RC Racer
L'affiche
Date d'ouverture :
Le 17 août 2010
Type d'attraction :
Montagnes russes navette
Durée :
1 minutes
(sans tenir compte de la file d’attente)

Le synopsis

Dans le jardin d’Andy, Karting est placé sur une rampe en forme de U. Il propose à ses amis jouets de monter à bord pour vivre des sensations fortes tout comme les ont vécues auparavant Buzz et Woody.

L'expérience

Andy est sorti s’amuser dehors avec ses jouets. Parmi ceux-ci, il a placé une rampe orange Hot Wheels sur laquelle Karting est positionné, impatient de vivre de nouvelles aventures avec sa voiture téléguidée. Andy a également utilisé l'un de ses circuits de course pour faire des chemins tout autour de sa grande construction. Mais soudain, sa mère l’appelle et lui demande de rentrer pour le goûter. Les jouets se retrouvent seuls et s’animent alors pour vivre leurs propres aventures. Karting, pour sa part, aime vraiment se balancer d’avant en arrière dans ce half-pipe orange : il propose ainsi tout naturellement à ses amis les jouets, de monter à son bord pour profiter de ces sensations fortes.

Les jouets doivent donc emprunter le circuit d’Andy pour atteindre la rampe et profiter de la vitesse de Karting, un pneu géant marquant l’entrée de la piste menant vers lui. Celle-ci est sinueuse mais bien fléchée pour ne pas se perdre dans tous ses virages. Beaucoup de détails jonchent d'ailleurs le circuit. Des barrières sur les côtés, des arbres coniques ou encore des plots de sécurité ont été disposés ça et là par Andy. Un premier bâtiment blanc, à gauche, abrite un levier très spécial. Ce levier, sur « Off » lorsque Karting est à l’arrêt, bouge petit à petit vers « Fast » lorsque Karting est à plein régime.

En continuant sur la piste, les jouets arrivent à un garage de petites voitures. De marque Dinoco, une grande compagnie pétrolière, elle contient trois pompes à essence. Cette station est utilisée par Andy pour remplir les réservoirs de ses petites voitures ou encore pour réparer les dégâts causés par les nombreuses cascades qu’il leur propose d'accomplir. Plus loin, le circuit mène à une partie couverte. Ici, sont accrochés des cadres plastiques contenant des pièces de voitures. Ce sont tout autant de petits bolides qu’Andy n’a pas encore construits pour ses futures aventures, preuve évidente qu'il apprécie tout particulièrement les voitures, peu importe leurs types.

Finalement, les jouets arrivent au niveau de Karting. Woody et Buzz les encouragent via des micros et leur proposent de prendre place à son bord, tout en rappelant les règles de sécurité à respecter. Mais ils savent également à quel point il est amusant de rouler avec Karting, ayant eux même fait l’expérience lorsqu’ils ont dû rattraper la voiture d’Andy pour ne pas être perdus lors de son déménagement. Composé de cinq rangées de quatre sièges, Karting peut ainsi accueillir vingt jouets à la fois. Une fois ces derniers bien installés, le bolide ne se fait pas prier et prend tout son élan dans la rampe Hot Wheels. Petit à petit, il accélère pour arriver finalement, au bout du troisième passage, tout en haut du half-pipe à vingt-cinq mètres de hauteur. Les jouets ressentent alors toutes les sensations de vitesse et d’apesanteur. Finalement, Karting ralentit et s’arrête pour laisser la place à d’autres jouets friands eux aussi de sensations fortes !

Les jouets peuvent désormais quitter le monde mécanique créé par Andy. Non loin de là, ils pourront toutefois prendre la pose avec Karting pour une photo souvenir. Avant de revenir jouer avec lui une prochaine fois…

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 07 mai 2017

Toy Story Playland, ouvre à Toon Studio, au Parc Walt Disney Studios le 17 août 2010, le complexe parisien étant alors en pleine Année de la Nouvelle Génération. Durant cette célébration, les Personnages des derniers films d’animation des Walt Disney Animation Studios et des Pixar Animation Studios, comme Lilo & Stitch, Monstres & Cie, La Princesse et la Grenouille ou encore Toy Story, sont mis à l’honneur. C’est l’univers de ce dernier qui est ici utilisé. Le mini-Land propose, en effet, aux visiteurs de rétrécir à la taille d’un jouet et d’entrer dans le jardin d’Andy parti goûter. Celui-ci accueille trois nouvelles attractions : Toy Soldiers Parachute DropSlinky Dog Zigzag Spin et RC Racer. C’est d'ailleurs ici, la première fois au monde, qu’une zone entière d’un Parc Disney se voit consacrée à l’univers des jouets Pixar. Toutefois, ce n’est pas la première fois que les visiteurs sont rétrécis par les décorations d’un mini-Land. A bug’s land, basé sur l’univers de 1001 Pattes (a bug’s life), à Disney California Adventure, est, il est vrai, une inspiration directe pour Toy Story Playland. Dans ce District, les mêmes procédés de hautes herbes ainsi que d’objets géants sont utilisés pour donner au public une impression de rétrécissement.

RC Racer propose donc aux visiteurs de vivre une aventure palpitante à bord de Karting. Cette attraction de type half-pipe coaster consiste en une série d’allers-retours sur une piste en forme de U. La première attraction de ce type fut construite en 2003, à Särkänniemi en Finlande. Bien évidemment, sa thématisation pour le Resort parisien est poussée à son maximum, tandis que dans les autres versions, les décors sont minimalistes ; seuls le rail et le véhicule étant souvent présents. Ici, la rampe sur laquelle est posé le rail est inspirée de la célèbre collection de petites voitures Hot Wheels, une marque fondée en 1968 par Mattel. Depuis sa création, pas moins de cent mille modèles et variations ont ainsi été mis en circulation par l'entreprise. Ses produits peuvent d'ailleurs autant être des reproductions de modèles automobiles existants que des voitures futuristes imaginaires. Disneyland Paris a évidemment dû obtenir l’autorisation préalable de Mattel d’utiliser une reproduction géante de la rampe Hot Wheels.

Niveau sensation, une comparaison avec les bateaux pirates qui se balancent est souvent faite bien que le fonctionnement soit foncièrement différent. En effet, alors qu’un bateau pirate consiste en une accélération par un pneu en rotation au centre du parcours qui initie un mouvement de bascule, les half-pipe coasters proposent une accélération produite par un système de moteur linéaire à induction qui permet au véhicule de se déplacer sur le rail. Des bobines (appelées stators) placées sur le rail justement produisent, en effet, un champ magnétique qui attirent ou repoussent les aimants situés sous le châssis du véhicule lui permettant alors de prendre ou de perdre de la vitesse. De par cette différence de technologie, les sensations entre les deux types ne sont pas totalement identiques. L’accélération est par exemple beaucoup plus douce et plaisante sur un half-pipe coaster que sur un bateau pirate.

Créé par Intamin AG, une célèbre société d’innovation et de création de montagnes russes, RC Racer est un modèle qualifiable de petite taille dans l'univers des half-pipe coasters. Il culmine ainsi "seulement" à une hauteur de vingt-cinq mètres et mesure soixante-dix mètres de longueur. La vitesse maximale atteinte par Karting est de quatre-vingt kilomètres heure. Les versions les plus grandes de ce type de manèges proposent elles cinquante mètres de hauteur pour une longueur de plus de cent soixante mètres. Habituellement, les sièges du véhicule tournent sur eux-mêmes, mais cette option n’a logiquement pas été retenue sur RC Racer dans la mesure où Disneyland Paris visait une attraction à sensation certes, mais à destination d'un public familial. C’est ici la deuxième collaboration du resort parisien avec Intamin AG, la première ayant portée sur l’attraction Indiana Jones et le Temple du Péril à Adventureland dans le Parc Disneyland étant précisé que les deux autres attractions de Toy Story Playland, Slinky Dog Zigzag Spin et Toy Soldiers Parachute Drop, ont également été construites par l'entreprise.

Cocorico ! Le RC Racer parisien, surnommé RC Racer - Vitesse Maximale ! au cours de la campagne de communication française, est une première mondiale dans les Parcs Disney. Toutefois, d’autres attractions identiques ouvriront dans d’autres Parcs Disney de par le monde par la suite. Ainsi, une version à Hong Kong Disneyland qui reprend le même nom RC Racer est inaugurée le 17 novembre 2011. Une autre de même type prend elle l'appellation de Rex’s Racer à Shanghai Disneyland et ouvre courant 2018. Dans les deux cas, ces attractions sont inscrites dans un Land appelé Toy Story Land.

Le plus gros défaut de RC Racer est indéniablement son faible débit malgré une durée très courte. En effet, alors que l’aventure avec Karting dure moins d’une minute, le temps de chargement, la présence d’un seul véhicule et une capacité de vingt personnes par passage font que le débit théorique total est d’environ six cents personnes par heure (en considérant que le temps de chargement prend une minute, ce qui n’est pas toujours le cas). Cela semble bien insuffisant pour répondre à l'affluence d'une destination de l'envergure de Disneyland Paris. Lors des travaux préparatoires sur RC Racer, les premières esquisses faisaient pourtant apparaître deux rampes et deux véhicules avant que cette idée ne soit abandonnée. Il faut dire que cette solution apte à augmenter notablement la capacité de l'attraction aurait posé la question de savoir combien de Karting possède Andy : alors que le film n’en montre qu’un, deux Karting visibles à Disneyland Paris créait de fait une incohérence narrative... En revanche, la relative courte durée de l’attraction n’est pas gênante. La sensation d’apesanteur obtenue lorsque la vitesse de Karting atteint les points les plus hauts de la rampe pourrait, en effet, facilement donner des nausées et maux de ventre aux visiteurs. Il est toutefois regrettable que les hauteurs maximales ne soient atteintes que lors d’un seul aller-retour. Profiter de cette sensation durant deux allers-retours aurait certainement été préférable.

RC Racer est, comme l’ensemble du mini-Land, remplie de nombreux détails. Le levier ressemblant à un interrupteur de circuit à l’entrée de l’attraction est ainsi d'autant plus fort sympathique qu'il est en lien avec l’attraction proprement dite, le bouton passant de la position « Off » à « Fast » selon la vitesse de Karting. Le garage Dinoco est également un clin d’œil amusant à la compagnie issue de l’imagination des animateurs Pixar. Dinoco apparaît, en effet, pour la première fois dans Toy Story puisque dans l’une de leurs stations essence, Buzz et Woody se battent après être tombés de la voiture d’Andy. C’est également la compagnie sponsor de Strip Weathers, plus connu sous le nom de « Le King » dans Cars - Quatre Roues, et aux couleurs pour lesquelles Flash McQueen rêve de courir. Enfin, elle se remarque subtilement dans WALL•E. Autre détail intéressant, sur un autre registre, selon l’orientation du soleil, l’ombre des barrières autour du circuit de la file d’attente projette des impressions de traces de pneus sur celui-ci.

La réalisation de Karting est également tout-à-fait soignée. Son aspect reprend notamment ses gros yeux caractéristiques, ses énormes roues tout-terrain, et ses stickers de flammes bleu et blanc. De plus, à chaque passage de Karting, le bruitage électrique similaire à celui utilisé dans le film peut être entendu. Ce détail donne à cette attraction et à l’ensemble du mini-Land une belle sensation de réalisme. Il faut savoir en outre que deux Karting existent. Ainsi, lorsque l’un est en maintenance, le deuxième peut être utilisé pour permettre à l’attraction de continuer à fonctionner.

Malgré le grand soin apporté à sa thématisation, RC Racer souffre de problèmes d’échelles. En effet, Karting est positionné sur un rail Hot Wheels similaire à celui qui permet à Buzz de faire un looping en montant sur une voiture au début du premier volet de la saga Toy Story. Il lui offre alors l'occasion de donner l’impression aux autres jouets de voler bien que Woody voie alors une simple chute « avec panache ». Mais cette voiture est bien minuscule en comparaison de Karting sur laquelle Woody et Buzz peuvent monter ensemble sans problème. Seule explication tenable : la voiture présentée ici n’est pas la même qui a vécu les aventures du film, d’autant que leurs designs ne sont pas tout-à-fait identiques.

Musicalement, RC Racer propose une réorchestration des thèmes composés par Randy Newman pour Toy Story. La version instrumentale de « To Infinity and Beyond », chanson issue du film Buzz l’Éclair - Le Film : Le Début des Aventures, peut également y être entendue.

RC Racer est, comme l’ensemble de Toy Story Playland, pleine de sympathiques détails. La thématisation est complète que ce soit la file d’attente, le rail, l’entrée de l’attraction, ou encore le bâtiment principal contenant la gare d’embarcation. Les éléments sont également très réalistes, comme le lévier « Off », « Fast », la station Dinoco, les pièces détachées de petites voitures ou encore Karting lui-même. Seule ombre au tableau, un débit trop faible et une durée qui aurait pu être un peu tantinet augmentée pour profiter à plein des sensations de l’attraction.

La disponibilité

Cette attraction est toujours ouverte, à Toon Studio, dans le Parc Walt Disney Studios de Disneyland Paris.

Une autre version existe également à Hong Kong Disneyland (Hong Kong Disneyland Resort).

Nos Réseaux Sociaux