Monk - Saison 2
L'affiche
Titre original :
Monk
Production :
Touchstone Television
Date de diffusion USA :
20 juin 2003 - 5 mars 2004
Genre :
Policier
Création :
Andy Breckman
Musique :
Jeff Beal
Durée :
694 minutes
Monk - Autre(s) saison(s) :
Saison 01
Saison 02
Saison 03
Saison 04
Saison 05
Saison 06
Saison 07
Saison 08
Disponibilité(s) en France :

Liste et résumés des épisodes

1. Mr. Monk Goes Back to School
Monk Retourne à l'École
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 1
Date de diffusion USA : 20 juin 2003
Réalisé par : Randall Zisk
Durée : 44 minutes
Une enseignante se suicide dans l'ancien lycée de Trudy...
2. Mr. Monk Goes to Mexico
Monk Part au Mexique
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 2
Date de diffusion USA : 28 juin 2003
Réalisé par : Ron Underwood
Durée : 43 minutes
Un jeune homme se noie en sautant en parachute...
3. Mr. Monk Goes to the Ballgame
Monk Joue les Arbitres
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 3
Date de diffusion USA : 11 juillet 2003
Réalisé par : Michael Spiller
Durée : 43 minutes
Monk rencontre une star du baseball...
4. Mr. Monk Goes to the Circus
Monk Va au Cirque
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 4
Date de diffusion USA : 18 juillet 2003
Réalisé par : Randall Zisk
Durée : 44 minutes
Une enquête mène Monk dans le monde du cirque...
5. Mr. Monk and the Very, Very Old Man
Monk et le Centenaire
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 5
Date de diffusion USA : 25 juillet 2003
Réalisé par : Lawrence Trilling
Durée : 44 minutes
La mort du plus vieil homme sur Terre rend Monk suspicieux...
6. Mr. Monk Goes to the Theater
Monk Va au Théâtre
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 6
Date de diffusion USA : 1er août 2003
Réalisé par : Ron Underwood
Durée : 44 minutes
Un homme est tué en pleine pièce de théâtre...
7. Mr. Monk and the Sleeping Suspect
Monk Face au Tueur Endormi
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 7
Date de diffusion USA : 8 août 2003
Réalisé par : Jerry Levine
Durée : 44 minutes
Monk accuse un homme dans le coma de meurtre...
8. Mr. Monk Meets the Playboy
Monk et le Play-Boy
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 8
Date de diffusion USA : 15 août 2003
Réalisé par : Tom DiCillo
Durée : 44 minutes
Un directeur financier meurt étranglé par une barre de musculation...
9. Mr. Monk and the 12th Man
Monk et le Douzième Homme
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 9
Date de diffusion USA : 22 août 2003
Réalisé par : Michael Zinberg
Durée : 44 minutes
Monk tente de faire le lien entre différents meurtres...
10. Mr. Monk and the Paperboy
Monk et le Livreur de Journaux
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 10
Date de diffusion USA : 16 janvier 2004
Réalisé par : Michael Fresco
Durée : 43 minutes
Le journal de Monk est volé et son livreur, assassiné...
11. Mr. Monk and the Three Pies
Monk et les Trois Tartes
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 11
Date de diffusion USA : 23 janvier 2004
Réalisé par : Randall Zisk
Durée : 43 minutes
Le frère de Monk reprend contact...
12. Mr. Monk and the T.V. Star
Monk Fait du Cinéma
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 12
Date de diffusion USA : 30 janvier 2004
Réalisé par : Randall Zisk
Durée : 43 minutes
Le beau-père de Monk a besoin de ses talents de détective...
13. Mr. Monk and the Missing Granny
Monk Cherche Mamie
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 13
Date de diffusion USA : 6 février 2004
Réalisé par : Tony Bill
Durée : 43 minutes
Monk est appelé pour le kidnapping d'une grand-mère...
14. Mr. Monk and the Captain's Wife
Monk et la Femme du Capitaine
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 14
Date de diffusion USA : 13 février 2004
Réalisé par : Jerry Levine
Durée : 42 minutes
La femme de Stottlemeyer a un accident de voiture...
15. Mr. Monk Gets Married
Monk et Madame
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 15
Date de diffusion USA : 27 février 2004
Réalisé par : Craig Zisk
Durée : 43 minutes
Monk et Sharona joue un couple pour une enquête...
16. Mr. Monk Goes to Jail
Monk Va en Prison
Genre : Episode télé
Série : Monk
Saison 1 Épisode 16
Date de diffusion USA : 5 mars 2004
Réalisé par : Jerry Levine
Durée : 43 minutes
Monk est incarcéré...

