100 Ans de Rêves
L'affiche
Titre original :
100 Years of Magic
Production :
Feld Entertainment
Première représentation :
Le 04 septembre 2015
Genre :
Patinage artistique
Chorégraphies :
Cindy Stuart
Sarah Kawahara
Réalisation :
Patty Vincent
Musique :
David Killinger

Le synopsis

Mickey et Minnie mènent l'orchestre symphonique et dansent au rythme de la musique. Ils entendent ainsi célébrer les plus belles histoires. Donald et Dingo ont, de leur côté, l'intention de réaliser un film, caméra, mégaphone et clap à la main. Mais comme leurs amis le leur font remarquer, ils vont avoir besoin d'une narration solide et ont donc tout intérêt à s'inspirer de belles aventures classiques à redécouvrir ensemble...

Mickey et Minnie mènent l'orchestre symphonique et dansent au rythme de La Musique Est en Moi. Ils entendent célébrer les plus belles histoires alors que Donald et Dingo ont eux l'intention de réaliser un film, caméra, mégaphone et clap à la main. Mais comme leurs amis le leur font remarquer, ils vont avoir besoin d'une narration solide et ont tout intérêt à s'inspirer de belles histoires classiques à redécouvrir ensemble.
Jiminy Cricket chante alors Quand On Prie la Bonne Étoile et appelle la Fée Bleue. Celle-ci donne vie aussitôt à Pinocchio et plusieurs marionnettes de l'atelier de Geppetto, au grand bonheur de ce dernier.
Quand le poisson-clown Nemo se perd dans l'océan, son père Marin part à sa recherche et rencontre Dory avec qui il se lie d'amitié. Ensemble, ils se rendent dans le courant est-australien où ils font la connaissance de Crush, Squiz et de nombreuses tortues qui s'amusent au son de Les Tortues Font du Rock. Après avoir pris congé des tortues et alors que Marin finit par désespérer, Dory parvient à retrouver Nemo et enfin réunir père et fils.

Enfermée dans le château de la Bête où vivent des objets enchantés telles que Lumière, Big Ben et Plumette, Belle ne peut s'empêcher d'être attirée par une étrange rose située dans l'aile ouest. Furieuse, la Bête découvre que la jeune fille s'est rendue dans la partie interdite de ses appartements et une altercation s'engage entre les deux avant qu'ils ne finissent par se réconcilier sur l'air de Je Ne Savais Pas. Gaston intervient alors : bien décidé à épouser Belle et éliminer tout rival, il attaque la Bête avec son poignard. Sûr d'avoir vaincu, il jubile au sommet du château avant d'être déséquilibré par la foudre et de chuter vers une mort certaine. Dévastée, Belle dévoile son amour à la Bête mourante ; il n'en fallait pas plus pour qu'elle se transforme en un beau Prince qui l'invite à virevolter au son de Histoire Éternelle.
C'est alors que les couples princiers de différents royaumes interviennent : Cendrillon et Henri (Tendre Rêve), Ariel et Éric (Embrasse-La), Tiana et Naveen (La Nouvelle-Orléans (fin)), Aladdin et Jasmine (Ce Rêve Bleu), Raiponce et Eugène (Je Veux Y Croire) et enfin Blanche Neige et Florian (Un Jour Mon Prince Viendra). Pour conclure, Mickey, Minnie, Donald et Dingo font leur retour sur l'air de Quand On Prie la Bonne Étoile. Donald et Dingo n'ayant toujours pas décidé de quoi parlera leur film, Mickey leur promet encore plusieurs autres histoires tout aussi inspirantes.

La première d'entre elles commence à Arendelle, le jour du couronnement de la Reine Elsa. Sa sœur, Anna, chante Ce Renouveau, visiblement ravie de la célébration qui lui permet pour la première fois de sortir du château ; de son côté, Elsa redoute que son pouvoir soit révélé à tous. Anna rencontre le Prince Hans et leur coup de foudre donne lieu à L'Amour Est un Cadeau qui se termine en apothéose par une demande en mariage. Quand les deux tourtereaux rejoignent le bal pour obtenir la bénédiction de la Reine, celle-ci refuse et l'altercation entre les deux sœurs révèle à toute l'assistance le pouvoir glacial d'Elsa qui s'enfuit, désemparée. Anna se lance alors à sa recherche et se fait aider de Kristoff Bjorgman, qu'elle rencontre sur sa route. Isolée, Elsa se libère enfin et bâtit un palais de glace où elle compte bien rester (Libérée, Délivrée). Anna et Kristoff font de leur coté la connaissance du bonhomme de neige Olaf qui rêve d'une vie En Été. Les trois amis trouvent enfin le palais de glace d'Elsa : Anna insiste pour que sa sœur retourne à Arendelle, ce qu'elle refuse de faire (Ce Renouveau (reprise)). En s'emportant, elle frappe accidentellement Anna avec sa magie glacée. Kristoff l'amène vite auprès de Hans pour qu'il dégèle son cœur d'un baiser d'amour. Mais le Prince révèle qu'il n'a jamais aimé Anna et que ses intentions sont toutes autres : il souhaite régner seul sur Arendelle. Abandonnée, Anna est secourue par Olaf et parvient à retrouver Elsa de justesse pour empêcher que Hans ne la frappe de son épée. Hélas, son cœur gelé, elle se transforme en statue de glace. C'est l'amour de sa sœur qui la sauvera, ainsi que tout le royaume qui était plongé dans un hiver éternel.

