Les Vestiges de l'Empire
L'Hérétique de la Force - I • Le Nouvel Ordre Jedi - 15

Le Nouvel Ordre Jedi - 15 : L'Hérétique de la Force - I : Les Vestiges de l'Empire
La couverture
Titre original :
The New Jedi Order : Force Heretic I : Remnant
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 24 juin 2004
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Légendes
Auteur(s) :
Shane Dix
Sean Williams
Autre(s) Date(s) de Publication :
Del Rey (US) : 4 février 2003
Nombre de pages :
349

Le synopsis

An 28 après la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
Née des cendres de la Nouvelle République, l'Alliance Galactique est résolue à ramener l'harmonie partout dans sa sphère d'influence. Mais pour cela, il faut d'abord vaincre les Yuuzhan Vong, toujours aussi menaçants. À la pointe du combat, Luke Skywalker accompagné de Mara et Jacen, se lance à la recherche de Zonama Sekot, une planète vivante qui aurait tenu jadis en échec une avant-garde Yuuzhan Vong. Sa quête ne sera pas de tout repos et le verra même se ranger par circonstance dans le camp des Impériaux...

La critique

rédigée par
Publiée le 11 février 2022

L'Hérétique de la Force - I : Les Vestiges de l'Empire est le quinzième tome de ce qui reste encore aujourd'hui la série de romans Star Wars la plus ambitieuse : Le Nouvel Ordre Jedi.

Une fois n'est pas coutume, ce roman Star Wars est écrit à quatre mains grâce à une collaboration entre deux auteurs : Shane Dix et Sean Williams. Les deux écrivains australiens, le premier né en 1960 et le second en 1967, ont une longue carrière en commun. Leur premier roman, The Unknown Soldier, remonte ainsi à 1995 mais ils se font surtout connaître avec la trilogie Evergence publiée en 2001 et 2002 ainsi que celle des Orphelins de la Terre sortie entre 2002 et 2004. Ils écrivent ensuite pour la saga Star Wars en signant la trilogie L'Hérétique de la Force pour la série Le Nouvel Ordre Jedi. Les trois tomes, Les Vestiges de l'Empire, Les Réfugiés et Réunion, sortent ainsi tous trois en 2003. Après cela, Sean Williams continuera seul à écrire pour la saga littéraire de George Lucas en proposant des prolongements romanesques de jeux vidéo : Le Pouvoir de la Force en 2008, Le Pouvoir de la Force II en 2010 et The Old Republic : Alliance Fatale toujours en 2010.

Difficile de passer après les deux romans exceptionnels qu'étaient Le Traître et La Voie du Destin où leurs auteurs respectifs avaient replacé Le Nouvel Ordre Jedi sur une voix qualitative après une baisse de régime constatée depuis quelques tomes. Avec des romans aussi exaltants que palpitants, ils avaient ainsi offert aux lecteurs un peu d'espoir dans une série qui s’enfonçait dans les drames et une guerre infinie. Il était possible de voir enfin une faille dans l'invincibilité supposée des Yuuzhan Vong. Star Wars est, en effet, une saga qui flirte beaucoup avec les destins brisés. Pour autant, il y a toujours eu la lumière cachée au milieu des ténèbres. Malheureusement, le milieu de la saga du Nouvel Ordre Jedi donnait l'impression de ne proposer que pertes et échecs, dans un style très sombre, où les héros malgré leur courage ne pouvaient empêcher l'anéantissement total de la galaxie. Heureusement, les deux derniers tomes ont permis de remonter la pente et L'Hérétique de la Force - I : Les Vestiges de l'Empire, au plus grands plaisir des lecteurs, continue sur cette lancée.

Comme son titre français l'indique, le roman se concentre sur les vestiges de l'Empire qui n'étaient plus apparus depuis le roman La Marée des Ténèbres - II : Naufrage, troisième tome de la saga Le Nouvel Ordre Jedi. Ayant aidé brièvement la Nouvelle République contre les Yuuzhan Vong, les impériaux connaissent donc la puissance des extra-galactiques. Ils avaient d'ailleurs naïvement pensé que s'ils n'attaquaient pas les envahisseurs, ils seraient épargnés avec, en cerise sur le gâteau, de se voir débarrassés de leurs anciens ennemis. Sauf que le sens de la guerre et la perfidie des Vong se sont finalement retournés contre eux. Et c'est à ce moment là que Luke Skywalker, accompagné de sa femme Mara, de son neveux Jacen Solo, de la scientifique Danni Quee ainsi que des Jedi Tekli et Saba Sebatyne, arrivent près de Bastion, la planète capitale de ce qu'il reste de l'Empire, et qu'ils la trouvent complètement ravagée. Alors qu'ils étaient en mission pour trouver une mystérieuse planète censée les aider à combattre les Vong, les Jedi décident d'aider leurs anciens ennemis commandés par le Grand Amiral Pellaeon. Cette partie du roman est ainsi l'épopée centrale du livre et s'avère particulièrement palpitante.

L'Hérétique de la Force - I : Les Vestiges de l'Empire propose également de suivre un autre groupe de héros qui partent renouer le contact avec des planètes éloignées dans la Bordure Extérieure dont ils n'ont plus de nouvelles depuis bien trop longtemps ; le but étant trouver davantage de soutiens à l'Alliance Galactique. L'équipe est ainsi composée de Han Solo et de Leia Organa, accompagnés de leur fille Jaina Solo, de l'escadron des Soleils Jumeaux ainsi que de quelques pilotes Chiss dont Jagged Fel. Ils arrivent alors sur Galantos, planète des Fia. Mais le groupe s'étonne de trouver les dignitaires bien trop précautionneux et serviables. Ce peuple de pacifiques semble en fait cacher quelque chose et la réalité va se révéler particulièrement atroce. Le roman montre combien certains peuples, commandés par des gouvernements lâches, sont capables de pratiquer les pires atrocités à cause d'une peur trop grande de s'engager dans un conflit ouvert. Ici, l'adage « l'ennemi de mon ennemi est mon ami » va se retourner contre ceux qui le pratiquent. Les Fia vont se rendre compte que le prix à payer est bien plus cher que celui qu'ils auraient eu à débourser s'ils n'avaient pas fait preuve de couardise. En attendant, après bien des péripéties, Han Solo et son équipe vont eux tomber sur une aide plus qu'inattendue.

Leia Organa décide également d'emmener lors de sa mission la Jedi Tahiri Veila, une adolescente qui était la meilleure amie de leur défunt fils Anakin Solo, mort lors d'une infiltration chez les Yuuzhan Vong. La jeune fille vit alors des moments difficiles, faits de perte de conscience, d'absences et de cauchemars. Leia pense que cela est dû à la perte de son ami et cherche à aider la Jedi à s'en sortir en lui proposant de les accompagner pour lui permettre de penser à autre chose. Mais le mal de Tahiri semble plus profond et le mystère qui l'entoure très épais ; les Vong n'étant jamais loin. Le lecteur se demande alors si c'est une manipulation par l'ennemi, une manifestation du Côté Obscur ou un tout autre maléfice. Le roman reste très flou et laisse la question en suspens pour les prochains tomes.

Enfin, L'Hérétique de la Force - I : Les Vestiges de l'Empire offre un dernier récit très intéressant tournant autour de Nom Anor, l'un des méchants les plus emblématiques des Yuuzhan Vong. Après son dernier échec, l'exécuteur ne peut plus se présenter devant le Seigneur Suprême Shimrra Jamaane, ayant perdu toute crédibilité et risquant de subir sa colère au point d'y laisser la vie. Il n'a alors d'autre choix que de se cacher au fin fond des souterrains de Yuuzhan'tar, le nouveau nom de Coruscant depuis qu'elle a été conquise par les Vong. Il fait alors la découverte d'une secte de Vong qui voue une adoration aux Jedi, censée être les ennemis de leur peuple. Mais Nom Anor est bien obligé de faire profil bas et de rester auprès de ces blasphémateurs qui osent renier leurs dieux pour des infidèles et des mécréants. Mais comme à son habitude, l’exécuteur est à même de retourner une situation désespérée en atout pour rebondir. Et sa soif d’ambition fera qu'il n'aura aucun mal à utiliser cette hérésie si elle doit lui permettre de retrouver sa place dans la société Vong.

L'Hérétique de la Force - I : Les Vestiges de l'Empire est un premier volet passionnant pour la première trilogie comprise dans Le Nouvel Ordre Jedi. Grâce à ses histoires entremêlées, le roman propose des pistes intéressantes qui vont redéfinir la galaxie et permettre enfin aux héros de se mettre sur le chemin de la victoire contre les Yuuzhan Vong.

Poursuivre la visite

1985 • 2022

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.