La critique

rédigée par
Publiée le 21 juillet 2020

« Vous me remercierez plus tard. » (« You’ll thank me later. »), Adrien Monk.
Après avoir rencontré son public par le biais d’une saison d’ouverture au succès critique remarquable et acclamée par la profession, Monk rempile pour une Saison 2 riche en émotions, en enquêtes alambiquées, aventures inédites et scènes - tout comme les répliques - des plus mémorables ! Monk trouve ainsi son rythme avec seize épisodes à l’appui, une quantité qui deviendra la norme dans les saisons suivantes. Cette extension significative du temps d’écran laisse dès lors aux scénaristes le plaisir de dévoiler de nouveaux personnages récurrents et de développer une toile de fond solide pour chaque rôle secondaire important. Enfin, Monk peut se concentrer sur le dossier qui lui tient le plus à cœur : le meurtre de sa femme.

Série produite par Touchstone Television renommée ABC Studios en 2007, filiale de The Walt Disney Company, en collaboration avec Mandeville Films, Monk a été créée en 2002 et cumule pas moins de huit saisons jusqu’à son arrêt en 2009. La série qui, dans sa première saison, plantait les bases qui l’amèneront au succès, revient donc en force dans une deuxième saison venant prolonger les aventures d’Adrien Monk, un ancien lieutenant du San Francisco Police Department (SFPD) suspendu depuis la mort de sa femme, sa maladie psychosomatique ayant été fortement aggravée par cet événement tragique. Débutant sur les écrans sur la chaîne USA Network le 20 juin 2003 pour les neuf premiers épisodes, la Saison 2 est toujours réalisée par Andrew Breckman.

Producteur américain connu pour son humour cinglant, il se retrouve dans la petite lucarne en devenant scénariste à plein temps pour le Late Night with David Letterman de 1982 à 1984 mais aussi Saturday Night Live, avant de s’aventurer au cinéma dès 1988. Il écrit ainsi les scripts de Double Identité (1991) avec Frank Langella, Sergent Bilko (1996) avec Steve Martin, ou encore Cash Express sorti en 2001, de Jerry Zucker, avec Rowan Atkinson et Whoopi Goldberg (Sister Act). Lorsque David Hoberman l’approche pour écrire le scénario d’une série policière oscillant entre la comédie et la maladie, il se lance corps et âme dans le projet sans avoir d’antécédents dans la production de séries. Monk naît ainsi en 2002, et Breckman en devient le producteur, casquette qu’il partage avec David Hoberman.

Toujours aussi convaincant dans son rôle, Tony Shalhoub prête ses traits à l’imbattable détective pour cette deuxième saison. L’acteur américain, né en 1953, voit sa carrière décoller avec le rôle d’Antonio Scarpacci, immigré italien et conducteur de taxi dans la sitcom Wings, de 1991 à 1997. Après avoir enchaîné des seconds rôles au cinéma (Bienvenue à Gattaca, Primary Colors, Men in Black), son rôle d’Adrien Monk à la télévision lui apporte la consécration et lui fera gagner trois Emmy Awards dans la catégorie Meilleur Acteur dans une Série Comique (2003, 2005 et 2006) et une nomination à ce même titre chaque année, de 2002 à 2009. Chaque épisode de Monk le pousse alors peu à peu à approfondir son personnage qui vit de véritables épreuves le rendant tantôt attachant, parfois irritant, mais toujours courageux. La Saison 2 de Monk est aussi l’occasion pour le spectateur de le voir évoluer dans des environnements hostiles (dans l’épisode 16, il part en prison) où en dehors de sa zone de confort même si - selon Adrien - il n’en a pas. L’épisode 2 l’emmène par exemple au Mexique (en réalité tourné dans The Old Mexico au Backlot de Universal Studios Hollywood à Los Angeles) où il sera prêt à littéralement mourir de soif : et pour cause, il ne boit que de la Sierra Springs, marque introuvable dans le pays ! Son talent n’a ainsi pas de limite géopolitique et peut même résoudre des enquêtes par la simple lecture d’un article dans le journal (Monk et le Livreur de Journaux). Il forme par ailleurs toujours un duo détonnant avec Sharona Fleming, son infirmière/assistante qui, il faut l’avouer, n’est pas toujours très tendre avec son patient/employeur.

