peu courante en France, elle est souvent rencontrée dans les Parcs américains. Lors d'un tirage, environ 20 pin's sont marqués de cette mention.
  • Back Stamp : littéralement, le "Tampon Arrière". Cela correspond à tout ce qu'il peut y avoir de noté derrière un pin's : nombre d'éditions, logo Pin Trading, parc d'origine, etc.
  • Build-A-Pin : Il y eut un temps où il était possible pour les visiteurs des Parcs américains de "fabriquer" eux-mêmes leurs propres pin's. Ils choisissaient alors la base à laquelle pouvait s'ajouter des éléments ou même faire marquer son nom. Cependant, ce système n'existe plus depuis 2004 et pour des raisons évidentes, ces pin's ne sont pas acceptés dans le Pin Trading officiel.
  • Cast Member (CM) : un Cast Member est à proprement dit un employé d'un Parc Disney. Les pin's CM (marqués au dos comme tels) leurs sont donc réservés, que ce soit à l'achat ou offerts (comme les pin's d'ancienneté). Attention, certains de ces pin's ne sont pas échangeables dans le cadre officiel du pin trading.
  • Cast Member Refresh Lanyard : il s'agit de la version Disneyland Paris des pin's Hidden Mickey. Ils sont trouvables sur les lanières des Cast Members ou généralement disponibles lors des Pin Trading Nights pour l'achat du cocktail du Trader. En France, par contre, pas de Mickey Cachés à trouver sur le pin's mais un nametag ou communément appelé "porte-nom".
  • Dangle : ce sont des petits éléments pendants, souvent avec des chaînettes, sur les pin's. Ils apportent un bel effet mais ont un inconvénient : les maillons s'ouvrent au fil du temps ou s'accrochent.
  • Double / triple / etc. moule : un moule est en réalité une épaisseur ou couche de métal du pin's. Après, il suffit de compter !
  • Édition Limitée (ÉL) / Limited Edition (LE) : selon la langue de son interlocuteur, il convient d'utiliser l'un ou l'autre. Les éditions limitées représentent un petit volume de pin's produits. Pour l'anecdote, les pin's français issus d'éditions limitées, a contrario de pin's étrangers, sont numérotés. Par exemple, le back stamp d'un pin's de Walt Disney World Resort indiquera 'LE 1500', alors qu'en France il portera la mention "xxx/600" .
  • Epoxy coating : Cette technique de production consiste à apposer une couche (ou une partie) sur le pin's le rendant complètement lisse avec souvent un côté brillant, généralement pour mettre en valeur un de ses aspects.
  • First release : littéralement la "première sortie", une indication marquée sur le back stamp du pin's. Cela concerne les pin's open tandis que certains collectionneurs leur donnent une valeur plus élevée que les éditions suivantes.
  • Flocking : c'est une partie de pin's douce au toucher, généralement en tissu.
  • Hidden Mickey / Cast lanyard : cette collection particulière qui concerne les Parcs américains se compose de pin's possédant des Mickey Cachés et uniquement retrouvés sur les lanières des Cast Members. Il ne sont donc accessibles que par échanges.
  • Jumbo : ce terme désigne un pin's de grande taille. Il est cependant difficile de qualifier la taille d'un pin's car il n'y a pas de normes de base entre les différents Parcs. Par exemple, les jumbos français sont bien souvent considérés comme des Super-Jumbos outre-atlantique.
  • Lanière / Lanyard : c'est l'accessoire de base du collectionneur ; ce tour de cou permet en effet d'accrocher ses pin's et reste la meilleure des façons pour exposer sa collection. Attention, selon les règles officielles, il est impossible de trader sans lanière.
  • Lenticular : cette technique de fabrication, non réservée aux pin's, consiste en un effet relief 3-D. Dès lors, l'image perçue change selon l'angle de vue.
  • Light-Up Pin : cela concerne les pin's équipés d'un système d'éclairage généralement par LED. Ils sont assez rares cependant car les piles alimentant les petites diodes s'usent assez vite.
  • Open Edition (OE) / Open : une open edition concerne, à l'inverse des éditions limitées, des pin's sans limitation d'exemplaires. Malgré tout, ils peuvent du jour au lendemain ne plus être produits et donc disparaître de la vente, se raréfier et par la même occasion, prendre de la valeur.
  • Pin back : il s'agit du fermoir des pin’s représentant traditionnellement les oreilles de Mickey. Ils en existent cependant d'autres modèles comme le chapeau de Dingo ou de Donald ou encore le nœud de Minnie. Tandis que ces derniers sont en plastique, il se déniche également un système en fer permettant une fixation totale des pin's dans des mallettes. Plus original encore, se trouvent les oreilles de Mickey magnétiques, pour mettre ces pin's préférés sur le frigo !
  • Piece Of History (POH) : ces pin's intégrant cette prestigieuse collection représentent une attraction et sont munis d'une bulle d'air contenant un morceau de l'attraction. C'est une collection exclusive aux deux Resorts américains.
  • Pin Trading Day (PTD) : la Pin Trading Day est une mise en avant annuelle du Pin Trading qui sert à faire connaître cette collection au plus grand nombre. C'est aussi l'occasion pour la sortie de pin's exclusifs ce jour-là.
  • Pin Trading Event (PTE) : une Pin Trading Event est un événement réunissant des collectionneurs de pin's. En France, il y a en a généralement trois à quatre par an avec buffet, animation et achats de pin's exclusifs sur le thème de l'event. L'entrée est payante et le nombre de places limité au nombre de pin's édités. Ainsi, tout le monde est sûr de repartir avec ses pin's.
  • Pin Trading Night (PTN) : les Pin Trading Nights sont des réunions se déroulant environ tous les mois, dédiées aux traders. Elles se passent généralement dans l'un des Hôtels Disney et plus rarement aussi au Disney Village. L’inconvénient par rapport aux Pin Trading Event est que les places ne sont pas limitées, à l'inverse des pin's qui le sont. Il peut y avoir ainsi un ou deux pin's vendus limités à quatre cents exemplaires, accompagné de pré-ventes pour les sorties du mois suivant ; les Pin Trading Nights ayant lieu habituellement le dernier vendredi du mois. Attention, il n'y a jamais deux événements dans le même mois. Les pin's exclusifs lors de ces soirées sont tous proposés sur le même principe, avec le personnage qui change à chaque fois. La première du genre s'est déroulée le 25 février 2005.
  • Sedesma : il s'agit de la société qui a fabriqué des pin's de faible qualité sous licence Disney pour le marché espagnol. 
  • Slider : un pin's slider possède un élément qui peut glisser, se déplacer sur le pin's.
  • Spinner : dans la même veine qu'un pin's slider, un pin's spinner possède un élément qui tourne.
  • Trader : c'est le nom donné au collectionneur de pin's Disney, qui n'a pas peur d'avoir une lanière de cinq kilogrammes de métal autour du cou...
  • WDI : Walt Disney Imagineering est à la base la branche chargée de la conception des Parcs et attractions Disney mais des séries de pin's estampillés sur cette filiale existent, la plupart évidemment basés sur le coeur de métier de cette filiale. Ces pin's sont généralement limités à trois cents exemplaires.
La Collection