Le jeune mendiant Aladdin trouve une Lampe merveilleuse de laquelle s'échappe un Génie qui se multiplie pour lui offrir un numéro de danse incroyable sur l'air de Je Suis Ton Meilleur Ami.
Dans la chambre d'Andy, les Soldats verts ont pour mission d'apporter un nouveau colis dans la chambre où vit le cowboy articulé Woody. Il s'agit du jouet Buzz l'Éclair. Ils deviendront amis et seront rejoints par Jessie, une cowgirl qui tape immédiatement dans l'œil de Buzz (Je Suis Ton Ami).
Après avoir découvert un rouleau ancien et un gong en compagnie de Mickey et Minnie, Donald et Dingo décident que leur film pourrait se dérouler dans un pays lointain, tel que la Chine dont l'histoire de la jeune Mulan les inspire.

Mulan a, en effet bien du mal à se plier au protocole devant faire d'elle une fille à marier (Honneur à Tous). Elle suit donc à contrecœur les conseils de sa mère et ses amies. Alors qu'elle se lamente sur son sort (Réflexion), l'armée investit la place du village et annonce qu'un homme de chaque famille devra la rejoindre pour combattre les Huns. Afin d'éviter à son vieux père de s'y rendre, Mulan prend sa place, en se faisant passer pour un garçon. Au camp d'entrainement, le capitaine Li Shang rencontre nombre de difficultés à former ses nouvelles recrues civiles (Comme un Homme) même si Mulan fait du mieux qu'elle peut pour être à la hauteur des attentes du militaire. Le temps presse : la troupe tombe soudainement sur Shan Yu et son armée de Huns ; s'ensuit une bataille à la chorégraphie intense. Sur une idée de Mulan, une fusée astucieusement dirigée vers la montagne déclenche une avalanche qui engloutit les Huns. C'est la fête dans la Cité Impériale et chacun se réjouit de la victoire de la Chine lors d'une parade traditionnelle.

Rafiki chante Nants Ingonyama en guise d'introduction à son histoire. Hakuna Matata : voilà ce qu'aiment à fredonner chaque jour Timon et Pumbaa qui vivent une vie insouciante aux côtés de Simba. Ce dernier finit pourtant par leur présenter Nala, sa meilleure amie d'enfance. Timon voit alors cette idylle naissante d'un mauvais œil et prédit déjà la fin du trio de choc qu'il forme avec Pumbaa et Simba si ce dernier s'en va régner aux côtés de Nala (L'Amour Brille Sous les Étoiles). Les deux tourtereaux n'ont que faire de ses craintes et filent, eux, le parfait amour.

C'est bon ! Dingo et Donald ont désormais toute la matière nécessaire pour réaliser leur film ! Ils ont d'ailleurs retenu la leçon : il leur faut raconter les histoires des gens qu'ils aiment. Tous les héros des contes découverts au cours de l'aventure se réunissent alors pour un salut final sur l'air de L'Histoire de la Vie.

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 11 décembre 2016

La critique se base sur la représentation publique du 7 décembre 2016 au Zénith de Paris - La Villette.

100 Ans de Rêves est en réalité l'énième version du spectacle Disney sur Glace 75 Years of Disney Magic qui a fait ses débuts le 3 septembre 1999 et a subi de nombreuses modifications au fil du temps. Créé en hommage au soixante-quinzième anniversaire de The Walt Disney Company, le spectacle est renommé 100 Ans de Moments Magiques (Walt Disney's 100 Years of Magic) quelques années plus tard, à l'occasion des festivités célébrant le centième anniversaire de la naissance de Walt Disney. Il portera ensuite le nom plus court de 100 Ans de Magie durant une longue période avant que son nom français ne soit changé en 100 Ans de Rêves pour sa version de décembre 2016 (qui correspond à la mouture présentée aux États-Unis dès septembre 2015), le nom original restant 100 Years of Magic.

