Lindsay Lohan

Lindsay Lohan
Date de naissance :
Le 02 juillet 1986
Lieu de Naissance :
New York, État de New York, aux États-Unis
Nationalité :
Américaine
Profession :
Actrice
Chanteuse
Productrice
Femme d'Affaires

La biographie

rédigée par Léo Personnaz et Thomas Darras
Publié le 17 février 2021

Véritable icône des studios Disney au début des années 2000, Lindsay Lohan est l'une des actrices les plus talentueuses de sa génération mais vit malheureusement sa carrière gâchée par des déboires en tout genre. Si son parcours n’a pas été celui qui lui était destiné, elle reste une artiste douée aux multiples talents et fut, incontestablement, LA pépite que l’écurie Disney méritait d’avoir. Personnalité fragile, capable du meilleur comme du pire, Lindsay Lohan est et restera un visage qui aura marqué toute une génération de jeunes, aux États-Unis comme sur le vieux continent. 

Née le 2 juillet 1986 dans le Bronx à New York City, Lindsay Lohan est la fille de l’ex-danseuse Dina Lohan, née Sullivan, et de Michael Lohan, un ancien trader et homme de télévision américain. Aînée d’une fratrie de cinq enfants, elle commence sa carrière sur les écrans en apparaissant dans de nombreuses publicités, et ce, dès l’âge de trois ans. Ses parents l’immergent alors très tôt dans le milieu du show-business en la faisant devenir modèle enfant au sein de l'agence Ford Models, lui permettant d'apparaître dans des dizaines de spots publicitaires, principalement dans l’agro-alimentaire mais aussi pour des marques comme Calvin Klein ou Abercrombie. Au milieu des années 90, alors qu’elle œuvre dans le feuilleton Another World sur NBC dans le rôle d’Alli Fowler, elle est approchée par Disney pour un rôle dans sa nouvelle comédie familiale, À Nous Quatre, remake d’un classique du studio, La Fiancée de Papa. Faisant rapidement sensation lors des différentes sessions de casting et des essais caméra, elle tape dans l'œil de Dennis Quaid, le premier rôle masculin, et du duo Charles Shyer / Nancy Meyers, producteur et réalisateur du film. Lindsay Lohan grille alors la politesse à une certaine Scarlett Johansson pour prendre ce rôle qui restera l'un des plus marquants de sa carrière.


À Nous Quatre

Avec À Nous Quatre, l’adolescente de onze ans signe donc sa première participation dans un long métrage. Sa prestation est alors remarquable et remarquée. Elle ravit tout de suite les faveurs du public. C’est en effet elle qui assure le rôle des deux jumelles, Annie et Hallie, et qui réussit à merveille à se glisser dans la peau de ces deux personnages. Les spectateurs n’y voient que du feu, tant son jeu d’actrice est convaincant. Largement aussi talentueuse que sa prédécesseure Hayley Mills qui campait le rôle des jumelles dans le film original, son jeu est parfait dans tous les registres, tant dans l’humour, l’émotion ou l'espièglerie. Pleine de malice, la jeune fille fait l’unanimité. Sa performance lui vaudra d’ailleurs un Young Artist Award. Son attitude sur le plateau est elle aussi saluée, la jeune actrice recevant des tas d'éloges de la part de l’équipe du film.

L'opus permet à la jeune comédienne de rapidement devenir la star montante des studios Disney avec par la suite de nombreuses participations aux différents projets de la firme de Mickey. Systématiquement affectée aux rôles principaux, le public la retrouve alors dans le rôle d’une jeune fille en perdition dans l’honorable téléfilm Grandeur Nature (2000) aux côtés du mannequin et actrice Tyra Banks ainsi que dans le plus discutable Opération Walker (2002) où elle endosse le rôle d’une jeune collégienne, apprentie détective, pour les téléspectateurs de Disney Channel.

Grandeur Nature
Opération Walker

Après cette période, que beaucoup oublieront, le studio aux grandes oreilles lui redonne la possibilité de participer à un projet majeur puisque c’est elle qui est choisie pour interpréter le personnage d’Anna dans un nouveau remake d’une comédie des années 70 : Freaky Friday : Dans la Peau de ma Mère (2003). La jeune adolescente fait encore une fois permuter son personnage et offre une très bonne performance, s’inspirant en partie de sa future rivale Avril Lavigne. Le film remportera un beau succès commercial et critique ainsi qu’un MTV Movie Award pour son actrice principale. C’est aussi l’occasion pour Lindsay Lohan de se faire remarquer en chanson pour la première fois à l’écran et de faire part au public de ses talents de chanteuse sur le titre Ultimate tiré de la bande originale très rock du film. Talent qu’elle utilisera à nouveau un an plus tard dans le plus contrasté Journal Intime d’une Future Star (2004). Si la jeune femme montre encore une fois qu’elle est une artiste complète dans ce nouveau personnage de lycéenne, le film lui permet surtout de devancer Hilary Duff, sa meilleure ennemie de l’époque, qui devait initialement assurer le rôle principal. En effet, l'opus fait bien moins l'unanimité auprès du public et signe un relatif échec au box office. Rien de grave, elle en profite pour se caler sur la bande originale d’Un Mariage de Princesse avec Anne Hathaway et Julie Andrews sorti quelques mois plus tard, avec le titre I Decide. 

