Les Agents du Chaos - I : La Colère d'un Héros
Le Nouvel Ordre Jedi - 4

Le Nouvel Ordre Jedi - 4 : Les Agents du Chaos - I : La Colère d'un Héros
La couverture
Titre original :
The New Jedi Order : Agents of Chaos I : Hero’s Trial
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 29 novembre 2001
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Légendes
Auteur(s) :
James Luceno
Autre(s) Date(s) de Publication :
Del Rey (US) : 1er août 2000
Nombre de pages :
285

Le synopsis

An 25 après la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
L'attaque des aliens laisse la Nouvelle République désemparée. Yan Solo a tout perdu : famille, amis et confiance en lui. Il redevient alors le loup solitaire d'autrefois. Pourtant, quand il se rend compte qu'un de ses vieux copains contrebandiers opère au profit de l'ennemi, il entreprend aussitôt de le démasquer, ce qui l'amène à découvrir un sinistre complot visant les Jedi... Chewbacca étant mort en héros, il veut désormais le venger en se montrant digne de lui. Mais pour vaincre les envahisseurs, Solo doit d'abord triompher de ses propres démons...

La critique

rédigée par
Publiée le 16 octobre 2020

Les Agents du Chaos - I : La Colère d'un Héros est le quatrième tome de ce qui reste encore aujourd'hui la série de romans Star Wars la plus ambitieuse : Le Nouvel Ordre Jedi.

Son auteur, James Luceno, né en 1947, commence à écrire au début des années 80 avec Head Hunters, un récit d'aventures sur des chasseurs de trésors en Amérique du Sud, continent qu'il connaît bien. Il continue ensuite à signer des romans inédits mais se charge aussi de la novélisation de films comme The Shadow et Le Masque de Zorro ou de séries telles que Robotech. Il fait ensuite véritablement ses premières armes chez Lucas Books en 1992 avec le roman The Mata Hari Affair de la série Young Indiana Jones Chronicles. Il reprendra la plume pour l'aventurier près de quinze ans plus tard, en 2008, avec la novélisation d'Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal. Mais c'est pourtant principalement sur Star Wars que l'auteur est le plus prolifique. Il écrit en effet entre temps trois romans de la série du Nouvel Ordre Jedi : Les Agents du Chaos - I : La Colère d'un Héros (2000), Les Agents du Chaos - II : L'Éclipse des Jedi (2000) et La Force Unifiée (2003) mais aussi les romans indépendants Vent de Trahison (2001), Le Labyrinthe du Mal (2005), Dark Lord : L'Ascension de Dark Vador (2005), Millenium Falcon (2008) et Dark Plagueis (2012) et les nouvelles Dark Maul : Saboteur (2001), Dark Maul : Entrave (2012) et Fin de Partie (2012). Toutes ses publications font ainsi partie de l'Univers Légendes et il faut attendre 2014 pour voir James Luceno publier Tarkin, son premier livre relevant de l'Univers Officiel. Il continue en 2016 avec Catalyseur, un prologue à Rogue One : A Star Wars Story.

Après avoir laissé Han Solo complètement effondré dans les deux précédents romans de la série, suite au décès de Chewbacca, le héros revient sur le devant de la scène dans Les Agents du Chaos - I : La Colère d'un Héros. Il a laissé de côté l'alcool et la dépression mais reste bloqué sur l'étape de la colère dans le processus du deuil. Le héros est pourtant bien obligé de sortir de sa léthargie pour se rendre à l'hommage fait à son ami et partenaire sur sa planète natale, Kashyyyk. Pendant un temps, il avait en effet dirigé sa rancœur contre son plus jeune fils, le considérant fautif de ne pas avoir tout fait pour sauver son ami. Sa fureur se transforme désormais en haine mais s'oriente cette fois-ci vers les véritables responsables de la mort du wookie : les Yuuzhan Vong. Ces êtres extra-galactiques ont, en effet, décidé d'annexer tous les mondes et d'imposer leur croyance religieuse à tous les habitants de la Galaxie peu importe leur espèce. Han Solo décide alors d'agir à sa façon. Il s'éloigne un temps de sa famille et part à la recherche d'un traître humain pactisant avec l'ennemi avec la ferme intention de l'arrêter coûte que coûte.