Bitty Schram reprend donc son rôle pour cette deuxième saison. L’actrice new-yorkaise, née en 1968, a enchaîné des petits rôles dans des films au succès critique mitigé (Chassé-Croisé, L’Escorte Infernale, Un Beau Jour) pour enfin connaître la gloire avec son rôle de Sharona dans la série Monk pour lequel, en 2004, elle est nommée au Golden Globe de la Meilleure Actrice dans une Série Télévisée Musicale ou Comique (raflé par Sarah Jessica Parker pour son rôle de Carrie Bradshaw dans Sex and The City). Tandis que son personnage de Sharona avait quitté deux fois son emploi d’infirmière de Monk, la comédienne abandonne véritablement la série après trois saisons pour des raisons de négociation de salaire et alterne ensuite entre rôles ponctuels à la télévision (Thief, Ghost Whisperer) et sur grand écran (Moments of Clarity). Cette deuxième saison, qui signe aussi sa dernière complète, révèle une partie de son passé et prouve une fois de plus l'attachement qu'elle ressent pour Adrien.

Le duo de policiers Stottlemeyer / Disher, aux antipodes des relations du couple Sharona / Adrien, est toujours porté respectivement par Ted Levine (Le Silence des Agneaux, Wild Wild West, Jurassic World : Fallen Kingdom) et Jason Gray-Stanford (Mystery, Alaska, Un Homme d’Exception). Cette saison permet d'ailleurs de développer leur alchimie, de la parodier (le duo de policiers Capitaine Alameda / Lieutenant Plato dans l’épisode 2 étant la première des imitations de Stottlemeyer et Disher, un clin d’œil qui sera réitéré dans les saisons suivantes) et de donner un peu plus de place à l’écran à Disher. Ce dernier, véritablement dévoué à son capitaine à la moustache duquel il s’accroche fermement, est souvent à l’origine du comique des scènes dans lesquelles il apparaît. Jouant sur les nerfs de Stottlemeyer (qui se révèle avoir deux enfants dans cette saison), il est aussi de plus en plus taquin avec Sharona, laissant à chacun de penser qu’une possible idylle pourrait naître de leur raillerie mutuelle.

Cette deuxième saison plus longue de quelques épisodes offre la possibilité aux scénaristes de développer avec beaucoup de justesse la toile de fond de personnages récurrents à travers leur histoire personnelle et leur vie privée, de facto, présentant à l’écran des personnages secondaires de qualité. Le premier est à l’origine de l’épisode le plus touchant de la Saison 2 et l’un des plus poignants de la série. Dans l’épisode Monk et les Trois Tartes, le public - et les autres personnages de la série - apprennent qu'Adrien à un frère nommé Ambrose, interprété par John Turturro. L’acteur new-yorkais à la riche filmographie remontant aux années 80 (Raging Bull, The Big Lebovsky, Exodus : Gods and Kings), tournant souvent avec Martin Scorsese ou Spike Lee, endosse ici le rôle inattendu, mais accueilli à bras ouverts, du frère de Monk. Son personnage fait ainsi la lumière sur de nombreuses questions tout en en soulevant d’autres. Rédacteur de manuels d’utilisation pour appareils en tout genre, il souffre d’une forme d’agoraphobie extrême l’empêchant de sortir de chez lui et ce, depuis des années.

Tout aussi intelligent que son frère, si ce n’est plus, il se sent coupable de la mort de Trudy, raison pour laquelle il ne s’est pas rendu à son enterrement, Adrien ne lui ayant pas parlé depuis sept années, ne pouvant lui pardonner son absence quand il en avait le plus besoin. Vivant toujours dans la maison familiale, de nombreuses informations viennent éclairer le spectateur sur la jeunesse d’Adrien et lui donner des réponses à des questions restées en suspens. Turturro, qui reviendra dans deux autres épisodes, incarne un frère de détective - clin d’œil à Mycroft, frangin de Sherlock Holmes - à la sensibilité et la fragilité à fleur de peau, un rôle qui lui permettra de décrocher le Primetime Emmy Award du Meilleur Acteur Invité dans une Série Télévisée Comique en 2004. Son jeu d’acteur est tel qu’il serait difficile de ne pas croire au lien de fraternité qui lie ces deux hommes. Conséquemment, le regard du spectateur sur le personnage d’Adrien est dès lors irrémédiablement changé après le visionnage de cet épisode riche en émotions.

