Gaudenzio Capelli

Gaudenzio Capelli
Date de naissance :
Le 07 décembre 1929
Lieu de Naissance :
Milan, en Italie
Profession :
Dirigeant
Journaliste
Dessinateur

La biographie

rédigée par Karl Derisson

Le 11 avril 1997, Disneyland Paris fête ses cinq ans. À cette occasion, les studios Disney délocalisent alors la cérémonie des Disney Legends Awards à Marne-la-Vallée afin d’honorer en grande pompe les Européens qui, depuis près d’un demi-siècle, ont contribué au succès de l’entreprise à l’image de l’Italien Gaudenzio Capelli.

Gaudenzio Capelli naît à Milan, dans le nord-ouest de l’Italie, le 7 décembre 1929. Après un cursus classique sur les bancs de l’école, du collège puis du lycée, il s’inscrit à l’Université de Milan où il étudie la chimie industrielle. Son diplôme en poche, il réalise son service militaire en imaginant déjà débuter par la suite une carrière de scientifique. Marié à Rosalba, Gaudenzio Capelli voit pourtant ses ambitions professionnelles changer du tout au tout. En 1961, il décroche en effet un emploi chez Arnoldo Mondadori Editore, l’un des plus importants éditeurs en Italie. Loin des éprouvettes et des laboratoires, il travaille alors en tant que traducteur et correcteur pour le magazine Topolino, l’équivalent italien du (Le) Journal de Mickey. Placé sous les ordres de Mario Gentilini, le rédacteur en chef de la revue, il lit ainsi des centaines de bandes dessinées produites aux États-Unis avec en vedettes les principaux héros de Disney.

À la fin des années 1960, Gaudenzio Capelli ajoute une corde à son arc en participant à la création des Manuali, une nouvelle collection de livres à destination des enfants. Le Manuel des Castors Junior, entre autres, devient notamment l’un des titres les plus populaires du moment en Italie. Le sport, la cuisine, le jardinage, les animaux et la magie font également partie des sujets plébiscités par les lecteurs. Traduits dans certains pays d’Europe comme la France ou le Royaume-Uni, les Manuels Disney rencontrent un tel succès qu’ils donnent bientôt naissance à deux autres titres, Enciclopedia Disney et Enciclopedia Disney Geografica, deux séries d’encyclopédies en plusieurs volumes centrées sur l’Homme, les animaux, les plantes, la géographie, la découverte, les contes, l’architecture, les transports, la mythologie, les minéraux...

Après le départ à la retraite de Mario Gentilini en 1980, Gaudenzio Capelli s’installe à son tour dans le fauteuil de rédacteur en chef de Topolino. Moribond, le titre est rapidement réformé et adapté à son époque. Les artistes et les auteurs partis à cause de la précédente direction sont rappelés et autorisés pour la première fois à signer leurs créations de leur nom. Les bureaux, cloisonnés, laissent leur place à un open-space permettant d’instaurer une ambiance plus conviviale. Avec sa directrice adjointe, Elisa Penna, Capelli donne plus de latitude aux scénaristes invités à s’emparer de sujets liés à l’actualité. La série Indiana Pipps surfe par exemple sur la sortie d’Indiana Jones et les Aventuriers de l'Arche Perdue au cinéma en entraînant Dingo dans des récits plein d’aventures. Un autre titre, I mercoledì di Pippo, met en scène pour sa part Mickey, Dingo et leurs compagnons dans des adaptations de contes, d’histoires et de légendes populaires. La souris et ses amis sont aussi les vedettes de scénarios inspirés des grands classiques du cinéma à l’image de Topolino e Minni in: “Casablanca”.

Grâce à de nombreux changements, Topolino voit bientôt ses ventes augmenter un peu plus chaque année. L’Italie devient dès lors l’un des premiers marchés pour les bandes dessinées Disney. Certaines histoires créées par des artistes italiens tels que Romano Scarpa, Giovan Battista Carpi, Pier Lorenzo et Massimo De Vita sont aussi traduites dans d’autres langues et proposées à travers toute l’Europe au sein des revues Disney locales, notamment Le Journal de Mickey en France, Micky Maus en Allemagne, Aku Ankka en Finlande, Kalle Anka & C:O en Suède ou bien encore Anders And & Co au Danemark. Le succès des magazines et des livres Disney ne manque évidemment pas d’attirer sa concurrence. Capelli adaptent ainsi le concept à d’autres marques. En 1983, Mattel sort par exemple le titre Manuale di Barbie, lui aussi édité par Mondadori.

