Étoile après Étoile
Le Nouvel Ordre Jedi - 9

Le Nouvel Ordre Jedi - 9 : Étoile après Étoile
La couverture
Titre original :
The New Jedi Order : Star by Star
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 03 juillet 2003
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Légendes
Auteur(s) :
Troy Denning
Autre(s) Date(s) de Publication :
Del Rey (US) : 30 octobre 2001
Presse de la Cité (FR) : 3 octobre 2002
Nombre de pages :
710

Le synopsis

An 27 après la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
L'heure est grave pour la Nouvelle République car les impitoyables Yuuzhan Vong, continuant leur campagne de terreur et de destruction, viennent de lâcher une créature sauvage capable de traquer - et de massacrer - les Chevaliers Jedi. Leia Organa Solo doit alors répondre au terrible ultimatum des puissants envahisseurs extragalactiques, toujours implacablement déterminés à conquérir la galaxie. Ils exigent ainsi que leur soit divulgué l'emplacement exact de la base secrète des Jedi sous une semaine, au prix sinon d'éliminer des millions de vaisseaux spatiaux chargés de réfugiés...

La critique

rédigée par
Publiée le 12 mars 2021

Étoile Après Étoile est le neuvième tome de ce qui reste encore aujourd'hui la série de romans Star Wars la plus ambitieuse : Le Nouvel Ordre Jedi.

Le livre est écrit par Troy Denning. Né en 1958, il commence sa carrière dans le monde du jeu de rôle notamment celui de Donjons et Dragons. C'est justement dans cet univers qu'il écrit son premier roman en 1989, Eauprofonde, un tome de la série La Séquence des Avatars dont l'action se situe dans le monde imaginaire des Royaumes Oubliés. Ce sera la première pierre d'une longue liste de roman dans cet univers. En 2001, Étoile Après Étoile lui fait intégrer la saga Star Wars avec ce qui reste sa seule contribution à la série Le Nouvel Ordre Jedi. Il signe en revanche en 2003, toujours pour la saga, le roman unique Le Fantôme de Tatooïne ainsi que deux nouvelles associées, The Corphelion Interlude et A Forest Apart, inédites en français. Il est ensuite l'auteur des trois tomes de la série Nid Obscur en 2005 (Le Roi des Affiliés, Le Secret des Killik et La Guerre de l'Essaim) mais aussi le co-auteur de la série L'Héritage de la Force où il livre le troisième volet Tempête (2006), le sixième Enfer (2007) et le neuvième Invincible (2008). Il participe également à la série Le Destin des Jedi où il publie le troisième tome Abysse (2009), le sixième Vortex (2010) et le neuvième Apocalypse (2012). Sa dernière œuvre Star Wars remonte déjà à 2013 avec le roman unique L'Ultime Épreuve, le livre hors comics à être situé le plus loin dans la chronologie Légendes, et considéré de fait comme la conclusion de cet ancien univers de la saga.

En tant que neuvième tome du Nouvel Ordre JediÉtoile Après Étoile est la pierre angulaire de la série. Déjà, car il est le plus épais roman de cette vaste saga s'étalant sur pas moins de dix-neuf tomes mais aussi le plus long roman Star Wars jamais écrit et dont le nombre de pages n'a pas été égalé depuis. Ce volet est clairement une étape de basculement dans le récit du Nouvel Ordre Jedi mais également dans celui, plus global de l'Univers Étendu Star Wars dans son ensemble (devenu depuis Légendes), surtout pour tout ce qui se passe après le film Star Wars : Le Retour du Jedi. Les événements narrés sont, en effet, ici extraordinaires et vont bouleverser le lecteur, ou plutôt ont dû le bouleverser à l'époque de sa sortie. Aujourd'hui, avec la création de la postlogie et l'arrivée de l'Univers Canon, la lecture de ces pages n'est de fait pas aussi impactante puisqu'il est su que rien de ce qui s'y passe n'est dans la chronologie officielle. Le choc en devient ainsi mécaniquement amoindri. Il n'empêche ! Le roman n'en reste pas moins incroyablement plus épique que les Épisodes VII, VIII et IX réunis.

