Point d'Équilibre
Le Nouvel Ordre Jedi - 6

Le Nouvel Ordre Jedi - 6 : Point d'Équilibre
La couverture
Titre original :
The New Jedi Order : Balance Point
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 28 mars 2002
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Légendes
Auteur(s) :
Kathy Tyers
Autre(s) Date(s) de Publication :
Del Rey (US) : Le 31 octobre 2000
Presse de la Cité (FR) : Le 3 mai 2001
Nombre de pages :
411

Le synopsis

An 26 après la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
L'invasion des redoutables Yuuzhan Vong met toute la Galaxie en danger. Les réfugiés refluent en désordre et il ne reste, pour les accueillir, que la planète Duro, si gravement polluée qu'elle est une succursale de l'enfer. Mais voilà, au lieu de travailler ensemble pour la rendre de nouveau habitable, les exilés ne ratent pas une occasion de se déchirer tandis que les Durosiens, repliés dans des stations orbitales autour de leur planète, ne se montrent guère accueillants. La menace des Yuuzhan Vong se faisant grandissante au fur et à mesure qu'ils approchent, Han Solo, son fils Jacen et Droma le Ryn sont envoyés sur place pour tenter de maintenir la paix...

La critique

rédigée par
Publiée le 13 novembre 2020

Point d'Équilibre est le sixième tome de ce qui reste encore aujourd'hui la série de romans Star Wars la plus ambitieuse : Le Nouvel Ordre Jedi.

Le livre est écrit par Kathy Tyers. Née le 21 juillet 1952 à Long Beach en Californie, elle est une romancière américaine spécialisée dans la science-fiction avant de se recentrer sur la fiction chrétienne. Elle est ainsi l'auteur entre autres de la saga Firebird ainsi que de quelques romans isolés qu'elle remaniera pour la plupart pour les rendre plus spirituels. Pour Star Wars, elle propose l'un des tout premiers romans de l'Univers Étendu, Trêve à Bakura en 1993 puis signe quatre nouvelles : We Don't Do Weddings dans le recueil Tales from the Mos Eisley Cantina (1995) , A Time to Dance, A Time to Mourn : Oola's Tale dans Tales from Jabba's Palace (1996), The Prize Pelt : Bossk's Tale dans Tales of the Bounty Hunters (1996) et Tinian on Trial dans Tales From the Empire (1997). Point d'Équilibre, paru en 2000, marque son dernier projet autour de la saga de George Lucas.

Si jusqu'à maintenant la série Le Nouvel Ordre Jedi avait livré un quasi sans faute, Point d'Équilibre s'avère particulièrement décevant. L'auteure propose en effet un roman mou et ennuyeux qui oublie le postulat de départ : une invasion galactique ! En se focalisant uniquement sur les familles Solo et Skywalker, regroupées sur une seule planète, le récit s'avère ici étriqué et quelconque. Les conquêtes galactiques, les problèmes politiques, la diversité des Chevaliers Jedi, tout ceci est mis de côté pour proposer une histoire qui ressemble à ce qu'offrait Star Wars cinq ans auparavant. Pire, il ne s'y passe pas grand chose. Les trois quarts du romans servent, il est vrai, à décrire comment les héros vont protéger les réfugies des Yuuzhan Vong d'évacuation en évacuation. C'est long, c'est lent et guère palpitant ! Surtout, l'ensemble est bourré de facilités à l'image de toute la famille Solo qui, alors qu'elle était séparée en quatre groupes isolés au début du roman, se retrouve, comme par hasard, réunie sur la même planète à la fin du récit et forcément sur celle qui va être envahie par leurs ennemis.

Une autre déception est peut-être le traitement du personnage de Jacen, l'un des jumeaux d'Han et Leia. Le jeune Chevalier Jedi s'en veut de sa responsabilité lors du carnage de Centerpoint, conté dans le livre précédent de la série. Il se posait ainsi déjà des questions sur sa place au sein de l'Ordre de son oncle Luke et de la manière dont il devait utiliser la Force. Il décide finalement ici de se fermer totalement à ses pouvoirs. Sa décision a tendance à irriter toute sa famille à commencer par sa sœur Jaina et son petit frère Anakin. Mais surtout, il énerve le lecteur car le personnage, plutôt au centre du roman, en devient pleurnichard, passif et presque couard. L'auteure prend bien trop de temps pour le faire évoluer jusqu'à la conclusion du roman où il dispose enfin d'une belle scène. Pour autant, tous ces atermoiements sont inutiles et le récit aurait sûrement gagné en intérêt si son principal thème n'avait pas été justement la remise en question du jeune Jedi.

Après, tout n'est ici pas à jeter. Les méchants Nom Anor et Tsavong Lah sont, en effet, particulièrement charismatiques et dangereux. Nom Anor, personnage présenté dans le comics L'Empire Écarlate, est toujours aussi machiavélique et sournois. Cet espion Yuuzhan Vong infiltré dans la Galaxie a pour mission de déstabiliser ses ennemis et se trouve justement sur la Planète Duro, sans que Leia n'arrive à le repérer. Elle se fait d'ailleurs totalement duper, le prenant pour un scientifique œuvrant à la reconstruction écologique de Duro, alors qu'il est au contraire en train de préparer l'invasion des siens. Plus tard dans le roman, il a droit à un superbe affrontement avec Mara Jade Skywalker, la femme Jedi de Luke, et Jaina Solo, la fille de Leia, où l'extragalactique y dévoile enfin son vrai visage. Tsavong Lah, est quant à lui le Maître de Guerre Yuuzhan Vong introduit dans La Marée des Ténèbres - II : Naufrage. D'une cruauté sans borne et d'un fanatisme religieux aveugle, il est incroyablement sanguinaire et violent. Surtout, il n'a aucune considération pour la vie, quelle qu'elle soit, considérant que la mort lui est supérieure, en particulier pour les habitants infidèles de la Galaxie qu'il conquiert, dans l'idée de la purifier comme lui ont demandé ses dieux.

La plupart des personnages de la famille Solo et Skywalker vont aussi évoluer. Leia et Han se réconcilient enfin alors qu'ils s'étaient éloignés à la mort de Chewbacca. Jaina, qui avait été un peu mise de côté dans les précédents romans de la série, se trouve disposer ici d'un rôle un peu plus central. Grâce à sa blessure de guerre qui l'a fait rejoindre sa famille, elle a, il est vrai, quitté l'escadron Rogue et peut donc participer aux aventures avec ses frères et ses parents. Sa relation conflictuelle avec sa mère est aussi intéressante et plutôt crédible. Mara Jade Skywalker a pour sa part vaincu la maladie qui la rongeait, et surtout trouvé le coupable lui ayant inculqué ce mal. Double bonne nouvelle pour le personnage puisqu'elle se rend compte qu'elle attend un futur heureux événement. Enfin, Luke Skywalker est toujours égal à lui même tandis qu'Anakin se retrouve clairement mis en retrait dans ce roman.

Point d'Équilibre s'avère particulièrement décevant, constituant un faux pas dans la série Le Nouvel Ordre Jedi. Inutilement long, avec un manque flagrant d'ambition, l'ennui s'installe rapidement à sa lecture au point qu'il faille attendre les cent dernières pages pour que l'intérêt s'emballe enfin.

Poursuivre la visite

1985 • 2020

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.