Liens du Sang
La couverture
Titre original :
Bloodline
Éditeur :
Pocket
Date de publication France :
Le 13 juillet 2017
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Officiel
Auteur(s) :
Claudia Gray
Autre(s) Date(s) de Publication :
Del Rey (US) : Le 3 mai 2016
Nombre de pages :
478

Le synopsis

An 28 après la Bataille de Yavin (Univers Officiel)
Quand la Rébellion a défait l'Empire au-dessus d'Endor, la princesse Leia croit enfin au début d'une paix durable. Mais des décennies d'affrontements traîtres et de blocages partisans au sein du Sénat de la Nouvelle République annihilent cet espoir. Alors qu'ils espèrent parvenir à prendre les mesures nécessaires face aux menaces tant extérieures qu'intérieures, les Sénateurs appellent de leurs voeux à l'élection d'un Premier Sénateur qu'ils souhaitent en leader fort capable d'unifier une galaxie divisée. Leia envisage avec méfiance cette perspective...

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 01 septembre 2017

Liens de Sang est assurément l'un des meilleurs romans écrits dans l'univers Star Wars, univers Légendes comme Officiel. Par son style et son amour des personnages, Claudia Gray propose en effet un livre passionnant où elle arrive à bâtir une aventure aussi haletante qu'émouvante. Du grand art !

Le roman est donc écrit de main de maître par Claudia Gray. L'auteure, dont le vrai nom est Amy Vincent, est une habituée des livres pour adolescent et jeune adulte. Elle s’est faite notamment connaître avec Evernight, une série vampirique. Elle a ensuite signé deux autres collections : Sortilèges et Malédiction sur les sorcières et Firebird, un cycle de science-fiction. En 2015, elle intègre l'aventure Star Wars, dans l’Univers Officiel, avec le roman pour jeune adulte, Étoiles Perdues, salué par la critique et par les fans. Avec Liens du Sang, elle prouve une fois de plus qu'elle est une grande auteure Star Wars, si ce n'est la meilleure de l'univers littéraire. La bonne nouvelle veut, qu'en 2017 dans le cadre de l'opération Voyage vers Star Wars : Les Derniers Jedi, elle propose un nouveau roman jeune adulte axé sur le passé et l'enfance de la Princesse Leia, Leia : Princess of Alderaan.

Le roman Liens de Sang est essentiel à découvrir, voire indispensable, pour tout fan de Star Wars. Il arrive, en effet, à faire le pont entre Star Wars : Le Retour du Jedi et Star Wars : Le Réveil de la Force. Là où le premier film de la postlogie était assez chiche sur l'environnement politique de la galaxie à tel point que le nom de la capitale détruite par le Premier Ordre n'est même pas indiqué dans l'opus, le roman comble enfin cette lacune et de façon grandiose, en décrivant la fameuse planète-capitale martyrisée, Hosnian Prime. Il explique ensuite comment la démocratie a été mise en place à la chute de l'Empire et comment la Nouvelle République a permis d'installer une paix durant plus de vingt ans. Il en profite également pour révèler le devenir de l'ancienne dirigeante Mon Mothma. Ainsi, il s'attarde à décrypter comment le système politique s'est sclérosé lui-même, tombant dans l'impasse, entre les courrants Populistes favorables à une grande autonomie des planètes et les Centristes enclin à un gouvernement centralisé jugé plus efficace et garant d'une meilleure répartition des richesses de la Nouvelle République. Chaque sénateur de chaque camp campe dès lors sur ses positions et aucune décision n'arrive à voir le jour, tout se finissant toujours en palabres. Le roman permet aussi de prendre conscience de l'état où se trouve la galaxie quand un ennemi qui semblait éteint reprend petit à petit des forces pour finalement renaitre de ses cendres. Il est d''autant plus dangeureux que le ver est dans le fruit puisqu'une "cinquième colonne" fait tout pour faire s'effondrer, de l'intérieur, le pouvoir en place.

