(500) Jours Ensemble
L'affiche du film
Titre original :
(500) Days of Summer
Production :
Fox Searchlight Pictures
Date de sortie USA :
Le 17 janvier 2009 (Festival de Sundance)
Le 17 juillet 2009
Genre :
Comédie romantique
Réalisation :
Marc Webb
Musique :
Mychael Danna
Rob Simonsen
Durée :
95 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Tom et Summer n'ont rien en commun. Lui est un éternel romantique tandis qu'elle est désabusée par les relations amoureuses. Et pourtant, ils décident d'entamer une relation où se mêleront passion, doutes et incompréhensions, pour le meilleur et parfois le pire...

La critique

rédigée par
Publiée le 28 février 2019

« Ceci n'est pas une histoire d'amour ». Dès le début du film, le spectateur est mis en garde : ce qu'il va voir n'est en rien une comédie romantique comme les autres. Et force est de constater que si (500) Jours Ensemble adopte les codes propres au genre, il les détourne aisément pour s'imposer comme un véritable OVNI cinématographique à voir absolument.

À la tête du projet, le spectateur retrouve le réalisateur Marc Webb qui signe ici son tout premier long-métrage.
Marc Preston Webb naît le 31 août 1974 à Bloomington dans l'état de l'Indiana d'une mère femme au foyer et d'un père professeur de mathématiques. Après avoir obtenu son diplôme au lycée Madison West, il commence à étudier l'anglais au sein de l'université du Colorado. Mais ce n'est qu'après avoir terminé ses études que le jeune homme commence à s'intéresser à la réalisation et particulièrement celle des clips musicaux dans laquelle il se spécialise en tournant notamment avec Anastacia, Green Day ou encore Maroon 5, Miley Cyrus et Hilary Duff. Mais il faudra attendre 2009 pour voir son premier film arriver sur le grand écran et qui n'est autre que (500) Jours Ensemble ! Fort de son succès, Webb se voit confié la réalisation du reboot de la franchise Spider-Man, dont les droits sont alors détenus par Columbia Pictures, et réalise ainsi The Amazing Spider-Man en 2012 ainsi que sa suite The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un Héros en 2014. Épuisé par l'expérience et les résultats en demi-teinte des deux opus, Webb choisit de s'éloigner du cinéma et se tourne vers la télévision pour laquelle il réalise de nombreux épisodes de séries dont ceux de Limitless et Crazy Ex-Girlfriend. Le réalisateur reviendra finalement au grand écran en signant pas moins de deux long-métrages en 2017 : Mary et Liaisons à New-York, passés quasiment inaperçus en France.

(500) Jours Ensemble est donc le premier long-métrage de Marc Webb qui, pour l'occasion, souhaitait faire un film sur le « passage à l'âge adulte » plutôt qu'une énième comédie romantique dont il déplore les clichés et les codes instaurés par le 7ème Art. Pour ce faire, il décide de prendre à contre-pied le genre et cherche à être le plus proche possible de la réalité en montrant les sentiments, tels qu'ils peuvent être au sein d'une relation. Et c'est là l'une des plus grandes forces de son film ! En cherchant à être le plus proche possible de la réalité, le long-métrage parle, en effet, instantanément au spectateur qui a déjà vécu les étapes d'un premier amour que cela soit la rencontre un peu maladroite, le premier baiser qui met en joie ou encore tous les moments de complicité qu'il est possible de vivre à deux, à l'image de cette scène où les personnages principaux se baladent au sein d'un magasin IKEA tout en se moquant des clients et de la mise en scène des produits de l'enseigne qui prône un mode de vie idéal. 

Mais Webb ne se contente pas de montrer uniquement les moments positifs de la relation amoureuse, il s'attarde également sur les passages moins joyeux où ses personnages sont amenés à douter de leurs choix ou même de leur relation en elle-même, les rendant terriblement attachants et humains tant leurs réactions semblent logiques et crédibles au spectateur. La réflexion menée est d'autant plus intelligente que le choix du caractère des protagonistes est pertinent : l'un est un amoureux transi tandis que l'autre est désabusée par l'amour et ne croit absolument pas au bien fondé d'une relation sérieuse. Le film se permet ainsi une critique sensible de la pop culture et surtout de sa représentation de l'amour, elle qui ne sait que servir au public des visions biaisées des relations amoureuses préférant toujours en montrer les aspects les plus heureux, omettant soigneusement les banalités de la vie de couple.

L'autre élément frappant dans (500) Jours Ensemble est à rechercher dans sa construction et sa réalisation. Optant pour un schéma d'intrigue non-linéaire, le spectateur assiste, en effet, aux différentes étapes de l'histoire d'amour entre Tom et Summer de façon totalement antéchronologique. Et force est de constater que ce choix scénaristique participe grandement à rendre l'opus totalement atypique sans pour autant sacrifier la cohérence générale de l'ensemble. Ainsi, le résultat final n'en ressort que plus dynamique et plaisant à suivre tant dans sa construction que dans son visuel, Webb n'hésitant pas à emprunter différents codes propres à certains genres cinématographiques tels que la comédie musicale ou encore le film d'auteur pour le besoin limité à certaines scènes toutes plus réussies les unes que les autres.