Lors de la sortie du livre, Étoile Après Étoile est alors considéré par les fans Star Wars comme le meilleur roman jamais produit sur la saga. Près de vingt ans après, cette affirmation nécessite toutefois d'être nuancée. Oui le roman est incroyablement grisant et possède de nombreux atouts, mais il faut reconnaître que sa lecture est laborieuse, ce qui en diminue clairement le plaisir. Le livre traîne en effet en longueur de façon inutile sans que cela apporte une plus-value extraordinaire. De nombreux passages y sont particulièrement lents si bien que le lecteur se voit tourner les pages en éprouvant le sentiment de ne pas progresser dans l'intrigue. Et étonnamment, l'impression est la même quelque soit le genre de situation que décrit l'auteur : des batailles au corps à corps, des combats spatiaux, des joutes politiques ou même des scènes plus intimistes. Il est dès lors assez difficile de savoir d'où vient exactement le souci : du trop grand nombre de personnages, du découpage inefficace des chapitres ou tout simplement du style de l'auteur qui insiste sur des détails qui noient son récit et empêchent de donner toute la puissance à son histoire, pourtant extraordinaire ? Le mystère reste entier.

Mais cette longueur et cette lenteur sont sûrement les seuls défauts qui peuvent être signalés sur ce roman hors norme. Car au delà de ces problèmes, Étoile Après Étoile présente de nombreux atouts. Notamment, Troy Denning a parfaitement étudié et lu les précédents volets de la saga et fait revenir un nombre incroyable d'intervenants rencontrés dans les précédents livres. À ce sujet, il faut bien sûr avoir lu les huit tomes précédents de la série Le Nouvel Ordre Jedi pour bien comprendre tous les aboutissants du récit mais également la série jeunesse Les Jeunes Chevaliers Jedi dans la mesure où le récit repose ici essentiellement sur les jeunes héros comme les frères et sœurs Anakin, Jaina et Jacen Solo mais aussi Tenel Ka, Lowbacca, Zekk ou Raynar Thul, désormais adultes, rencontrés auparavant dans les publications jeunesse. Étoile Après Étoile est aussi particulièrement ambitieux dans le scope qu'il propose. En plus des jeunes Jedi, il y a naturellement les héros classiques que sont Luke Skywlaker, Han Solo, Leia Organa et Lando Calrissian mais aussi des personnages rencontrés dans les précédents romans adultes tels Mara Jade, Corran Horn ou Kyp Durron. La politique se taille aussi une belle place dans le livre porté par le dirigeant de la Nouvelle République, Borsk Fey'lya, qui joue ici un rôle important. Enfin, les Yuuzhan Vong ne sont pas en reste avec le maître de guerre, Tsavong Lah, toujours aussi conquérant ; l'espion, Nom Anor, toujours aussi perfide ; la créature Vergere aux desseins flous toujours aussi énigmatique ; ou encore la sénatrice, traitresse de la Nouvelle République, Viqi Shesh, toujours aussi détestable.

Étoile Après Étoile raconte principalement comment les jeunes Jedi infiltrent les lignes ennemis afin d'aller tuer le nid et la reine des Voxyns, des créatures tueuses de Jedi génétiquement mises au point par les Yuuzhan Vong pour venir à bout de ceux qu'ils considèrent comme leurs plus grands et seuls réels adversaires dans l'invasion de la galaxie. En parallèle de cette quête, le lecteur profite de complots politiques au sein de la Nouvelle République, assiste de la part des extragalactiques à des massacres par millions de populations réfugiées ou voit les Maîtres Jedi adultes essayer de trouver une parade pour battre les envahisseurs. Mais le véritable intérêt du roman se tient dans ses deux cents dernières pages. C'est bien simple : il s'agit tout simplement d'une descente aux enfers pour les héros et pour la Nouvelle République avec l'anéantissement total de l'espoir. Certains intervenants emblématiques vont en effet mourir tandis que la réaction des survivants donnera sûrement les larmes aux yeux aux lecteurs tellement elle est poignante et déchirante. Mais surtout, au delà des tragédies personnelles et familiales qui arrivent aux héros, leurs causes sont tout autant mises à mal puisque le roman raconte ni plus ni moins que la chute de Coruscant, la planète capitale, et donc du régime de la Nouvelle République, totalement vaincue par leur ennemie et placée sous le joug des Yuuzhan Vong. Malgré le suspense à son comble, il est donc difficile de terminer le livre tellement il est sombre. Heureusement que les toutes dernières pages proposent un peu d'espoir pour la suite. Une fois terminé, il n'est pas exagéré de dire que l'impact littéraire d'Étoile Après Étoile est ici le même que celui ressenti d'un point de vue cinématographique devant Star Wars : La Revanche des Sith.

Étoile Après Étoile est, au final, un roman aussi exaltant que frustrant. Il propose une fresque grandiose mais dont la lecture est lente et laborieuse. Et c'est bien dommage car il ne manquait pas grand chose pour en faire le meilleur roman Star Wars.

Poursuivre la visite

1985 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.