Indiana Jones et l'Arche de Noé
La couverture
Titre original :
Indiana Jones and the Genesis Deluge
Éditeur :
Milady
Date de publication France :
Le 24 juillet 2008
Genre :
Aventure
Auteur(s) :
Rob Macgregor
Autre(s) Date(s) de Publication :
Bantam Books (US) : Février 1992
Pocket (FR) : 1993
Nombre de pages :
277

Le synopsis

Londres, 1927. Après le drame survenu lors de sa dernière expédition en Amazonie, Indiana Jones renonce à sa vie d'aventurier et se contente désormais d'enseigner l'archéologie celtique. Mais quand un mystérieux médecin russe, Vladimir Zobolotsky et sa séduisante fille, Katrina, viennent lui faire miroiter une expédition à la recherche de l'arche de Noé, il a bien du mal à dire non...

La critique

rédigée par
Publiée le 24 avril 2020

Indiana Jones et l'Arche de Noé est le quatrième des romans américains à raconter une histoire inédite autour du personnage d’Indiana Jones.

Rob Mac Gregor est un auteur reconnu de science-fiction et de fantasy. Passionné d’archéologie, il se destine à cette profession avant de finalement devenir reporter, un métier qui lui permet de beaucoup voyager à travers le monde. Il décide ensuite de se mettre à l’écriture et consacre l'une de ses premières œuvres à la novélisation du film Indiana Jones et la Dernière Croisade. Il convainc alors George Lucas de continuer l'aventure en proposant des histoires inédites. Ce dernier lui donne quasi carte blanche, exigeant uniquement que ses récits soient basés sur des mythes existants et qu’ils se situent chronologiquement avant les films, racontant les aventures du jeune Indiana Jones juste après son diplôme universitaire. Rob Mac Gregor signe donc six livres de 1991 à 1992 chez Bantam Books : Indiana Jones et le Péril à Delphes, Indiana Jones et la Danse des Géants, Indiana Jones et les Sept Voiles, Indiana Jones et l'Arche de Noé, Indiana Jones et la Malédiction de la Licorne et Indiana Jones et le Monde Intérieur. Il s’inspire alors des visites qu’il a faites autour du monde pour choisir les sites où il fait se dérouler les aventures du jeune héros. Après la série, il poursuit sa carrière de façon indépendante et reçoit le prix Edgar Allan Poe pour l’un de ses romans pour jeunes adultes en 1996, Prophecy Rock.

Ce roman de Rob Mac Gregor essaye une nouvelle fois de mélanger les influences et les ambiances. Le premier tiers du récit se passe ainsi dans la ville de Chicago, berceau du jazz et surtout capitale du crime organisé et des gangs en ces temps de prohibition. Et bien sûr, quoi de mieux pour se mettre dans cette ambiance de polar que de faire appel à l'un des plus grands gangsters du XXème Siècle : Al Capone. Né à Brooklyn à New York le 17 janvier 1899, d'origine italienne, le bandit fait fortune en effet à Chicago grâce au trafic d'alcool de contrebande durant la prohibition, le racket et le proxénétisme, durant toute la seconde moitié des années 1920. Avant sa chute pour fraude fiscale en 1931, il réussit ainsi à devenir l'homme le plus puissant de Chicago, corrompant policiers, juges et politiciens de la ville. L'auteur du roman insère donc des éléments historiques à ses personnages de fiction. Jack Shannon, l'ami d'Indiana Jones, devient le fils d'une famille irlandaise et groupe rival de Capone. La guerre des gangs va alors permettre de lancer les deux amis sur la piste d'un trésor archéologique dans l'espoir de fuir la violence des malfrats.

Les deux derniers tiers du roman reviennent pour leur part sur le mythe religieux de l'arche de Noé. D'après la Bible, dans le livre de la Genèse, un navire aurait été construit par Noé sur l'ordre de Dieu afin de sauver du Déluge à venir un couple de toutes les espèces animales ainsi que la famille du constructeur. Une légende raconte ainsi que les restes de l'Arche se situeraient sur le Mont Ararat, le sommet le plus élevé de Turquie. Situé sur le haut-plateau arménien, à l'est du pays, il s'agit d'un volcan recouvert de neiges éternelles. De nombreux chrétiens tenteront d'ailleurs de prouver son existence en escaladant la montagne et bien que des témoignages plus ou moins farfelus aient fait état d'une anomalie rappelant vaguement une arche, aucune preuve n'a été trouvée à ce jour pour valider l'histoire. Rob Mac Gregor utilise donc cette légende et envoie Indiana Jones et ses acolytes à la recherche de l'artefact biblique.

En plus de ces deux aspects, l'auteur rajoute aussi un zeste de menace soviétique avec deux molosses qui tentent d'arrêter un ancien partisan du tsar qui veut découvrir l'arche pour prouver que l'anticléricalisme du gouvernement révolutionnaire russe est néfaste et mensonger. En mélangeant toutes ces thématiques, l'écrivain permet ainsi de proposer un livre d'aventure aussi riche que mouvementé et passionnant. Le personnage d'Indiana Jones y est toujours aussi attachant tandis qu'il est ici entouré de son ami Jack Shannon que les lecteurs ont déjà rencontré dans les précédents tomes de la collection. Dans ce nouveau roman, il est aussi accompagné de la jeune femme Katrina Zobolotsky qui a des visions quand elle touche un morceau de bois censé être un morceau de l'arche ainsi que de son père Vladimir Zobolotsky, un homme antipathique à souhait qui veut absolument trouver l'objet mythique mais qui cache une partie de la vérité sur son histoire.

Indiana Jones et l'Arche de Noé est un roman qui se lit aussi bien que ses prédécesseurs. Rob Mac Gregor a créé, décidément, une saga papier véritablement passionnante autour du célèbre aventurier.

Poursuivre la visite

1985 • 2020

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.