Freaky Friday : Dans la Peau de ma Mère
Journal Intime d'une Future Star

C’est en 2004 que Lindsay Lohan fait sa première infidélité aux studios Disney puisqu’elle est appelée sur le projet porté par Tina Fey et Mark Waters, Lolita Malgré Moi, qui sort chez Paramount. Film ambitieux et véritable satire du microcosme lycéen des années 2000, l'opus est considéré par beaucoup comme la meilleure comédie pour adolescents depuis des décennies et permet à Lindsay Lohan de sortir temporairement de l’univers lisse des teen-movie de l’époque. Elle qui devait initialement interpréter le rôle de la vipère Regina George campe finalement le rôle de la gentille Cady Heron et ne se risque alors pas à froisser son image d’idole des adolescents. Et pour cause, elle revient chez Disney l’année suivante pour un nouveau remake, le très bon La Coccinelle Revient, qui marque pour elle la fin de sa collaboration avec le studio et le début des problèmes. 

Lolita Malgré Moi
La Coccinelle Revient

Lindsay Lohan sort ensuite deux albums chez Casablanca Records/Universal, Speak (2004) et A Little More Personal (Raw) (2005) qui, à défaut d’être bien reçus par la critique, sont plutôt bien accueillis par le public tant les scores de ventes sont honorables. Elle prouve encore une fois son talent pour la chanson et sa capacité à tenir toute sa place dans le paysage pop américain. Des inquiétudes quant à son état de santé commencent cependant à apparaître. Elle se dévoile très amaigrie à la première de son dernier film, La Coccinelle Revient, et les premières rumeurs d'anorexie se font jour dans les médias. Si ces rumeurs ne seront jamais vraiment avérées, il se trouve que la starlette s'est mise à fréquenter les soirées des sulfureuses Paris Hilton et Britney Spears et enchaîne les excès en tout genre. Ses parents, dont la relation a pendant longtemps été tumultueuse, entament une procédure de divorce en 2005, ce qui n’aide pas la jeune femme, décidement pas aidée par cet entourage toxique, à rester stable. Ses parents sont d’ailleurs accusés à plusieurs reprises de profiter du succès de leur fille et Michael Lohan, personnage très imprévisible et addict à diverses substances, se voit écarté par sa propre fille de la fratrie. Dans le même temps, la jeune actrice continue sa carrière au cinéma avec des choix plutôt intéressants. 

Après le très moyen Lucky Girl sorti en 2006, Lindsay Lohan est en effet à l’affiche de films indépendants dans des rôles secondaires comme dans The Last Show (2006) avec Meryl Streep, le dernier film du grand Robert Altman, ou encore Bobby (2006) et Chapitre 27 (2007) aux côtés de Jared Leto. Si les films et ses performances sont salués par la critique, le public n’est pas forcément au rendez-vous. Ce sera également le cas pour l’excellent Mère-Fille, Mode d’Emploi (2007) du non moins regretté Garry Marshall où elle joue une jeune femme qui rappelle bien la situation de l’actrice dans sa vie personnelle. Le tournage de ce projet s’est, il est vrai, déroulé de façon très chaotique, en grande partie en raison du comportement de Lindsay Lohan, celle-ci se faisant même qualifier par James G. Robinson, producteur du film et patron de la société Morgan Creek, de “discourtoise, irresponsable et non professionnelle”. Même la co-star du film, l’immense Jane Fonda, avoue que le comportement de Lindsay Lohan n’est pas compatible avec la vie d’actrice professionnelle avec toutefois une plus grande bienveillance. Car Lindsay Lohan devient une habituée du monde de la nuit et cède à tous les excès de drogue et d’alcool. Ses frasques font désormais la une des magazines people et elle se fait régulièrement arrêter pour conduite en état d'ivresse entre 2007 et 2010. Elle ira même jusqu’à être condamnée à une peine de prison en 2010 et contrainte de suivre de multiples cures de désintoxication qui n’ont que peu d’effets. 