En parallèle de l’édition, Gaudenzio Capelli participe en outre à développer davantage le concept du Trophy Topolino. Créée en 1960 par Mario Gentilini, l’épreuve se limitait jusque-là à une unique compétition de ski à destination des enfants et des adolescents de 6 à 12 ans. Sous la direction de Capelli, d’autres sports sont alors ajoutés tels que le tennis, le golf, la natation, le karaté, le rugby et l’escrime. Le succès est une fois encore au rendez-vous et le concept est adapté dans toute l’Europe, notamment en Allemagne sous l’égide d’Horst Koblischek.


Topolino Show

Au début des années 1980, Gaudenzio Capelli devient un visage familier auprès des Italiens en apparaissant dans les trente-quatre numéros de l’émission Topolino Show diffusée chaque samedi du 8 novembre 1982 au 28 mai 1983 sur la chaîne privée Rete 4. Présenté par Maurizio Esposito et Patricia Pilchard, le programme voyait s’affronter deux équipes de collégiens au cours de quiz et de jeux. Les vainqueurs remportaient alors une cagnotte constituée d’arbres à planter. En plus de nombreux extraits de films des studios Disney, l’émission récompensait également les lecteurs de Topolino ayant réussi à identifier un personnage caricaturé dans les pages de la revue.

En 1988, The Walt Disney Company Italia S.p.A. acquiert les éditions Mondadori. Conservant sa position de rédacteur en chef de Topolino, Gaudenzio Capelli poursuit sur sa lancée en profitant de moyens bien supérieurs pour poursuivre le développement de la société. D’autres revues sont lancées telles que Zio Paperone centrée sur Picsou et vendue entre 1987 et 2007 et Cip and Ciop dédiée à Tic & Tac et éditée en 1989 et 2012. Topomistery, l’équivalent de Mickey Mystère en France, est lancé en 1993 tout comme Minni & Company. Topolino est en même temps adapté à son époque et à ses nouveaux lecteurs. Son succès se poursuit ainsi. Après avoir atteint 500 000 ventes en 1986, le magazine s’écoule même à plus d’un million d’exemplaires en juillet 1992, un record !

En 1988, le dirigeant aide également à l’établissement de la Scuola Disney. Fondée par Giovan Battista Carpi et rebaptisée Accademia Disney en 1993, l’école installée à Milan se destine alors à former de futurs talents du dessin en leur enseignant le style Disney grâce au concours des maîtres de la bande dessinée, Romano Scarpa, Giorgio Cavazzano, Roberto Santillo, Alessandro Sisti, Valeria Turati, Andrea Freccero, Paolo Mottura, Alberto Lavoradori, Silvia Ziche, Fabio Celoni, Claudio Sciarrone, Silbio Camboni, Alessandro Perina...

Gaudenzio Capelli prend finalement sa retraite le 31 mars 1994 au moment de la sortie du numéro 2000 de Topolino. Passant le relais à Paolo Cavaglione après trente-trois ans passés au service des bandes dessinées Disney, il poursuit sa carrière en tant que responsable de la division éditoriale de Mattel Italia. En 1997, un Disney Legends Award qui récompense sa prolifique carrière également couronnée, dix ans plus tard, par un Papersera Award. « J’ai vécu trente-trois ans dans un superbe édifice faits de sons, de couleurs, de musique et d’architecture fantastique », confiait-il en 1994 au quotidien milanais Corriere della Sera, « C’était un peu comme ce fabuleux Eden de l’enfance dont on se souvient souvent avec regret lorsqu’on devient adulte. La différence, c’est que moi, j’y suis resté bien après la maturité et j’ai pu y travailler chaque jour de la manière la plus joyeuse possible ».

Poursuivre la visite

1989 • 2022

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site de fans, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.