Mais le film ne serait pas ce qu'il est sans son casting qui transcende littéralement son intrigue.
Joseph Gordon-Levitt incarne ici Tom Hansen. L'acteur, ayant doublé Jim Hawkins dans le film La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers et bien connu pour ses rôles dans les films Inception et The Dark Knight Rises, se révèle absolument parfait dans son personnage d'amoureux transi sans trop en faire. Sa prestation, toute en finesse, permet ainsi à son personnage de s'éloigner du sempiternel cliché du beau gosse viril et beaucoup trop sûr de lui, vu et revu dans de nombreuses comédies romantiques.
Zooey Deschanel interprète, quant à elle, le rôle de Summer Finn. Jeune femme qui peine à croire à l'amour véritable, elle se révèle être un personnage qui sait ce qu'elle veut et mène sa vie à la baguette tout en ayant un petit grain de folie qui se manifeste dès lors qu'elle décide d'entamer une relation amoureuse avec Tom. L'actrice, révélée au grand public par sa prestation totalement décalée dans la série New Girl, trouve avec Summer, un rôle qui lui va comme un gant, tant elle parvient à rendre son personnage touchant et attachant malgré son caractère parfois froid et désabusé qui pourrait rebuter plus d'un spectateur.

Autour d'eux gravitent de nombreux personnages issus de l'entourage de Tom (celui de Summer n'apparaissant jamais au sein du long-métrage) qui se révèlent tous plus attachants les uns que les autres.
Parmi eux, se distinguent tout de go les deux meilleurs amis de Tom, McKenzie et Paul, incarnés respectivement par Geoffrey Arend (Body of Proof) et Matthew Gray Gubler (Esprits Criminels), qui viennent apporter la touche humoristique du film et dont les conseils ne seront jamais de trop pour lui venir en aide.
Sa demi-soeur, incarnée par Chloë Grace Moretz, vient ensuite compléter le tableau et marquera à coup sûr le public avec son franc-parler surprenant pour une enfant de son âge. Véritablement drôle, chacune de ses interventions arrache un rire au spectateur tant elles sont bien senties et souvent cyniques au possible.
Enfin, Clark Gregg, connu des fans du Marvel Cinematic Universe pour son rôle de l'agent Phil Coulson, apporte au récit tout son talent en interprétant le rôle de Vance, le patron de Tom. Personnage profondément bienveillant, il est regrettable que son temps d'apparition à l'écran soit aussi limité.

Côté musique, elle se voit ici confiée aux compositeurs Mychael Danna et Rob Simonsen qui livrent une partition douce et plaisante mais qui ne parvient pas réellement à marquer les esprits. Le film se rattrape pourtant grâce à sa bande originale qui n'hésite pas à utiliser de nombreuses chansons qui collent parfaitement aux scènes qu'elles accompagnent. Hall & Oates, Regina Spektor ou encore Carla Bruni interprétant son fameux Quelqu'un m'a Dit et She & Him (le groupe folk de l'actrice Zooey Deschanel) : le film ne se refuse rien et regorge de véritables pépites musicales auxquelles il sera difficile de résister tant elles apportent une ambiance qui sert à merveille le propos.

(500) Jours Ensemble est dans un premier temps présenté lors de la 25ème édition du Festival du Film de Sundance où il reçoit une standing-ovation ce qui convainc Fox Searchlight Pictures d'en acheter les droits de distribution.
L'opus sort ainsi finalement aux États-Unis et au Canada le 7 août 2009 après une exploitation limitée dans certains cinémas et devient rapidement l'un des films indépendants le plus rentable de l'année 2009 en cumulant plus de 60 millions de dollars à la fin de son exploitation mondiale.
Mais en plus d'être un succès public, (500) Jours Ensemble touche également les critiques en plein cœur, beaucoup le considérant comme l'un des meilleurs films de 2009 et louant la prestation de Joseph Gordon-Levitt et le scénario. Il n'est ainsi pas surprenant de le voir figurer dans le top 10 des meilleurs films de l'année 2009 établi par de nombreux magazines américains tels que Entertainment Weekly, The Hollywood Reporter ou encore Rolling Stone.
(500) Jours Ensemble est tellement apprécié qu'il se retrouve aussi nommé dans de nombreuses cérémonies prestigieuses comme le Hollywood Film Festival ou encore les Golden Globe, au cours desquelles il se retrouve en compétition, dans les catégories Meilleur Film - Musical ou Comédie et Meilleur Acteur, face à des opus comme Very Bad Trip, Nine ou Sherlock Holmes

Avec (500) Jours Ensemble, Marc Webb livre l'antithèse de la comédie romantique. Grâce à un casting soigné et attachant, une écriture sensible et une mise en scène novatrice, le réalisateur signe avec lui une fable cynique et sincère qui dépeint à merveille toutes les étapes d'une relation amoureuse sans en occulter les côtés négatifs.

(500) Jours Ensemble est un film indispensable, à découvrir ou redécouvrir d'urgence !

Poursuivre la visite

2000 • 2019
Films 20th Century Fox
De 2000 à Aujourd'hui

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.