Côté coeur, sa vie sentimentale est tout aussi agitée. Après de multiples conquêtes, elle tombe dans les bras de la DJ Samantha Ronson et en profite pour clamer sa bisexualité. Cette relation entamée en 2008 est très tumultueuse et n'aide pas la starlette à se stabiliser ni à se diversifier dans le monde de la mode, par exemple, où elle connaît de relatifs échecs malgré le soutien d’un certain Karl Lagerfeld. Côté cinéma, là non plus ses aventures ne sont pas à la hauteur des espérances. Abîmée par une mauvaise réputation au sein d'Hollywood, elle est à l’affiche des très critiquables I Know Who Killed Me (2007), qui lui vaudra son premier Razzie Award, et En cloque Mais Pas Trop (2009), diffusé sur ABC Family, qui sont des flops critiques et commerciaux. Elle apparaît tout de même brièvement dans la saison 3 de la série Disney produite via son label ABC Studios, Ugly Betty. Début 2012, la jeune femme semble cependant s’être assagie. Ses problèmes avec la justice sont sur le point de se terminer et elle paraît avoit retrouvé le sourire. Après une prestation critiquée dans le biopic Liz & Dick où elle incarne l’icône hollywoodienne Elizabeth Taylor, Lindsay Lohan retombe dans ses travers puisqu’elle est à nouveau condamnée par la justice pour des faits de violence et retombe dans la drogue début 2013 avant de se voir imposer de nouvelles obligations judiciaires. 

The Last Show
Mère-Fille, Mode d'Emploi

Le déclic semble en fait venir de sa venue sur le plateau de la très célèbre présentatrice américaine Oprah Winfrey. Une occasion pour elle de se repentir, de se confier sur ses addictions et d’afficher sa volonté de sortir la tête de l’eau. Dans le même temps, sort l’improbable thriller érotique The Canyons (2013) où elle donne la réplique à James Deen, une star du porno. Dans la foulée, Oprah Winfrey, qui continue de s'intéresser à la vie de la jeune femme, lance une série documentaire qui suit le quotidien de sa nouvelle protégée afin d’en montrer tous les accros. Lohan quitte alors Los Angeles afin de vivre une vie plus paisible, loin des tentations d’Hollywood, et s’éloigne alors des plateaux de tournage.

Chapitre 27
The Canyons

Plus discrète, elle apparaît toutefois sur les planches du West End londonien en 2015 pour quelques mois dans la pièce Speed-the-Plow avant de s’envoler pour la Grèce et ouvrir sa propre boîte de nuit à Athènes ainsi que deux beach clubs sur les îles de Mykonos et Rhodes. Cette aventure fera d’ailleurs l’objet en 2019 d’une série télévisée sur MTV, Lindsay Lohan's Beach Club, dans laquelle le public découvre la facette entrepreneuriale de la starlette mais qui ne rencontre pas le succès escompté. Elle fait par contre une apparition remarquée dans la série Sick Note en 2018 aux côtés du célèbre Rupert Grint et offre une performance amusante au sein de cette comédie noire britannique.

Speed the Plow
Lindsay Lohan's Beach Club

Lindsay Lohan vit depuis à Dubaï où elle semble mener une vie apaisée entrecoupée de quelques projets mode et audiovisuels, notamment sur la version australienne de l’émission The Masked Singer ou encore à travers un retour éphémère à la chanson avec le single Back to Me sorti en plein crise sanitaire due à l’épidémie mondiale de COVID-19. 

Si l’apogée de sa carrière artistique semble désormais derrière elle, Lindsay Lohan mène désormais une existence tranquille, loin des paillettes d’Hollywood et des excès en tout genre. Sa carrière cinématographique au quasi-point mort, nul doute que la jeune américaine a retrouvé le sourire et une certaine hygiène de vie. Certes, son talent a en partie été gâché par ses difficultés à appréhender la vie de personnalité publique, mais ses prestations chez les studios Disney auront marqué la profession et lui permettront peut-être un jour de retrouver le statut qu’elle mérite dans le paysage audiovisuel américain.

La filmographie

▼ Aller en bas de la liste ▼
001
À Nous Quatre
Actrice : Hallie Parker / Annie James • Comédie
1998
Cinéma
1998
Cinéma
002
Grandeur Nature
Actrice : Casey Stuart • Comédie
2000
Télévision
2000
Télévision
003
Opération Walker
Actrice : Lexy Gold • Comédie
2002
Télévision
2002
Télévision
004
Freaky Friday : Dans la Peau de ma Mère
Actrice : Anna Coleman • Comédie
2003
Cinéma
2003
Cinéma
005
Journal Intime d'une Future Star
Actrice : Lola • Comédie
2004
Cinéma
2004
Cinéma
006
La Coccinelle Revient
Actrice : Maggie Peyton • Comédie
2005
Cinéma
2005
Cinéma
007
My Scene Stars d'Hollywood - Le Film
Actrice : Lindsay Lohan • Animation 2D
2005
Vidéo
2005
Vidéo
008
Actrice : Ashley Albright • Comédie romantique
2006
Cinéma
2006
Cinéma
009
Actrice : Kimmie Keegan • Comédie dramatique • 4 Saisons
2006 • 2010
Télévision
2006 • 2010
Télévision
010
Actrice : Lindsay Lohan • Comédie dramatique • 6 Saisons
2009 • 2015
Télévision
2009 • 2015
Télévision
011
Actrice : Thea Clayhill • Comédie
2009
Télévision
2009
Télévision
012
Actrice : April • Action
2010
Cinéma
2010
Cinéma
▲ Retour en haut de la liste ▲

Poursuivre la visite

1886 • 2021
1989 • 2019

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.