Le second personnage récurrent à se voir introduit dans cette nouvelle saison est l’infatigable voisin de Monk, Kevin Dorfman. Présenté dans l’épisode Monk et le Livreur de Journaux, il est interprété par Jarrad Paul. L’acteur floridien démarre sa carrière dans le film Menteur, Menteur avec Jim Carrey et enchaîne les rôles secondaires dans des comédies telles que 40 Jours et 40 Nuits (2002), le Walt Disney Pictures Raymond (2006) ou bien Yes Man en 2008. Voisin de l’appartement du dessus de celui de Monk, et ayant la particularité de démontrer une prolixité à toute épreuve, Kevin Dorfman deviendra une figure emblématique de la vie du détective en apparaissant dans pas moins de sept épisodes au total dans toute la série. Agaçant son monde et surtout Monk, ce moulin à paroles devient un allié d’Adrien, donnant lieu à des scènes entre ces deux personnages pourtant diamétralement opposés, particulièrement savoureuses.

D’autres personnages secondaires reviennent également agrémenter les épisodes de la Saison 2 de Monk et se retrouvent parfois au cœur de l’intrigue. C’est ainsi le cas de la femme de Stottlemeyer, Karen, à l’origine de l’ouverture de l’enquête dans Monk et le Centenaire puis victime d’un accident de voiture dans Monk et la Femme du Capitaine. Jouée par Glenne Headly (Urgences, Grey’s Anatomy - À Cœur Ouvert), elle brille plus pour ce que son personnage représente que par son jeu d’actrice. Du côté médical, le support psychologique de Monk est toujours assuré par le Dr Kroger interprété par Stanley Kamel (Kojak, Drôles de Dames, Melrose Place) qui, d’une oreille attentive, décortique les divagations d’un Adrien souvent préoccupé par les enquêtes qu’ils mènent tambour battant. Son rôle se cantonne, pour l’instant, aux quatre murs de son cabinet, lieu de scènes mémorables avec son génie de patient. Dans l’entourage de Sharona, les personnages évoluent aussi et se développent. Son fils Benjy - qui change d’interprète en la personne de Kane Ritchotte (Le Livre de la Jungle 2), tout aussi convaincant surtout dans sa relation presque paternelle avec l’employeur de sa mère - rencontre son vrai père, Trevor Howe, sous les traits de l’acteur Frank John Hughes (Bad Boys) dans l’épisode Monk Face au Tueur Endormi. Voulant renouer les liens avec son ex-femme qui était alors prête à tout quitter pour lui donner une seconde chance, il prouve une nouvelle fois qu’il n’a pas véritablement changé.

Enfin, Gail Fleming, sœur de Sharona déjà aperçue dans la première saison de Monk, est au cœur d’une enquête dans Monk Va au Théâtre. Interprétée par l'actrice et scénariste Amy Sedaris (Elfe, Star Wars : The Mandalorian), elle livre une performance crédible, particulièrement avec l’actrice Betty Buckley (Wyatt Earp, Split) jouant Cheryl Fleming, sa mère.
Malgré tout, cette Saison 2 ne réinvente pas la poudre. Le cadre et l’univers qui ont su rencontrer leur succès dans la première saison sont naturellement de retour ici. S’ouvrant sur l'une des répliques devenues célèbres de Monk - « Vous me remercierez plus tard. » - les codes y restent inchangés, chaque épisode amenant une enquête au dénouement unique (et une première enquête non liée à la mort d’un personnage), toujours ponctué par l’immanquable segment « Voilà ce qu’il s’est passé » habituellement narré par Adrien Monk qui prend un malin plaisir à lever le voile sur le mystère en place. Une fois n’est pas coutume, dans le dernier épisode, c’est Sharona qui se charge de la narration de cette séquence, Monk étant en effet en prison !

Un élément central se retrouve pourtant profondément modifié dans cette nouvelle saison : la musique du générique. Cette dernière avait été auparavant réalisée par Jeff Beal qui composa un générique sans paroles, utilisant uniquement un ensemble de notes à la Django Reinhardt, réalisé à la guitare acoustique, lui valant un Primetime Emmy Award de la Meilleure Musique de Générique en 2003. La série opère alors un virage à 180 degrés lorsque Randy Newman compose un nouveau générique, accompagné de nouvelles images mettant aussi en avant Sharona, à partir de la Saison 2 et qui durera jusqu’à la dernière saison. Né en 1943 à Los Angeles, l’auteur-compositeur-interprète de talent a ainsi créé les inspirantes bandes originales des films Pixar Animation Studios tels que Monstres & Cie, Toy Story ou encore 1001 Pattes (a bug's life) mais est aussi à l’origine de chansons mythiques du septième art comme You Can Leave Your Hat On dans 9 Semaines et ½. Récompensé de multiples Oscars et Grammy Awards pour son travail musical, il devient également un Disney Legend en 2007.