Dans cette version du spectacle, le fil conducteur est modifié et raconte comment Mickey, Minnie, Donald et Dingo explorent diverses séquences de classiques Disney pour trouver une idée afin de réaliser un film à leur tour. Il s'agit là d'un retour aux sources à la toute première version du spectacle.
Afin d'intégrer une séquence entière sur La Reine des Neiges, sont notablement supprimées celles des Indestructibles, de ''it's a small world'', de Rose, c'est Rose (une danse entre Mickey et Minnie avec apparition de Stitch) et de Mickey Mène le Bal (Mickey et ses amis, accompagnés d'un orchestre et de Mouseketeers).
La séquence des couples princiers voit, en outre, disparaitre Pocahontas et John Smith au profit de Tiana et Naveen ainsi que de Raiponce et Eugène, alias Flynn Rider.
Par ailleurs, certaines séquences sont modifiées (Le Monde de Nemo ne se fait plus avec Bruce et les requins mais Crush et les tortues) ou raccourcies (celle de Pinocchio se résume à la scène avec la Fée Bleue et n'intègre plus Grand Coquin, Gédéon et Monstro). Enfin, Daisy, Tic et Tac, Mrs. Samovar, Zip et les Mouseketeers disparaissent du spectacle.

Une nouvelle ouverture est, en outre, créée avec Mickey et Minnie entourés de l'orchestre au rythme de La Musique Est en Moi, ou Gotta Be Me dans Teen Beach 2. Un choix éminemment discutable et qui n'a pas du tout le charme de Mickey Mène le Bal, la première scène du deuxième acte de la version précédente.

À trop vouloir intégrer de nouveaux films, 100 Ans de Rêves ne prend plus le temps de les laisser se développer et il n'y a guère que La Reine des Neiges et Mulan qui bénéficient d'un traitement optimal avec leurs histoires suffisamment développées. Il est clair qu'il a été décidé de sacrifier plusieurs bouts de la version précédente afin de réussir à caser au mieux La Reine des Neiges, véritable carton au cinéma. Ainsi, si le film a droit à son propre spectacle Disney sur Glace dès 2014, les responsables de la gamme de spectacles ont jugé nécessaire de l'intégrer en 2015 à cinq spectacles préexistants : Le Voyage Imaginaire, 100 Ans de Magie, Les Mondes Enchantés, Rêves de Princesses et Magical Ice Festival. L'année suivante, les deux nouvelles créations Follow Your Heart et Disney sur Glace et le Monde Merveilleux l'intègrent logiquement. En 2015 et 2016, tous les spectacles Disney sur Glace ont de la sorte une scène dédiée à La Reine des Neiges.

Les costumes des personnages étonnent par leur capacité à rester proches des versions des Parcs à thème tout en étant suffisamment légers et faciles à porter pour permettre de patiner sans mal. Ainsi, les robes courtes des princesses sont plutôt jolies et le Tapis Volant amusant. Les personnages d'Olaf et de Pumbaa, en revanche, sont bien moins réussis. À noter également quelques créations inédites comme les papillons, abeilles et fleurs de la rêverie estivale d'Olaf ou les costumes de Simba et Nala.
Comme dans les versions précédentes, nombre de chansons sont réorchestrées et réinterprétées, parfois pour le meilleur (Woody et Buzz qui chantent en duo Je Suis Ton Ami), souvent pour le pire (la version pop de Histoire Éternelle). Quelques nouvelles chansons sont également au programme comme celle des tortues du Monde de Nemo, ou le chant militaire des soldats de Toy Story.
Les effets spéciaux sont bien calibrés et promettent de belles surprises telles que le système des drapés qui descendent du plafond pour simuler le palais de glace d'Elsa (difficile d'en dire autant de l'effet mimant l'avalanche lors du combat entre les Chinois et les Huns). Le château qui fait office de décor, et qui ressemble fortement au Sleeping Beauty Castle de Disneyland Resort, se transforme astucieusement en château d'Arendelle ou en section de la Grande Muraille de Chine.

Le spectacle 100 Ans de Rêves se suit sans déplaisir pour ceux qui connaissent déjà bien les classiques Disney car il est raisonnablement impensable de tenter de comprendre les subtilités des histoires présentées alors qu'elles sont fortement abrégées et simplifiées. Le résultat est parfois inégal et difficile à appréhender et une impression de brouhaha général se fait ressentir. Il s'agit là de passer en revue les belles histoires que le public connaît déjà sans les approfondir. La qualité des acrobaties des patineurs, la magie de l'univers Disney et le plaisir de retrouver tous ces personnages sur scène combleront sans mal les attentes des enfants et de leurs parents, s'ils sont déjà acquis à la cause Disney. Les autres risquent de s'ennuyer ferme et de comprendre encore moins ce qui peut tant plaire aux passionnés.
Un spectacle incontestablement solide. Il convient à merveille à un public familial et mieux encore si ses membres regardent déjà les films d'animation Disney en boucle.

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux