La Princesse, le Vaurien et le Jeune Fermier
Star Wars : Un Nouvel Espoir

La Princesse, le Vaurien et le Jeune Fermier
La couverture
Titre original :
A New Hope : The Princess, the Scoundrel, and the Farm Boy
Éditeur :
Pocket Jeunesse
Date de publication France :
Le 05 novembre 2015
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Officiel
Auteur(s) :
Alexandra Bracken
Autre(s) Date(s) de Publication :
Disney Lucasfilm Press (US) : 22 septembre 2015
Nombre de pages :
251

Le synopsis

An 0 après la Bataille de Yavin (Univers Officiel)
À bord de son vaisseau diplomatique duquel elle entend remettre à l'Alliance Rebelle les plans de l'Étoile Noire, la terrible arme secrète de l'Empire, la Princesse Leia Organa, éminente membre du Sénat, tente d'échapper au sinistre Dark Vador. De son côté, Han Solo, un contrebandier, vaurien sans foi ni loi ayant un furieux besoin d'argent pour payer sa dette envers le seigneur du crime Jabba le Hutt, s'apprête à embarquer à bord du Faucon Millenium un jeune fermier, Luke. Le jeune homme, qui travaille dans une ferme de la désertique Tatooine et ne rêve que d'aventures spatiales s'imagine, un jour, un Jedi...
Rien ne semblait destiner à faire se rencontrer ces trois-là... Et pourtant, ils vont vivre ensemble la plus grande histoire de la galaxie.

La critique

rédigée par
Publiée le 29 novembre 2019

La Princesse, le Vaurien et le Jeune Fermier est le premier volet d'un trio de novélisations jeunesse qui revisitent selon un point de vue différent la première trilogie Star Wars.

Cette novélisation a été écrite par Alexandra Bracken. L'auteure est née le 27 février 1987 à Phoenix en Arizona. Après un diplôme d'Histoire et d'Anglais, elle commence à travailler dans l'édition de livres pour enfants comme assistante de rédaction puis dévie vers le marketing. Si elle publie son premier roman en 2010, c'est véritablement sa série The Darkest Minds publiée chez Disney-Hyperion et dont le premier tome a été adapté par 20th Century Fox, qui lui permet de se faire un nom. Disney Lucasfilm Press lui propose alors d'écrire une nouvelle novélisation jeune adulte pour le premier film de la saga Star Wars : Star Wars : Un Nouvel Espoir.

Mais d'où vient ce besoin d'écrire une nouvelle novélisation du tout premier opus puisqu'il y existe déjà celle publiée lors de la sortie du film, sans compter de nombreuses autres adaptations jeunesse ? La question est légitime et ne trouve pas forcément de réponse sauf à devoir penser qu'il s'agit là de moderniser un texte et une approche vieille de plus de quarante ans. Quoiqu'il en retourne, le résultat obtenu est vraiment agréable à lire. Il faut dire que le lecteur ressent tout de suite la passion de l'auteure pour le film et son trio de personnages et apprécie de redécouvrir cette histoire connue de tous, à la fois en livre et sur format papier, et selon un nouvel angle. L'idée géniale de La Princesse, le Vaurien et le Jeune Fermier vient en effet de son découpage. Au lieu de conter de façon linéaire les événements du film, Alexandra Bracken propose de diviser le récit en trois parties, chacune selon le point de vue d'un personnage. Et force est de constater que cela apporte une fraîcheur incroyable en même temps que quelques éléments inédits. Et comme ce livre fait partie de l'Univers Officiel, les informations qu'il distille ici ou là sont donc canon ! 

La première partie sur Leia Organa est assurément la plus intéressante car la novélisation change son postulat de départy et ne suit pas les droïdes mais plutôt la princesse. Ainsi, après l'abordage du Tantive IV, le lecteur accompagne la sénatrice sur l'Étoile de la Mort, assiste à son interrogatoire sous la torture et la voit désemparée en apprenant la destruction d'Alderaan. Mais surtout, il rentre dans ses pensées et en apprend plus sur sa vie dans sa jeunesse : l'éducation stricte par ses tantes, l'amour de ses parents adoptifs, son envie de rentrer en politique malgré son jeune âge et sa première rencontre avec l'Empereur. Cette partie est particulièrement intéressante, enrichissant beaucoup le récit linéaire du film.

La seconde partie est, elle, consacrée à Han Solo. Pour le coup, il s'agit de la moins passionnante des trois. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'elle est la plus proche du film. Le lecteur suit ainsi le contrebandier depuis son apparition dans la Cantina de Mos Eisley sur Tatooine jusqu'à la fuite de l'Étoile de la Mort. Cette partie suit méticuleusement le long-métrage à quelques détails près qui sont enlevés comme la mission d'Obi-Wan Kenobi pour désactiver le rayon tracteur ou son combat avec Dark Vador retranscrit seulement depuis le point de vue de Solo. Les pensées du contrebandier ne sont, en outre, pas très palpitantes à découvrir car elles ne révèlent que bien peu de son passé ou de qui il est réellement.

La dernière partie sur Luke Skywalker remonte en revanche le niveau. Elle se passe logiquement sur la dernière séquence du film : depuis la bataille spatiale pour fuir l'Étoile de la Mort jusqu'à la victoire finale. Pour autant, grâce aux pensées du personnage, l'auteure livre des flash-backs bien sentis vers les moments clés de la première partie et parvient ainsi à raccrocher les wagons avec les péripéties du films passés sous silence jusqu'ici. Mais surtout, le lecteur vit la découverte de la base rebelle de Yavin IV d'une toute autre façon. La rencontre de Luke avec le personnage mythique de Wedge Antilles est en effet narrée et le test du fermier pour devenir pilote de X-Wing donne des frissons. Mais surtout, Alexandra Bracken arrive à créer une émotion étonnante alors que l'histoire est connue de tous. Parfois, les sentiments de Luke sont tellement forts que le lecteur est saisi de frissons.

Alors que le lecteur était en droit à s'attendre à une novélisation marketing anecdotique, La Princesse, le Vaurien et le Jeune Fermier s'avère une excellente surprise. Il faut d'ailleurs en saluer la traduction qui reprend les dialogues français du film presque dans leur intégralité, donnant à la lecture un côté tout à la fois familier et inédit. Un vrai plaisir !

Poursuivre la visite

1985 • 2019

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.