Le plus grand problème pour un nouveau collectionneur qui voit sa collection s'agrandir de plus en plus c'est de pouvoir gérer efficacement son stock afin d'éviter tout doublon dans ses achats ou échanges. Afin de palier à ceci, Disneyland Paris met à disposition les affiches de sorties mensuelles, rassemblées ci-dessous.
Les amateurs de pin's pourront ainsi prévoir leurs visites dans leurs Parcs préférés selon les dates de sorties des prochains pin's et le budget à allouer à cette passion. Ces affiches permettent également d'informer des dates et des lieux des différents événements mensuels qui animent le Pin Trading régulièrement.
Attention pour les events, une réservation est obligatoire avant !

Pin Trading Mensuel
Janv. 2003
Févr. 2003
Mars 2003
Avril 2003
Mai 2003
Juin 2003
Juil. 2003
Août 2003
Sept. 2003
Oct. 2003
Nov. 2003
Déc. 2003
Janv. 2004
Févr. 2004
Mars 2004
Avril 2004
Mai 2004
Juin 2004
Juil. 2004
Août 2004
Sept. 2004
Oct. 2004
Nov. 2004
Déc. 2004
Janv. 2005
Févr. 2005
Mars 2005
Avril 2005
Mai 2005
Juin 2005
Juil. 2005
Août 2005
Sept. 2005
Oct. 2005
Nov. 2005
Déc. 2005
Janv. 2006
Févr. 2006
Mars 2006
Avril 2006
Mai 2006
Juin 2006
Juil. 2006
Août 2006
Sept. 2006
Oct. 2006
Nov. 2006
Déc. 2006
Janv. 2007
Févr. 2007
Mars 2007
Avril 2007
Mai 2007
Juin 2007
Juil. 2007
Août 2007
Sept. 2007
Oct. 2007
Nov. 2007
Déc. 2007
Janv. 2008
Févr. 2008
Mars 2008
Avril 2008
Mai 2008
Juin 2008
Juil. 2008
Août 2008
Sept. 2008
Oct. 2008
Nov. 2008
Déc. 2008
Janv. 2009
Févr. 2009
Mars 2009
Avril 2009
Mai 2009
Juin 2009
Juil. 2009
Août 2009
Sept. 2009
Oct. 2009
Nov. 2009
Déc. 2009
Janv. 2010
Févr. 2010
Mars 2010
Avril 2010
Mai 2010
Juin 2010
Juil. 2010
Août 2010
Sept. 2010
Oct. 2010
Nov. 2010
Déc. 2010
Janv. 2011
Févr. 2011
Mars 2011
Avril 2011
Mai 2011
Juin 2011
Juil. 2011
Août 2011
Sept. 2011
Oct. 2011
Nov. 2011
Déc. 2011
Janv. 2012
Févr. 2012
Mars 2012
Avril 2012
Mai 2012
Juin 2012
Juil. 2012
Août 2012
Sept. 2012
Oct. 2012
Nov. 2012
Déc. 2012
Janv. 2013
Févr. 2013
Mars 2013
Avril 2013
Mai 2013
Juin 2013
Juil. 2013
Août 2013
Sept. 2013
Oct. 2013
Nov. 2013
Déc. 2013
Janv. 2014
Févr. 2014
Mars 2014
Avril 2014
Mai 2014
Juin 2014
Juil. 2014
Août 2014
Sept. 2014
Oct. 2014
Nov. 2014
Déc. 2014
Janv. 2015
Févr. 2015
Mars 2015
Avril 2015
Mai 2015
Juin 2015
Juil. 2015
Août 2015
Sept. 2015
Oct. 2015
Nov. 2015
Déc. 2015
Janv. 2016
Févr. 2016
Mars 2016
Avril 2016
Mai 2016
Juin 2016
Juil. 2016
Août 2016
Sept. 2016
Oct. 2016
Nov. 2016
Déc. 2016
Janv. 2017
Févr. 2017
Mars 2017
Avril 2017
Mai 2017
Juin 2017
Juil. 2017
Août 2017
Sept. 2017
Oct. 2017
Nov. 2017
Déc. 2017
Janv. 2018
Févr. 2018
Mars 2018
Avril 2018
Mai 2018
Juin 2018
Juil. 2018
Pin Trading Event

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux