Le Vœu de Noël de la Princesse Aurore
Vue d'ensemble
Date d'ouverture :
Le 7 novembre 2011
Date de fermeture :
Le 8 janvier 2012
Type d'attraction :
Spectacle
Durée :
7 minutes

Le synopsis

En cette période de fêtes, la Princesse Aurore, le Prince Philippe et l’ensemble de leur cour présentent aux habitants du royaume enchanté leurs vœux royaux de Noël.

L'expérience

À la tombée de la nuit, devant Le Château de la Belle au Bois Dormant, la cour royale, vêtue de ses plus beaux apparats blancs et dorés, se rassemble pour annoncer la venue de la Princesse Aurore en agitant des drapeaux blancs tout en chantant Hail to the Princess Aurora. La princesse, dans sa belle robe rose, se montre alors au bras du Prince Philippe qui a également choisi un habit de lumière blanc et doré, assorti de son éternelle cape rouge. Aussitôt la cour et le couple royal se lancent dans des valses sur la chanson Once Upon A Dream, symbole de l’amour que se portent Aurore et Philippe depuis leur première rencontre. 

Les trois fées Flora, Pâquerette et Pimprenelle, font à leur tour irruption dans la fête. Elles préparent une belle surprise pour la princesse Aurore, sur l’idée de Flora… Ou est-ce celle de Pimprenelle ? Fidèles à leur habitude, les deux fées se chamaillent, mais la douce Pâquerette les tempère bien vite, rappelant qu’il s’agit là avant tout de faire plaisir à leur royale protégée. 

Aurore accueille avec plaisir les fées, avant de souhaiter la bienvenue à l’ensemble des invités à sa célébration des fêtes de fin d’année. Elle conclut son discours en adressant ses vœux de bonheur à l’assemblée.

La cour se lance alors dans une nouvelle danse en chantant le traditionnel chant de Noël It’s The Most Wonderful Time Of The Year puis Happy Holidays to You. Aurore et Philippe rejoignent le centre des convives pour une nouvelle danse sur Once Upon A Dream.

Vient enfin le moment de la surprise des trois fées, qui se rapprochent du château en agitant leurs baguettes. Mais une fois de plus, impossible pour elles de se mettre d’accord ! Elles lancent tour à tour des sorts pour illuminer le majestueux édifice de rose, puis de bleu, puis de vert… Les fées finissent par se reprendre et lancent toutes ensemble leur enchantement : le château est alors paré de toutes les couleurs, sous l’œil émerveillé d’Aurore ! La princesse remercie avec émotion les trois fées et souhaite une nouvelle fois de joyeuses fêtes à l’ensemble des invités. La cour chante une dernière fois Merry Merry Christmas, avant de se retirer.

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 09 décembre 2018

Noël est assurément l’une des saisons les plus magiques de Disneyland Paris : ses spectacles hauts en couleur sont toujours appréciés des visiteurs. De nombreux shows de Noël se sont ainsi succédés au fil des saisons sur Central Plaza. Le tout premier était d'ailleurs La Cérémonie des Contes et Lumières dès novembre 2004 : une scène, plus modeste à l'époque, avait alors été installée devant le château. Elle sera réutilisée dans le cadre du quinzième anniversaire, notamment pour Les Vacances de Noël de Minnie. Ainsi, s'il n'est pas compté L’Incroyable Rendez-Vous Disney Fête Noël ! (qui n’est qu’une version très légèrement remaniée de L’Incroyable Rendez-Vous Disney), Le Vœu de Noël de la Princesse Aurore est le troisième spectacle de Noël de l’histoire de Disneyland Paris à avoir été proposé sur Central Plaza.

À l’origine, la scène sur laquelle se joue le spectacle avait été montée pour Place à la Fête… avec Mickey et ses Amis, en 2009, dans le cadre de La Fête Magique de Mickey
En novembre 2011, Mickey et ses amis ont cependant cédé la place à la Princesse Aurore, dont le château est le point central du Parc Disneyland, pour un spectacle musical et pyrotechnique alliant chorégraphie et jeux de lumières. Le Vœu de Noël de la Princesse Aurore est donc le dernier spectacle conçu pour la scène de Central Plaza, qui disparaîtra afin de libérer l’espace et offrir une meilleure visibilité pour le nouveau spectacle nocturne Disney Dreams! en mars 2012. Il faudra ensuite attendre 2015 et Les Vœux Royaux de Noël pour retrouver un spectacle de Noël mettant en scène les Princesses Disney, au Théâtre du Château cette fois.