Pour Monk, son titre It’s a Jungle Out There où il donne littéralement de la voix, apporte des airs ragtime totalement adéquats avec le personnage. Il va même plus loin en composant les paroles de la musique, couchant sur le papier une description honnête des craintes et de l’état d’esprit du personnage principal évoluant dans un monde qu’il ne peut contrôler, une véritable « jungle dehors ». Bien que décrié par les fans au début (les scénaristes allant jusqu’à s’inspirer de ce désamour musical dans l’épisode Monk Fait du Cinéma où Monk jure que s'il faisait un jour de la télévision, il ne changerait en aucun cas le générique), le nouveau thème musical décroche le Primetime Emmy Award de la Meilleure Chanson de Générique en 2004, faisant de Monk la première à recevoir cette récompense deux fois d’affilée. Tony Shalhoub prendra même position face à la colère des fans en avouant préférer ce nouvel habillage, transposant à merveille les difficultés et les déboires de son personnage.

Enfin, la Saison 2 est aussi celle de l’avancement de l’enquête de la mort de Trudy. Ambrose, tout d’abord, se sent coupable de la mort de sa belle-sœur à qui il avait demandé ce soir-là une commission. La culpabilité qu’il ressent est, après sept ans de mutisme entre les deux frères, levée par Adrien. Le dernier épisode apporte ensuite un élément crucial à l’enquête concernant la véritable cible de la bombe qui tua sa femme, une information délivrée par Dale la Baleine (Adam Arkin est ici remplacé par Tim Curry, l’effrayant Grippe-Sou de la mini-série Ça ou encore le forban Long John Silver de L’Île au Trésor des Muppets). Ce détail majeur oblige alors Monk à réévaluer les réels objectifs de cet homicide et l’emmène sur une nouvelle piste à New York dès le début de la Saison 3. C’est d’ailleurs la première fois que la fin d’une saison se termine par un suspens (ou cliffhanger) donnant au public une raison supplémentaire de poursuivre les aventures auprès du détective toqué.

La diffusion de la Saison 2 aux États-Unis débute dès le 20 juin 2003, soit huit mois après la fin de la saison d’introduction, sur la chaîne USA Network. Ce laps de temps entre les deux ne sera toutefois pas préjudiciable à la série tant les spectateurs sont au rendez-vous : plus de 3 570 000 foyers américains sont ainsi devant leur télévision pour l’épisode 1 de la Saison 2, classant Monk deuxième dans les programmes télévisés câblés les plus regardés en ce début d’été 2003. Durant tout l’été, le public exerce une assiduité remarquable, maintenant la série avec une audience oscillant entre 2,7 à 3 millions de foyers aux États-Unis, montrant un pic à 3,3 millions lors de la diffusion du neuvième épisode alors présenté comme le dernier de la saison (« season finale » en anglais) avant que la série plonge dans une hibernation de trois mois. Son retour sur le petit écran a lieu l’année suivante, en janvier 2004, dûment attendu par les téléspectateurs, pour les sept épisodes restants. L’épisode 10 réalise alors un record en terme d’audience, arrivant en tête du classement des programmes câblés américains avec plus de quatre millions de foyers rivés sur le célèbre détective.

La série maintient une audience globalement supérieure à la première partie de la Saison 2, avoisinant les 3,5 millions de télévisions sur le même programme et finissant sa course début mars, comme elle l’avait commencée, aux alentours de 3 518 000 foyers américains, un témoignage significatif de la fidélité du public face à une série qui sait la tenir en haleine. En France, le premier épisode est diffusé dès décembre 2003 sur TF1 puis, de manière désordonnée, jusqu’en septembre 2004 pour le reste de la saison.
Aussi bien accueillie par le public que la critique, la Saison 2 de Monk se retrouve auréolée de deux nominations ; l’une au Primetime Emmy Award du Meilleur Casting pour une Série Comique, l’autre au Golden Globe de la Meilleure Série Télévisée Comique, tandis que des acteurs (Tony Shalhoub, John Turturro) et actrice (Bitty Schram) sont félicités par la profession.

Saison de consolidation des acquis, la Saison 2 de Monk est une réussite en tout point. Introduisant des personnages secondaires décisifs pour la construction du personnage d’Adrien, elle confirme son statut de série comique et dramatique unique, portée sur les épaules d’un acteur talentueux qui ne fait pas qu’interpréter son personnage principal : Tony Shalhoub incarne Monk, jusqu’à la moindre fibre de sa veste de costume toute boutonnée.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.