Liens de Sang est également extraordinaire dans sa capacité à permettre au lecteur d'en apprendre beaucoup sur Leia Organa ; le roman étant, il est vrai, centré principalement sur elle. Ses sentiments y sont de la sorte décrits en profondeur et révèlent comment elle a vécu la libération puis s'est impliquée dans son devoir civique quitte à oublier sa vie de famille (même si elle est toujours mariée à Han Solo dans le roman et que son fils Ben est parti depuis des années avec son oncle Luke). Mais voilà, petit à petit, elle perd confiance dans la politique et envisage même de tout abandonner quand un coup de théâtre l'oblige à changer ses plans. A travers elle, c'est donc tout le système militaro-politique qui est mis en exergue. Claudia Gray est décidément talentueuse dans son art à rendre passionnant les joutes et autres coups politiques. Surtout, l'auteure manie avec délicatesse tous les éléments iconiques de Star Wars en jonglant avec les trois trilogies de façon juste parfaite. Les éléments de la prélogie ne sont ainsi pas oubliés et rendent les interventions de Leia parfaitement crédibles et le personnage, plus attachant encore. La preuve ultime du talent de l'auteure se voit lors de la scène de la révélation. Ce qui est un choc pour la galaxie ne l'est, en effet, pas pour le lecteur qui connait déjà ce secret ! Pourtant, la façon dont Claudia Gray raconte l'histoire via les sentiments de Leia rend l'ensemble profondément touchant. Le lecteur sent les larmes couler sur ses joues en même temps que le personnage dont la douleur le bouleverse. Ce passage est assurément équivalent en terme de littérature Star Wars au "Je suis ton père" d'un point de vue cinématographique dans Star Wars : L'Empire Contre-Attaque.

Mais au delà de la simple Leia, Claudia Gray rend tous les autres personnages du roman passionnants à suivre et découvrir. Alors certes, Chewbacca, Luke Skywalker et Ben Solo sont absents, et Han Solo fait à peine de la figuration. Néanmoins, la façon dont elle décrit la relation entre Leia et sont mari explique beaucoup de choses sur le devenir de leur union. Le reste du casting est en outre extraordinaire, à commencer par Ransolm Casterfo. Il s'agit d'un sénateur Centriste, jeune, sûr de lui, imbu de lui-même et fanatique de certains éléments qui ont représenté l'Empire. Au début du roman, le lecteur ne peut que le détester mais au fur et à mesure que Leia apprend à le connaitre et l'apprécier, il fait le même chemin. Claudia Gray joue ici avec les sentiments de ses lecteurs pour leur plus grand plaisir. Elle ne fait d'ailleurs jamais les choses aux hasard ! Elle veut, en effet, que les révélations qu'elle distille au fur et à mesure du récit soit le plus efficace possible. Tout ce qui arrive au personnage devient donc naturel et ses actions logiques. D'autres intervenants sont aussi passionnants. Il est toutefois difficile d'en faire une liste exhaustive tellement ils sont nombreux et bien décrits mais il peut être cité Greer Sonnel, déjà introduite dans la nouvelle La Brûlure, le pilote de X-Wings Joph Seastriker ou la secrétaire Korr Sella qui mourra au balcon d'un immeuble d'Hosnian Prime lors de la destruction par le Premier Ordre dans l'Episode VII.

Liens de Sang est assurément un chef d'œuvre ! De la description de ses personnages, aux intrigues politiques, des émotions à fleur de peau aux révélations sur le monde Star Wars post Le Retour du Jedi, de son suspense aux rebondissement multiples, le roman se dévore de la première à la dernière page : il se vit et se ressent ! Avec lui, le lecteur a l'impression de voir un film se dérouler sous ses yeux.
Liens de Sang est un livre absolument indispensable à tous les fans Star Wars y compris ceux qui se limitent aux films. Une pépite !

Poursuivez votre visite

1985 • 2017

Nos Réseaux Sociaux