Dans ses pérégrinations, Han Solo fait la connaissance d'un nouveau compagnon d'infortune, Droma, un Ryn. Les Ryn sont une espèce nomade sans monde fixe, se déplaçant en famille, de taille moyenne mais ayant la caractéristique physique d'une queue préhensile et d'un nez en forme de bec percé. Droma, ayant perdu la trace des siens, croise donc la route de Han Solo alors qu'ils subissent une attaque des Yuuzhan Vong et qu'ils arrivent à s'enfuir. Sans jamais le reconnaître, sa présence permet en réalité à l'ancien contrebandier de retrouver les sensations qu'il éprouvait avec Chewbacca. Et si l'auteur du roman donne l'impression de vouloir remplacer le wookie, il permet surtout au héros de ne plus marmonner en solitaire et d'avoir une personne sur laquelle s'épancher en exprimant ses doutes et son dépit. Chose notable, avec les Ryn, James Luceno créé également une espèce qui va prendre une importance capitale dans la série Le Nouvel Ordre Jedi.

Les Yuuzhan Vong, quant à eux, sont particulièrement mis en avant dans le roman. D'abord, après les militaires, les religieux commencent à faire leur apparition notamment via le personnage de Harrar, un prête qui veut aider les serviteurs de son dieu à gagner leur guerre sainte. Pour cela, assisté de Nom Anor, le guerrier infiltré dans la Nouvelle République depuis de nombreuses années, il met en place un stratagème pour porter un coup fatal aux Jedi. Il envoie ainsi délibérément l'une des leurs, Elan, se faire prisonnière afin de les approcher et les exterminer à l'aide d'une arme biologique mortelle. Toutes les scènes où les services de renseignement de la Nouvelle République essayent d'en apprendre plus tout en exfiltrant la Yuuzhan Vong capturée sont alors particulièrement intéressantes et palpitantes. En entre joutes politiques et stratégies militaires, chaque camp joue en effet au jeu du chat et de la souris sachant qu'en plus, des dissensions et autres luttes de pouvoir se produisent de chaque côté.

James Luceno, pour son premier roman Star Wars, propose en outre un récit particulièrement référencé. Non seulement, il se base naturellement sur les précédents livres de la série Le Nouvel Ordre Jedi mais en plus il fait aussi allusion à de nombreux ouvrages, qu'il a scrupuleusement lus, sortis dans les années 90 et publiés par l'éditeur Bantam Spectra. Parmi les autres romans qui sont souvent cités, que ce soit via les événements ou par la réapparition de personnages, se remarque la trilogie Les Aventures de Yan Solo de Brian Daley. James Luceno livre ici un hommage à son ami récemment décédé. Au passage, pour les premiers lecteurs français, ces nombreux clins d'œil ont dû être particulièrement nébuleux puisque les vieux romans de 1979 et 1980 n'ont été proposés dans la langue de Molière que quatre ans après la sortie du livre Les Agents du Chaos - I : La Colère d'un Héros. La réaction des fans Star Wars à la sortie du livre est aujourd'hui amusante puisqu'ils reprochaient à l'auteur d'avoir "osé" séparer, même temporairement, Han Solo et Leia (alors que le héros en réalité ne cherchait qu'à prendre un peu de champ). Près de vingt ans après sa sortie, la postlogie étant passée par là, ce "crime de lèse-majesté" n'en est plus un et passe au contraire plutôt pour une bonne idée...

Les Agents du Chaos - I : La Colère d'un Héros est un roman principalement focalisé sur Han Solo qui met remarquablement bien en avant l'ancien contrebandier. Tout ce qui tourne autour, que cela soit la politique, les Jedi ou les Yuuzhan Vong, participe en outre à développer l'aura de la série Le Nouvel Ordre Jedi, toujours aussi passionnante. La guerre semble décidément encore longue et incertaine contre ces ennemis fanatisés...

Poursuivre la visite

1985 • 2020

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.