Dans Le Vœu de Noël de la Princesse Aurore, le couple princier et la cour, ainsi que les trois bonnes fées, sortent donc du château pour adresser leurs vœux de fin d’année à leur royaume. Mettre en avant les personnages de La Belle au Bois Dormant dans un spectacle de Noël est à l'évidence un choix tout à fait judicieux, qui permet en effet une belle et totale cohérence avec l’emplacement de la scène en face du château. Les costumes blancs et dorés des seigneurs et gentes dames arborent d'ailleurs un joli aspect médiéval, respectant l’univers d’origine du film d’animation et la base scénaristique de Fantasyland. Mais seule Aurore porte sa traditionnelle robe de princesse rose, le Prince Philippe ayant choisi lui aussi un costume blanc et doré, uniquement rehaussé par son emblématique cape rouge. Ce détail est d’ailleurs le seul élément qui permet de réellement différencier Philippe du reste de la cour : le prince se fond, il est vrai, dans la masse des courtisans sans se distinguer, et même si son rôle dans le spectacle est très anecdotique (il se borne à être le cavalier de sa « chère Aurore »), il est regrettable qu’il ne porte pas un costume plus coloré pour l’occasion, voire, à défaut, son costume original.

L’une des grandes nouveautés du show réside dans les Personnages des fées, qui apparaissent pour la première fois sous les traits de véritables actrices  Lors de leurs précédentes apparitions, notamment sur la parade Fantillusion, leurs visages étaient, il est vrai, représentés par des masques. Leurs Personnages dans Le Voeu de Noël de la Princesse Aurore sont ainsi très réussis en termes de maquillage et de présentation, et permettent des interactions plus vivantes notamment lors de leurs chamailleries. Il est d’ailleurs surprenant de voir que Pâquerette, la fée vêtue de vert, participe à la sempiternelle guerre de couleurs qui oppose dans le film d’animation Flora et Pimprenelle ; elle qui, d’habitude, au tempérament plus doux et plus conciliant, calme les deux autres. La raison est cependant toute simple : si elle se mêle activement à la querelle dans le spectacle, c'est juste pour justifier les illuminations successives en rose, bleu et donc vert du Château de la Belle au Bois Dormant.

La relation montrée entre Aurore et les trois fées est également un point appréciable, faisant écho à celle quasi-filiale développée dans La Belle au Bois Dormant. Aurore appelle d’ailleurs les fées dans le spectacle « ses chères marraines », une appellation qui a fait réagir certains puristes car jamais elle ne les appelle ainsi dans le film d’animation : elle s’adresse en effet toujours à elles en les nommant ses tantes. De plus, cela pourrait induire en erreur les visiteurs en créant une confusion avec la Bonne Fée de Cendrillon, qui est connue pour être la marraine de la princesse aux pantoufles de verre. Cependant, il faut rappeler que les trois bonnes fées accordent des dons à la princesse Aurore lors de sa cérémonie de baptême au début de La Belle au Bois Dormant ; et pendant une majorité du film, veillent sur elle, l'élevant comme s'il s'agissait de leur propre enfant. Un rôle qui, à bien des égards, peut effectivement s'apparenter à celui de marraines et ainsi justifier cette appellation.

Et, justement, Le Vœu de Noël de la Princesse Aurore est inspiré du spectacle Cinderella's Holiday Wish qui s'est tenu au Magic Kingdom de Walt Disney World Resort de 2007 à 2014. Ce show, dont la durée est équivalente à celle du Vœu de Noël de la Princesse Aurore, soit environ 7 minutes, met en scène Mickey, Minnie, Donald et Dingo, qui souhaitent organiser une belle surprise pour Noël. Ils demandent conseil à la Marraine la Bonne fée qui leur répond que, puisqu'il s'agit du château de Cendrillon, il faudrait demander à l'intéressée son avis… Cendrillon raconte qu'elle rêve d'un beau château en cristal, scintillant à l'image de ses pantoufles de verre, et son vœu est exaucé à l'aide des 200 000 LEDs installées sur l'édifice.

Le scénario est donc assez similaire à Disneyland Paris : Mickey et ses amis sont toutefois absents et évidemment une transposition des personnages de La Belle au Bois Dormant est opérée. En revanche, si les lumières du spectacle témoignent de l’installation de nouvelles lampes LED, l’illumination du château n’est pas aussi complète que pour Cinderella’s Holiday Wish.
L’animation reste, pour sa part, réussie et festive, tout en conservant la cohérence avec l’univers des personnages et la gaieté des fêtes de fin d’année. Les illuminations sur Le Château de la Belle au Bois Dormant permettent d’ailleurs de pallier le manque de décorations saisonnières sur la scène de Central Plaza, qui est moins décorée que Town Square par exemple.

L’habillage sonore du spectacle, quant à lui, participe activement à l’ambiance festive de Noël. Les chœurs de chants traditionnels rappellent ainsi bien la saison des fêtes, même si la musique du show fait surtout la part belle à Once Upon A Dream. De plus, ils permettent d’accompagner avec entrain les danses des personnages et des danseurs, qui représentent la majeure partie du spectacle, dont les dialogues ne sont certainement pas le point fort.

En définitive, Le Vœu de Noël de la Princesse Aurore est une animation charmante, parfaitement cohérente avec l’emplacement de la scène, et conçue pour plaire à la majorité des visiteurs pendant la saison de Noël. Sans prétention, ce spectacle de courte durée apporte une petite touche de magie qui a su conquérir son public et s’inscrire dans la belle lignée de ses prédécesseurs.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.